Scandale/ Prisonniers politiques en C.I: Les otages de la haine d'un homme

Par Aujourd'hui - Scandale/ Prisonniers politiques en Côte d'Ivoire. Les otages de la haine d'un homme.

Pr Hubert Oulaye, Koua Justin (centre), et Pr Dano Djédjé, prisonniers politiques du régime Ouattara.

Vont-ils être libérés au nom de la réconciliation nationale ? En Côte d’Ivoire, ces questions sont posées depuis cinq ans. Elles dépassent,à l’évidence, les juges qui ne s’en préoccupent guère. Parce que, de toute façon, un seul homme tient la vie de ces centaines de prisonniers qui croupissent à la Maca. Être l’otage d’un chef de l’état, c’est en Côte d’Ivoire qu’une telle histoire s’écrit.

Surtout, il ne faut pas écrire que Ouattara est un dictateur.
Des convocations suivront de la part des hagiographes qui fonctionnent, à bien y regarder, comme une sorte de milice administrative.Car jamais président n’aura autant mis ses contemporains en prison tout en gardant l’image d’un démocrate. Une image surfaite,
évidemment, mais qu’il ne faut surtout pas écorner.
Pourtant, ce qui se passe derrière les grands murs de la maison d’arrêt et de correction se passe de commentaire.
Certes, aujourd’hui, les tortures physiques ont fait la place à la torture morale.
Parce que, encore aujourd’hui, l’on peut vous faire changer de prison, vous transférer au camp pénal en particulier ou, dans les autres prisons de l’intérieur du pays où l’on a plus de chance de choper des maladies et d’en mourir ensuite, une fois libéré. Tout semble en effet
diaboliquement réglé à la perfection. Mais on peut aussi vous détenir au secret, là où personne ne connait.
Condamné à six ans fermes par son juge, David Samba vice-président de la CNC
purge sa peine dans un lieu inconnu. Personne ne sait dans quel état il se trouve. L’ancien syndicaliste Basile Mahan Gahé, lui, l’a appris à ses dépens. Revenu du goulag
d’Odienné, sa santé s’est rapidement dégradée avant de trépasser à jamais. Pourtant,tout le monde pousse aujourd’hui Alassane Dramane Ouattara à libérer les prisonniers politiques.
Y compris les américains qui ont forcé sa « réélection ».
D’abord parce qu’il n’a pas, à ce jour, condamné un seul de ses chefs de guerre, pourtant épinglés par sa propre commission d’enquête, mais ensuite parce qu’il doit montrer
qu’il a une humanité.
Enfin, parce qu’il a réussi à faire déporter l’ancien président ivoirien et qu’il emprisonne également son épouse ; il devrait donc, a priori, être content.
Pourtant, les prisonniers politiques continuent de remplir les prisons. Des prisons surpeuplées comme la sinistre Maca où sont internés environ 400 prisonniers politiques. La
plupart d’entre eux n’ont jamais vu un juge. Ou, dans le meilleur des cas, le cabinet ne montre pas d’empressement particulier. Parce qu’au fond, les aveux sur lesquels ils travaillent ont été obtenus sous la torture à les entendre.
Parce que visiblement leurs clients ne sont pas des justiciables comme n’importe quel citoyen. Ce sont les otages d’un chef de l’état. Alors, chacun regarde ailleurs, feint de ne rien voir pour ne pas s’attirer la colère du régime. Peu importe donc les tortures dont beaucoup continuent
d’en porter les séquelles.
Il ya quelques jours, le ministre de la justice a, lui, trouvé la meilleure idée de vouloir construire dix nouvelles prisons.
De quoi montrer que personne ne sera libéré et que, de prisonniers politiques, il y en aura encore dans les prochaines cinq années.Certainement pour donner corps au pari insensé du chef de l’état de vider le FPI de sa substance. Et si c’était, en vérité, pour mettre
plus de militants du parti de Gbagbo en prison, de sorte que ceux qui voudraient rester en liberté n’auraient plus qu’à le quitter ! Il ne faut jamais rien exclure dans notre
pays où le régime a refusé tous les appels, à la fois discrets et publics pour élargir lesdits prisonniers politiques.
Samedi, l’association des femmes et Familles des détenus d'opinion de Côte d’Ivoire leur a rendu une visite à la Maca pour s'enquérir de leurs nouvelles. L’ancien ministre des handicapés Jacques Dogo, lui-même handicapé, a réceptionné les victuailles envoyées à cette occasion. En l’absence des ministre Lida Kouassi et Assoa Adou déportés à Bouaké, dans le sinistre camp pénal, c’est autour de lui que les prisonniers tentent de se réorganiser, ne seraitce que pour garder le moral.
D’autant plus que les arrestationsse poursuivent. Il ya environ une semaine, Eric Kouya Gnapa arrêté à Grabo a été torturé à la DST. Il ya perdu trois orteils, coupés par les hommes de Koné Zakaria.
Selon l’association, la victimeest dans un état critique ainsi qu’Alain Durand Zagol qui, lui, a de violents maux de ventre.
Réconfortés, les détenus ont exprimé leurs joies et leurs reconnaissances à leurs épouses et leurs familles. Car en prison, on apprend aussi à se satisfaire du peu.

