Belgique: Affi N'Guessan contraint de démissionner du FPI pour être reçu par Gbagbo

Par La Lettre du Continent - Affi N'Guessan contraint de démissionner du FPI pour être reçu par Gbagbo.

Affi N'Guessan contraint de démissionner du FPI pour être reçu par Gbagbo.

Bien que reconnu par la justice comme le président légitime du Front populaire ivoirien (FPI) fondé par Laurent Gbagbo, Pascal Affi N'Guessan a dû s'engager à démissionner de sa fonction pour être reçu, le 21 mars, par l'ancien président ivoirien dans sa nouvelle résidence à Bruxelles, en Belgique.

Pour marquer ces retrouvailles, Laurent Gbagbo a exigé que son ancien bras droit, candidat FPI à la présidentielle de 2015, quitte son poste tout en fusionnant sa mouvance avec celle d'Adou Assoa, considéré par l'ancien chef de l'Etat comme le véritable patron par intérim de la formation politique. Laurent Gbagbo devrait parallèlement profiter de cet accord pour réorganiser le FPI à l'approche de la présidentielle de 2020.

Cette rencontre marque un véritable dégel entre les deux hommes, après une longue période de tensions et désaccords politiques. Ils ne s'étaient plus directement parlé depuis sept ans. Ces dernières années, Pascal Affi N'Guessan a marqué sa volonté de se rapprocher du régime d'Alassane Ouattara, ce qui a soulevé l'hostilité des courants plus radicaux au sein de la formation lancée par l'ancien président ivoirien dans la clandestinité, en 1982.
Lire la suite sur...https://www.africaintelligence.fr/lc-/alerte-lc/2019/03/21/affi-n-guessa...

Commentaires

LE RETOUR DU FILS TRAITRE ; QUELLE HONTE!!!!

Vous autres de là-bas n'avez d'autres repères que la force physique et la violence. Et c'est connu et reconnu. Aucune notion d'humilité et de raisonnement faisant appel à l'intelligence et à la sagesse humaines. C'est tout simplement pitoyable.
Affi parle avec le mossi, c'est un traître. Il cherche à réconcilier et à rassembler la famille FPI, il est traitre. Pour vous la seule chose qui vaille est la force brute, brutale et violente. Du n'importe quoi

Tant pis si cette rencontre n'a pas lieu.
Les GECI jamais n'accepteront que PAPA donne raison aux combinards.
Dans cette rencontre avec les envoyés de PAPA, TONTON doit faire valoir la légalité et la légitimité de sa présidence.
S'il n'y a pas de solution de trouvée avec les émissaires de PAPA, ONCLE peut retourner dignement au Pays.
De retour au Pays, PAPA même devra mettre la main à la tâche. Pour la réconciliation.
Toutes les façons, un congrès sera nécessaire pour départager les différents candidats.
PAPA ne devrait pas briguer le poste de Président car sa dimension n'est plus à l'échelle d'un parti mais nationale et supranationale.
C'est bien ce que je pense de ces rencontres à Paris. Car nous GECI pensons que toute rencontre entre PAPA et TONTON ne relève que d'un seul ordre : celui de la fraternité, de la solidarité et de l'amitié. Elle ne saurait donc être celui de la politique politicienne.

Tant pis si cette rencontre n'a pas lieu.
Les GECI jamais n'accepteront que PAPA donne raison aux combinards.
Dans cette rencontre avec les envoyés de PAPA, TONTON doit faire valoir la légalité et la légitimité de sa présidence.
S'il n'y a pas de solution de trouvée avec les émissaires de PAPA, ONCLE peut retourner dignement au Pays.
De retour au Pays, PAPA même devra mettre la main à la tâche. Pour la réconciliation.
De toutes les façons, un congrès sera nécessaire pour départager les différents candidats.
PAPA ne devrait pas briguer le poste de Président car sa dimension n'est plus à l'échelle d'un parti mais nationale et supranationale.
C'est bien ce que je pense de ces rencontres à Paris. Car nous GECI pensons que toute rencontre entre PAPA et TONTON ne relève que d'un seul ordre : celui de la fraternité, de la solidarité et de l'amitié. Elle ne saurait donc être celui de la politique politicienne.

