Gabon: plusieurs chaînes de télévision attaquées par un commando

Par RFI - Gabon. Plusieurs chaînes de télévision attaquées par un commando.

Vue aérienne de Libreville (Photo d'illustration). © Photo by liewig christian/Corbis via Getty Images.

La journée a été mouvementée vendredi 16 juin à Libreville. Un commando d'hommes armés a attaqué plusieurs médias dans la capitale gabonaise afin de faire entendre un message appelant au départ du président Bongo. Le leader, un ancien candidat à la présidentielle, a menacé de faire sauter des bombes dans la ville avant de se faire arrêter.

Tout s'est déroulé en quelques heures. En milieu de matinée, quatre à cinq hommes encagoulés et armés de pistolets pénètrent dans les locaux de la chaîne TV+. Ils braquent les employés et ordonnent la diffusion d'un DVD. Sur ce message on découvre avec surprise Roland Désiré Aba'a Minko. Ancien candidat à la dernière présidentielle rallié à Jean Ping, il lance un ultimatum au président Bongo.

« Nous exigeons dans un délai de 72 heures le départ d’Ali Bongo Ondimba du pouvoir et du Gabon, le désarmement de la garde républicaine par l’armée gabonaise, l’investiture de Jean Ping président de la République, chef de l’Etat, par la Cour constitutionnelle. »Si le chef de l'Etat n'obéit pas, il promet de faire sauter des bombes déposées dans des bâtiments de la capitale. Le commando quitte alors TV+ en laissant derrière lui une bombe factice faite notamment d'aluminium.

Même scénario ensuite chez Africa numéro 1, où débarque ce qui semble être le même groupe, avec un sac contenant une autre charge factice, des machettes et des couteaux. Mais pour des raisons techniques, il échoue cette fois à faire diffuser son message.

Canal 7 reçoit aussi de la visite. Mais les locaux sont fermés et les assaillants sont obligés de fuir face à la pression des riverains.

Recherché par la police, Roland Désiré Aba’a Minko se serait rendu à l'ambassade de France où selon plusieurs sources il aurait voulu remettre un message pour demander notamment aux Français de contraindre Ali Bongo à quitter le pouvoir.

Il rejoint enfin le siège de l'Union européenne en disant qu'il porte une bombe sur lui. C'est là qu'il s'est fait interpeller.

« Un original »

Roland Désiré Aba'a Minko s'est fait connaître en 2011. A l'époque membre du conseil économique et social, il s'était rendu en costume le 14 juillet, place de l'Indépendance, s'était enchaîné à un mât sur lequel flottait un drapeau gabonais et avait entamé une grève de la faim. Une action pour réclamer le démantèlement des bases militaires françaises au Gabon ou encore la renégociation des accords entre les deux pays. « Je suis prêt à mourir pour cette cause », avait-il alors déclaré. Sa grève de la faim avait duré treize jours et s'était terminée à l'hôpital.

Homme d'affaires, ingénieur, il a refait parlé de lui l'an dernier, en étant candidat à la présidentielle. Il battait campagne à bord de sa voiture vieille de 36 ans et avec toujours la même idée : lutter contre l'influence de la France. « C'est son dada, voire son obsession », confie une source le décrivant comme « un original ».

La veille du scrutin, Aba’a Minko s'était rallié à Jean Ping. Il participait donc chaque semaine au comité stratégique de l'opposant. « Il ne croyait pas au dialogue. Il prônait l'insurrection, des opérations violentes. Mais on ne le prenait pas vraiment au sérieux », se rappelle un opposant.

En début de semaine, il était présent lors d'une réunion entre l'ambassadeur de l'Union européenne, Jean Ping et son camp. « Il s'est encore lancé dans une tirade interminable sur la France. C'était gênant, agaçant et totalement décalé », raconte un témoin de la scène.

Vendredi, la coalition autour du chef de l'opposition, Jean Ping, a d'ailleurs catégoriquement nié avoir participé de près ou de loin à la rédaction de la déclaration de Roland Désiré Aba'a Minko.


La réponse est claire et sans ambiguïté : ni Jean Ping, ni la coalition autour de Jean Ping, ne sont liés de quelque manière que ce soit à tout ce qui s'est passé [vendredi] à Libreville.

