Scandale/ Liberté de presse : Lg Infos suspendu pour 6 parutions

Par Le Temps - Liberté de presse. Lg Infos suspendu pour 6 parutions.

LG Infos est accusé d'avoir mis à la Une de son édition du mardi 28 novembre 2017, le titre « Sommet Ua-Ue, à Abidjan, demain/L’Ue et l’Ua au pays des prisonniers politiques».

Encore un autre coup de massue contre la liberté d’expression. Le quotidien Lg Infos a été suspendu pour 6 parutions. C’est la décision-sanction prise le mercredi 13 décembre 2017, par le Conseil national de la presse (Cnp), dirigé par Raphia Lakpé. «J’ai l’honneur de vous notifier par la présente, la Décision N°011 du 07 décembre 2017 portant sanction applicable au quotidien LG Infos édité par l’entreprise de presse Cyclone Sarl. Vous disposez d’un délai de trente (30) jours à compter de la notification pour saisir la Juridiction Administrative compétente», déclare la Décision N°011 du 7 décembre 2017 portant sanction contre le quotidien LG Infos. Cette suspension est intervenue au motif que LG Infos ait affiché en Une de son édition du mardi 28 novembre 2017, le titre: « Sommet Ua-Ue, à Abidjan, demain/L’Ue et l’Ua au pays des prisonniers politiques». «Un titre illustré de la photographie du président Français, Emmanuel Macron à laquelle est accolée une autre photographie de personnes non identifiables présentées comme des détenus politiques », notifie le Cnp. Par ce titre, le Cnp estime que le quotidien LG lnfos porte de nombreuses accusations qui seraient loin d’être vérifiables et qui «sont de nature à inciter une partie de la population à la haine et à la révolte contre le pouvoir». Et que l’article qui rapporte ce titre en page 8 du journal et intitulé: «A la veille de l’ouverture du Sommet-Ua-Ue, à Abidjan/ La question des libertés confisquées au cœur du régime Ouattara», développe un argumentaire dans lequel il dépeint la Côte d’Ivoire comme un pays où sont violées de façon outrancière, les libertés individuelles et collectives. Par cette suspension, Lg Infos réapparaitra dans les kiosques le jeudi 21 décembre 2017.

Marcel Dezogno

Commentaires

Vous êtes un malade mentale Mr Lakpé, ou vous faite exprès ou vous été animé d’une mauvaise foi sans précédent. Tout le monde entier sait qu’il y a des prisonniers politiques en Côte d’Ivoire, alors, quelle est cette comédie de faire croire qu’il n’y a n’en pas ? Pourquoi cette malhonnêteté envers toute la Côte d’Ivoire ?

C'est un néo- indigent de service.