Jean-Pierre Kutwa
J'ai lu quelque part qu'un prêtre d'abobo a permis à hamed bakayoko de battre campagne au cours d'une messe qu'il présidait dans cette commune.
Vu la protestation vigoureuse des paroissiens tu as été comme obligé en de pareille circonstance de demander pardon aux chrétiens de la paroisse où pendant la Sainte Office un menteur doublé d'un criminel a pu faire campagne. Qualifiant le banditisme de ce prêtre "d'erreur de jeunesse".
Mais toi tu as fait pire que ce voyou de prêtre. Alors que faisais-tu au palais présidentiel accompagné du nonce apostolique antichrist lors de la prestation de serment du burkinabé qui a massacré tant et tant des Brebis que le Seigneur t'a confiées !? Et où étais-tu pendant ces massacres ? Il paraît que pendant ce temps tout l'épiscopat était en hibernation. En même temps que le sang des chrétiens coulait à flot. Ruisselait sur tout le territoire ivoirien. Ce qui m'autorise à dire que tes semblables et toi dans l'épiscopat ivoirien êtes indignes des Calottes que vous portez sur votre tête.
Aussi avant de percevoir la poutre dans l'oeil de ce voyou de prêtre, tu ferais mieux de te préoccuper d'abord de la paille qui se loge plus dangereusement dans le sien.
Par ta présence au palais présidentiel, le mauvais nonce et toi avez pris fait et cause pour l'injustice, le mensonge, le crime, l'ignominie. Alors qu'auparavant tout l'épiscopat y compris le voyou de nonce a brillé de son absence au même palais lorsque le Digne Fils du pays, pourtant reconnu vainqueur des élections de 2010 par le Juge électoral Suprême de Côte d'Ivoire, la Cour Constitutionnelle, recevait son intronisation des mains des Magistrats de cette même Cour. Et donc pourquoi le nonce et toi avez choisi de cautionner le mal et de vous absenter lors de la prestation de serment du Président légitime et légal de Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo ?
Ce que je veux dire est que tu es mal placé pour juger ce prêtre qui, à l'évidence, est un voyou. En disant à son sujet qu'il a commis une erreur de jeunesse. Cependant que toi, qui ne relèves plus de la Jeunesse, en a commis de pires en 2010-2011.
Et donc un peu de modestie et d'humilité en matière de jugement. Envers la Jeunesse malgré parfois les égarements de celle-ci.
Sache que tous les crimes que ce salopard de mossi wattra alassassin dramagène aura commis après que tu l'as soutenu te sont moralement imputables. Elles le sont également au nonce antichrist et au quatre évêques de l'épiscopat ivoirien dont salomon lézoutié et antoine koné. Ce dernier était le seul à ignorer en 2010 que tout le nord de la Côte d'Ivoire était plongé dans l'obscurantisme et la désolation électoraux au point de s'en prendre au camp présidentiel et aux Dignes ONGS africaines qui ont eu le courage de dénoncer toutes les injustices dont PAPA et ses Partisans sont les principales victimes.

Mon weekend est boucle.
Le traitre ruse a ete revele au monde entier.
Il ne va plus emmerder son patron.

Lui son unite-la cest si Gbagbo se renie et lui remet le FPI.

Et il y croyait tellement quil fait communique.
Il ne s'est pas demande pourquoi Asso Adou n'avait pas fait de communique aussi dessus.
Le gaou et clown politique.!
Il s'est dit ca y est , Sangare est mort la voie est libre. Gbagbo meme bloque en Europe.
Hihihihi il n'a plus d'autre choix que de me remettre le FPI.
Et puis si les GOR ne sont pas contents ca ne fera que morceller le FPI et ma mission aura ete bien accomplie pres du gourdin.
De toutes les facons je ne pouvais pas gagner en 2020 a cote du gourdin. Pourquoi ne pas remplir ma mission, toucher le financement du FPI, kidnapper les presidents de bureaux pour inverser les resultats impunement, continuer de recevoir la protection et la grace du gourdin, paralyser la plateforme du pneu rechappe pour qur le gourdin reste au pouvoir en 2020 et hop je serai toujours le chouchou du pouvoir pour 50 ans ?

Tant que moi Affi et ma voleuse Kily nous avons notre pommade, who cares.

Kiakiakiakiakiakiakia kiakiakiakiakiakia ?

Sanguy Sanguy me manque beaucoup.

Pourquoi êtes vous choqués du comportement de Mr Affi?Demandez à ce dernier,qui est Kouamé Oi Kouamé.Nous attendons une explication de Mr Affi.Le FPI est un parti sérieux avec un leader charismatique sérieux du nom du Président Laurent Gbagbo.Alors pourquoi en côte d'ivoire,certains"ivoiriens" aiment cacher leur vraie identité?Affi doit des explications aux militants du FPI en toute transparence.Je ne suis pas militant de ce parti mais je respecte leur idéologie.Alors si Mr Affi est sérieux, pourquoi caresse t'il tant le pouvoir en place?Monsieur,si vous avez une dignité et vous respectez les militants du FPI dites leur la vérité.Rien n'est caché au pays.Les ivoiriens sont pacifistes et respectent toujours l'autre surtout quand on est sincère.Le vrai ivoirien ne se rénie jamais.........

