Ange Kessy passe aux aveux : « Mon garde du corps vendait des armes stockées chez moi »

Par Ivoiresoir.net - Ange Kessy passe aux aveux « Mon garde du corps vendait des armes stockées chez moi ».

Ange Kessy, procureur militaire de Côte d'Ivoire.

Après la découverte d’armes chez le procureur-militaire Ange Kessy, celui-ci donne sa version des faits à RTI Info. Ange Kessy détention d’armes. Intégralité des « aveux ».

Ce jour-là je dormais. Généralement je mets mon portable sous silence à cause des appels. A charge de rappeler la personne le lendemain pour ceux qui sont rappelables. Le lendemain, mon fils m’appelle pour me dire que la maison a été cambriolée et que j’ai été enlevé avec ma fille. Je lui ai dit que je n’ai pas été enlevé, et que ma fille est partie à l’école. Je n’ai pas eu le temps de vérifier que le commandement supérieur m’a appelé pour me demander ce qui m’arrive.

Je lui ai dit que je ne sais pas. Donc, il me répond qu’ils ont envoyé du renfort chez moi. Je lui demande renfort pour quoi ? Il me répond qu’on lui a dit que j’ai été enlevé. Le directeur général de la police a été tellement content quand il a entendu ma voix, il a raccroché quand il m’a entendu. C’est après que j’ai appris qu’entre 20h et 24h, il s’est passé des transactions entre mon garde du corps et des vendeurs d’armes.

Il a l’habitude d’aller vendre les armes placées sous scellées. Il y en a qui ne pètent même plus, il a trié certaines qui étaient mieux.

« JE NE DIS PAS QUE JE SUIS IMPERQUISITIONABLE, JE SUIS UN HOMME COMME TOUT LE MONDE »

Nous étions à la tour quand tout le monde a été déguerpi pour la réfection. Pendant huit mois, on cherchait un endroit pour être hébergé. C’est ici qu’on a trouvé logis. Il n’y a même pas de salle d’audience. Il y a une salle d’audience très belle mais qui est toute petite. Donc, pour les affaires de crimes, vous serez obligés d’aller au CADA.

Il n’y a pas de scellé ici, des endroits de scellé pour sécuriser. Comme ma maison est sécurisée 24h/24h, on a pu placer ces armes là-bas. C’est un des quatre qui les surveillaient qui a fait cela. Lorsque je suis arrivé, j’ai dit merci à la gendarmerie et je les ai autorisés malgré leurs réticences, à fouiller une partie de ma maison. Il ne s’agit donc pas d’une perquisition, je ne dis pas que je suis imperquisitionable, je suis un homme comme tout le monde.

Retranscription Prince Bengassou

Commentaires

LE TEMPS EST L'AUTRE NOM DE DIEU a dit LE PRESIDENT GBAGBO malgré la longueur de la nuit le jour se lève toujours

MES AMIS,
Je vous propose de lire attentivement les vidéo ci-dessous.
La première est celle concernant l'exposé sur l'Islam et sa cruauté.
Les suivantes sont des échanges entre deux saints et deux musulmans. Les musulmans usent de ruses mais sont efficacement contrés par les deux saints qui ne sauraient gober des contre-vérités et des mensonges. J'ai mis en désordre les cinq dernières vidéos.
Depuis une décennie des jeunes musulmans sont formés par des ennemis de la Foi chrétienne à semer le trouble dans les esprits histoire de disperser les premiers du seigneur, mais c'est mal connaître Jésus-Christ et son Esprit. Vous observerez comme les deux saints ont confondu les deux diablotins.
NB : depuis quelque temps des interprétations fantaisistes de la vie criminelle du baiseur de cadavres de femmes décédés qui a érigé l'adultère en principe dans sa croyance, qui ont changé l'âge de Aïcha la dernière femme de Mahomet, le faisant passer de 9 à 19 ans, vu que de plus en plus de musulmans et de non musulmans découvrent les cruautés de cette crapule et de ce sanguinaire de Mahomet.
https://www.youtube.com/watch?v=UhPYPItH-U8
https://www.youtube.com/watch?v=EZDX0m-ivE8
https://www.youtube.com/watch?v=y7vWDmhVY18
https://www.youtube.com/watch?v=PefIM05hN_0
https://www.youtube.com/watch?v=MADXdYH8fEg&t=458s
https://www.youtube.com/watch?v=fv1fWTLPZXc
https://www.youtube.com/watch?v=EZDX0m-ivE8&t=605s
Bonne lecture !

