Crise au sommet de l’Etat : Condamné par Ouattara après ses propos, Bédié réagit à son tour en dénonçant le viol de sa résidence par ses partisans

Par Ivoirebusiness - Crise au sommet de l’Etat. Condamné par Ouattara, Bédié réagit à son tour en dénonçant le viol de sa résidence par les partisans de Ouattara.

Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA.

Dans une déclaration transmise le mercredi 12 juin 2019 à Ivoirebusiness, le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, a réagi après la condamnation de ses propos par le chef de l’Etat, en dénonçant la profanation de sa résidence par des jeunes du RHDP proches du président Alassane Ouattara.
Il a également condamné l’inaction du gouvernement. Ci-dessous le texte intégral de sa réaction signée par son porte-parole.
https://www.facebook.com/pdci24tv/videos/1512029678927193/

Déclaration du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA)

A l’audience qu’il a accordée aux militants de la délégation communale PDCI-RDA de Koumassi, le mercredi 5 juin 2019, le Président Henri Konan BEDIE a rappelé et dénoncé les problèmes qui mettront à mal la cohésion nationale, si rien n’est fait. Notamment, la prolifération de l’orpaillage clandestin avec des non nationaux armés, la fraude sur la nationalité, l’expropriation des terres et les conflits intercommunautaires.

Le samedi 08 juin 2019, Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole principal du RHDP, au cours d’un meeting à Adiaké, a fait une déclaration dans laquelle il traite, ouvertement, le président Henri Konan BEDIE de xénophobe. A sa suite, le gouvernement ivoirien, par la voix de son porte-parole, Sidiki Tiémoko Touré a fait un communiqué dans lequel il a menacé le Président Henri Konan BEDIE qui serait «tombé sous le coup de la loi».

Le lundi 10 juin 2019, le PDCI-RDA, par son Secrétaire exécutif chargé de la communication, de l’information et de la propagande, Jean-Louis Billon, a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a étayé les propos du président Henri Konan BEDIE. Avec des preuves qui les soutiennent : les chiffres, les dates et les lieux qui confirment les graves problèmes de l’orpaillage clandestin par des non-nationaux armés, de la fraude sur la nationalité ivoirienne, et de l’expropriation de certains Nationaux de leurs terres.

Dans la soirée du même mardi 11 juin 2019, des personnes surexcitées se sont rendus devant la résidence du Président Henri Konan BEDIE pour y répandre du sang au vu et au su des autorités. Le même mardi 11 juin 2019, le porte-parole principal du RHDP a animé une conférence de presse. Cette conférence n’a pas apporté d’éléments et des arguments de contradiction aux contenu de la communication faite par Jean Louis BILLON.

Le porte-parole principal, Kobena Kouassi Adjoumani, a plutôt reconnu, sur tous les chapitres, les problèmes soulevés par le président Henri Konan BEDIE. En effet, M. Adjoumani a avoué l’existence de la fraude sur la nationalité en affirmant que : « Nous, au RHDP, n’avons pas peur d’enrôler des étrangers pour constituer notre électorat ». Cette phrase vient confirmer les craintes du Président Henri Konan BEDIE et nous conforte dans la thèse qu’il défend. Il s’agit d’envisager les dispositions permettant aux Ivoiriens d’avoir une élection transparente, démocratique, dans la paix, la quiétude et la cohésion nationale en 2020.
“Le PDCI-RDA réitère son appel à la mobilisation des militantes et des militants, ainsi que de tous les Ivoiriens, habitants et amis de la Côte d’Ivoire, pour empêcher tout ce qui peut mettre à mal, la quiétude, la paix et la cohésion sociale”

De ce qui précède:

-Le PDCI-RDA se réjouit que le porte-parole principal du RHDP ait reconnu et avoué ce que tout le monde à toujours redouté depuis des lustres ; à savoir, l’enrôlement des étrangers comme bétail électoral du RHDP.
-Le PDCI-RDA prend ici, l’opinion nationale et internationale, à témoin, de ce que le pouvoir RHDP dispose d’un agenda caché, pour l’élection présidentielle de 2020.
-Le PDCI-RDA s’étonne et s’indigne du silence observé par le Gouvernement face aux actes posés par des individus, devant la résidence privée du Président Henri Konan BEDIE ; actes, synonymes de pratiques de sorcellerie et de fétichisme.
-Le PDCI-RDA condamne ces actes et se réserve le droit de donner une suite judiciaire à cette violation de domicile.
-Le PDCI-RDA condamne également l’arrestation arbitraire de Monsieur Nestor Dahi et de ses camarades de la JFPI ;
Dès à présent, le PDCI-RDA réitère son appel à la mobilisation des militantes et des militants, ainsi que de tous les Ivoiriens, habitants et amis de la Côte d’Ivoire, pour empêcher tout ce qui peut mettre à mal, la quiétude, la paix et la cohésion sociale. Le PDCI-RDA demande aux militantes et militants de garder leur sérénité, de ne pas céder aux provocations, aux actes d’intimidation, de demeurer vigilants, mobilisés et de rester à l’écoute de la Direction du Parti.

