Affaire « Je peux vous dire que 2020 se passera bien » /KKS recadre le chef de l’Etat : « C’est Dieu dans son grand amour qui en aura décidé ainsi »

Par Ivoirebusiness - Affaire « Je peux vous dire que 2020 se passera bien » /KKS recadre le chef de l’Etat « C’est Dieu dans son grand amour qui en aura décidé ainsi ».

Président KONAN KOUADIO Siméon dit KKS.

« Je peux vous dire que 2020 se passera bien, même très bien (..) Je vous en donne l’assurance. Il n'y aura rien. Nul ne sera en mesure de troubler cette paix tant que je serai à la tête de la Côte d’Ivoire », dixit Alassane Ouattara.

AMEN ! Mr le Président.

Toutefois, certainement pas parce que vous seriez à la tète du pays mais parce que Dieu, dans sa compassion et son grand amour, en aura décidé ainsi pour ce peuple qui a tant souffert. Mais, il est aussi écrit que tu ne tenteras pas Dieu.

Répondre aux préoccupations et inquiétudes par l'agacement et les seuls assurances, creuses du reste, ne saurait suffire à faire disparaître comme par magie, les causes, bien réelles et bien évidentes de ces angoisses. les ''assurances'' de ce genre et de cette nature les ivoiriens en ont déjà entendues, la suite aussi.

Sauf à considérer que les multiples et fréquentes mutineries dans l'armée qui ont tant secoué le pays, les affrontements inter-communautaires réguliers avec leur lot de tragédie et les récentes et actuels événements consécutifs aux élections locales qui continuent aujourd'hui encore d'endeuiller la nation avec ces nombreuses pertes en vies humaines, pour ne citer que ces quelques cas, ne sont pour Mr Ouattara que ce qu'il y a de plus naturel et de plus paisible.

Il est bon de rester positif, c'est spirituel, mais la foi sans les œuvres n'est que vaine. Laissons de côté la flagornerie et l'orgueil suicidaires et posons maintenant les bases concrétés des conditions de la paix en Côte d'Ivoire aujourd'hui et demain. Elles passent, je le réitère avec force, par un dialogue et une concertation nationales de toutes les forces vives avec, à la sortie, l'ouverture volontaire d'une transition démocratique consensuelle et inclusive, avec un gouvernement d'unité nationale pour la réconciliation nationale.

d'ici là, saluons la détermination de Mr Ouattara à veiller à ce que la paix ne soit jamais troublée sous sa Présidence et espérons que cet engagement vaille aussi au delà de sa magistrature, lorsqu’il sera demain dans l’opposition.

Que plus jamais, nul, pour la conquête du pouvoir, ne s'autorise le cynique plaisir de mélanger le pays, de frapper et de voir tomber un pouvoir, même ''moribond'' !
Que plus jamais, en cote d'ivoire, personne, au pouvoir ou dans l'opposition, pour quelques raisons que ce soient, ne s'avise à porter le glaive dans le sein de la mer patrie !
AMEN !

KONAN KOUADIO Siméon dit KKS

NB: Le titre est de la rédaction.

Commentaires

PATRIOTES,
La première partie de la Sainte Bible, c'est à dire le Premier Testament, dit que " où se trouvent assemblés les enfants de Dieu, le Diable se démène pour se tenir parmi eux ".
Cette sainte parole se vérifie factuellement par la présence de mossi dramagène wattra alassassin en Côte d'Ivoire.
Il revient et il appartient aux fils et filles de Dieu de l'en chasser avec l'aide de leur Père céleste.
Pour ce faire, ils ont le choix entre deux modes de libération. La lutte armée. Et le soulèvement du Peuple. Le premier découle logiquement de la parole christique que voici : « Qui prend l'épée périt par l'épée. » La première épée est celle de l'injustice. La deuxième, celle de la justice. Le deuxième a l'avantage de présenter le Peuple comme un seul homme qui se lève et fonce tout droit au but sans entraves qui puissent lui résister. Ce sont deux méthodes déjà bien éprouvées sous bien des cieux, et qui sont incontestablement efficaces, pour tout peuple qui veut se libérer de toute oppression.
Quel que soit le mode d'action, le Seigneur et la Vierge seront avec nous. Avec les Anges.
Car l'Adversaire n'a point de place parmi les saintes progénitures du Seigneur des Cieux. Que nous sommes, nous, Ivoiriens.

PATRIOTES,
Du fait de l'usurpation de ses institutions par mossi dramagène alassassin wattra, la Côte d'Ivoire est aujourd'hui un espace où prospère de l'argent sale. De plus, le mal élevé burkinabé a constitué trois types de mafias qui pillent à longueur de temps l'Éburnie de ses richesses. Il y a la mafia occidentale qui a mis la main sur les richesses naturelles et agricoles. Vient ensuite celle constituée du cercle familial qui utilise à sa guise, et donc comme bon lui semble, le budget de souveraineté, soit directement soit au travers des ongs humanitaires curieuses. Pensons un instant à " children of africa " de la salope sanguinaire et donc criminelle. Pensons un instant également à ce mal élevé de frère qui jouit en réalité du quasi statut de vice-président et qui pioche crapuleusement dans la manne financière de la présidence. Apparaît enfin cette organisation de malfrats constituée d'accointances nationales et sous-régionales qui reçoit des marchés de gré à gré alors qu'elles n'en ont aucune expertise. Pensons un instant aussi à ce burkinabé de bictogo et aux différents marchés qui lui sont attribués.
Voici donc en partie comment la Côte d'Ivoire gangrènée par des mafias est aujourd'hui économiquement et financièrement anémiée. Spoliée de ses bien.
Tout ça c'est le travail du mal élevé mossi que nous connaissons.
Alors, patriotes, pourquoi assistons-nous à tout ça sans réagir pour nous réapproprier les institutions d'Éburnie !?
Sachons tous que la lutte armée, dont ont bien peur les chancelleries occidentales, et le soulèvement populaire sont à notre portée.
Nous n'en manquons plus que la Volonté et la Détermination.
Dieu bénisse la Côte d'Ivoire.
Dieu nous bénisse.