Affi N’guessan, Pdt d'une frange du FPI, répond à ses détracteurs : « Si je devais être payé, je serais au Rhdp »

Par Linfodrome - Affi N’guessan, Pdt d'une frange du FPI, répond à ses détracteurs « Si je devais être payé, je serais au Rhdp ». Le président d'une frange du Fpi fait une révélation sur Agnès Monnet.

Affi N'guessan, président d'une tendance dissidente du FPI, opposé au FPI de Gbagbo dirigé par le Président LAurent Gbagbo.

Ça s’appelle faire le grand déballage. La longue interview que Pascal Affi N’guessan, président du Front populaire ivoirien (Fpi, a accordé à la ‘’Radio de la paix’’ le samedi 13 avril 2019. Tous les sujets, concernant l’actualité dans son parti et la situation socio-politique sont abordés dans cet entretien dont profite l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo pour donner des répliques à ses détracteurs.

Comme à ses habitudes, Pascal Affi N’guessan n’a pas donné dans la langue de bois pour répondre aux questions du confrère qui a fait un véritable tour d’horizon de l’actualité au Fpi et en Côte d’Ivoire. L’ancien Premier ministre ivoirien s’est mis à son aise pour répondre à toutes les questions qui lui ont été posées. C’est le cas de le dire quand sur un ton froid et serein, il répond à ses détracteurs, ceux qui le soupçonnent ou l’accusent ouvertement d’être payé par le pouvoir en place pour diviser le Fpi dont il préside les destinées depuis l’avènement au pouvoir, en 2000, de l’ex-président Laurent Gbagbo. « Si je devais être payé, je serais au Rhdp. Ceux qui veulent de l’argent, ceux qui veulent de l’honneur et des postes sont à l’heure actuelle au Rhdp. Et je suppose qu’ils sont gracieusement payés pour leur adhésion à ce parti ».

Pascal Affi N’guessan réclame avoir été toujours constant dans sa conduite. L’actuel député et président du Conseil régional du Moronou refuse qu’on lui colle une image de vendu pour des positions contraires qu’il lui est arrivé de prendre à des moments donnés vis-à-vis de ses camarades en disgrâce avec lui. « Je défends une position, et ce n’est pas parce que je ne suis pas d’accord avec eux que je suis avec Ouattara. On peut ne pas être d’accord avec Ouattara comme on peut ne pas être d’accord avec ceux qui disent être ‘’Gbagbo ou rien’’ et exister. Donc, moi, je me considère comme une troisième voix, qui est différente de la voix de Ouattara, puisque je combats Ouattara ».

Au demeurant, Affi N’guessan invite à regarder sur l’échiquier politique national pour se rendre compte que l’opposition, la seule qui combat Ouattara, aussi bien à l’Assemblée nationale que dans les conférences, ce n’est que lui. Pense-t-il, alors à une éventuelle candidature en 2020 après avoir essayé en 2015 ? Le ‘’lion du Moronou’’ n’écarte pas l’éventualité. Il s’est remet à al décision de son parti. « C’est le congrès du parti qui le décidera au moment venu et je me plierai à la décision du parti si c’est une décision démocratique », fait-il noter.

Le Fpi qu’il dirige est-il partant pour une alliance avec le Pdci-Rda d’Henri Konan Bédié ? Pour Affi N’guessan, il n’y a plus de question à se poser sur le sujet. « L’alliance est en cours à travers la plateforme que le président Bédié a lancée à laquelle nous adhérons pleinement, puisque nous l’avons souhaitée depuis de nombreuses années, et d’autres partis de l’oppositions sont à l’heure actuelle avec nous. Il y a une vingtaine de partis de l’opposition qui planchent sur la charte de cette plateforme ». Mieux, révèlera le président du Fpi dit légal, « je suis persuadé que d’ici la fin de ce mois d’avril, cette plateforme verra le jour et que c’est autour de cette plateforme que l’opposition va se rassembler pour l’alternance politique en 2020 ».