Aujourd’hui

Commentaires

Le mode de gouvernance de ouattara consiste à priver les opposants de liberté.
Mais ce salopard s'en ira, partira de la Côte d'Ivoire.

Cher ami @ANSWERING? SI tonton affi ne s'était allié au diable ouatara pour vendre le FPI originel beaucoup d'ivoiriens seraient en liberté car on sait très bien que c'est suite à la demande de affi de baillonner ses adversaires politiques que Assoa adou, Koua Justin, Hubert Oualaye... sont en prison. Affi nguessan paiera ce crime un jour

Merci Zaber pour cette impertinence.Chez certains, le Dieu et le diable ne font qu'un !.J'en perds mon latin.

CHERS AMIS,

Pour retrouver ce texte, voici comment faire.
écrire dans google : ivoirebusiness.net-revelation de dieu dans la foi chrétienne. Puis cliquer.
Je poste pour la dernière fois le texte. J'y ai apporté corrections et ajouts.

Le texte :

"BIEN CHERS PATRIOTES,
J'ai un amour fou pour toute l'Humanité et en particulier pour l'Humanité Ivoirienne et Africaine. Et ma préoccupation vis à vis de celle-ci est sue de tous : c'est à dire la disposer à être régie uniquement par l'Amour, la Vérité, la Justice et la Paix. C'est pourquoi vous me connaissez en tant qu'ayant souci d'allier Foi et Combat politique pour notre bien à tous, car leur lien est nécessaire parce qu'il oriente véritablement vers la sortie de la crise qui frappe la Côte d'Ivoire depuis plus deux décennies. Pouvait-il en être autrement ? l'Eburnie étant la seconde Patrie de Dieu au monde, le tout premier recours de l'Ivoirien demeurant logiquement, Dieu. Et ceci ne m'a jamais quitté. D'où le recours permanents à la Foi Chrétienne Catholique dans mes posts. Par cela, je vise un seul but : permettre à l'Ivoirien de demeurer connecté à Jésus-Christ et à la Vierge Marie dans sa lutte pour l'Indépendance et la Souveraineté de son pays, à cause de la rudesse de son combat et malgré les épreuves qui sont les siennes. Ainsi, j'ai été amené à révéler certains traits essentiels de cette Foi. Aujourd'hui je me propose de les reprendre de manière ramassée.
1 - LA RÉVÉLATION DE DIEU DANS LA FOI CHRÉTIENNE.
Le dialogue entre Dieu et Moïse sur le Mont Sinaï détermine parfaitement la compréhension de ce que nous entendons par Révélation de Dieu.
En effet, au cours de celui-ci, de ce dialogue donc, le Prophète demande à Dieu de lui présenter son visage. Mais Dieu n'accède pas à cette demande. Néanmoins, le Seigneur prend la forme humaine et présente son DOS à Moïse.
Pourquoi Dieu refuse-t-il son Visage au Prophète, prend la forme humaine et lui présente son DOS ? Parce qu'Il a refusé de présenter son visage aux hébreux en le refusant d'abord à Moïse, les juifs en ont fait une préoccupation de quête, de recherche : pour être plus clair, depuis ce moment de refus , les juifs ont fait de la recherche de ce « Visage », leur principale préoccupation. Aussi, le psalmiste peut dire : « Seigneur, c'est ta Face que je cherche. » Et s'il prend la forme humaine et présente son « DOS », c'est comme pour dire aux juifs : « cela préfigure mon incarnation ». Tout cela cache deux projets de Dieu.
Dieu qui refuse de montrer son visage. Dieu qui promet s'incarner. C'est la manière pour Dieu de dire aux juifs : « quand les temps se seront accomplis, je ne vous montrerai ma Face que lorsque j'aurai réalisé mon incarnation ». C'est bien ce qui se produit dans la Crèche de Bethléem bien plus tard. Telle est la réalisation desdits projets : montrer son visage par le moyen de l'incarnation.
Mais, en attendant que l'incarnation se produise, Dieu demande dans le décalogue de ne point faire d'images sculptées de rien qui est aux cieux comme sur la terre pour l'adorer, histoire de ne pas se tromper de « visage » et donc de «dieu » pour l'adoration. C'est seulement quand la Sainte Face se sera révélée entièrement, totalement, quand Elle se sera ainsi fait connaître véritablement, qu'on peut la représenter sans se tromper ni de visage ni de dieu.
Voici ce que saint Jean dit à propos de cette Révélation, lui qui fut des témoins oculaires et qui cheminait avec Christ Jésus. En effet, 1Jean 1,1-4 : « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, du Verbe de Vie, nous vous l'annonçons . Oui, la Vie s'est manifestée, nous l'avons vue, et nous rendons témoignage : nous vous annonçons, la Vie éternelle qui était auprès du Père et qui s'est manifestée à nous . Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or nous sommes, nous aussi, en Communion avec le Père et son Fils, Jésus-Christ . Et nous écrivons cela, afin que notre joie soit parfaite. »
