Régulation économique de la presse ivoirienne: le CNP enregistre 13 bons élèves pour l’année 2016

Par AIP - Régulation économique de la presse ivoirienne. Le CNP enregistre 13 bons élèves pour l’année 2016.

Vendredi 08 juillet 2016, au Palais de la Présidence de la République. Le Conseil National de la Presse (CNP) a remis ses Rapports d’activités pour l’année 2015 au Chef de l’Etat. Photo: Raphaël Lakpé, Président du CNP.

Abidjan - Le Conseil national de la presse (CNP) a identifié 13 entreprises de presse comme de bons élèves qui payent la totalité de leurs professionnels à la convention collective, dont les professionnels sont déclarés à la CNPS et qui disposent d’attestation de régularité de paiement de leur dette sociale, au titre de l’exercice 2016 de sa mission de la régulation économique.

« Le CNP a pu identifier les bons élèves du secteur de la presse que je cite : Asec Mimosa, Ba Ba Editions (Baba), Cyclone (Le Temps et LG Infos), Dubuya Communication (La Gazette), Groupe Olympe (Soir Info et L’Inter), Horizon Média (Le Mandat), Les Editions Alif (Islam Infos), Les Editions Le Réveil (Le Nouveau Réveil), Open Mind (Le Journal de l’Economie), Régie Indénié (Cordon Bleu), Telecom Action Faith (La Synthèse), Voltage Editions (Abidjan Planet) et Xperts Editions (Trader) », a annoncé jeudi le président du CNP, Raphaël Lapké.

« Le CNP félicite tous les éditeurs qui agissent et exercent dans le strict respect de la loi. Il exhorte tous les acteurs du secteur à jouer leur partition pour un meilleur assainissement du marché », a-t-il encouragé lors d’une conférence de presse sur les résultats de la régulation économique des entreprises de presse.

Le président du CNP a signifié qu’ il faut aider les entreprises presse à sortir de l’informel et à redorer le blason du journalisme en Côte d’Ivoire.

Quant à la qualité des résultats de cette mission d’évaluation de la gouvernance des entreprises presse sur la base de pièces documentaires, M. Lapké a promis que le CNP va affiner son prochain contrôle notamment en vérifiant l’effectivité et la régularité de paiement des salaires à la convention.

« Le CNP voudrait surtout compter sur le concours des journalistes eux-mêmes pour que la régulation soit vraie », a-t-il souligné en demandant également le soutien des associations et organisations des journalistes. Le marché de la presse ivoirienne enregistre 64 entreprises.

ena/cmas

Commentaires

Je pense qu'il faut que le malien Sangaré Al Djihad et le burkinabé Affi se rencontre pour unifier le parti extrême droite du boulanger. Ce parti xénophobe, raciste et tribale souffre du conflit de ses deux leaders groupies du boulanger.