Scandale/Affi N’Guessan: « Laurent Gbagbo n’est pas le président du FPI »

Par Ivoirebusiness - Scandale. Affi N’Guessan « Laurent Gbagbo n’est pas le président du FPI ».

Abidjan le 23 mars 2019. Pascal Affi N`guessan, Président d'une tendance dissidente Front Populaire Ivoirien, a animé une conférence de presse à son domicile relative à son rendez vous manqué en Belgique avec le President Gbagbo, Président du FPI.

De retour d'Europe où il n'a pu rencontrer le Président Laurent Gbagbo, Président du front populaire ivoirien, Pascal Affi N’Guessan, président d'une tendance dissidente du FPI, a animé une conference de presse à Abidjan le samedi 23 mars 2019, a appris un journaliste d'Ivoirebusiness.

Au cours de cette conférence de presse, il a attaqué le Président Laurent Gbagbo, affirmant que ce dernier n'était pas le président du FPI, car ne pouvant pas être élu à la tête du parti depuis La Haye.
« Laurent Gbagbo n’est pas le président du Fpi, quel que soit tout le respect que j’ai pour lui. Où il a été élu? à La Haye », a-t-il déclaré.

A l’en croire, dire que l’ex-Président Gbagbo est à la tête du Fpi, « C’était faux hier et c’est faux aujourd’hui ». Poursuivant, Affi N’Guessan insiste: « Ni aujourd’hui ni demain je ne reconnaîtrai cela ».

Toutefois, il indique: « je peux, de ma propre initiative, me retirer au profit d’un autre cadre du parti, y compris Laurent Gbagbo ».

Il s'agissait pour Pascal Affi N'Guessan de donner les raisons de l'échec de sa rencontre avec le Président Laurent Gbagbo en Belgique, rencontre qui avait pourtant été annoncée à grand renfort de publicité.

Nous y reviendrons.

Eric Lassale

Commentaires

Affi,arrete de serrer la corde a ton cou. Tu risques de te pendre definitivement.
Moi je suis un des rares qui pense que tu as toujours ta place au FPI,mais a condition de te mettre en phase avec la realite'.
J'aimerai repondre a deux de tes arguments,2 de tes "tabourets" sur lesquels tu t'asseois pour te conforter dans ta posture de defiance face au FPI. A savoir:
1)le President Gbagbo ne peut pas etre candidat a la Presidence du FPI et

2) Gbagbo qui a deja ete President de la Republique ne peut pas se rabaisser,selon toi,en cherchant a devenir President du FPI.

