Scandale/Koné Katinan révèle 3 nouveaux mandats d’arrêts contre lui: « C’est de la haine contre moi ». « Trop c’est trop »

Par IvoireBusiness - Scandale/Koné Katinan, porte-parole du Président Gbagbo, révèle 3 nouveaux mandats d’arrêts contre lui par le régime d'Alassane Ouattara « C’est de la haine contre moi ». « Trop c’est trop ».

Le Ministre Koné Katinan, porte-parole du Président Laurent Gbagbo, révèle 3 nouveaux mandats d’arrêts lancés contre lui par le régime d'Alassane Ouattara « C’est de la haine contre moi ». « Trop c’est trop ».

COMMUNIQUE DE PRESSE
Le lundi 7 mai 2018, un ami, par ailleurs avocat au barreau du Ghana, m’a informé avoir eu connaissance, de façon incidente, de l’existence d’un autre mandat d’arrêt international émis par les autorités ivoiriennes contre moi et transmis aux autorités ghanéennes. Le même mandat a été également transmis aux autorités du Togo et du Bénin. Cet ami, par ses propres moyens, a réussi à avoir une copie dudit mandat d’arrêt international. Mes bras m’en sont tombés après lecture de celui-ci.
Dans ce mandat d’arrêt, l’on m’inculpe pour des faits de déstabilisation allant de 2012 à 2017, sur la base des dires d’un certain Yedagn Louis Jacques alias Méité Souleymane. Ce dernier aurait dit, lors de son interpellation, qu’il aurait participé à une réunion au Ghana avec un pasteur nommé ZOUAME, exilé au Ghana ; qu’au cours de cette réunion, ce pasteur « révélait que KONE Katinan Justin donnait directement des instructions aux chefs de guerre du nord ».
Sur la base de cette information, le juge d’instruction, Kra Ndri, a émis un mandat d’arrêt international contre moi.
Comme l’on peut le constater, une personne, qui ne m’a jamais rencontré, dit avoir participé à une réunion, sans en préciser la date, à laquelle je ne participais pas, et qu’il aurait entendu, au cours de ladite réunion, une autre personne dont l’identité n’est même pas connue, du moins celle-ci se résume à une appellation (ZOUAME) sans que l’on ne sache s’il s’agit d’un nom, d’un prénom ou même d’un surnom, dire que j’aurais donné des instructions « aux chefs de guerre du Nord », sans que lesdits chefs de guerre, eux non plus, ne soient identifiés, et la nature des instructions, elle non plus ne soit précisée. Sur cette base et seulement celle-ci, un juge ivoirien a pu émettre un mandat d’arrêt international contre moi.
Mon ami m’a informé de ce que cet autre mandat est le troisième délivré contre moi et transmis aux autorités ghanéennes depuis le début de l’année 2018. Un premier mandat d’arrêt international, me concernant, a été remis aux autorités ghanéennes dès janvier 2018. Ce mandat reprenait à l’identique, à tout point de vue, celui émis en 2012 et qui avait justifié mon arrestation et mon procès pour extradition qui avait duré plus d’un an. Une telle affaire, définitivement jugée, ne peut en aucun cas être rappelée devant n’importe quelle juridiction ghanéenne.
Le second mandat, reprenait, aux dires de mon ami avocat, mutatis mutandis, l’affaire dite de la BCEAO après le jugement rendu par le tribunal de première instance d’Abidjan. Ce jugement, ayant violé mes droits élémentaires en ce que je n’avais pas été informé de ma convocation devant cette instance, mes avocats à Abidjan y ont fait opposition. L’opposition bloquant les effets dudit jugement, c’est donc avec une grande surprise que j’apprends qu’un mandat a été émis contre moi sur la base de celui-ci.
Faut-il le rappeler, ce troisième mandat de l’année 2018 intervient tout juste quelques semaines après la visite nocturne, par un commando, de mon domicile qui a été fouillé de fond en comble et pillé. Les policiers ghanéens qui mènent l’enquête sur cette affaire, se fondant sur le mode opératoire utilisé par les visiteurs indélicats, soupçonnent une opération autre qu’un vol classique.
Depuis juin 2012, ce dernier mandat constitue le quatorzième des faits et actes posés à mon encontre et qui sont de nature à perturber ma vie en exil
Pour moi, il ne fait l’ombre d’aucun doute, l’instrumentalisation de la justice de mon pays contre moi ne vise qu’une seule chose : attenter à ma vie pour des « motifs politiques », comme textuellement relevé par le juge ghanéen, dans sa décision du 30 Août 2013, pour motiver le rejet de la demande de mon extradition formulée par le gouvernement ivoirien.
Devant tant de persécutions, émanant d’actes graves de violation des droits de l’homme perpétrés contre moi, j’ai décidé de porter mon cas devant les instances internationales chargées de la protection des droits de l’homme en général, et ceux des réfugiés, en particulier. A cette fin, j’ai constitué maître Josette Kadji, avocate au barreau du Cameroun et domiciliée à Douala, à l’effet de mener, pour mon compte, les missions suivantes :
- 1er. Saisir le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH) à Genève pour l’interpeller sur les persécutions dont je suis victime de la part du gouvernement ivoirien pour des raisons politiques.
- 2ème. Porter la même affaire devant la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) à Banjul (Gambie) et devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples à Arusha (Tanzanie).
- 3ème. Interpeller le HCR (Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés), notamment son département chargé de la protection des réfugiés, sur les nombreux cas de violation de mes droits, en tant que réfugié, pour des motifs politiques ; la décision de la justice ghanéenne du 30 Août 2013 faisant foi.
- 4ème. Entreprendre toutes les initiatives et approches, qu’elle jugera pertinentes, pour défendre la protection de mes droits de réfugié constamment violés par le gouvernement ivoirien pour les mêmes motifs politiques.
Mes requêtes à l’internationale sont sans préjudice du droit que je me réserve d’entreprendre des actions auprès des autorités ghanéennes pour leur exprimer mon ras-le-bol devant tant de persécution de la part du gouvernement ivoirien, laquelle persécution porte atteinte à mes droits de réfugié à la protection desquels elles se sont astreintes en m’accordant le statut de réfugié, comme l’a également relevé le juge ghanéen dans sa décision précitée.
Ayant été interdit de séjour, pour des raisons politiques, dans ma région natale de septembre 2002 à mars 2007 à cause de la rébellion créée par les tenants actuels du pouvoir, fui mon pays le 13 avril 2011 pour échapper à une mort certaine pour des raisons politiques, je n’entends point fuir le Ghana, mon pays d’accueil, pour les mêmes motifs politiques. Ce faisant, je ferais montre d’ingratitude vis-à-vis du gouvernement et du peuple ghanéens, qui n’ont jamais exprimé, sous quelque forme que ce soit, une hostilité collective et généralisée à l’égard des réfugiés ivoiriens qui vivent sur leur sol depuis plus de 7 ans. Mon pays, la Côte d’Ivoire, me manque, et je suis pressé d’y retourner, mais pas de manière forcée.
J’entends me battre pour mettre définitivement fin à cette politique de haine menée contre moi depuis plus d’une décennie. Trop, c’est trop.

