Scandale/Bangolo : Le député Tahi Herman Thierry détourne l’argent des morts !

Par EliteTV 1- Scandale– Bangolo. Le député Tahi Herman Thierry détourne l’argent des morts !

Tahi Herman Thierry est Deputé de la circonscription de Bangolo sous-préfecture.

L’Assemblée Nationale de la Côte d’Ivoire est un panier à crabes, en son sein on y retrouve des analphabètes des illettrés, des vauriens des rebelles et des voleurs. C’est la forme actuelle du parlement de la troisième République Ivoirienne.

En effet, le voleur identifié de ce jour est le Député de Bangolo Sous-préfecture le Nommé Tahi Herman Thierry : De quoi s’agit-il ?

Le 2 Janvier 2018 les journaux ivoiriens avaient leurs « UNES » barrées d’une attaque d’un corridor à Bangolo faisant plusieurs morts précisément à Ganzon situé à 9 kilomètres. Deux jeunes ont été tués dans des circonstances non élucidées pour les besoins d’enquête nous mettons fin à ce chapitre, pour nous à tarder sur l’attitude du sulfureux parlementaire dit défenseur de sa circonscription : il faut tout d’abord lui indiquer les droits et devoir de ce braqueur patenté.

Les députés ne sont pas des citoyens ordinaires : ils ont des droits, mais aussi des devoirs spécifiques. L’immunité parlementaire est le droit le plus connu dont bénéficie un député.

Ce principe empêche un député d’être poursuivi pour des propos tenus à l’Assemblée nationale, ce qui garantit sa liberté d’expression.

L’immunité parlementaire interdit également toute poursuite judiciaire contre un député sans l’autorisation de l’Assemblée nationale. Pour jouir de ces droits, le député doit respecter deux devoirs essentiels.

Le premier est de ne pas exercer une fonction incompatible avec son mandat parlementaire, mais « l’honorable » Tahi a choisi la fonction de détournement. Il ne peut pas, par exemple, être sénateur, ni être membre de certaines grandes institutions publiques comme le Conseil constitutionnel ou encore le Conseil supérieur de la magistrature, là encore il a choisi d’être un voleur et menteur.

De quoi s’agit-il ?

Après une plainte au Commandement Supérieur de la Gendarmerie Nationale à Abidjan une contribution personnelle du Général de la gendarmerie a été donnée pour l’enterrement des deux défunts. Les parents ont pris le soin de faire appel au sieur député Tahi d’assister à la remise du don de 3.000.000 FCFA du Général à l’un des pères des deux enfants. Le père remet l’enveloppe au député pour besoin de sécurité et aux représailles des coupeurs de route. « Hélas c’est au chef de gang » et au père de dire ce dernier : « je viendrai le samedi pour qu’ensemble vous remettiez l’enveloppe devant toute la famille ». Voici donc une considération de la famille à un élu qui n’a jamais daigné à se rendre aux cheveux de la famille endeuillée, avec le sous-préfet de Bangolo, qui a aussi fait vol-face à la situation de meurtre de sa sous-préfecture. Pendant que le père en route d’Abidjan comme convenu.

Le député et consorts constituent une forte délégation pour se rendre d’abord à la morgue de Bangolo pour payer les frais de la conservation et deux cercueils. Ensuite ils se rendent à Ganzon pour pondre une déclaration que : « Moi député Tahi Herman Thierry prend en compte le transfert et les funérailles des deux morts en compte en donnant une somme de 2.500.000FCFA. » Cela a fait le tour du monde sur les réseaux sociaux par le soin de son service de communication et retiré après avoir su les mensonges ostentatoires d’un député usurpateur.

Le père des enfants arrive à Bangolo téléphone le député pour le rencontrer le téléphone est sur messagerie, il laisse un message et il rappel 5 minutes après ce dernier lui dit je suis à Duékoué en partance pour Abidjan il lui rétorque comment ça ?

Il faudra passer voir ma suppléante elle est à Gouégui car je lui ai laissé l’enveloppe. Quand le père rentre en contact avec la concernée et après les calculs, il constate un manquant de 750.000 FCFA. Sur le champ une mission des amis parents arrive pour demander pardon que cet argent sera complète le lundi, rien mardi rien et mercredi…toujours rien jusqu’à ce jour.

Voici un peu l’attitude d’un député qui veut briguer un second mandat ; nous reviendrons dans les détails dans la prochaine diffusion sur le députe, le Sous-préfet et la brigade de la gendarmerie de Bangolo.

John Custard,
Notre Envoyé Spécial, Elite TV1 International.

Commentaires

SOGENAC leader dans la Gestion commerciale.
- Vous êtes propriétaire d'un véhicule de transport, vous souhaitez investir dans le transport mais vous avez des difficultés de Gestion, SOGENAC vous vous offre ses services en Gestion. Vous pouvez désormais profiter de votre investissement sans aucun souci et sans stress. SOGENAC vous paie une RECETTE mensuelle entre 200.000 Fcfa et 450.000 F cfa selon le type de véhicule et l'état du véhicule.
Vous ne supportez que les charges ANNUELLES ( carte de stationnement, droit de ligne, patente, vignette ...)
Les autres charges sont supportées par SOGENAC ( réparation, assurance, visite technique, vidange ... ) après la mise en ligne du véhicule.
Pour plus d'informations contactez nous au (+225) 47810303 /02578077