Tribune & Agenda

Michel Gally, politologue.
Analyse
Le président ivoirien est complètement 
isolé et bunkérisé. Oui, mais lequel ? 
Il faut bien dire que, de retour à Abidjan, on ne peut que

Le lundi 3 janvier dernier à 11h00, le politologue Moïse Kérékou et l'ambassadrice Corine Hazoumé ont été reçus par M. Denis PRYEN,

Dans son message de nouvel an adressé à ses
> compatriotes et dont copie est parvenue à la
> rédaction de Farafina, le magazine de la diaspora

La situation insolite et inédite de deux « Présidents » et « deux gouvernements » à la tête de la même Côte-d’Ivoire est certainement déconcertante.

Mais bien plus préoccupante est la conformité de vues, entre les dirigeants des pays membres de la « Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) » et le reste de la « communauté internationale » sur les sanctions à infliger au Président Laurent Gbagbo, dont le recours à la force, s’il refuse de céder le pouvoir à Alassane Dramane Ouattara. Source : convergence des luttes.

Jusqu`à ce jour en Afrique, tous les maux de la société sont toujours attribués à un sorcier ou une sorcière. Un homme meurt-il, dans un accident de voiture par exemple, on trouvera un sorcier à qui

L’ONU (Organisation des Nations Unies), est une sorte de gouvernement mondial, mis en place pour défendre les intérêts des plus forts et cela, au détriment des plus faibles. Que l’on sache

Cette phrase ne vient pas de maître Sarkozy, mais d'une citoyenne ordinaire du nom de Roska, qui hier a librement porté des critiques

à l'égard du Pouvoir de Laurent Gbagbo, et qui aujourd'hui joint sa voix à celle des nombreux Ivoiriens et Ivoiriennes qui aiment leur pays et donc disent:

Ça ne va plus à l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI). Les fonctionnaires, notamment les militaires qui y travaillent sous la responsabilité du Sud-Coréen Choï, ne se sentent

plus du tout à l’aise. Ils dénoncent l’entêtement de leur patron et ses choix multiples qui créent un certain désarroi en leur sein.

Le Gouvernement Français, à l’issue d’une réunion de crise tenue à l’Elysée sur la crise ivoirienne a donné son feu vert pour une option militaire en vue d’installer Alassane Ouattara dans le fauteuil

(ADRESSE FIN 2010) Comme il est de coutume, l’an 2010 avait été déclaré « la bonne année » par chacun, par chacune, pour chacun et pour chacune puis

Pages

S'abonner à RSS - Tribune & Agenda