[Exclu RFI] Côte d'Ivoire: du cacao illégal fourni aux grands noms du chocolat

Par RFI - [Exclu RFI] Côte d'Ivoire. Du cacao illégal fourni aux grands noms du chocolat.

Des Ivoiriens travaillent dans un centre de tri de cacao (photo d'archives).

C'est une information exclusive. Radio France Internationale (RFI), The Guardian et Der Spiegel ont pu obtenir avant sa publication un rapport de l'organisation de défense de l'environnement Mighty Earth. Cette enquête de terrain montre qu'une partie du chocolat consommé dans le monde proviendrait de forêts et de parcs protégés en Côte d'Ivoire. L'ONG affirme avoir mis à jour une longue chaîne d'exploitation illégale du cacao dans les zones forestières où toute plantation est interdite. L'ONG a remonté le fil jusqu'à la vente de cette production aux grands industriels des secteurs cacao-chocolat.

En dégustant un Ferrero, un carré de Lindt ou encore une barre de Mars, il est possible que votre pause gourmande soit en partie d'origine illégale. Mighty Earth appelle cela le côté obscur du chocolat.

L'ONG met à jour une chaîne de complicité dans le secteur du cacao ivoirien, partant des zones boisées protégées, parfois à 90% colonisées par des exploitations illégales.

Les fèves achetées par des pisteurs

Le phénomène concerne notamment Goin Débé, Scio, le Haut-Sassandra, Taï, les parcs du Mont Péko et de la Marahoué. Les fèves y sont achetées par des pisteurs qui les revendent à des coopératives.

La marchandise est ensuite acheminée vers San Pedro et Abidjan, où elle est vendue à des géants de l'agroalimentaire comme Olam, Cargill et Barry Callebaut. Ces négociants internationaux fournissent ce cacao illégal aux grands noms du chocolat, Ferrero, Lindt, Mars, Nestlé ou encore Cadbury.

Cette situation est un secret de polichinelle, dit Mighty Earth. Les zones protégées sont parfois devenues de véritables villes. Celle de Scio compterait par exemple 22 magasins et entrepôts de cacao, des milliers d'habitants, des dizaines de boutiques, une école et un dispensaire.

Les autorités parfois complices ou inefficaces

D'après l'ONG, les autorités ivoiriennes sont parfois complices ou inefficaces. En tout cas pour l'organisation, impossible que les industriels ne soient pas au courant.

Au final, le coût environnemental est élevé. Les forêts n'occupent plus que 11% du territoire, voire 4% pour les forêts primaires.


J'ai commencé avec des visites dans les parcs, j'ai interviewé des fermiers....

Etelle Higonnet, auteure du rapport et de l'enquête sur le terrain

12-09-2017 - Par Sébastien Nemeth

00:00
00:00

■ Le président de la World Cocoa Foundation répond

Rick Scobey, président de la World Cocoa Foundation, qui rassemble les intérêts des plus grands producteurs de cacao et fabricants de chocolat, explique que les entreprises agissent pour combattre la déforestation et qu'un nouveau plan sera annoncé prochainement.

« Ce problème, dit-il, est connu depuis des années. Les entreprises ont déjà pris des mesures en investissant dans la traçabilité du cacao, en travaillant sur de l’agroforesterie mixte avec des plantations plus respectueuses de l’environnement, et en agissant en faveur de la restauration de certaines zones.

En début d’année, 35 entreprises du secteur ont décidé de s’unir pour lancer un nouveau partenariat avec le gouvernement ivoirien et mettre fin à la déforestation au Ghana et Côte d’Ivoire. Notre programme sera annoncé en novembre à la COP 23. Mais pour vous donner quelques pistes, nous instaurons des limites à l’exploitation en zone forestière, il y aura des efforts dans la protection, une restauration des secteurs protégés, avec un renforcement des lois de protection. Nous chercherons à augmenter la productivité des plantations pour obtenir davantage de cacao sur un espace plus réduit. Enfin, il y aura un volet pour aider à la reconversion des fermiers. Car ce rapport a des faiblesses. Il ne reconnaît pas la dimension sociale de la déforestation. Il faut respecter les droits des centaines de milliers de cultivateurs de cacao et leurs familles qui dépendent de ces forêts. Le rapport ne tient pas compte des conséquences de ses recommandations. Enfin Mighty Earth ne dit pas qu’une intensification agricole durable est aussi une étape essentielle pour réduire la pression sur les forêts protégées. »

→ Consulter le rapport de Mighty Earth en cliquant ici...https://www.dropbox.com/s/1iiw8q8srowg2fu/Chocolate%20-%20Francais%20-%2...
Lire la suite sur...http://www.rfi.fr/afrique/20170913-exclu-rfi-cote-ivoire-cacao-illegal-f...