Justin Katinan KONE
Ancien ministre
Porte-parole du Président Laurent GBAGBO
Vice-Président du FPI
Vice-Président de la Coordination du FPI en exil

Commentaires

SANTE D'ACIER ET OPPORTUNITÉS D'AFFAIRES
100% NATUREL, LE STC30 EST UN PRODUIT DE BIEN-ÊTRE ET DE SANTÉ OPTIMALE FAIT DE CELLULES SOUCHES VÉGÉTALES, ET DE PUISSANTS ANTIOXYDANTS. CONÇU PAR LES FIRMES SUISSE MIBELE GROUP ET AMÉRICAINE PLT.
AVEC LE STC30 PRENEZ EN MAIN VOTRE SANTÉ. IL EST EFFICACE CONTRE PLUS DE 135 PATHOLOGIES (DIABÈTE, AVC, INSUFFISANCE RÉNALE, CANCER, HYPERTENSION, ARTHROSE, ETC…)
Rejoignez notre équipe pour répandre la BONNE SANTE autour de nous, et bénéficions d’une situation financière stable. Avec SUPERLIFE, c'est la SANTE garantie à 100% et le CASH. Des revenus et retrait des gains à n'importe quel moment. Avec SUPERLIFE, nous gagnons toujours. Donc je voudrais attirer votre attention sur ce business exceptionnel. CETTE INFORMATION EST PRÉCIEUSE CAR VOUS POUVEZ SAUVER DES PROCHES, DONC FAITES LA PASSER OU PARTAGEZ LA.
Infoline : +225 09340417/06130790/01041160
Whatsapp : +225 09340417
Facebook : ahouosylvestremanto

Monsieur le Ministre yako. Soit fort.