Dire que le President Gbagbo ne peut pas,ou ne doit pas selon toi,etre President du FPI demontre que soit ta comprehension du cours des evenements depuis le 11 Avril 2011 est limitee' due aux traumatismes subies en tant que bras droit a l'epoque du President legitime de la Codivoire,son Excellence Laurent Gbagbo. Dans ce cas,on peut comprendre et meme pardonner tes errements. Ou alors,et c'est de ca que la majorite' du peuple te soupconne,tu es dans un deal avec le pouvoir genocidaire du chef rebelle Wattra qui a fait de la destrruction du FPi,la cause de son existence miserable.Alors dans ce cas tu commets une faute indigne d'un homme politique de ta trempe.
Si le pouvoir genocidaire de Wattra a deporte',en complicite' avec la france neocolonialiste decadente,le President Gbagbo a la Hayes,malgre' le fait qu'ils commettaient un crime contre la justice et la verite',c'etait simplement dans le but de le "tuer" politiquement en l'eloignant definitivement de la scene politique.
Il s'agissait pour ces ennemis de la souverainete' de "couper" la tete du serpent,separer le peuple de son leader pour le deboussoler et l'agenouiller.Mal leur en prit car avec la deportation du President,le peuple est entre' dans une nouvelle phase du combat: les Ivoiriens et les Africains ont transporte' le combat a la Hayes. C'est la premiere fois dans l'histoire de la Cour Penale Internationale que des milliers de sympathisants,pendant 8 ansje dis bien 8 ans,,se mobilisent sans faille pour defendre la cause d'un homme accuse' de crimes contre l'humanite',en verite' des crimes commis par les rebelles et leurs commanditaires qui ont ete reverse',dans une logique diabolique,sur la victime. C'est cette mobilisation permanente qui a non seulement permit de maintenir le President Gbagbo au centre de la vie politique en Cote D'Ivoire,mais pis,etendre son combat a toute l'Afrique. Au grand desarroi des ennemis de la liberte' Africaine qui se sont alors rendu compte sur le tard que deporter Gbagbo a la Hayes a ete' la pire erreur que les colons et leurs subalternes negres comme les Wattra et Soro ont commise en plus de 500 ans de pillage et d'asservissement de l'Afrique. Ils ont perdu l'initiative et les regles du jeu etaient maintenant dictees depuis la Hayes.
Porter Gbagbo,dans un tel contexte infernal,a la tete du FPI allait immediatement le remettre officiellement au centre des debats et compliquer la donne pour les imperialistes dans leur ambition demoniaque de detruire la Codivoire.
C'etait une solutio temporarius pour le dire en latin,une solution temporaire. Aux problemes extraordinaires,des solutions extraordinaires.
Est ce que si le President Gbagbo n'avait pas ete' deporte' et mis aux fers a la Hayes,en ton ame et conscience Affi N'guessan,est ce que le President Laurent Gbagbo aurait meme pense' a etre President du FPI? Si les militants lambda ont pu "voir" cette realite' patente qui saute aux yeux de tous,comment toi,Affi N'guessan,President du FPI pendant plus de 13 ans,aurait manque' de deceler cette realite' qui s'imposait a la conscience? C'est la ou la majorite' du peuple et des militants du FPi te soupconnent d'avoir jouer a l'aveugle pour des raisons que tu n'oses pas avouer.
Je ne rentre meme pas dans les enfantillages de candidature montee' de toutes pieces et de signature falsifiee'.
Ton 2eme argument trouve deja sa reponse ci dessus car Gbagbo n'a pas voulu se "rabaisser" en devenant President du FPI.Les circonstances de sa deportation l'y ont contraint.
Sinon,pendant que Gbagbo etait President de la Republique,qui etait President du FPI? Mais c'est bien toi Affi N'Guessan.Pendant plus de 10 ans. Qui a vu un jour Gbagbo venir te dire a toi Affi de te lever du tabouret car lui Gbagbo voulait encore etre President du FPI?
C'est simplement parce que de sa position de President de la Republique,il etait en mesure de mener le combat a un niveau encore plus eleve' pour la cause de la liberte' du peuple. Une fois que Gbagbo a ete' renverse' par les armes de la france et deporte' a la Hayes pour le tuer politiquement,et etant dans l'incapacite' de reprendre son fauteuil Presidentiel,il est alors normal qu'il reprenne la tete du FPI pour continuer le combat la ou il l'a laisse'.
Est ce qu'on a besoin d'etre diplome' de sciences politiques pour apprehender cette realite'? Est ce que toi Affi tu penses que tu es plus intelligent politiquement que tous les dinosaures du parti qui ont percu la justesse d'une Presidence du parti pour Gbagbo pour continuer le combat? C'est la ou moi je t'en veux personellement Affi car si tu avais ne serait qu'un minimum de patience,tu aurais pu heriter naturellement du FPI une fois Gbagbo a la retraite. Mais helas!!!

Merci PM Affi pour le courage que tu as de démystifier certaines situations créées par des gens qui n'ont de vision que leur ventre. Ils mettent des paroles dans la bouche du Pdt Gbagbo. Le Gbagbo que nous avons connu et côtoyé depuis 1980 lorsqu'il était en exil à Paris et avec qui nous avons travaillé quand il a pris le pouvoir en 2000, ne peut pas être aussi haineux, arrogant et agressif. Non ce n'est pas possible.