Commentaires

Témoignage :Je me nomme Cécile âgée de 33 ans.J’étais en relation avec mon homme il y a de cela 3ans et tout allait bien entre nous, à cause d'une autre femme il s'est séparé de moi depuis 5 mois. J’avais pris par tous les moyens pour essayer de le récupéré mais hélas ! Je n'ai fais que gaspiller mes sous. Mais par la grâce de dieu l'une de mes amies avait eut ce genre de problème et dont elle a eut satisfaction par le biais d'un ... nommé CHANGO AZE au premier abord lorsqu'elle m'avait parlé de ce puissant je croyais que c’était encore rien que des gaspillages et pour cela j'avais des doutes et ne savais m'engager ou pas. Mais au fur des jours vu ma situation, elle insiste a ce que j'aille faire au moins la connaissance de ce puissant en question et c'est comme cela que je suis heureuse aujourd'hui en vous parlant. C’est à dire mon homme en question était revenu en une durée de 7jours tout en s'excusant, aujourd’hui il me suggère à ce qu'on se marie le plus tôt possible, je me plains même pas et nous nous aimons plus d'avantages. La bonne nouvelle est qu'actuellement je suis même enceinte de 2 mois. Sincèrement je n'arrive pas à y Croire en mes qu'il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c'est un miracle. Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s'est fait en moins d'une semaine, il est fort dans tous les domaines, Vous pouvez le contacter sur : Email: feticheurchango@gmail.com,Appelez directement son numéro téléphone ou l'écrit sur whasapp ou Viber : +229 66 54 77 77

LA CRYPTO MONNAIE OU OR NUMERIQUE
La crypto monnaie est une monnaie numérique, virtuelle utilisée exclusivement sur le net pour assurer les différentes transactions de façon sûre, sécurisée, de pair à pair et dans un anonymat relatif.
La 1ere crypto monnaie connue et populaire reste le bitcoin. A côté du bitcoin nous avons beaucoup d’autres crypto monnaies telles que : Etherum, Monero, Bitconnect……
Qu’est-ce que la crypto monnaie peut nous apporter ? Nous avons l’habitude de déposer notre argent à la banque ou dans les assurances au taux de 3.5% par an. Ce qui parait insignifiant et cependant ces structures nous vendent le même argent au taux de 14 à 18% lorsque nous nous endettons auprès d’elles. Quelle ruse de leur part ! Cela veut simplement dire que nous contribuons à l’enrichissement des structures financières pendant nous nous appauvrissons à l’extrême.
La crypto monnaie ou l’or numérique ressemble à nos terrains, plus elle dure plus elle prend de la valeur. Exemple : Un terrain acheté au prix de 400000fcfa dans un endroit, 2 ans plus tard ce même terrain vaudra au moins 1 million. C’est évident que le temps a pris de la valeur parce que le temps a fait son effet. C’est exactement la même chose pour la crypto monnaie. Imaginez-vous qu’un bitcoin en 2010 valait 44fcfa et qu’en 2017 le même bitcoin vaut 2900000fcfa. Si en 2010 nous avions acheté 1000 bitcoins à 44000fcfa, ces mêmes bitcoins nous donneraient aujourd’hui 2.900.000.000fcfa
Vous constatez simplement que notre investissement de 44000fcfa nous a rendu riche et plus riche qu’il ne fallait. Ceci n’est possible qu’avec la crypto monnaie. Et ceci est encore possible aujourd’hui et le sera encore pour longtemps.
Tout ce que nous pouvons vous dire c’est d’aller au-delà de vos appréhensions et les aprioris pour enfin faire le grand saut dans la crypto monnaie avec nous.
Notre devoir aujourd’hui est de dire aux bonnes gens qu’il y a assez d’espoir pour nous dans la crypto monnaie en générale. Et pour cela nous voulons organiser des séminaires de formations et d’information sur la crypto monnaie et comment atteindre la liberté financière à travers elle. Ce que nous disons n’est qu’un petit aperçu des potentialités de la crypto monnaie. Nous voulons simplement vous initier à cette nouvelle donne. Et vous le savez le savoir et la connaissance on la cherche au péril de notre vie, nous allons vous demander une petite contribution financière pour acquérir ce savoir qui fera de vous un homme libre et financièrement accompli.
La formation peut se faire de façon individuelle ou collective et même à distance pour les personnes qui ne sont pas sur Abidjan. Nous pouvons même nous déplacer sous certaines conditions.
Nous avons fait le placement d’argent, l’agro-business et bien d’autres business qui se sont certainement soldés par des échecs oui, mais donnons une chance pour retrouver le sourire à travers la crypto monnaie en venant à nous pour vous informer et former. Notre objectif est de permettre à tout un chacun d’avoir son autonomie dans ce business.
En janvier 2017 1bitcoin valait 560000fcfa
En Aout 2017 1 bitcoin vaut 3000000fcfa
NB : Comme toute activité humaine il y a aussi des risques dans la crypto monnaie, mais la formation et l’information pourraient nous emmener à minimiser ce risque.
Pour plus d’informations appelez au 04633942 ou écrire à reussirsurlenet2@gmail.com

NB : excusez -moi beaucoup de venir perturber vos débats politiques par mes publications qui n’ont d’autres objectifs que de vous informer que cette lutte pour la liberté financière doit être aussi notre priorité afin de nous défaire des griffes de ses politiciens véreux. Je vous invite à prêter une attention particulière à mes publications qui n’ont qu’un caractère économique. La politique d’accord mais n’oublions pas de nous affranchir économiquement d’abord.