Lire la suite sur....http://www.rfi.fr/afrique/20170617-gabon-chaines-television-attaquees-ho...

Commentaires

POURQUOI INVESTIR DANS LE BITCOIN ?
Le bitcoin est actuellement un moyen d’investissement très convoité sur Internet. Avec la hausse en flèche de son cours, beaucoup de gens souhaitent investir dans cette monnaie virtuelle. Pourquoi est-il si intéressant d’investir dans le Bitcoin ?
Qu’est que le bitcoin (BTC) ?
Ce n’est pas pour rien que la crypto monnaie Bitcoin intéresse beaucoup plus de gens. En effet, le Bitcoin est une devise électronique ou une monnaie virtuelle décentralisée, créée en 2009. Sa valeur reste variable en fonction de son usage économique. Tout le monde peut acheter des BTC comme toutes les autres devises. Il est également faisable de réaliser des achats, ou payer des services avec cette monnaie virtuelle. Son principe d’utilisation se fait avec des logiciels à code source ouvert, dont également les transactions chiffrées. Généralement, il s’agit d’un moyen simple pour faciliter le paiement, faire des épargnes d’argent et de faire des investissements dans d’autres domaines comme les options binaires. Par ailleurs, le bitcoin est un marché ouvert qui permet de gagner de l’argent, à condition de faire fonctionner le réseau par le bitcoin mining. Il suffit d’ouvrir un porte-monnaie virtuel (exemple : multibit.org), ou confier l’investissement à un prestataire en ligne, qui s’engagera pour sécuriser l’argent investi ou simplement s’inscrire sur une plateforme sécurisée de don de membre à membre de bitcoins comme BTCHAMP, que nous vous recommandons.

POURQUOI LE BTCHAMP ? Le BTCHAMP parce que c’est simple, facile, moins cher et efficace. Ici l’inscription est à 25000fcfa et vous devez rapidement parrainer 2 nouvelles personnes pour commencer à bâtir votre réseau qui vous permettra d’obtenir jusqu’à 120 bitcoins.

Les avantages d’investir dans le bitcoin
Maintenant que le cours de la monnaie électronique bitcoin a grimpé, beaucoup pensent qu’il est trop tard d’y investir. Par contre, il n’est jamais trop tard de s’y lancer. Pour intégrer dans la communauté, l’investisseur ouvre un porte-monnaie avec ses premiers BTC (Bitcoin), et choisit de s’inscrire sur la plateforme BTCHAMP. Nombreuses sont les plateformes de change spécialisées dans le BTC, qui servent à échanger de l’argent contre des BTC (Localbitcoins.com, Bitcoin-Central-net, Bitcoin.de, etc). Les avantages sont divers quand on investit dans ce type de monnaie virtuelle. En effet, le BTC est une devise indépendante qui ne se contrôle pas et n’est pas touchée par les politiques monétaires des banques centrales. A l’inverse des autres investissements en ligne, le bitcoin n’est pas conditionné. Les transactions se font à l’anonymat et ne génère aucun frais. Le BTC permet également de réaliser des achats directs et gagner des rendements en fonction de son cours.
Le cours du bitcoin tente de détrôner l’once de l’or
La monnaie digitale Bitcoin ne cesse de faire de plus en plus d’adeptes depuis sa création. En quelques années, sa valeur a complétement explosée jusqu’à atteindre aujourd’hui 2900$.

Valeur refuge en temps de crise, cette devise virtuelle présente des avantages considérables, surtout au niveau de son cours. A l’heure actuelle, les Bitcoins font partie des moyens anticrise comme l’or et l’argent. Le secteur des devises digitales atteint maintenant les 15 milliards de dollars, avec un rendement annuel de 4850 %. Le cours de cette monnaie est volatile et variable en fonction de son usage

NB : Nous vous recommandons d’investir dans le bitcoin et à travers la plateforme BTCHAMP pour 25000fcfa. Après votre inscription vous devez commencer à bâtir votre réseau en invitant vos amis, frères et collègues. Soyez sûrs d’une chose, investir dans le bitcoin aujourd’hui est le plus sûr des investissements à faire et surtout à travers le BTCHAMP, pour récolter 115.2BTC (1BTC=1700725FCFA)
Pour plus d’informations appelez au 0022504633942 ou écrire à reussirsurlenet1@gmail.com
« Le lâche n’aura pas le courage de s’engager et te découragera à coup sûr, le faible s’engagera sans conviction et le gagnant s’accrochera jusqu’à obtention du résultat escompté. »