Rencontre avec Gbagbo, une révélation sur Agnès Monnet

Ce sujet ne pouvait pas manquer à l’entretien que le confrère a eu avec le natif du Moronou. A savoir la rencontre avortée avec son mentor, Laurent Gbagbo, à Bruxelles. Affi N’guessan en éprouve encore des regrets et des ressentiments. « J’ai eu la nette impression que j’ai été conduit dans un traquenard, et que manifestement il y avait une volonté de m’humilier, de me rabaisser, et c’est ce que je n’ai pas apprécié », a déclaré l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo. A propos de ce rendez-vous manqué, le président du Fpi a fait une révélation de taille sur l’initiative du voyage qu’il a effectué. Affi N’guessan dit n’avoir aucunement été à l’initiative de ce voyage après les tentatives restées sans suite depuis 2015 jusqu’en 2018 pour avoir une autorisation de son mentor. « Je n’ai eu aucune favorable, donc je me consacrais aux activités du parti lorsque la Secrétaire générale m’a approché pour me dire qu’après avoir pris des contacts, notamment au Ghana, le président Gbagbo serait disposé à me rencontrer. Donc, l’initiative est venue d’ailleurs… ».

Même s’il garde de l’amertume liée à ce voyage qui s’est arrêté à Paris, pour le président de la région du Moronou, la réconciliation reste toujours possible. « Nous restons dans l’attente, dans l’espoir et l’espérance que l’unité se fera, qu’il y aura un moment où chacun saura dépasser ses frustrations pour mettre en avant l’intérêt général et la forte attente des Ivoiriens de voir le Fpi uni de manière à ce qu’il y ait une opportunité d’une alternance en Côte d’Ivoire », a laissé entendre, toujours optimiste, Affi N’guessan.

F.D.BONY

NB: Le titre est de la rédaction.

Commentaires

C'est ton problème.

Affi tu fais honte a la populace. Vas te faire voir ailleurs dans les autres partis. Sinon crees ton parti. Tu trouves que c'est pas facile .hein ! Tu aimes ce qui est deja pret. Comme les mange-mil .C'est pendant la recolte qu'on les voit jamais pendant le debroussaillage. Il faut planter . arroser pour en arriver la ou tu es aujourd'houi. Hein !

Merci Mr. Le PM Affi. Nous t'avons toujours conseillé d'ignorer ces gens de là-bas qui ne vivent que par et pour la haine et la violence. Cependant, vu que leur intelligence a cessé de fonctionner pour faire place au muscle, tu fais bien de leur dire ce qu'ils n'ont pas encore compris. Pour eux, Gbagbo est un dieu. Tous ceux qui s'opposent à lui sont automatiquement corrompus et sont voués aux gémonies. C'est ce qu'ils disent actuellement de Johnny Pacheco, le cyberactiviste aussi. Ils accusent tout le monde sauf le mossi. Le mossi peut insulter Gbagbo, l'empêcher de rentrer en CI, ces gens-là trouvent que c'est normal parce qu'ils le craignent. Ils savent de quoi le mossi est capable. C'est bizarre d'ailleurs que ces adeptes indécrottables de la violence fuient quand on leur oppose aussi la violence. A violent, violent et demi.
Ces gens qui te traitent de corrompus sont les mêmes qui nuitamment remplissent le salon du mossi en quête de pitance. Ils sont même arrivés au point de vouloir fusionner leur FPI au RDR. Et dire que Gbagbo est derrière toutes ces manoeuvres.... C'est tout simplement honteux. Mais il est de notoriété publique que le mot 'honte' n'a pas de place dans le langage de ceux-là.

Toi Naka tu ne comprends pas les realites d"un parti politique. Le nom d 'Affi ne figure pas parmi les 5 fondateurs du Fpi. Tu comprends pourquoi il ne peut pas faire ce qu'il veut au fpi. Il ya des textes. Il peut continuer a amuser la galerie cela n'engage que lui seul.

