PDCI-RDA: Depuis Paris, un membre du bureau politique appelle Bédié à mettre fin au copinage, au clientélisme, et au passe-droit

Par Ivoirebusiness/ Débats et Opinions - PDCI-RDA. Depuis Paris, un membre du bureau politique appelle Bédié à mettre fin au copinage, au clientélisme, et au passe-droit.

Le Président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, et son épouse Henriette Konan Bédié. Image d'archives.

L’exemplarité doit être la clef de voûte pour le succès du vieux parti septuagénaire. Il est indéniable que si le PDCI affiche une volonté politique affirmée sur l’exemplarité, le peuple sans se tromper lui renouvellera sa confiance.
Mais ne pas écouter sa base dans les choix locaux sera une erreur fatale, en illustre pendant les concertations locales où les bastions du PDCI RDA sont tombés dans les mains des Indépendants. L’exemplarité fera sauter le verrou de l’arnaque politique, de se faire élire sous une bannière et aller vendre à un autre parti les résultats et le vote du peuple souverain.

Le terrain doit être totalement bouclé. Le comité de veille interpelle le vaillant guide, Président du PDCI RDA dans la restructuration du Vieux parti. Rien ne doit plus être comme avant. Le copinage, le clientélisme et le passe-droit doivent être dans nos souvenirs lointains. La direction doit écouter la base pour que notre reconquête du pouvoir d’état soit une réalité.

En effet, aujourd’hui trop d’intrigues et des informations erronées entretenues par ceux qui ont des agendas cachés pour casser les cadres de convictions, dignes fidèles et loyaux au parti septuagénaire et à son vaillant guide Président HKB. Notre position est très claire sur ce sujet à Paris à travers l’appel de Paris, qui fait implicitement du Président Bédié le candidat de notre parti en 2020. Toutes nos sorties et les mouvements créés vont dans le même sens sans ambiguïté.

Les gens sont en train de diffamer Monsieur Akossi Bendjo, qui déjà souffre de son exil forcé et qui se démêle dans le cadre de ses prérogatives de secrétaire exécutif chargé de l’organisation et de la mobilisation pour galvaniser les troupes pour 2020.

Même si on n’a pas le courage de lui apporter nos encouragements, ce n’est acceptable de le fustiger, alors qu’il est en train de faire que son devoir sur fonds propre pour lequel le Président HKB l’a nommé. Il n’a pas créé de parti, il n’a aucun agenda caché, moi qui suis BOR donc Bédié ou rien je suis toujours associé dans ses faits et gestes. Sa présence en tant qu’autorité de premier plan de notre grand parti est une aubaine pour nous. C’est plutôt nous qui l’utilisons et non le contraire. Et il ne ménage d’aucun effort pour toutes nos sollicitations quand il s’agit de notre grand PDCI RDA.

Ceux qui pensent qu’on ne voit leur dos pendant qu’ils sont en train de nager avec leur agenda caché se trompent car on vous voit, mais on attend le moment opportun pour vous dévoiler. Monsieur Bendjo ne mange pas de ce pain là. Il joue collectif et fidèle dans une loyauté sans faille au Président et à son parti dont il est une des hautes autorités qu’il sert sans compter avec conviction et loyauté.

Dorénavant, celui qui s’attaque à lui, nous trouvera sur son chemin. Donc arrêtez de dire des choses que vous ne savez pas et venez à la source si voulez savoir la vérité. Président Bédié, nous vous interpellons car dans les nouvelles restructurations, il y’a des choses qui font grogner la base qui n’a pas accès à vous.
Le partage et le cumul des Postes.

D’abord le comité de veille vous informe Monsieur le Président que la Diaspora est oubliée dans les promotions car les gens ne vous proposent pas dans les nominations, les noms des cadres de la diaspora qui pourtant, ils sont nombreux et pèsent sur les décisions de leurs parents sur le terrain. Même les décorations, ils sont aussi oubliés parce que ceux qui doivent vous les proposer ne le font pas, parce qu’on ne sait pas pourquoi d’ailleurs. De quoi ont-ils peur ? Pourtant, voici des cumuls de postes qui rendent inefficaces les actions du parti. Nous allons vous donner quelques que exemples, cependant, beaucoup de cadres sont sur la touche. C’est non seulement plus acceptable ni supportable.

Prenons les postes clefs et importants concernés et concentrés dans les mains de quelques personnalités.
Tout le monde est utile mais nul n’est indispensable car c’est en rendant les personnalités hyper puissantes qu’elles tombent dans la défiance avec mépris et arrogance, pour vous, pour le parti et les militants intrépides.

Exemple: On commence par le secrétariat exécutif

Le Ministre Guikahué étant le secrétaire exécutif en chef du plus grand parti politique de Côte-d’Ivoire, il doit donner l’exemple : Il doit choisir entre être le Président du groupe parlementaire du PDCI RDA et le titre de secrétaire exécutif en chef donc, deux postes importants et éminemment politiques qu’une seule personne ne doit gérer , il ne peut pas avoir dans ce cas l’efficacité escomptée.

