Zlec : le Nigeria va signer l’accord de libre-échange continental

Par Jeune Afrique - Zlec. Le Nigeria va signer l’accord de libre-échange continental.

Muhammadu Buhari, en mai 2015. © Sunday Alamba/AP/SIPA.

Après des années de refus, le Nigeria a finalement annoncé qu'il signerait l'accord de libre-échange continental (Zlec), lors du sommet de l'Union africaine qui aura lieu du 4 au 8 juillet à Niamey.

« Le Nigeria entrera dans la Zone de libre-échange continentale (Zlec) au prochain sommet extraordinaire de l’Union africaine à Niamey, au Niger », a fait savoir la présidence du Nigeria tard mardi soir sur son compte Twitter, une annonce surprise après des années de refus catégorique de faire partie de cette zone de libre-échange africaine.

« Le Nigeria signe cet accord après de multiples consultations de spécialistes locaux », a annoncé la présidence, soulignant que la « priorité désormais sera de mener des négociations pour garantir des garde-fous contre la contrebande, le dumping social et autres menaces économiques ».

Presidency Nigeria

@NGRPresident
· 2 juil. 2019
En réponse à @NGRPresident
“Our vision for intra-African trade is for the free movement of ‘made in Africa goods.’ That is, goods and services made locally with dominant African content in terms of raw materials and value addition.” — President @MBuhari, June 27, 2019 #AfCFTA

Presidency Nigeria

@NGRPresident
Nigeria is signing the #AfCFTA Agreement after extensive domestic consultations, and is focused on taking advantage of ongoing negotiations to secure the necessary safeguards against smuggling, dumping and other risks/threats.

« Un développement positif et important »
De son côté, le commissaire de l’Union africaine pour le commerce et l’industrie, Albert Muchanga, s’est réjoui de cette « confirmation officielle ». « C’est un développement positif et important », a-t-il écrit, lui aussi sur Twitter. « Plus que deux (pays), et le marché « pour toute l’Afrique » va pouvoir commencer à prendre forme ».

L’Érythrée, le Nigeria et son voisin le Bénin – très dépendant du géant nigérian – avaient pour l’instant refusé de signer cet accord entré en vigueur fin mai, en vue de l’émancipation économique du continent avec pour but d’augmenter le commerce intra-africain de 60% d’ici 2022.

Le Nigeria, qui produit 2 millions de barils de pétrole par jour, est la première économie du continent et le premier marché avec 190 millions d’habitants. Le pays a toujours appliqué une politique économique très protectionniste, notamment depuis l’arrivée de Muhammadu Buhari au pouvoir en 2015.

En mars dernier, le président nigérian avait annulé un voyage à Kigali où il devait déjà signer l’accord, aux côtés de nombreux chefs d’État, pour « donner plus de temps aux investisseurs nigérians ». Ce recul de dernière minute avait provoqué une forte levée de boucliers et de critiques au Nigeria, mais aussi sur l’ensemble du continent.

Lire la suite sur...https://www.jeuneafrique.com/797976/economie/zlec-le-nigeria-va-signer-l...

Commentaires

Merci Président Buhari car unis on est plus forts que seuls.

Parler. Parler. Parler. Pour répéter les mêmes choses. Pour perpétuer les redites. C'est ça aujourd'hui le mal des Ivoiriens de souche et donc natifs du Territoire National Ivoirien qui se disent pourtant patriotes.
Dans quel pays au monde dont les habitants laisseraient faire une telle chose : c'est à dire ils abandonneraient quasiment le sort de leur pays entre les mains d'un voyou de la trempe du burkinabé si mal élevé qu'est mossi dramane ouattara alassane !? Si ce type était si bien élevé, jamais il n'oserait faire ce qu'il a fait en Côte d'Ivoire, qui l'a pourtant accepté sur son Territoire sur la base de sa tradition hospitalière.
Les patriotes savent pourtant parfaitement dans quelles conditions cette crapule de mossi a accédé aux manettes décisionnelles de leur pays.
Mais chose bizarre, au lieu d'engager immédiatement le combat physique pour libérer l'Éburnie et organiser leur propre liberté, ils sont devenus les propagateurs de discours creux sans lendemain, qui ne se traduise dans le concret de leur existence, parce que de résignation. Pendant ce temps, wattra dramagène alassassin continue de faire ce qu'il sait faire en tant que mossi : appauvrir la Côte d'Ivoire par le vol de ses ressources économiques, qu'il perpétue par la violence, sous toutes ses formes, qu'il exerce sur le Peuple Ivoirien. Et le fait avec le soutien de ceux qui sont allés le chercher dans son propre pays pour l'intrôniser roi dans un autre pays.
Alors, il faut dire aux Ivoiriens ce qui suit. mossi wattra dramagène alassassin et ceux qui le soutiennent ne sont pas les maîtres du monde : ils passent pour tels, mais ne le sont guère. Il y a d'autres pays qui contestent en permanence cette prétention et qui sont même prêts à fournir des armements aux peuples qui en font la demande pour se libérer de toute oppression.
Et ça les Ivoiriens le savent parfaitement. Pourquoi alors sont-ils devenus des spécialistes de discours au lendemain non chantant de joie et de dignité !?
C'est cette exclamation doublée d'une interrogation questionnante que j'ai souhaitées porter à la connaissance des Patriotes miens.
Voici une certitude : le Patriotisme vaincra par les armes. Et par la maîtrise parfaite et intégrale du Champ d'Honneur.
Union. Unité. Dignité.

Vive la ZLEC. Jz suis d'accord avec ça.