Tu penses qu'en faisant circuler que les GOR veulent une alliance avec le RDR cela va vous attirer la sympathie des militants. Tu crois que les gens sont dupes; oh que non monsieur. Toi qui dis que ton maître détient les leviers de l'appareil du FPI, qu'est ce que vous en faites?
Votre stratégie est connue de tous les militants ; c'est prendre le FPI en otage afin d'empêcher une franche discussion avec le pouvoir pour permettre le retour du PR GBAGBO et c'est sûr que cela ne vous arrange pas.
Puisque ton mentor dit qu'il est le seul à pouvoir faire face au pouvoir, alors qu'attend-il pour faire aboutir les modifications de la CEI?
Arrêtez vos contrevérités s'il vous plaît.

Non Judas tu ne peux pas signer directement au RDR sinon tu ne serais plus Judas.
Les Judas ils s'rncagoulent pour birn jouer leur de taupe.
Si tu signes ouvertement au RH2PIEDS comme ton autre compluce Djedje, tu ne seras plus le faux opposant ds la vraie opposition. Tu sera au pouvoir avec le pouvoir. Or ta mossion cest de jouer a l'opposant au sein de la vraie opposition pour la diviser, l'affaiblir et la paralyser.
Cest ca ta mission.
S'agissant de l'argent, tu es dela bien paye. Vachement bien paye dirais-je.
A cotes des milliards et autres privileges que tu recois du pouvoir, tu recois le financement du FPI illegalement.
Ton visage meme est celui de JUDAS.

Affi N'guessan moi tant que tu suis Wattra comme sa queue,je ne veux plus de toi.
Tu t'es trop sacrifie' dans cette lutte pour finir comme ca.
Il ya certains negationistes qui disent que Wattra empeche Gbagbo de rentrer. N'importe quoi.
Mais le combat de Gbagbo va au dela du simple imposteur Wattra. Mais Wattra n'est rien sans la france. C'est la france qui a fait les bombardements. Tout le monde a vu ca. Wattra craint Gbagbo. C'est Gbagbo seul il craint en codivoire. C'est pourquoi pour qu'il gouverne,il exige que Gbagbo soit envoye' en exil a la Hayes pour etre condamne' a 50 ans comme Charles Taylor.
Malheureusement pour Wattra,il combat quelqu'un,Gbagbo,qu'il ne connait pas. Il a tout fait,avec l'aide de la France,pour le tuer physiquement. Mais non,le gars il est krangba,Mon gars,toi et ton nouveau domestique Affi,laissez l'affaire de Gbagbo la. Il est plus fort que vous.
Si c'est vous,Wattra ou Soro,qui etiez partis a la Hayes,on n'entendrait plus jamais parler de vous dans ce monde.

BRAVO ONCLE AFFI !
Tes propos transpirent la sagesse politique. Que tes adversaires n'ont pas.
Mais l'heure est plus que venue de dépasser les incompréhensions de part et d'autre, pour viser l'Intérêt supérieur du Pays.
Ça suppose que tous mettions balle à terre. Ceci doit passer par des initiatives audacieuses de réconciliation et d'apaisement des esprits.
TONTON AFFI, tu as même dit un jour que tu feras appel à des autorités religieuses de tous bords, pour faire les médiateurs entre les frondeurs et toi, puisqu'il est question de réconciliation de personnes, au-delà des chapelles politiques.
Étant donné qu' "un royaume divisé contre lui-même court à sa perte", de même nous risquons de tout perdre si nous persistons à demeurer dans les invectives, dans des coups fourrés, dans la division.
Il est venu le temps de nous retrouver en vue de sauver la Côte d'Ivoire qui a tant besoin de ses enfants pour la tirer d'affaire.
ONCLE AFFI, prends donc l'initiative telle que tu l'as prévue auprès des religieux, aux fins de cette nécessaire et indispensable réconciliation, pour le bien du pays et du Peuple-Ivoire.
Jésus-Christ et la Vierge Mère sont avec toi, car qui oeuvre sincèrement et vraiment pour la paix, a pour appui, Dieu.
Le Seigneur te bénisse, TONTON, bénisse PAPA et MAMAN. Bénisse la Côte d'Ivoire et le Peuple Ivoirien.