Fait à Abidjan le 12 juin 2019
P/Le PDCI-RDA
p.o Le Secrétaire Exécutif chargé des relations avec les Syndicats, des ONG, et les Groupes Socioprofessionnels et les mouvements associatifs

Porte-Parole du PDCI-RDA
Madame Aminata N’DIAYE

Commentaires

Pourquoi les autres pays n'acceptent pas ce bordelle et c'est en civ.qu'ils veulent le faire ? L' ivoirite est une chose normale pour ne pas se laisser envahire .Allez -y en Suisse et vous allez voir comment la police traque l'africain. Ceux que cela derange qu'ils rentrent chez. eux.

Cette manifestation des jeunes du RHDP ou RDR est une preuve encore de la politique du gouvernement et RHDP de mettre les intérêts des étrangers au dessus de ceux des ivoiriens .
En quoi les propos de Bedié sont ils xénophobes ? Il n a fait que dire la vérité haut et fort . et tous les ivoiriens le savent mais rumines leur colères et à la moindre occasion se des affrontements avec des morts . Ouattara et le RHDP n'aiment pas la cote d'ivoire, parce que aucun gouvernement soucieux du bien être de son peuple ne peut laisse faire ce genre de chose ou même être à la base des fraudes et expropriation des biens .
Ouattara et son parti n aiment pas qu'on leur disent la vérité et étaler leur lacune de la gestion du pays, une fois que tu le fais se sont des menaces et emprisonnement .
C'est à nous les jeunes qui devions organiser une marche pacifique pour dénoncer ces faits qui mettent à mal la cohésion national la survie des ivoiriens aux yeux de l opinion national et international !

Mais qui vous adit que ouattara veut la paix en Côte d'Ivoire ? C'est le trouble qui l'arrange. En temps normal ouattara ne peut pas etre président de la la Côte d'Ivoire. pour lui, il faut qu'il y ait des crises pour qu'il passe en force.
ouattara est une vipère, une vermine pour la Côte d'Ivoire. quelqu'un qui a lié la religion aux élections democratiques, et qui a dejà tenté ou fait un coup d'État contre Bédié, et comment Bedié n'a pas su voir en ouattara un danger que tous les ivoiriens normaux voyaient !! Est-il surpris du résultat en s'étant dressé contre Gbagbo son sauveur apres 1999, pour suivre ouattara ?? Ouattara qui a fraudé la nationalité ivoirienne sous ses yeux comme un vulgaire citoyen, Bédié est-il surpris du comportement de ouattara par rapport à la fraude sur la nationalité par ces mêmes étrangers soutenus par le maître fraudeur ? Mais Bédié pensait que ouattara allait changer !!! La fraude est dans sa culture !!
Bon, en tout cas nous allons serrer les coudes pour chasser ce monsieur fraudeur du pouvoir.

La CI a vraiment un president etrange.

Il ne condamne pas wuand pour des simples elections locales on tue 25 personnes. Ici, il dit tout sest bien passe et il en est satisfait parceque 15 tues ce nest pas gtave.

A Beoumi ou les djoulas allogenes ont machete les autochtones baoules, le president etrange ne condamne pas. Il fait comme si rien ne s'y rst passe. Pourtant il y a eu 14 tues officiellement.
Cest pas beaucoup pour alarmrr le president etrange certainement.
Chez les Atties, deux enfants se battent a l'ecole comme ca sest toujours passe.
L'eleve Attie prend le dessus et frappe l'eleve djoula. Ca cest vendredi.
Le lundi les djoulas transportes en gbakas envahissent l'ecole et machetent tous ceux qui ne sont pas Djoulas.
Ici enore le president etrange et dont gouvernement ne sont pas concernes. Ils regardent ailleurs parcequ'il ny a pas eu de morts .
Que est ce president qui se dit ivoirien et qui nr pleure pas avec les ivoiriens et pleure avec les etrangers ?

Notre " ET" national doit reprendre sa place.
Cest pour proteger notre pays des presidents etranges qui aiment les etrangers que les nationaux que les ivoiriens avaient vote le "ET" a 86% en 2000.
Le president etrange nous a prouve quon avait eu raison.
Le "ET. " doit revenir incessamment.

OUI mon ami le "ET" va revenir... avec le départ sur ses deux jambes ou dans une caisse en bois de l'imposteur, avec sa blondasse mal élevée et sa bande de crapules dont le bouffi haineux adjoumanie tente de prendre la palme du mensonge haineux au béquillard de la rue Lepic
...OUI le "ET" reviendra parce que les ivoiriens auront jeté cette constitution de 2016 que même pas lui l'imposteur respecte ! ! ! i