Monde: Une partie des pays d'Afrique de l'Ouest prêts à adopter l'éco en 2020

Par L'Obs avec AFP - Une partie des pays d'Afrique de l'Ouest prêts à adopter l'éco en 2020.

Le président ivoirien Alassane Ouattara et le président Emmanuel Macron, le 9 juillet 2019 à Paris ((c) Afp).

Paris (AFP) - Les pays d'Afrique de l'Ouest qui respectent les critères de convergence devront se prononcer ensemble pour savoir s'ils adoptent dès 2020 l'éco comme monnaie commune, a déclaré mardi le président ivoirien Alassane Ouattara à l'issue d'un entretien avec Emmanuel Macron.

"Les chefs d'Etat de la Cédéao (Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest) ont décidé qu'ensemble, à 15, nous allons mettre en place une nouvelle monnaie qui s'appelle l'éco. A terme le franc CFA s'appellera l'éco", a indiqué M. Ouattara, évoquant la décision annoncée le 29 juin lors d'un sommet de la Cédéao à Abuja d'adopter cette monnaie commune.

"On espère que ça pourra se faire le plus tôt possible, c'est le voeu des populations".

Mais tous ne pourront adopter cette nouvelle monnaie en 2020, a souligné le président ivoirien.

"Cela dépend de la volonté de chaque Etat. La Côte d'Ivoire respecte les critères de convergence pour 2020, d'autres les respectent, mais de nombreux pays ne les respectent pas. Il faudrait que les critères de convergence soient atteints par tous les pays avant d'y aller", a-t-il averti.

En revanche "nous avons arrêté que les pays qui sont prêts, comme ceux de la zone UMOA (Union monétaire ouest-africaine), et qui ont fait des efforts importants de bonne gestion, de bonne gouvernance, de maîtrise des déficits, de maîtrise de la dette, seront prêts sans doute en 2020. Il appartiendra aux chefs d'Etat de cette zone de prendre une décision, ce n'est pas à moi de le dire", a-t-il conclu.

Interrogé pour savoir si cette décision condamnerait le franc CFA, le dirigeant ivoirien a répondu : "Aucune monnaie n'est condamnée, les monnaies vivent au rythme des Etats".

Quatorze pays africains regroupant 155 millions de personnes(dont douze anciennes colonies françaises), et qui constituent deux unions monétaires distinctes, utilisent toujours le franc CFA comme monnaie officielle. Huit d'entre eux sont en Afrique de l'Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo), et six en Afrique centrale (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad).

Lire la suite sur...https://www.nouvelobs.com/monde/20190709.AFP0173/une-partie-des-pays-d-a...

Commentaires

Comment voulez-vous qu'avec la présence d'un collabo, l'afrique de l'Ouest avance avec sa nouvelle monnaie. je vous avais dit qu'il faut écarter la main de la france pour la mise au point de cette monnaie. cette main est nuisible par le canal du collabo ouattara.
Les ''leaders'' ouest-africains ont -ils suffisamment de couilles pour aller jusqu'au bout de cette nouvelle monnaie sans la main de la France ?? c'est la première question à se poser avant d'aller de l'avant.
Nous n'avons pas besoin de conseil de la france, ni de son aide pour créer cette monnaie, s'il vous plait. Cette aide est la plus nuisible qui puisse exister.
Il serait même mieux que les autres pays d'Afrique de l'Ouest céent la nouvelle monnaie sans la Côte d'Ivoire du collabo ouattara. Nous les suivrons après sous un gouvernement humain, de bon sens, sans collabo.

Ouattara ton plan de maintenir le Franc CFA a échoué. Tu es en train de pleurer en disant Franc CFA ou ECO, bonnet blanc et blanc bonnet.
Avec le Nigeria et le Ghana qui ont posé des conditions claires et nettes, Franc CFA ou ECO, c'est pas bonnet blanc et blanc bonnet.