Affi, caches-toi tout simplement. Ne parle plus. Tu a échoué lamentablement!!!

Où as-tu vu la Vérité se cacher !?
Et où l'as-tu vue vaincue !?
Cependant, ce que je sais à propos de la Vérité est qu'elle gêne et empêche de s'embourber et d'être enterré dans la mort par le mensonge.
Allons à la réconciliation : le Peuple la demande.

Voilà le plus gros plaisantin de Côte d'Ivoire, Affi N'guessan, l'homme qui s'est battu pour tourner la page de notre grand leader Gbagbo, en vendant son âme à Alassane Ouattara. Sans rien avoir en retour. Alassane Ouattara l'a ignoré en retour. Il croyait qu'il allait être ministre on l'a doublé. Il croyait qu'on allait enterrer le FPI de GBAGBO pour son Fpi de pactille, le terrain a prouvé le contraire et le FPI de GBAGBO s'est imposé à Ouattara. Malgré cela, il est devenu menteur et violent comme Ouattara. Tout le monde le fuit aujourd'hui car même ceux qui le suivaient on vu son jeu diabolique. Affi insulte tout le monde et GBAGBO en premier, mais jamais on ne le voit insulter Ouattara. ça c'est quel opposant ça. Il a tellement peur de Ouattara. Toutes ses attaques sont dirigées contre Gbagbo mais jamais contre Ouattara. Sache Affi que tu es fini pour toujours, tu ne sera jamais rien dans ce pays. Rien car seul la fidélité paye et non la trahison.

Stimed7 comprends NAKA l'Akan. Il pleure.
Ca le depasse.
Sinon les fondateurs du FPI etaient sous les bombes au palais. Personne n'a vu Affi la-bas. Le peureux. Il se cachait qqu part au golf.
Apres il a appele lonuci pour venir les chercher pour les mettre a l'abri a la pergola d'ou il a tourne le film avec les rebelles pour quils le frappent et l'embarquent a Bouna pour ne pas qu'on remarque deja la trahison des le premier jour.
Parceque sil n'avait pas deja trahi en ce moment pourquoi il est en prison a Bouna pour etre FPI et sa voleuse de femme KILI a ete liberee des le premier jour la ou meme les pauvres femmes FPI des quartiers proches de Gbagbo etaient violees , tuees , emprisonnees ou fuyaient en exil pour sauver leur vie ?
Pourquoi KILI deja avait ete nonseulement liberee de prison de vol mais elle vivait ds un appartement luxueux sous la garde des FRCI ?

Et puis Affi tchemougou est courageux et puis il a pompe a Bouna ? Pourquoi il a pompe comme les fuyards au lieu de tenir tete bravement aux FRCI ?

Cest NAKA meme qui a cherche hein ! Moi j'etais la tranquillement.
Ko courage ! Naka l'Akan hypocrite peut-il parler de courage ici ? Devant les kalashs ?

Qq chose est arrive aux affistes qui ne se retrouvent plus depuis le rendez-vous manque de Judas avec Jesus.
Kiakiakiakiakiakia Kiakiakia !

Mes gbohs TAKASSO.
Tu as tout dit. Rien a ajouter.

Merci Bringbackgbagbo, on va éradiquer le pays de tous les traitres et vendus car c'est comme la peste. Des milliers d'ivoiriens sont morts à cause d'eux.

On fait deja du bon travail ds ce sens Takasso et on va continuer de le faire jusqu'au bout.
La verite n'a jamais eu peur.