Grève des enseignants : « les choses sont en train de se dénouer », affirme le premier ministre Amadou Gon Coulibaly

Par Ivoirebusiness - Grève des enseignants « les choses sont en train de se dénouer », affirme le premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

© Primature par DR. Abidjan le 21 Mars 2019. Le Premier ministre de Côte d`Ivoire, Amadou Gon COULIBALY, a animé ce Jeudi une conférence de presse bilan, relative à la situation économique, politique et sociale.

Abidjan– Intervenant au sujet de la grève dans le secteur Education-Formation, le 21 mars 2019 à Abidjan, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibay, a rassuré sur le bon déroulement des négociations avec les syndicats et a appelé à la reprise des cours, dès lundi 25 mars.

« Je considère que les choses sont en train de se dénouer. Et nous avons bon espoir que dès lundi prochain, les cours reprendront sur l’ensemble du territoire national, à tous les niveaux », a déclaré le Premier Ministre.

Le Chef du gouvernement s’est félicité des négociations avec les syndicats du primaire et du supérieur ayant conduit à la reprise des cours dans ces secteurs. Il a également exprimé le vœu que les syndicats du secondaire, lèvent le mot d’ordre de grève à l’issue de leur assemblée générale le 23 mars 2019.

Appelant les syndicats au respect de la trêve sociale, Amadou Gon Coulibaly a rappelé que, de 2013 à 2019, 1 473 milliards de Fcfa ont été consentis par le gouvernement pour les fonctionnaires y compris les enseignants, pour le déblocage des salaires et les avancements indiciaires.

Sercom Primature

Commentaires

Jean-Pierre Kutwa
J'ai lu quelque part qu'un prêtre d'abobo a permis à hamed bakayoko de battre campagne au cours d'une messe qu'il présidait dans cette commune.
Vu la protestation vigoureuse des paroissiens tu as été comme obligé en de pareille circonstance de demander pardon aux chrétiens de la paroisse où pendant la Sainte Office un menteur doublé d'un criminel a pu faire campagne. Qualifiant le banditisme de ce prêtre "d'erreur de jeunesse".
Mais toi tu as fait pire que ce voyou de prêtre. Alors que faisais-tu au palais présidentiel accompagné du nonce apostolique antichrist lors de la prestation de serment du burkinabé qui a massacré tant et tant des Brebis que le Seigneur t'a confiées !? Et où étais-tu pendant ces massacres ? Il paraît que pendant ce temps tout l'épiscopat était en hibernation. En même temps que le sang des chrétiens coulait à flot. Ruisselait sur tout le territoire ivoirien. Ce qui m'autorise à dire que tes semblables et toi dans l'épiscopat êtes indignes des Calottes que vous portez sur votre têtes.
Aussi avant de percevoir la poutre dans l'oeil de ce voyou de prêtre, tu ferais mieux de te préoccuper d'abord de la paille qui se loge plus dangereusement dans le sien.
Par ta présence au palais présidentiel, le mauvais nonce et toi avez pris fait et cause pour l'injustice, le mensonge, le crime, l'ignominie. Alors qu'auparavant tout l'épiscopat y compris le voyou de nonce a brillé de son absence au même palais lorsque le Digne Fils du pays, pourtant reconnu vainqueur des élections de 2010 par le Juge électoral Suprême de Côte d'Ivoire, la Cour Constitutionnelle, recevait son intronisation des mains des Magistrats de cette même Cour. Et donc pourquoi le nonce et toi avez choisi de cautionner le mal et de vous absenter lors de la prestation de serment du Président légitime et légal de Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo ?
Ce que je veux dire est que tu es mal placé pour juger ce prêtre qui, à l'évidence, est un voyou. En disant à son sujet qu'il a commis une erreur de jeunesse. Cependant que toi, qui ne relèves plus de la Jeunesse, en a commis de pires en 2010-2011.
Et donc un peu de modestie et d'humilité en matière de jugement. Envers la Jeunesse malgré parfois les égarements de celle-ci.
Sache que tous les crimes que ce salopard de mossi wattra alassassin dramagène aura commis après que tu l'as soutenu te sont moralement imputables. Elles le sont également au nonce antichrist et au quatre évêques de l'épiscopat ivoirien dont salomon lézoutié et antoine koné. Ce dernier était le seul à ignorer en 2010 que tout le nord de la Côte d'Ivoire était plongé dans l'obscurantisme et la désolation électoraux au point de s'en prendre au camp présidentiel et aux Dignes ONGS africaines qui ont eu le courage de dénoncer toutes les injustices dont PAPA et ses Partisans sont les principales victimes.