Brady, on t'écoute, finis bien ce que tu commencé.
Conclusion ?

Cest NAKA qui est choque par ce qui arrive a son Affi qui vit de suplicite.
I can't stand him.

PAPA GBAGBO,
Je voudrais savoir si tu n'as pas le contact téléphonique de TONTON pour l'appeler et communiquer directement avec lui.
Pourquoi communiques-tu avec lui par personnes interposées ?
Et pourquoi envisages-tu de le rencontrer en présence d'assoa adou ?
As-tu reçu assoa adou et ses amis en présence de TONTON AFFI ou en présence d'un partisan de ton Ex Premier Ministre ?
PAPA, depuis un moment, tu donnes l'impression de privilégier les relations émotionnelles au sein du Parti au mépris de la vérité et du respect.
Ce qui est sûr est que Ciel et Terre savent où se trouvent la vérité au sein du Pays.
En attendant ton retour au Pays, TONTON restera Serein et Digne. Mais jamais ne permettra qu'on lui manque de respect alors qu'il t'a toujours respecté.

TONTON AFFI,
Il ne faut plus jamais désirer rencontrer PAPA où que se retrouvera celui-ci.
Lorsque tu as exprimé le désir de le rencontrer à la CPI c'était juste pour lui témoigner de la solidarité vu la situation injuste qu'il vivait. Ton but n'était guère d'y aller pour faire comme tes adversaires au sein du Parti, qui s'y rendaient en quête de légitimité obnubilés qu'ils étaient de la fausse idée qu'ils se faisaient de l'amitié et de la vérité.
Au contraire de ceux-ci, parce que tu n'as jamais fait des rapports humains le cadre des relations émotionnelles, tu as toujours oeuvré en toute vérité sur la base des textes du Parti comme PAPA aime à le dire même à la CPI, ce, dans le respect de notre PRÉSI et de tous tes camarades de Parti.
Mais jamais tu n'as eu à penser un seul instant que ces mêmes camarades se montreraient si inhumains à ton égard. Alors que tu étais privé de liberté par mossi dramagène wattra alassassin, une poignée de camarades ont pensé qu'ils pouvaient te ravir en triturant et en contorsionnant les textes qui régissent notre Parti le Fauteuil sacré de Président de Parti. Parce que la majorité des militants ont protesté, ils ont été obligé de renoncer à leur entreprise de désordre au sein du notre Famille politique.
Dénoncés par les militants, ils ont vite fait de se vouloir inventifs et créatifs en matière d'idées. Ainsi, alors que PAPA avait déjà fort à faire à la CPI avec les comploteurs internationaux qui sont à l'origine de sa chute politique brutale, tes adversaires ne s'embarrassent pas d'ignominie et le sollicitent pour le mettre en conflit avec les dignes militants qui se sont vaillamment opposés à leur manigances contre ton Autorité. Jouant ainsi les diviseurs au sein du Parti. Comptant sur l'adhésion de PAPA à cause de celui qui a toujours été présenté comme étant son jumeau.
De la sorte ils ont voulu t'opposer à PAPA et compté l'emporter sur toi par l'émotion que tes palabres avec notre PRÉSI susciterait. Mais échec : les militants, malgré ces manœuvres, ont maintenu dignement leur position face et contre les frondeurs qui ne cherchaient alors que leur propre gloire.
Aujourd'hui encore ils récidivent. Et t'attirent à Paris pour te piéger oubliant que tu n'es pas venu à la politique par la dernière pluie. Voici la trame de leur manœuvre. Un : ils se sont fait l'idée que tu voulais à tout prix rencontrer PAPA. Deux : à cause de ça, ils t'ont fait croire que PAPA voulait te rencontrer à Bruxelles. Trois : pour ce faire, ils prétendent que PAPA te pose des conditions. Or tu sais bien que notre PRÉSI ne se permettrait jamais de telles libertés à ton encontre. Parce que tu as fini par découvrir la manœuvre, tu as dit non à leur manège. Aussi tu as préféré rentrer au Pays. Ainsi tu leur as montré que tu es un Roc, et que politiquement tu es dur à cuire. Les abandonnant avec leurs mesquineries. Avec leur niaiserie. Avec une telle bassesse, comment peuvent-ils oeuvrer dignement au Bien du Pays et des Ivoiriens !?
TONTON, tu vois, je vais te dire ceci : il est plus que temps que PAPA sorte de son mutisme pour mettre fin aux comportements émotionnels des GOR qui n'honorent ni le Parti, ni le Pays, ni leurs auteurs.
L'unique voie de sortie qui s'impose moralement et raisonnablement à PAPA : proposer une AG conforme aux textes du Parti ; permettre ainsi à tous de concourir pour le Fauteuil de président. Étant entendu que PAPA lui-même devra se mettre au-dessus du Parti.
Les militants voient tout ce qui se passe. Le moment venu, la décision leur reviendra.