Il en est de même pour Monsieur Ndri Narcisse qui est votre directeur de cabinet qui est en soit une très lourde responsabilité plus qu’un ministre parce que vous êtes notre grand Président , il ne doit en plus de ça être porte-parole, secrétaire exécutif chargé du comité scientifique, Délégué département de TOUMODI du parti à de postes hautement stratégiques . Ses nombreuses sollicitations paralysent déjà la délégation de TOUMODI même si les gens ne vous le disent pas par manque de courage ou le fait qu’ils ne puissent tous avoir accès à vous.

Monsieur le Président HKB, l’heure est arrivée pour que votre Directeur de cabinet choisisse un de ses nombreux poste car efficacité oblige.

Il en est de même pour Madame Djenebou Zongo qui pour le même souci d’efficacité ne doit cumuler le titre de directeur de la presse ce qu’elle le fait très bien, et de l’autre, directeur de la communication qui est un des domaines le plus sensible et essentiel pour la reconquête du pouvoir d’état : le PDCI RDA à l’instar des avocats internationaux, doit avoir une grande agence de communication pour faire du lobbying à l’international et la recherche des fonds pour notre campagne de 2020, car dans la communication, notre glorieux parti pêche par un déficit légendaire.

Donc monsieur le Président HKB, voici les doléances non exhaustives du comité de veille après avoir recueilli les requêtes de beaucoup militants frustrés y compris certains de nos transfuges. Pour stopper que d’autres quittent le navire , on doit faire la promotion de beaucoup de cadres qui ne le sont pas encore, selon le mérite. Il revient en récurrence que certains postes de nomination sont achetés.

Nous vous transmettons se qui se dit pour qu’une solution idoine, d’un nouveau contrat se signe entre la base et la direction de notre grand parti et les autorités qui l’incarnent et que ce même contrat existe entre le peuple de Côte d’Ivoire et le vieux parti. Il y va de la crédibilité de notre grand parti, bâtisseur de la Côte-d’Ivoire indépendante.

C’est le vieux parti qui doit être le fer de lance, le précurseur le vecteur directeur par anticipation pour un nouveau contrat avec notre peuple. L’état de droit oblige. Cela ne se décrète pas. C’est un comportement de probité, mais surtout une volonté politique d’agir pour le bien être du peuple souverain détenteur exclusif du pouvoir d’état qu’il confie à qui il veut pour conduire sa destinée. Le but c’est de créer un état de droit viable, et comme on le sait l’état de droit ne se décrète pas, donc c’est pas une vue d’esprit, c’est d’abord une volonté politique, c’est un comportement donc une réalité tangible.

C’est la substance de la vraie démocratie pour un développement harmonieux et radieux pour une république digne de ce nom. C’est une quête permanente pour préserver tous les bons acquis démocratiques donc surtout l’alternance démocratique. La volonté de mettre le peuple au cœur des actions politiques, de l’associer et de le mettre en valeur selon le mérite, donc la méritocratie plutôt que de privilégier le passe-droit qui est une forme de corruption active qui gangrène la bonne gouvernance, donc ça mine aussi grave la gestion de la chose publique, ce copinage.

Le PDCI RDA a le devoir suprême d’être à équidistant à tous égards avec tous les Ivoiriens y compris les adversaires politiques pour sa crédibilité. Il doit faire de la promotion du genre son cheval de bataille et mettre la jeunesse qui est l’avenir du pays au cœur de sa vision et projet politique. Pour que le vieux parti qui n’a aucun conflit de génération, poursuive son parcours tranquille dans la sérénité. Il faut donc un nouveau contrat de société pour renouer la confiance retrouvée.

Car avant et après le PDCI RDA tous les autres groupements et partis politiques se sont essayés à la magistrature suprême par tous les moyens, mais il n’y a aucun qui peut égaler les 33ans de pouvoir du PDCI RDA décrié mais qui demeure le meilleur souvenir du mieux vivre ensemble dans une paix royale dans l’esprit et la mémoire des Ivoiriens de bonne foi et non amnésiques. C’est pourquoi, avant tout, le PDCI RDA doit avec la confiance renouvelée, compter sur sa propre force à mobiliser en rassurant le peuple de son nouveau contrat d’exemplarité,calqué sur la promotion de tous, au mérite, l’équité dans le partage des ressources, la protection de l’intérêt général, la lutte contre toute forme de corruption passive comme active.

Le non cumul des postes et richesse sur l’autel au grand dam du peuple, que ce nouveau contrat soit une sérendipité agréable pour le peuple afin de convaincre ceux qui ne le sont pas encore, surtout la jeunesse, dans une pédagogie claire sans ambages et enseigner les valeurs cardinales qu’incarne encore et encore notre père fondateur qui demeure pour toujours l’icône hors pair. Nous avons encore beaucoup d’atouts pour remettre le pays et les institutions aux normes internationales dans le concert des nations pour un pays en devenir.

