Côte d'Ivoire: Lettre de démission d'Agnès Monnet à Affi N'guessan

Par Ivoirebusiness - Côte d'Ivoire. Lettre de démission d'Agnès Monnet à Affi N'guessan.

Agnès Monnet, secrétaire générale du FPI tendance dissidente présidé par Affi N'guessan.

LETTRE DE DÉMISSION D'AGNÈS MONNET À PASCAL AFFI N’GUESSAN

OBJET: DÉMISSION

Camarade, par la présente, je viens te notifier ma démission.

En effet, la grave crise dans laquelle s'est englué le parti, le fragilisant à l'extrême, est née d'une crise de leadership en l'absence du président Laurent GBAGBO, fondateur du Front Populaire Ivoirien, arrêté et déporté à la CPI.

Mais après l'acquittement de notre leader suivi de sa libération, le 1er février dernier, nous nous sommes convaincus que l'heure de l'unité autour du président Laurent GBAGBO avait sonné comme tu l'as laissé entendre toi-même dans tes précédentes déclarations.

C'est fort de cette conviction et de l'immense espoir suscité par sa libération que je me suis engagée auprès du président Laurent GBAGBO de tout mettre en œuvre pour favoriser l'unité au sein du Parti
Malheureusement, camarade, à l'analyse des différents communiqués rendus publics après ton séjour à Paris, je ne puis que faire le constat douloureux de l'échec de cette initiative mienne. En plus, ta dernière conférence de presse subsequente vient compliquer le tableau en jetant la suspicion sur ma démarche.

Toute chose qui ne saurait que consacrer la rupture que j'avais redoutée.
Je ne puis supporter que la lutte pour la refondation de la Côte d'Ivoire prônée par le FPI et son leader, le Président Laurent Gbagbo, motivation essentielle de mon engagement politique soit transcendée par des ressentiments qui n'ont pour seule vocation que de nous éloigner de l'objectif fondamental.

En conséquence, je te rends ma démission irrévocable de mettre fin à mes fonctions de Secrétaire Général et Porte-parole du Front Populaire Ivoirien que tu diriges. Cette décision emporte tout naturellement les charges connexes de Pca de la Refondation-SA
Camarade, je te prie de trouver ici, l'expression de ma profonde gratitude pour la franche collaboration que nous avons eue pendant ces quelques années.

Fait à Abidjan, le 24 mars 2019
La camarade Agnès Apo AYE Epse MONNET

Commentaires

...

TONTON,
Tu as raison de dire ce que tu as dit. Trop c'est trop !
Si PAPA cautionne l'injustice contre toi à cause de son entourage familial et de certains de ses amis, du fait justement de cette caution, n'importe qui à ta place, ulcéré, aurait raison d'interpeller notre PRÉSI comme tu l'as si bien fait.
Quant à Agnès Monnet qui démissionne, j'avoue que je ne la comprends pas. Je me demande, à ta place, qu'aurait été son attitude face à des preuves évidentes de manque de considération et de respect contre sa personne !? Serait-elle restée sans agir comme tu l'as fait en exprimant ton dépit face à notre PRÉSI qui laisse faire des choses dont on sait qu'elles sont en contradiction avec les textes mêmes du Parti !? On ne peut dire à la CPI qu'il est impératif de respecter les textes que nous nous donnons et quand il s'agit de ceux de son propre Parti on s'accommode de les mépriser en les piétinant quand ça ne sert pas des intérêts égoïstes.
Si Agnès Monnet démissionne c'est parce que en conscience elle a quelque chose à se reprocher.
Qui sait si elle-même n'est pas trempée dans la machination !
Si tu l'as subtilement mise en cause c'est sûrement parce que tu as des informations à son sujet.
Tu sais TONTON, quand Judas a quitté les Douze, est-ce que le groupe des Disciples restant fidèles au Seigneur s'en est trouvé déstabilisé et malheureux ?
Quand dans la très Sainte Bible le Seigneur dit : « que celui qui veut me suivre, se lève, prenne sa croix, et se mette à ma suite », cela implique clairement des épreuves à surmonter, demande de la fidélité à l'engagement, de l'endurance, et foi qui opère des miracles.
À l'évidence, Agnès pour qui j'ai tant d'estime a opté pour de la facilité et pour des relations émotionnelles et émotives.
Je me demande bien si elle serait capable de vraiment se sentir mentalement et moralement à l'aise à se tenir aux côtés des frondeurs et des faussaires !
Ta critique envers PAPA est très juste : si la famille et l'amitié sont importantes, elles ne le sont pas plus que tout un Peuple, que tout une Nation.
Ça ne l'est d'autant plus que le FPI a été fondé pour le Peuple et le Pays et non pour un clan. Intérêts égoïstes que PAPA même as toujours stigmatisés.
Oui, ONCLE AFFI, tu as raison d'exprimer ton dépit, ton agacement, face à des manières de faire qui ne sauraient correspondre ni à la Morale ni l'Éthique de bons rapports.
Le Saint Évangile nous a tous appris que nous ne sommes sauvé que par l'Amour et la Vérité. Qui sont Aliments de la Sainte Miséricorde de Jésus-Christ envers l'Humanité. Ceux qui aiment et communient avec la Vérité sont toujours combattus par les tenants de la haine et du mensonge. Mais en sortent toujours vainqueurs.
De même que PAPA a triomphé de la haine et du mensonge à la CPI, de même tu triompheras de tes adversaires et ennemis : c'est à dire que l'Amour et la Vérité qui t'animent te font déjà triompher du camp adverse.
Quand on se bat pour le Peuple, l'Amour de la Vérité seul dispose à être bon Serviteur afin de rendre heureux : les rapports émotionnels égoïstes n'ont pas leur place en politique.
Ces types de rapports sont sources d'injustices. La preuve. Quand on apprend que PAPA accepte pour des motifs familiaux qui ne seraient pas justifiés de témoigner en justice contre deux de ses propres partisans qui ont mis leurs vies en péril à le soutenir et à le défendre, l'un au Canada, l'autre en Finlande, on voit bien ici quelques unes des conséquences des rapports émotionnels égoïstes de clan.
TONTON, espérons seulement que PAPA se ressaisisse, prenne aussi de son côté des initiatives, pour apporter de l'apaisement dans notre Parti.
Le Peuple le demande. Nous devons donc dire que le moment est venu de dépasser les chamailleries pour les Intérêts supérieurs du Pays et du Peuple. Ce qui a toujours été ta préoccupation.