Purée, Affi vient d'enfoncer le clou de la bêtise politique. Dire que Gbagbo, le fondateur du FPI en qui se reconnaissent les partisans dignes, ne peut pas etre le président du FPI, ça fait tomber en bas de la chaise. Affi peut dire tout sauf cette bourde.
Si Affi n'est pas content, il peut tout simplement demsionnser et créer son propre parti qu'il nommera autre que FPI !! Il gagnera plus en respect que de verser dans la bêtise Le respecté Mamadou Coulibaly l'a fait sans se mettre à dos les autres partisans !
On peut comprendre la dissidence d'Affi parce qu'il veut manger et que le pouvoir en place est trop tortionnaire, mais il ne faut pas tricher en pactisant avec le diable au point de renier totalement ceux-là même qui t'ont donné la vie politique, et détruire ton propre camp.
Affi pensait que Gbagbo n'allait jamais sortir de prison en feignant d'ignorer que le dossier monté contre lui par la CPI était faux ! Ce fut le contraire à sa grande surprise.
Maintenant il se précipite en Belgique pour se faire reconnaitre par Gbagbo qu'il renie paradoxalement dans son intérieur. Mais si tu ne reconnais pas Gbagbo, pourquoi cours-tu vers lui pour te faire reconnaitre par ce dernier. Tu aurais dû t'entendre avec les autres dirigeants du FPI pour enfin aller consulter Gbagbo en tir groupé et trouver ensemble une solution à votre mésentente au sein du parti sans vous affaiblir face au dictateur ! Finalement frère Affi, tu donnes raison à tes détracteurs qui disaient que tu as trahi le FPI pour ton propre ventre.
Tu aurais pu faire une déclaration à ton arrivée à l'aéroport comme convenu, en disant que tu es venu rencontrer votre chef qui est sorti de prison, trouver ensemble des solutions à votre parti !! c'était tout simple. Non, tu as choisi de rester sur ton orgueil parce que tu avais d'autres plans en tète.
On comprend encore une fois que ceux qui se mettent devant les micros pour faire des déclarations à l'emporte-pièce ne sont pas forcément les plus intelligents pour nous diriger. Manque total de sagesse.
Affi a-t-il des conseillers ? Si oui, alors ils l'ont induit en erreur grossière qui risque de détruire sa vie politique en CI. Le temps nous dira.

Bravo Affi. C'est cela le courage politique. Il a parlé. Maintenant, si vous n'êtes pas contents allez l'agresser, le boxer, le battre. C'est tout ce que vous savez faire le mieux Tout dans le muscle. Aucun raisonnement humain logique.

Mais Naka le Fpi n'est pas le seul parti en civ. Qu'il aille se faire voir ailleurs s'il est incapable de creer son propre parti.

Effectivement, Affi a agi en homme de la rue, comme on le lit sur le net. Il n'a pas agi en homme politique qui veut diriger un peuple.

Mais il raconte du n'importe quoi ce monsieur.
Qui boxe,tue et egorge dans ce pays? Mais ce sont les rebelles,ceux avec qui Affi a decide' de collaborer dorenavant en les accompagnant pour les legitimer,malgre' leur illegitimite' qui hurle a la face du monde entier.
Je ne suis pas d'accord que l'on taxe le FPI de parti violent. Ce n'est pas vrai et cela denote de la mauvaise foi de ceux qui portent ce genre d'accusation.
En 5 ans de dissension interne au FPI,aucun obus des GOR n'a ete tire' contre Affi pour aller le trouver dans le bureau du loubard Hamed Bakayoko,son nouveau proche collaborateur et les eploser la bas.
Si c'est pour dire que nous les GOR on tient des propos chocs et directs contre nos adversaires,ca nous l'assumons. Nous sommes en politique ou la parole est maitresse,
Mais de la a confondre ces propos directs a de la "violence" physique,je ne suis pas d'accord. Au FPI c'est la force des arguments.
Dans la coalition Affi Nguessan/Wattra/rebellion Soro,c'est l'argument de la force brute et des emprisonnements a tour de bras.
Je preferre la violence des propos durs du FPI a la violence des coups de kalach et de machettes des Affi et de son nouveau maitre Wattra le pere de la rebellion.

