Bictogo attaque Soro : "Si tu ne veux pas du RHDP, démissionne"

Par Ivoiresoir.net - Bictogo attaque Soro. Si tu ne veux pas du RHDP, démissionne.

Bictogo attaque Soro "Si tu ne veux pas du RHDP, démissionne".

Adama Bictogo attaque Guillaume Soro. Face à la presse, le jeudi 6 décembre 2018, le président du comité d’organisation du congrès du RHDP a demandé au président de l’assemblée nationale de démissionner, s’il n’adhère pas au RHDP. La pression des futurs ex-cadres du RDR sur Soro a commencé.

« Nous, nous refusons de tricher avec le peuple. Le RHDP du 26 janvier sera un RHDP très fort. Je voudrais me prononcer sur certains membres du gouvernement qui ne se sont pas encore exprimés sur le RHDP. Le RHDP n’est pas seulement un parti de rassemblement, mais c’est un parti de maturité qui a le principe de la marche en avant sans être pressé.

Nous nous savons que la vie d’une nation se construit sur plusieurs années. A partir du 26 janvier, tout sera clair. Même en France, on ne peut pas appartenir à l’UMP et au parti socialiste à la fois », a déclaré Adama Bictogo.

Ajoutant : « Nous n’avons jamais vu cela. On ne peut s’asseoir sur deux partis politiques. Donc c’est clair qu’à partir du 26 janvier, le RHDP en tant que parti politique doit se retrouver dans l’ensemble des composantes de la république de Côte d’Ivoire parce que la mauvaise foi de certaines personnes gêne.

A partir du 26 janvier, nous assumons notre histoire, nous assumons notre gouvernance parce que nous n’avons pas peur de notre bilan. A partir de ce moment, c’est clair qu’aussi bien au niveau des institutions que des ministères ».

« SI VOUS ÊTES PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE QUE VOUS N’ADHÉREZ PAS AU RHDP, N’ATTENDEZ PAS QU’ON VOUS DEMANDE DE PARTIR, DÉPOSEZ LE TABLIER » (BICTOGO À SORO)

Pour Bictogo, « Chacun doit se déterminer. Evidemment, si vous êtes président de l’Assemblée nationale que vous n’adhérez pas au RHDP ou que vous avez décidé de ne pas être RHDP, n’attendez pas qu’on vous demande de partir, déposez le tablier, parce que ce n’est plus votre tabouret. On ne peut pas tricher en permanence avec le peuple ».

Elvire Ahonon

Commentaires

Notre pays est aux des mossis. Après Dramane c'est Bictogo. Quelle famille Ivoirienne porte le nom Bictogo? Et c'est un type de cette nature qui se permet de menace Soro. C'est bien fait pour la gueule de ce dernier. C'est lui qui a permis à tous ces criminels de s'installer chez nous! Soro paie le prix de sa traîtrise envers le peuple de CI