TONTON AFFI,
Il ne faut plus jamais désirer rencontrer PAPA où que se retrouvera celui-ci.
Lorsque tu as exprimé le désir de le rencontrer à la CPI c'était juste pour lui témoigner de la solidarité vu la situation injuste qu'il vivait. Ton but n'était guère d'y aller pour faire comme tes adversaires au sein du Parti, qui s'y rendaient en quête de légitimité obnubilés qu'ils étaient de la fausse idée qu'ils se faisaient de l'amitié et de la vérité.
Au contraire de ceux-ci, parce que tu n'as jamais fait des rapports humains le cadre des relations émotionnelles, tu as toujours oeuvré en toute vérité sur la base des textes du Parti comme PAPA aime à le dire même à la CPI, ce, dans le respect de notre PRÉSI et de tous tes camarades de Parti.
Mais jamais tu n'as eu à penser un seul instant que ces mêmes camarades se montreraient si inhumains à ton encontre. Alors que tu étais privé de liberté par mossi dramagène wattra alassassin, une poignée de camarades ont pensé qu'ils pouvaient te ravir en triturant et en contorsionnant les textes qui régissent notre Parti le Fauteuil sacré de Président de Parti. Parce que la majorité des militants ont protesté, ils ont été obligés de renoncer à leur entreprise de désordre au sein de notre Famille politique.
Dénoncés par les militants, ils ont vite fait de se vouloir inventifs et créatifs en matière d'idées. Ainsi, alors que PAPA avait déjà fort à faire à la CPI avec les comploteurs internationaux qui sont à l'origine de sa chute politique brutale, tes adversaires ne s'embarrassent pas d'ignominie et le sollicitent pour le mettre en conflit avec les dignes militants qui se sont vaillamment opposés à leur manigances contre ton Autorité. Jouant ainsi les diviseurs au sein du Parti. Comptant sur l'adhésion de PAPA à leur démarche à cause de celui qui a toujours été présenté comme étant son jumeau.
De la sorte ils ont voulu t'opposer à PAPA et compté l'emporter sur toi par l'émotion que tes palabres avec notre PRÉSI susciteraient. Mais échec : les militants, malgré ces manœuvres, ont maintenu dignement leur position face aux comploteurs et contre ceux-ci qui ne cherchaient alors que leur propre gloire.
Aujourd'hui encore ils récidivent. Et t'attirent à Paris pour te piéger oubliant que tu n'es pas venu à la politique par la dernière pluie. Voici la trame de leur manœuvre. Un : ils se sont fait l'idée que tu voulais à tout prix rencontrer PAPA. Deux : à cause de ça, ils t'ont fait croire que PAPA voulait te rencontrer à Bruxelles. Trois : pour ce faire, ils prétendent que PAPA te pose des conditions. Or tu sais bien que notre PRÉSI ne se permettrait jamais de telles libertés à ton encontre. Parce que tu as fini par découvrir la manœuvre, tu as dit non à leur manège. Aussi tu as préféré rentrer au Pays. Ainsi tu leur as montré que tu es un Roc, et que politiquement tu es dur à cuire. Les abandonnant à leurs mesquineries. Et à leur niaiserie. Avec une telle bassesse, comment peuvent-ils oeuvrer dignement au Bien du Pays et des Ivoiriens !?
TONTON, tu vois, je vais te dire ceci : il est plus que temps que PAPA sorte de son mutisme pour mettre fin aux comportements émotionnels des GOR qui n'honorent ni le Parti, ni le Pays, ni leurs auteurs.
L'unique voie de sortie qui s'impose moralement et raisonnablement à PAPA : suggérer une AG conforme aux textes du Parti ; permettre ainsi à tous de concourir pour le Fauteuil de président. Étant entendu que PAPA lui-même devra se mettre au-dessus du Parti.
Les militants voient tout ce qui se passe. Le moment venu, la décision leur reviendra.