TONTON AFFI,
Il ne faut plus jamais désirer rencontrer PAPA où que se retrouvera celui-ci.
Lorsque tu as exprimé le désir de le rencontrer à la CPI c'était juste pour lui témoigner de la solidarité vu la situation injuste qu'il vivait. Ton but n'était guère d'y aller pour faire comme tes adversaires au sein du Parti, qui s'y rendaient en quête de légitimité obnubilés qu'ils étaient de la fausse idée qu'ils se faisaient de l'amitié et de la vérité.
Au contraire de ceux-ci, parce que tu n'as jamais fait des rapports humains le cadre des relations émotionnelles, tu as toujours oeuvré en toute vérité sur la base des textes du Parti comme PAPA aime à le dire même à la CPI, ce, dans le respect de notre PRÉSI et de tous tes camarades de Parti.
Mais jamais tu n'as eu à penser un seul instant que ces mêmes camarades se montreraient si inhumains à ton encontre. Alors que tu étais privé de liberté par mossi dramagène wattra alassassin, une poignée de camarades ont pensé qu'ils pouvaient te ravir en triturant et en contorsionnant les textes qui régissent notre Parti le Fauteuil sacré de Président de Parti. Parce que la majorité des militants ont protesté, ils ont été obligés de renoncer à leur entreprise de désordre au sein de notre Famille politique.
Dénoncés par les militants, ils ont vite fait de se vouloir inventifs et créatifs en matière d'idées. Ainsi, alors que PAPA avait déjà fort à faire à la CPI avec les comploteurs internationaux qui sont à l'origine de sa chute politique brutale, tes adversaires ne s'embarrassent pas d'ignominie et le sollicitent pour le mettre en conflit avec les dignes militants qui se sont vaillamment opposés à leur manigances contre ton Autorité. Jouant ainsi les diviseurs au sein du Parti. Comptant sur l'adhésion de PAPA à leur démarche à cause de celui qui a toujours été présenté comme étant son jumeau.
De la sorte ils ont voulu t'opposer à PAPA et compté l'emporter sur toi par l'émotion que tes palabres avec notre PRÉSI susciteraient. Mais échec : les militants, malgré ces manœuvres, ont maintenu dignement leur position face aux comploteurs et contre ceux-ci qui ne cherchaient alors que leur propre gloire.
Aujourd'hui encore ils récidivent. Et t'attirent à Paris pour te piéger oubliant que tu n'es pas venu à la politique par la dernière pluie. Voici la trame de leur manœuvre. Un : ils se sont fait l'idée que tu voulais à tout prix rencontrer PAPA. Deux : à cause de ça, ils t'ont fait croire que PAPA voulait te rencontrer à Bruxelles. Trois : pour ce faire, ils prétendent que PAPA te pose des conditions. Or tu sais bien que notre PRÉSI ne se permettrait jamais de telles libertés à ton encontre. Parce que tu as fini par découvrir la manœuvre, tu as dit non à leur manège. Aussi tu as préféré rentrer au Pays. Ainsi tu leur as montré que tu es un Roc, et que politiquement tu es dur à cuire. Les abandonnant à leurs mesquineries. Et à leur niaiserie. Avec une telle bassesse, comment peuvent-ils oeuvrer dignement au Bien du Pays et des Ivoiriens !?
TONTON, tu vois, je vais te dire ceci : il est plus que temps que PAPA sorte de son mutisme pour mettre fin aux comportements émotionnels des GOR qui n'honorent ni le Parti, ni le Pays, ni leurs auteurs.
L'unique voie de sortie qui s'impose moralement et raisonnablement à PAPA : suggérer une AG conforme aux textes du Parti ; permettre ainsi à tous de concourir pour le Fauteuil de président. Étant entendu que PAPA lui-même devra se mettre au-dessus du Parti.
Les militants voient tout ce qui se passe. Le moment venu, la décision leur reviendra.