Il doit etre derange ce type.
Comment tu veux enlever Bongo en etant contre la France et l'UE ?
Tu ne sais pas que c'est eux qui enlevent les presidents en Afrique ?
Mets-toi avec eux pour qu'ils fassent le coup d'etat pour toi.
Regarde Ping. Il est seven patient. Ils lui not de laisser Bongo s'endormir un peu pour le surrender. Depuis il s'est calme.

Bbg, c'est un plaisantin. On ne chasse pas un dictateur et franc maçon de la trempe d'Ali Bongo, grand maître du Gabon et d'Afrique Centrale avec des bombes factices.
Il va rôtir dans les geôles de Bongo. S'il en sort vivant, il apprendra à être plus sérieux.

NAKA, tu ne penses pas que ce monsieur est fou?

Frères ne vous tromper pas de combat que le Président Bongo soit égaré c'est une chose mais conspirer avec l’ennemi nous a valu 400 ans d’esclavage et bientôt 100 ans de colonisation alors dans vos commentaires faites preuves de discernement

Prends ton temps pour nous lire pour voir ou nous-memes on est situe.
Plus ant-francafrique que nous, tu meurs.
C'est sa methode anti-exclavagiste qui est curieuse pour nous.
Il est contre la francafrique et soutient PING pion de la francafrique.
N'est-ce pas PING qui appelait la France pour venir bombarder Bongo pour l'enlever ?
Si la France l'avait fait, ce type allait gouverner tout bonnement avec Ping sous la dictee de la francafrique.
Pourquoi prendre des bombes comme un terroriste pour revendiquer le pouvoir ?
Il montre qu'il eat pire que la francafrique.
Bongo, lui-meme et Ping sont de la francafrique.
On ne demande pas une chose et son contraire a la fois.. c'est ce qui nous fait dire qu'il est soit un plaisantin ou un fou.
Sinon pour ta gouverne, nous on soutient Ali Bongo sans etre de la francafrique parceque c'est ce que PING a decide en CI en 2010 que BONGO a fait exactement au Gabon.
On s'en fout s'il a gagne ou pas. Et d'ailleurs les deux not triche. Ping a loue un hacker. Bongo a falsifie les resultats.
Ping a dit que le recomptage des voix etait une perte de temps en CI.
Bongo a dit aussi que c'etait une perte de temps au Gabon.
La-bas au moins la cours constitutionnelle a tranche.
Ici en. CI, c'est la Commission eletorale qui a tranche au QG d'un candidat a la place du conseil constitutionnel qui est le seul habilite a donner les resultats definitifs.
Donc Ping a ete prepare ds sa propre sauce et nous sommes contents.
La France a reussi le coup d'etat en CI parcequ'ils avaient deja installe une rebellion depuis 2002 et divise le pays jusqu'aux elections.
Tout ce qu'ils avaient a faire c'est aider les rebelles prendre le pouvoir en faisant la guerre directement eux-memes.
Au Gabon ca ne pouvait pas marcher paequ'il n'y avait pas de rebellion. Or la FRANCE aime se cacher derriere les rebelles.
Chapeau donc au president Bongo.
Vigilance, vigilance. La France est toujours en ambuscade.

C'est le manque de rebelles et de solde migratoire positif qui a été fatal a Jean Ping. Ce pion de la France a été avancé dans une conjoncture où Bongo ne faisait plus l'affaire parce qu'il prenait des mesures contre les forestiers Français pour se venger de son affaire des biens mal acquis en France. Ceci est du passé; Notre apprenti putchiste manque de repères temporels. Pour survivre tu dois analyser les constantes et les évolutions de la Françafrique : "Changer pour que rien ne change".

CHRETIENS, CHRETIENNES,
Voici un miracle de feu au Saint Sépulcre à Jérusalem.
https://www.youtube.com/watch?v=vsqmfWxdTfc
C'est le Feu de l'Esprit.
Excellent visionnage.