Notre développement passe par , la confiance qui donne l’unité et la Concorde dans une paix républicaine, dans un état souverain de l’état de droit et de la démocratie, sans quoi rien ne peut être possible. Cette vision réaliste concourt à la stabilité politique et sociale recherchées par tous , pour le progrès de tous et le bonheur de chacun.

La géopolitique, un facteur de base de la politique du vieux parti a été l’un des vecteurs essentiels du miracle Ivoirien reconnu de tous. Aussi, le succès de ce pays repose sur l’agriculture. Il convient de souligner que tout développement d’un pays passe d’abord par l’agriculture, un secteur clé et la transformation du produit agricole est l’amorce de l’ère industrielle d’un pays. C’est pourquoi l’agriculture doit être une priorité donc au cœur de notre développement industriel.

Ça nous donnera une autonomie certaine, et une autosuffisance autant alimentaire qu’industrielle. Tout ceci dans une politique volontariste des braves ayant une vision d’intérêt général voir global. Une customisation d’une révolution industrielle dans une résilience dans le nouveau contrat social avec tous les Ivoiriens unis dans cette vision, dans ce projet de société. Il faut ajouter à l’humanité.

On ne demande de miracle mais on désire seulement que chacun apporte sa pierre à l’édifice pour l’intérêt commun où chacun se sent responsabilisé et impliqué à son niveau pour se sentir utile pour la société. C’est la seule condition qui vaille pour qu’ensemble tout le monde regarde dans la même direction en tournant dos au mépris, a l’arrogance, à l’injustice donc à la frustration qui mine notre société toute entière et ça, c’est le devoir du parti septuagénaire, l’âme et bâtisseur de la Côte d’Ivoire d’Ivoire indépendante.

Le devoir du PDCI RDA est de rassembler tous les Ivoiriens de manière inclusive, de convaincre tous ceux qui ne le sont pas encore, parce que n’en déplaise, le PDCI RDA est le seul parti qui détient le code secret de la cohésion, de la Concorde du respect de la personne humaine, car adepte de la non violence sous toutes ses formes.

En conclusion, il faut un contrat de bonne gouvernance pour faciliter la reconquête du pouvoir d’état dans une confiance renouvelée du peuple en leurs leaders. Il faut donc que le PDCI RDA de FHB et de HKB cultive l’exemplarité à tous égards qui est une exigence non négligeable des inconditionnels et intrépides militants et du Peuple de Côte d’Ivoire.

Le comité de veille
Nestor KOFFI
Ambassadeur universel de la paix
Officier de l’ordre national du mérite agricole.
Officier de l’ordre national du mérite de la gastronomie française

Commentaires

QU'ON SACHE CE QUI SUIT.
1/ ONCLE AFFI ne mandie pas de visite auprès de PAPA.
2/ TONTON va bien sans cette visite à PAPA.
3/ Par cette visite ONCLE voulait simplement et seulement exprimer de la solidarité envers PAPA et aussi profiter pour, évidemment, parler politique.
4/ Les adversaires de ONCLE mettent tout en œuvre pour empêcher que TONTON rencontre PAPA.
5/ Ce que PAPA a dit de ONCLE suffit à TONTON : en effet, PAPA a dit un jour à l'Haye que ONCLE AFFI est quelqu'un de très intelligent.
6/ Au fait, pourquoi les adversaires de notre TONTON national soient ceux qui font toujours les communiqués suite aux différentes rencontres entre PAPA et ses visiteurs !?
7/ Pourquoi TONTON AMANI N'GUESSAN ne fait-il pas lui-même le communiqué sur sa rencontre avec notre PAPA !? Et que c'est Akoun qui s'est chargé !?
8/ Est-ce à dire aujourd'hui que rencontrer PAPA passe par des conditions !?
9/ Est-ce à dire que de son exile judiciaire en Occident, PAPA jamais ne rencontrera ONCLE !?
10/ Est-ce à dire que de retour en Côte d'Ivoire PAPA continuera à maintenir la même attitude vis à vis de TONTON AFFI !?
11/ Est-ce à dire que PAPA et ONCLE ne se parleront plus !?
12 / Est-ce à dire que désormais les deux ne se fréquenteront plus !?
Alors je dis à ONCLE :
TONTON AFFI, tu as déjà fait tout ce qu'il faut pour rencontrer PAPA, mais à chaque tentative, on t'en a empêché.
Je pense même convenable de ne plus rien essayer à l'avenir, même pas par les religieux.
Attends patiemment le retour de PAPA. Et il lui appartiendra désormais de chercher à te rencontrer, et donc de faire sa part, car tu en as déjà fait la tienne.
Autant tu as de la Dignité, autant PAPA a la Dignité. Autant PAPA respecte la sienne, autant tu fais respecter la tienne.
Attendons donc la suite des événements lorsque PAPA refoulera le Sol natal.