ONCLE AFFI,
Tu es politiquement magnifique.
Tu sais, TONTON, tes adversaires au sein du FPI ne sont pas encore bien dans leurs têtes.
Tu sais pourquoi ONCLE ? Eh bien, je vais te le dire : c'est parce que en eux-mêmes ils savent que leur posture actuelle n'est pas tenable et est alors inconfortable : ils ont conscience que le socle de leur fronde et toutes les actions qui en découlent sont frappées du sceau de l'immoralité, de l'illégalité, de l'illégitimité, et de la bêtise. Sinon pourquoi ils se donneraient tant de peine à monter une cabale contre toi et t'attirer à Paris !? Si tant est que leurs prétendus deux congrès étaient légitimes et légaux, que faisaient-ils alors à Paris avec toi ? Et pourquoi exigeaient-ils de toi des déclarations médiatiques avant toute rencontre avec PAPA GBAGBO ?
Tu vois ONCLE, ils sont pris dans leurs propres turpitudes, s'y débattent, et ne savent plus comment en sortir.
Comme le jumeau de PAPA n'est plus pour donner une certaine aura à leur fronde, vu le coup qu'ils ont fait à MAMAN SIMONE en attribuant à notre PRÉSI la décision de suspendre toutes activités de leur camp alors que la Première Dame venait de demander peu avant la déclaration relative à cette suspension une réunion chez les GOR, désormais déboussolés, ils font alors massivement recours au Président fondateur du Parti pour les aider à tenir encore un peu de temps, étant donné que beaucoup de frondeurs manifestent leur impatience de voir le Parti réunifié et positionné en ordre de bataille pour en découdre avec le mossi qui pille les richesses du pays et se partage les prébendes avec les crapules internationales qui l'ont banditement placé au pouvoir dans un pays qui n'est pas le sien.
Leur action peut même être perçue comme un cri de coeur adressé à ta personne.
Je pense même aussi que PAPA n'approuve pas du tout leur fronde au sein du Parti, n'adhère pas non plus à leur démarche de Paris, mais a quand même décidé de les laisser faire pour voir jusqu'où ils iraient.
PAPA, te connaissant bien, sait que tu ne te laisseras pas faire, et que jusqu'au bout tu feras face, parce que tu es dur à cuire.
ONCLE AFFI, PAPA te connaît, toi aussi tu connais PAPA, mais notre PRÉSI laisse faire malgré lui. Mais en même temps te fait entièrement confiance.
Donc TONTON, prends en pitié les frondeurs, ils sont comme exténués, eux-mêmes étant confrontés à beaucoup d'impatience de certains des leurs en interne.
Je pense même que leur agitation actuelle est un appel en aide et au secours. Qu'ils t'adressent.
ONCLE AFFI, heureusement que tu prends les choses avec suffisamment de hauteur et beaucoup de sagesse.
Infiniment de fois félicitations, TONTON !!!

Vraiment le chien ne change pas sa maniere de s'asseoir. Affi arretes de pleurer. Pourquoi ne pas creer ton propre parti ?. T'as pas assez de couilles ou quoi ? Laisses le fpi tranquille espece de minable.

Il a ete forme au fpi s'il n'est plus daccord avec le parti Il peut s'en aller ou creer son propre parti comme kool luky luke. Ou est le probleme. IL n'est pas le premier a partir du fpi. Ou est le probleme pour qu'il insiste a distraire le monde. Il est arrive hier au fpi qui avait deja ses lois internes .Qu'il se casse c'est tout.

ONCLE AFFI,
Te connaissant, tu n'es pas homme à te positionner indéfiniment dans l'attente.
Pour le bien du Parti et du Pays, je sais que tu ne te contenteras pas d'attendre. Tu vas alors prendre, bientôt, des initiatives en direction du camp d'en face, en vue de la réunification du Parti.
Et je pense que c'est même ce que PAPA attend de toi.
Aujourd'hui notre PAPA se retrouve dans une situation inconfortable. D'un côté il a fort à faire avec les combines à la CPI. De l'autre l'action des frondeurs lui procure une charge à la fois émotive et émotionnelle considérable.
Il n'y a que sur toi seul qu'il peut compter pour réunifier le PARTI.
TONTON, imagine toi ne serait-ce qu'un petit moment à sa place, qu'aurais-tu fait et comment le ferais-tu ?
ONCLE AFFI, ne te lasse pas de prendre des initiatives de conciliation avec tes autres camarades pour des retrouvailles joyeuses et mémorables.
Le plus important est que le camp d'en face ne se sente ni vexé ni désavoué.
Tel que TONTON je te connais je sais que tu vas agir avec beaucoup de tact.

