Côte d’Ivoire: une semaine après démission, Soro crée un Comité politique

Par APA - Côte d’Ivoire. Une semaine après démission, Soro crée un Comité politique.

Abidjan le 15 Février 2019. Conférence de presse de l`Ex Président de l`Assemblée Nationale, Guillaume Kigbafori Soro à sa Résidence de Marcory.

L’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Kigbafori Soro, a signé vendredi à Abidjan, une semaine après sa démission, l’acte fondateur d’un Comité politique (CP), un «outil» visant «sa participation au débat et à la vie publique» ainsi qu’à «l’expression démocratique», lors d’une conférence de presse.

M. Soro a paraphé cet acte « en qualité de fondateur » de ce Comité politique en vue de « préparer sa participation au débat et à la vie publique », selon un document lu par Mme Anne Marie Bonafin, un membre de l’organisation.

« En ce qui concerne le Comité politique qui vient de naître, ce n’est pas un parti politique, c’est un outil qui existe (…) pour participer à l’expression démocratique dans notre pays », a précisé l’ancien chef du Parlement, Guillaume Kigbafori Soro.

Ce Comité politique a notamment pour mission de « mener des réflexions sur les grandes questions d’intérêt national et proposer des instruments et des cadres de promotion de la démocratie, de l’Etat de droit et d’affermissement des valeurs républicaines ». Il vise en outre à examiner les questions qui lui sont soumises par le président, selon le texte fondateur.

Le Comité est formé de personnalités choisies et nommées par décision du président. Par ailleurs, les règles relatives à son fonctionnement et à la dissolution sont fixées par décision du président.

Cette conférence de presse intervient une semaine après la démission de M. Soro de la présidence du Parlement. Le chef de l’Etat Alassane Ouattara avait annoncé ce départ, indiquant que cela était « entendu et réglé ».

AP/ls/APA

Commentaires

Moi, Patriote, je ne saurais m'inscrire dans cette comédie mise au point par les deux criminels - wattra dramagène alassassin et soro - pour propulser celui qui a ôté la vie à des centaines de milliers d'Ivoiriens dont il dit être compatriote, qui a trahi la Nation, qui a proféré des mensonges par mépris de la Vérité, qui a particulièrement menti sur PAPA et 2010, qui s'est associé aux ennemis du Peuple pour soumettre au martyr la Côte d'Ivoire, dans la trajectoire présidentielle de 2020.
Je ne suis pas dupe et ce criminel de soro jamais ne réussira à m'amener à penser autrement de lui.
Et d'ailleurs, où en est-on avec la plainte de Michel contre ce sanguinaire de soro à Paris par le truchement de l'Étude de Maître Habiba Touré ?

Wattra dramagène alassassin,
Tu es burkinabé et mossi.
Des lobbies et l'Élysée t'ont imposé à Houphouët.
Le but : t'utiliser pour soustraire la Côte d'Ivoire à son Indépendance et à sa Souveraineté.
Ils t'ont soutenu dans toutes les tentatives de putschs en Éburnie.
Toutes ces tentatives ont connu leur épilogue en 2010-2011 par le coup d'État militaire et électoral de sarkozy, qui réussit à te placer au Bord de la Lagune ébrié.
PAPA fut maltraité dans le Nord dans un logement dont le propriétaire s'appelle soro.
Du poison a été enduit sur le mur de la chambre qu'occupait PAPA pour le détruire à petit feu mais Jésus-Christ l'en a sauvé, et il en garde encore les séquelles.
PAPA fut transféré et jugé à la CPI sur la base d'un dossier d'immondices de mensonges.
La présence de PAPA à l'Haye a révélé ta face hideuse et aidé à la découvert partielle - les saints témoins de PAPA, au contraire de ceux du Diable, ne se sont pas exprimés pour permettre la constitution de la vérité de cette crise qui demeure et perdure - de la vérité sur la crise ivoirienne au monde, qui fut jusqu'alors manipulé par les médias du pire.
À l'Haye le dossier d'immondices a fini par brûler tes mains comme celles des crapules qui t'ont porté au pouvoir.
À l'Haye les juges honnêtes et soucieux de bien faire leur métier ont dit : stop la bêtise ! et ont décidé de manière radicale de la libération à effet immédiat de PAPA GBAGBO et de son Fils politique Digne, notre grand frère CHARLES.
Ainsi, ni par le sang, ni par l'origine, ni par la nationalité, PAPA n'est ton frère.
S'il était comme Ibrahima, que tu as établi sur le budget de souveraineté et qui t'aide ainsi à piller le Trésor public ivoirien, tu n'aurais pas fait subir à PAPA tout ce que ton islam, cette croyance de crimes et de merde, t'a autorisé à lui faire.
C'est dire que tu es du Diable. Tandis que PAPA, lui, est de DIEU.
Appeler PAPA frère, c'est chercher à le souiller, en l'invitant ainsi à la confraternité dans Lucifer.
Crapule et mal élevé !

porotooooo , alignez vous donc

Soro est un plaisantain qui ne sait plus ou mettre la tete. Ayant trahit son premier maitre IB.Donc pourquoi tout ce desastre.Tous ces genocides pourquoi. Pourqu'un Burkinabe soit au pouvoir en civ ? Je ne crois pas que c"etait la vision de IB.