Ainsi, dans la Foi chrétien, la révélation de Dieu s'achève et donc prend définitivement fin quand « EMMANUEL (Dieu avec nous) » , en Christ, s'est fait connaître à partir de la Crèche de Bethléem par ce « Petit Enfant » qui nous rejoint dans notre fragilité.
De ce fait, toute prétendue révélation de Dieu après Christ, ne peut provenir que du père du mensonge. Car Dieu qui se révèle, c'est Dieu qui nous rejoint et qui se présente à nous : « Christ-Homme » étant le Véhicule parfait du « Christ-Jésus,ou du Christ-Emmanuel, ou du Christ-Dieu ».
2 - CHRIST
Par Christ, il faut simplement entendre Messie et donc Sauveur. Deux natures coexistent en Christ : l'Humaine et la Divine : c'est pourquoi Christ est vrai Homme et vrai Dieu. Dieu s'est fait un des nôtres par amour pour nous en vu de notre Rédemption et de notre Salut véritables.
Pour la mort du Christ en Croix, voici une distinction à faire. En effet, C'est « Christ-Homme » qui est mort sur la Croix et non pas « Christ-Jésus, ou Christ-Emmanuel, ou Christ-Dieu ». Parce qu'il est la Vie éternelle même, Dieu ne meurt pas. Donc désormais plus d'erreur et de confusion à propos du Christ tant en ce qui concerne ses natures que sa mort. Ce qui rend nécessaire la compréhension de la Sainte Trinité.
3 - LA SAINTE TRINITÉ
Parler de la Sainte Trinité, ce n'est pas parler de trois dieux - comme le dit l'Islam, cette imposture religieuse, et le propagent dans les esprits fragiles certaines sectes - , et donc de trois personnes dont chacune aurait une nature qui lui serait propre et qui serait différente de celles des deux autres. C'est, au contraire, parler d'un Dieu unique, c'est à dire d'une Nature unique en trois personnes. Ainsi, Dieu se définit d'abord en tant que la «Nature qui est commune au Père, au Fils et à l'Esprit »: c'est alors de la Sainte Trinité qu'il s'agit. Donc cette Trinité ne doit plus poser problème de compréhension.
Certes, des sectes, qui prospèrent sur le terrain du témoignage abandonné par les évêques, les prêtes et les laïcs catholiques, parce que se croyant robustes en connaissance de la Parole de Dieu, ne s'en laissent pas conter. Ainsi, se référent-elles fréquemment aux saintes écritures pour en tirer arguments théologiques leur convenant. Aussi, viennent souvent dans leurs citations les passages suivants de la Bible. « premier né de toutes les créatures» - ce qui équivaut récusation de la Divinité du Christ -, « ...vous serez des dieux » - ce qui est suspect et mérite précision -, « Père, toi le seul grand Dieu » - ce qui revient encore à nier Christ en tant que Dieu. Toute leur démarche les conduit à penser et à dire que « Jésus est le premier né de toutes les petites divinités qui cohabiteraient dans le Royaume du Père céleste, qui est, lui, l'unique vrai grand Dieu ». Pour ces sectes donc, Christ n'est pas le Grand Dieu.
Il faut le dire tout net, cette démarche n'est rien d'autre que de la pure tromperie. L'une des impostures innombrables et religieuses de notre monde. Et l'Islam est la championne de toutes.
Ceci étant, venons en maintenant aux évocations sus-indiquées. Mais avant il est impératif de savoir que Dieu nous parle à travers les hommes qu'il se choisit et avec qui il entre en contact direct . Ainsi, dans la Bible, il a parlé par les Prophètes par qui transitent ses messages. Ces messagers disent les paroles de Dieu avec des mots humains. Ce qui fait de la Bible,d'abord,une parole humaine. Ce n'est pas étonnant. Car, l'une des choses qui caractérisent la Foi Biblique Chrétienne, c'est bien l'incarnation. En effet, de même que Dieu s'est incarné en la Vierge Marie, de même les paroles de Dieu communiquées aux prophètes sont aussi incarnées et se logent donc dans la parole humaine. Aussi, ne nous étonnons pas que le prophète parle avec des mots à lui qui traduisent délicatement la pensée de Dieu. C'est seulement et uniquement la bonne lecture des prophéties, avec l'aide de l'Esprit et le dépassement de la lettre, qui assure la découverte de la pensée exacte de Dieu. Retenons simplement que nous devons nous interdire de prendre au pied de la lettre la parole biblique, car nous risquerions alors de nous priver de la Parole véritable de Dieu.