De quelle manière voudrais tu qu'il vexe GBAGBO et le désavoue pour que tu te rendes compte que ton tonton est un incompétent; alors que c'est lui qui traite les autres d'incompétents. Sacrilège !

Ce n'est pas contre PAPA qu'il a dit ça.
Étaient plutôt concernés ceux qui ont pris PAPA en otage.
Tu pouvais et devais bien l'imaginer pourtant !

Sans esprit partisan, ce n'est pas avec ce comportement de confrontation que Affi va unifier le FPI. On lui a demandé de faire une déclaration dès qu'il arrive à l'aéroport, pourquoi ne l'a-t-il pas fait alors qu'il était d'accord avant le voyage. pourquoi se rebiffe-t-il ? cache-t-il quelque chose ou voulait-il mettre Gbagbo devant le fait accompli en le recevant sans respecter sa parole ??
Les gens font l'effort de créer des crises pour soi-disant prospérer dessus. Alors que c'était l'occasion de trouver un terrain d'entente. Il aurait même pu se concerter avec les autres dirigeants avant de voyager.

Affi va toujours vers ses collaborateurs sur la pointe des pieds. Il ne le fait pas avec son cœur. Il n'a jamais rendu visite à Gbagbo quand il était en prison. Meme pour aller rendre visite à Simone à sa sortie de prison, c'était avec beaucoup de peine. pourtant on ne l'oblige pas à le faire !! Il n'y a pas de sincérité dans ses actes. J'espère qu'il sait où il va !!

...

TONTON,
Tu as raison de dire ce que tu as dit. Trop c'est trop !
Si PAPA cautionne l'injustice contre toi à cause de son entourage familial et de certains de ses amis, du fait justement de cette caution, n'importe qui à ta place, ulcéré, aurait raison d'interpeller notre PRÉSI comme tu l'as si bien fait.
Quant à Agnès Monnet qui démissionne, j'avoue que je ne la comprends pas. Je me demande, à ta place, qu'aurait été son attitude face à des preuves évidentes de manque de considération et de respect contre sa personne !? Serait-elle restée sans agir comme tu l'as fait en exprimant ton dépit face à notre PRÉSI qui laisse faire des choses dont on sait qu'elles sont en contradiction avec les textes mêmes du Parti !? On ne peut dire à la CPI qu'il est impératif de respecter les textes que nous nous donnons et quand il s'agit de ceux de son propre Parti on s'accommode de les mépriser en les piétinant quand ça ne sert pas des intérêts égoïstes.
Si Agnès Monnet démissionne c'est parce que en conscience elle a quelque chose à se reprocher.
Qui sait si elle-même n'est pas trempée dans la machination !
Si tu l'as subtilement mise en cause c'est sûrement parce que tu as des informations à son sujet.
Tu sais TONTON, quand Judas a quitté les Douze, est-ce que le groupe des Disciples restant fidèles au Seigneur s'en est trouvé déstabilisé et malheureux ?
Quand dans la très Sainte Bible le Seigneur dit : « que celui qui veut me suivre, se lève, prenne sa croix, et se mette à ma suite », cela implique clairement des épreuves à surmonter, demande de la fidélité à l'engagement, de l'endurance, et foi qui opère des miracles.
À l'évidence, Agnès pour qui j'ai tant d'estime a opté pour de la facilité et pour des relations émotionnelles et émotives.
Je me demande bien si elle serait capable de vraiment se sentir mentalement et moralement à l'aise à se tenir aux côtés des frondeurs et des faussaires !
Ta critique envers PAPA est très juste : si la famille et l'amitié sont importantes, elles ne le sont pas plus que tout un Peuple, que tout une Nation.
Ça ne l'est d'autant plus que le FPI a été fondé pour le Peuple et le Pays et non pour un clan. Intérêts égoïstes que PAPA même as toujours stigmatisés.
Oui, ONCLE AFFI, tu as raison d'exprimer ton dépit, ton agacement, face à des manières de faire qui ne sauraient correspondre ni à la Morale ni l'Éthique de bons rapports.
Le Saint Évangile nous a tous appris que nous ne sommes sauvé que par l'Amour et la Vérité. Qui sont Aliments de la Sainte Miséricorde de Jésus-Christ envers l'Humanité. Ceux qui aiment et communient avec la Vérité sont toujours combattus par les tenants de la haine et du mensonge. Mais en sortent toujours vainqueurs.
De même que PAPA a triomphé de la haine et du mensonge à la CPI, de même tu triompheras de tes adversaires et ennemis : c'est à dire que l'Amour et la Vérité qui t'animent te font déjà triompher du camp adverse.
Quand on se bat pour le Peuple, l'Amour de la Vérité seul dispose à être bon Serviteur afin de rendre heureux : les rapports émotionnels égoïstes n'ont pas leur place en politique.
Ces types de rapports sont sources d'injustices. La preuve. Quand on apprend que PAPA accepte pour des motifs familiaux qui ne seraient pas justifiés de témoigner en justice contre deux de ses propres partisans qui ont mis leurs vies en péril à le soutenir et à le défendre, l'un au Canada, l'autre en Finlande, on voit bien ici quelques unes des conséquences des rapports émotionnels égoïstes de clan.
TONTON, espérons seulement que PAPA se ressaisisse, prenne aussi de son côté des initiatives, pour apporter de l'apaisement dans notre Parti.
Le Peuple le demande. Nous devons donc dire que le moment est venu de dépasser les chamailleries pour les Intérêts supérieurs du Pays et du Peuple. Ce qui a toujours été ta préoccupation.