STC30 POUR SE RAJEUNIR
Le complément alimentaire qui vous rajeunit de l’intérieur à l'extérieur.
L’union entre MIBELLE GROUP avec la technologie PHYTOCELLTEC et PLT SOLUTIONS avec la technologie GLYSODIN a eu pour résultat le STC30.
La fusion entre ses deux géants a fait rêver mais les retours sur le terrain on fait vibrer le monde entier.Le STC30 contient:
-Des cellules souches végétales de la super pomme suisse qui est aujourd’hui une espèce végétale protégée et des cellules souches végétales de raisin.
-Des antioxydants (SOD superoxyde dismutase) protégé par une protéine de blé la gliadine,le Bilberry et le blackcurrant.
La restauration de la SOD dans notre corps apporte des bienfaits incroyables car elle possède en réalité le plus fort pouvoir antioxydant.
Le STC30 combat efficacement plus de 135 pathologies entre autres: AVC, DIABÈTE, PROSTATITE, CANCER, FIBROME, FAIBLESSE SEXUELLE, VUSION FLOUE OU AVEUGLE, INFERTILITÉ CHEZ L'HOMME COMME CHEZ LA FEMME, RHUMATISME, TENSION ...
Avec le STC30 la guérison est totale et rapide
POUR PLUS D'INFOS APPELEZ LE +225 02578077
NB: RDV POUR LA LIVRAISON AVANT LE PAIEMENT

La haine contre toi?? Ça sera le monde en envers .n'est pas ministre d'un gouvernement .quel gouvernement??!!juste mandat contre un voleur de la république oui,presente toi mon frère tu vas voir la réalité ,c'est vous qui avez amener Laurent à la cpi jamais,alors attendez votre tour,,pas de haine contre toi mais justice ...

Quelle justice ? Alors qu'on juge tous les comzones qui ont cassé les BCAO de Bouaké , Man , Korhogo et toutes les banques sous leur contrôle, de quelle Justice parles tu ? La justice des vainqueurs ? Étes vous réellement pour la paix et la réconciliation en Côte D'Ivoire ????!

il est sérieux ce eltonbee07 ??? ou bien il a trop fumé ??? ou bien c'est une racaille égarée de la rue Lepic ??? à moins que ce ne soit qu'une crotte mal odorante du burkinabé de Sintou ????

La justice Ghana a lave led yeux du pouvoir du burkinabe en lui disant qu'un voleur ne fait pas appel a la loi pour braquer en sa presence et Katinan ne sera pas le premier a le faire.
Mais le burkinabe a choisi de rester ds son hors-la-loi qui lui fait changer led charges ou accusations quand l'autre ne marche pas.
Il prouve de plus an plus au Ghana que C'est un harcelement politique contre Katinan.
Destabilisation, coups detat, troubles a l'ordre publique, sont les faux proces politiques fabriques ds le laboratoire du faux du RDR pour emprisonner toute la vraie opposition qui parle.

Ce pouvoir aux abois ne sait plus ce que inventer pour avoir Katinan ds ses goulags pour le sodomiser pour prouver sa suprematie.

Ouattara fait pitie. Tous ces prisonniers politiques ds ses goulags ne lui suffisent pas. Tant qu'il n'a pas KATINAN il ne sera un homme complet.
Eh bien mossidramane restera un demi-homme malheureux a qui il manquera qq chose jusqu'a la mort.
Le Ghana ne cesse de lui dire l'etat eat une continute . Vas et juge les rebelles ivoiriens qui ont pendant 20 ans braque toutes les agences BECEAO ds leurs zones avant qu'on te remette Katinan sinon c'est un harcelement politique.

Vas et remets Compaore, Soro et ton chef d'etat major particulier qui not tente le coup d'etat Dedienre au Burkina avant qu'on te remette Katinan sinon c'est un harcelement politique.

Ce qui reste au mossi c'est d'aller kidnapper Katinan comme un hors-la-loi qu'il a toujours ete ds sa vie.

Demandez au mossi la difference entre led braquages des agences par les rebelles et celui de Katinan.
Demandez-lui aussi la difference entre la tentative de coup d'etat au burkina par lui et ses proches et celui de Katinan.

Pire, la banque qui a ete braquee dit ne pas etre victime de braquage car c'est le droit du gvt Gbagbo de prendre l'argent de son propre pays pour sauver les vies des ivoiriens que dramane le cruel burkinabe sans coeur voulait exterminer avec ses ambargos d'argent et de medicaments y compris ses propres militants RDR.

Si ouattara le mossi de Sindou ne connait pas la honte, la honte le connaitra et le hantera toute sa vie.

Il a vu quoi sur le petit la ?
Son diable qu'il adore lui a certainement demande le sang de KATINAN si l veut vivre jusqu'en 2020 pour confisquer le pouvoir encore par les armes.
Safroulaye ! Je mets le sang de Jesus sur le nom de Katinan et sur sa vie.
Et qu'il devienne le totem du mossi. Ya manger, ya mourir !