Kemi Seba depuis Abidjan: « C'est indigne que le président Gbagbo soit encore en Belgique »

Par 2cminfo.net - Kemi Seba depuis Abidjan « C'est indigne que le président Gbagbo soit encore en Belgique ».

Kemi Seba, photo ©RT France.

Le président de L'ONG ''Urgences panafricanistes'' est en Côte d'Ivoire depuis le samedi 23 mars dans le cadre de sa mission de sensibilisation contre la monnaie coloniale, le franc CFA. Dans l'entretien à nous accordé, le leader panafricain, Kemi Seba a donné les raisons de sa présence en terre ivoirienne.

Selon lui, il est en Côte d'Ivoire à l'instar des autres pays africains où il est déjà passé, pour sensibiliser les populations contre le franc CFA. Cette monnaie que notre interlocuteur présente comme un moyen de domination française sur l’Afrique, une monnaie esclavagiste. En marge de cette activité d'intérêt continental, le président de l'ONG ''Urgences panafricanistes'' a souhaité lever l'équivoque tenant à le faire passer pour un anti-Gbagbo.

Pour le panafricaniste, Il a pris la décision de se battre pour Laurent Gbagbo comme il le fait pour le franc CFA mais il ne pouvait pas à certains moments. Mais il n'en demeure pas moins qu'il s’y est investi discrètement et parfois ouvertement. Selon l’hôte de la jeunesse Ivoirienne, en 2005, son équipe et lui ont envoyé une lettre aux autorités ivoiriennes d'alors qui étaient en proie aux assauts répétés de la rébellion pour se faire enrôler dans l'armée ivoirienne afin de défendre la souveraineté de la Côte d'Ivoire. Malheureusement, cette lettre n'a eu aucune suite.

En 2009, Kemi Seba était assigné en résidence en France avec interdiction de mettre pieds à Paris. Cela ne lui a pas permis de prendre part aux différentes manifestations des participants du président Laurent Gbagbo. Les partisans d’Alassane Ouattara ont profité de cette absence pour affirmer que le panafricaniste Kemi Seba est contre la position de l'ex-président ivoirien dans la crise Ivoirienne de 2000 à 2010.

Pourtant, à en croire l'activiste, en 2016, il était au lancement de la pétition pour la libération du président Gbagbo à Stockholm. Puis, dit-il, partout où il est passé, il a plaidé pour sa libération. Commentant l'actualité sur la libération du fondateur du Front populaire ivoirien (FPI), le président Laurent Gbagbo, Kemi Seba s'est dit peu satisfait de sa situation et de celle de son ministre.

Pour lui, « On ne peut être satisfait de ce que quelqu'un qui était injustement incarcéré et qui est libéré soit maintenu en Belgique. C'est indigne que le président GBAGBO soit encore en Belgique», s’est indigné le leader panafricaniste. À la question de savoir s’il a un référent politique, l'homme se dit respectueux de tous les leaders qui ont lutté et luttent pour la souveraineté de l'Afrique avec un penchant pour Winnie Mandela.

Pour rappel, il est prévu une activité ouverte au grand public ce dimanche 31 mars au Baron de Yopougon où le leader panafricaniste s'entretiendra avec les populations.

2cminfo.net

Commentaires

KEMI SOIT PRUDENT ::TU ES DANS LA GUEULE DU LOUP QUI EST DÉSEMPARÉ AVEC LA SEMI LIBÉRATION DU PRÉSIDENT GBAGBO

Tu as tous ces pouvoirs et puis tu ne le mets pas à la disposition de ton pays pour l'aider à sortir du sous développement.
C'est une attitude égoïste Monsieur le Grand Maitre. Il est certain que vous n'avez pas dans votre entourage des personnes qui sont dans le besoin. Autrement dit vous roulez sur l'or.
Il y a toujours des naïfs qui tomberont dans vos pièges.