La Conclusion de la chose, tout ayant été dit et entendu: Donnez à César ce qui est à César. Le FPI est l'arme par laquelle Gbagbo mène depuis belle lurette la lutte de la liberté. Ce n'est pas parce que tu as été nommé premier ministre que tu as l'outrecuidance de manifester de telles velléités.
---------------------
Pourquoi malgré tout, les humains n'interrogent-ils pas Dieu pour avoir son avis sur le cours des événements? Afi, apparemment tu ne sais pas pourquoi tu vis, tu vis juste pour un seul objectif: TROUVER DIEU AU PARADIS.
--------------------
Bien mal acquis ne profite pas, le FPI ne t'appartient pas, le complément et l'instigateur de la lutte pour la liberté c'est GBAGBO,est-ce parce que les rebelles t'ont fait pomper au nord... Y'a t-il bien une raison valable de croire que les choses iront mieux pour toi avec cet entêtement? C'est bien ton côté burkinabé qui te rend si ingrat, le sang 'intègre' a du mal à se désintégrer dans tes veines ivoiriennes, ce visage métissé à qui il manque juste qlqs balafres pour mieux dépeindre ta dissidence, à quelque chose malheur est bon, même le fameux Brou Aka Pascal aussi vient de l'autre côté!
-------------------------
Avec cette crise, le blé est en train de se séparer peu à peu du mauvais grain, le grain envahisseur. Afi, laisse le FPI tranquille. Le RHDP t'attend, vas-y, tu y seras accueilli dans un standing ovation!

Affi a creuse sa tombe. On va l'allonger dedans.
Je n'ai meme pas fini de parler on m'annonce deja le saignement.
Affi a don tu me GOSSIO et NDOHI pour rien.

Oui, c'est juste de dire : donner à César ce qui est à César, à Dieu ce qui est à Dieu (matthieu 22).
D'accord ! D'accord ! Mais le Seigneur n'a point incité à haïr, à persécuter et à tuer César !
Si l'Évangile est éternel, c'est parce qu'il est juste et joyeusement parlant.

En fait, dans cette opposition insensée entre PAPA et ONCLE, c'est le premier qui apparaît comme Dieu, et c'est TONTON qui semble être César. C'est pourquoi dire la vérité à PAPA suscite tant d'émotion. Et c'est notre TONTON national qui est soumis au pilori.