toi continue seulement a prendre ton tonton pour mettre sur la tete de ton papa. Suis seulement l'actualité et reste serein si tu es dans la vérité. Puisque tu refuse d'ouvrir les yeux parce que trop proche de ton tonton.

Ton sieur tonton aurait du sans attendre une quelconque rencontre redonner le FPI officiellement a son proprio dès sa libération mais il prefert tenir tete et toi et lui savez les raisons. ATTENTION AU SUICIDE réelle en cour ...

PAPA est PAPA et il est unique.
TONTON est TONTON et il est aussi unique.
PAPA et TONTON se sont toujours respectés et considérés.
Sauf qu'aujourd'hui si PAPA cautionne des choses mauvaises contre TONTON, c'est parce qu'il est pris au piège des intérêts de clans.
Y a-t-il explication au fait qu'il ne veuille recevoir ni Amani N'guessan ni ONCLE AFFI à l'Haye ? D'où vient qu'il ouvre facilement et grandement sa porte à certains de ceux-là-mêmes qui ont cautionné ses problèmes électoraux en 2010-2011 et sa déportation à la CPI ?
Je pense personnellement que notre cher PAPA a laissé des intérêts de clans le submerger. Et hélas il se sent comme obligé de faire avec. D'où le fait qu'il se donne une image dont on ne lui reconnais naguère.
C'est pourquoi j'ai toujours pensé qu'il est du devoir de TONTON de l'aider à en sortir dans le respect des textes du Parti - ce qui fait de ONCLE le véritable Président statutaire du Parti - et en le ménageant dans ses propos. Et aussi en lui maintenant considération et respect. Bien que TONTON a le droit d'exprimer aussi parfois son agacement.

Agnès Monnet,
Que ferais-tu à la place de TONTON AFFI ?
On te fait croire que PAPA accepte une rencontre avec toi.
Tu pars à Paris. Tu attends qu'on vienne te chercher à ton hôtel pour Bruxelles.
Dans l'attente, tu assistes à des scènes qui n'honorent ni PAPA ni toi-mêmes. En plus des propositions indécentes.
Voudrais-tu continuer à être objet de ces scènes et de ces indécences ?
Raisonnablement tu ferais bagage pour l'avion. Quand tu as découvert que tu es en plein dans une machination. Dont les auteurs sont toujours les mêmes.
Alors Agnès Monnet, je te rappelle la Règle d'Or évangélique : « Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu'on te fasse. »
Que cette Sainte Règle régisse tes différents rapports interpersonnels.

et crois tu que c'est en vilipendant ton papa une fois a abidjan qui le rendra plus respectable ?????

Je pense personnellement que TONTON a beaucoup ménagé PAPA dans ses propos. Par respect et considération pour lui.
D'autres à la place de ONCLE aurait fait pire. Auraient sortie depuis longtemps la grosse artillerie !
Entre nous TONTON a quand même le droit d'exprimer de temps à temps son agacement face des provocations répétées ! Non !?
Comme il a dit PAPA ne l'a quand même pas ramassé dans la poubelle !
Quand même !
Quand même !

Il ne se fera pas trop tard que tes yeux s'ouvrent comme nous tous d'ailleurs ! Sinon, nous espérons tous que l'union se fasse au FPI afin de relever la Côte d'Ivoire, notre pays que des étrangers sont entrain de nous arracher avec l'aide de certains de nos frères. Quand je vais voir mon patron, je fais ce qu'il me dit ! Un point, c'est tout !

https://youtu.be/uYWYpeSBXUM
Cela peut peut-être t'aider !

Agnès tu as enfin compris que tu suivais un malo? Comme on dit, mieux vaut tard que jamais. Le mensonge court vite mais la vérité finit toujours par le rattraper. C'est ce qui est arrivé avec toi Agnès Monnet. Vous ne connaissiez pas le jeu d'Affi. y a longtemps il était dedans. Même chose que Ouattara a utilisé Bédié là, c'est comme ça il vous a fait croire que les Sangaré étaient contre lui et qu'ils ont falsifié la signature de Gbagbo. Alors que c'était lui-même le grand falsificateur. Maintenant il dit Gbagbo est le chef des dissidents du FPI que lui-même a crée. Tu as eu mal a la tête et tu as rendu ta démission car tu ne pouvais plus supporter. Courage.