Décès de Marcel Gossio : La 1ère Dame Simone Gbagbo à son domicile pour présenter ses sincères condoléances

Par IvoireBusiness - Décès de Marcel Gossio. La 1ère Dame Simone Gbagbo à son domicile pour présenter ses sincères condoléances.

Décès de Marcel Gossio. La 1ère Dame Simone Gbagbo à son domicile pour présenter ses sincères condoléances.

La première Dame Simone Gbagbo s’est rendue lundi à la résidence de Marcel Gossio, ex-directeur général du port autonome d’Abidjan décédé le 21 octobre d’un malaise cardiaque à l’âge de 67 ans, et cadre du front populaire ivoirien (FPI) tendance Affi N’guessan.

Mme Gbagbo tenait à présenter ses sincères condoléances à sa famille.

Son communiqué officiel l’indique clairement : « Lors de la cérémonie de présentation officielle de condoléances à la famille de feu Marcel GOSSIO, Ex DG du Port Autonome d'Abidjan, Madame Simone EHIVET GBAGBO a marqué sa présence aux côtés de la famille du défunt, pour la soutenir dans cette période difficile, et pour lui présenter toute sa compassion et lui dire « Yako » ».

Elle a été reçue par son épouse, sa famille, par Pascal Affi président d’une tendance du FPI, et par la Ministre Anne Oulotto, proche du défunt.

Mme Simone Gbagbo a offert la somme de 500.000 FCFA comme contribution à l’organisation des obsèques à la famille du défunt, présenté comme son “ami très proche” selon son porte-parole.

Marcel Gossio sera conduit à sa dernière demeure samedi prochain.

Nous y reviendrons.

Patrice Lecomte

Commentaires

mardi 4 dec 2018 a 22h45; le professeur Niamké Koffi s'effondre après avoir bu de l'eau sur le plateau du 1er débat télévisé de Dramane a 12 mois de quitter le pouvoir. C'etait sur RTI1. Est ce un empoisonnement en direct, pour que Dieu découvre définitivement qui est le RDR?

Décidément !
La mort subite des politiques du Territoire pose le problème de leur empoisonnement.
Alors une question aux patriotes : jusqu'à quand devons-nous demeurer dans l'indécision quant à la libération de la Côte d'Ivoire de la clique de ma élevés et donc de voyous qui prétendent diriger l'Éburnie !?
Est-il préférable de voir disparaître un après l'autre les dignitaires politiques autochtones de Côte d'Ivoire plutôt que de prendre les armes pour le Champ d'Honneur ?
À chacun donc, la réponse.