Côte d’Ivoire: Le PDCI décide d’examiner les textes du parti unifié après la présidentielle 2020

Par Alerte Info - Côte d’Ivoire. Le PDCI décide d’examiner les textes du parti unifié après la présidentielle 2020.

© Partis Politiques par DR Ouverture du Bureau politique du PDCI-RDA à Abidjan Dimanche 17 juin 2018. Maison du parti Abidjan. Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) dirigé par le président Henri Konan Bédié tient son bureau politique.

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a "endossé" dimanche, la signature fin avril de l'accord politique pour la création du futur parti unifié devant naître de la fusion des formations politiques de la coalition au pouvoir et décidé d’examiner les textes à son prochain congrès prévu après la présidentielle de 2020, à l’issue d’un bureau politique.

"Le bureau politique affirme son soutien au président du parti et endosse la signature de l’accord politique" pour la création du parti unifié dénommé RHDP, indique le communiqué final de la réunion, lu par le porte-parole du PDCI, Narcisse N’Dri.

Le bureau politique a également pris "acte" des textes du parti unifié "tels que validés par le comité de haut niveau" et décidé de (les) "soumettre à l’examen du prochain congrès ordinaire du PDCI", reporté au début de la réunion, après la présidentielle de 2020.

Le parti a également demandé à M. Bédié, dont le mandat à la tête du parti a été "prolongé jusqu’au 13e congrès ordinaire" du PDCI, à "poursuivre les négociations dans le cadre du RHDP, à toutes les étapes du processus de mise en œuvre du parti unifié".

Le débat autour du parti unifié, a duré plus de six heures et a été "riche libre, franc et démocratique", selon le porte-parole.

La question du parti unifié a suscitait un débat au sein du PDCI entre des cadres favorables à sa mise en place avant 2020 et ceux qui exigent que la question de l’alternance soit tranchée avant ce projet.

Le PDCI souhaite que le candidat du RHDP, la coalition au pouvoir, pour la présidentielle de 2020 soit issu de ses rangs, "compte tenu des sacrifices consentis en 2010 et 2015".

"Tous les ministres" défenseurs du parti unifié, qui sont intervenus au cours de la réunion, ont été hués de même que le Vice-président Daniel Kablan Duncan et le président du Sénat Jeannot Ahoussou, tandis que l’ex-porte-parole Jean-Louis Billon a "été ovationné" dans la salle, selon des témoins.

Le bureau politique a par ailleurs "rassuré les militants de la détermination du parti à reconquérir le pouvoir en 2020", les invitant "à se mobiliser" pour l’enrôlement électoral prévu du 18 au 24 juin.

Tous les partis membres de la coalition au pouvoir ont déjà adopté les textes du parti unifié à l'exception de l'Union pour la Côte d'Ivoire (UPCI) qui a voté non.

EFI

Commentaires

Fin du mariage forcé entre le Pdci et le Rdr. La suite logique c’est la sortie de tous les ministres Pdci du gouvernement.

Exact mon ami ... et après ce sera la sortie de ce gouvernement en même temps que le " déboulonnable de l'indéboulonnable " pour une Côte d'Ivoire LIBEREE ! ! !

les militants du PDCI ont enfin compris que le pays est en danger avec ces voraces du RDR au pouvoir.

Bonsoir mon ami , t'as oublié " crapules " ... ces voraces crapules ...