Il vendait ca a qui ? Chez toi est donc une poudriere comme chez SOUL to SOUL ?
Et a qui il vendait ca ?
Tu dois allier en prison comme SOUL to Soul sinon on aura eu raison de dire que SOUL est un autre prisonnier politique.
Pourquoi cest les petits qui doivent toujours payer pour vous ?
Ton cousin Affi a crie ici ds affaire de SOUL to SOUL qu'a part les camps militaries st poudriere militaries aucun ivoirien ne doit avoir des stocks d'armes a la maison s'il n'a pas de mauvaises intentions contre le pouvoir..

Tu gardais ces armes chez toi pour qui ? Affi ou Bedie ou pour toi-meme ? As-tu une armee?

Le RDR sera ton dernier pouvoir que tu serts.

Le recit ne convaint pas.Ton garde vend toujours les armes sous scelles. Tu le savais et tu ne dis rien pour des pieces a conviction qui te servaient a condamner lourdement les gens, tu dis ca ne pete meme pas ?
Si ca ne pete pas pourquoi il les vend ?
Ca ne pete pas alors ce nest plus une piece a conviction ?
Quelle est aussi cette histoire de on ta kidnappe et le vendeur qui se battait avec les acheteurs chez toi et toi tu ne sais pas ?
Il a fallu lexterieur pour t'informer.
Cest louche. Raconte-nous comment pourquoi il y avait bagarre entre des inconnus et ta garde ?
Tu vas dire la verite.

PATRIOTES,
La vérité sur le décès de Ange Excel finira par triompher du mensonge que l'on nous sert à gober.
Déjà nous constatons que les Conseils de djiré débutent très mal la défense de leur client. Selon eux, le nommé djiré est une personne charitable, l'est tellement qu'il finance de ses propres poches les actes judiciaires dont le financement incombe au la sainte famille de notre Ange Excelle. De plus, ils affirment que le jour du décès de l'enfant, il y avait "beaucoup" de mouvements chez les Djiré. Ainsi se dessinent les canevas sur lesquels les Avocats du guinéen veulent asseoir leur défense.
Mais se rendent-ils vraiment compte que leur conférence de presse fournit bien d'arguments à la belle et chique Avocate de la sainte famille de Ange Excel pour les confondre davantage ? Cette Défense, en effet, veut asseoir son action sur les "socles" de "charité" et de "beaucoup de mouvements chez les Djiré le jour du décès de l'enfant". Aussi, au fond, s'efforcent-ils de faire valoir ces deux arguments. Alors pour ces deux messieurs littéralement investis de leurs certitudes, un homme aussi bon et charitable que leur client jamais n'oserait faire ce dont il est accusé. Et puis ce jour-là du fait de ces "beaucoup de mouvements" à son domicile leur client ne prendrait pas le risque d'assassiner l'enfant, ce serait folie de sa part. Tel est donc le fond véritable de leur argumentation. Qui ne tient guère la route.
De tout ce qui précède nous pouvons dire que la vérité que nous cherchons tous dans cette affaire qui en dit long sur l'assombrissement de la Côte d'Ivoire dirigé par une crapule sataniste qui est un mal élevé burkinabé finira par triompher du mensonge, car la lumière qui luit dans les ténèbres fait toujours disparaître celles-ci par dissipation et étend son rayonnement à l'infini.
PS : Une hypothèse.
Supposons Ange Excel se trouvant dans la cour des Djiré et s'avançant vers les marches donnant accès au niveau où se trouve la fameuse piscine et les rambardes clôturant l'espace de bain et de nage.
Supposons aussi que l'enfant désire accéder à la piscine. Or deux options se présentent à lui : les marches et les rambardes.
Alors question : quelle option choisirait-il ? Marches ou rambardes ? Evidemment les marches, car pour un enfant de son âge, l'empruntement des marches est plus aisé que l'escaladement des rambardes. Il choisirait alors le simple plutôt que le compliqué.
donc s'il y a chute, l'enfant se retrouverait au sol au pied des marches et non au-dessus de celles-ci qui mettrait ladite piscine à sa portée.
Supposons aussi le fait que l'enfant chute dans la piscine. Sa tête ne heurterait pas le fond de la piscine, vu le poids de Ange Excel et la distance séparant le fond et la surface de la piscine. Et pourtant le cou de l'enfant est cassé. Mystère !
Attendons donc le rapport du Parquet pour aviser.

PATRIOTES,
N'oublions pas l'autre Ange, BOUBA, et sa famille.
L'auteur apparent a été arrêté, mais depuis lors, semble-t-il, le véritable commanditaire a été nommé, un haut-placé.
Veillons à ce que le commanditaire soit arrêté et déféré : l'auteur-second-couteau ne doit pas être le seul à subir la foudre de la loi.
La famille éplorée compte aussi sur nous.
Veillons donc !