Prenons donc une à une les évocations qui servent de base théologique à ces sectes pour en établir les sens véritables.
D'abord, « premier né de toutes les créatures ». Ici le terme « né » prend deux sens : engendré et existant. La phrase prend alors tout son sens. En effet, voici l'inspiration véritable reçue par le prophète. « Il est l'Engendré (qui sort du Père) existant avant toutes les créatures ». D'autant que dans l’Évangile, Jésus-Christ dira de lui-même à Pilate : « Je suis né et venu dans le monde... ». Ce qui veut dire : « Je suis engendré de Dieu et apparu ici-bas par le moyen de l'incarnation... » Jésus est donc Dieu né de Dieu.
Ensuite, « vous serez des dieux ». Nous avons ici une prophétie qui concerne véritablement et uniquement les Chrétiens. En effet, dans « l'Unité d'Adoration », ou dans « l'Unité Trinitaire », ou dans le « Salut éternel », où le Chrétien est intégré ou introduit par les sacrements de la très Sainte Église Catholique, le Disciple de Jésus-Christ reçoit la Nature du Père, du Fils et de l'Esprit, et les trois Personnes ont Dieu seul pour Nature et n'en ont pas d'autres. Ainsi, le Catéchumène est « Divinisé » et devient Fils du Père. Voici donc en vérité le message reçu par le prophète. « Vous serez une multitude à être Divinisée ». Chaque personne de cette multitude va recevoir Dieu en tant que Nature : Donc une Nature unique pour tous les baptisés. Ce qui ramène à Jean 3,1-6 : "...ce qui est né de l'Esprit est Esprit". Alors que le Chrétien est Fils par le Baptême,Jésus-Christ,lui,est le seul à sortir directement du Père, c'est pourquoi il est le Fils premier né par qui nous sommes adoptés par le Père. Spirituellement le Chrétien est Dieu.
Enfin, « Père, toi le seul grand Dieu ». Remarquons que Jésus-Christ ne dit pas : « Père, toi l'unique Personne qui est vraiment le grand Dieu ! » Par conséquent il n'y a absolument rien de surprenant à voir le Fiston Céleste honorer son Père, exprimer son admiration pour son Père, rendre hommage à Celui dont il tient sa propre Nature ! Humainement il nous arrive aussi de faire la même chose. Moi, par exemple, il m'est arrivé d'exprimer mon admiration pour mon père à celui qui m'a transmis au monde en lui disant : « Papa, tu es le seul vrai Homme sur la terre », est-ce pour autant que je ne suis pas homme ou que je cesse de l'être, moi !? Je rends simplement hommage à mon géniteur en lui disant ça . C'est tout ! Et Christ en fait de même. C'est donc simple et facile à comprendre pourtant. Mais, hélas et malheureusement, les sectes sont dans leur démarche qui cadre avec leur compréhension de la Foi chrétienne.
Retenons définitivement que, évoquer la Sainte Trinité, ce n'est pas parler de trois dieux, mais simplement du « Bon Dieu en trois Personnes ». C'est pourquoi le Chrétien dit, parlant de la Sainte Trinité : « Dieu en trois personnes » et non pas « trois personnes en Dieu ». Donc plus de mécompréhension de la Sainte Trinité. Qui proviendrait des idées fausses et erronées des sectes. Évoquer la Sainte Trinité, c'est renvoyer à l'Adoration à propos de Dieu et à l'idée de Salut Éternel
4 - ADORATION DE DIEU ET OBTENTION DU SALUT ÉTERNEL
D'abord, qu'entendons-nous par Adoration ? Je vais être simple pour dire ce qu'on en entend . Prenons en exemple TONTON AFFI et TATA ANGELINE. Quand TONTON dit à TATA : « je t'adore, chérie ! » Comment TONTON procède-t-il pour exprimer plus concrètement cette adoration à TATA ? En effet, TONTON procède ainsi : il avance vers sa femme, l'enlace avec un amour mystérieux et infini avec ses bras, l'attire vers son cœur, la bloque sur sa poitrine, pose doucement son menton sur l'épaule de TATA, TATA pose aussi le sien sur celle de TONTON, et les deux amoureux ne formant « qu'un seul bloc » qui se veut désormais inséparable, indestructible et éternel.
Ainsi, quand nous parlons de la Sainte Trinité, des trois Personnes Divines, nous parlons en fait de leur « Adoration permanente et éternelle ». Écoutons Jésus à ce sujet pour nous en convaincre. Jean 10,30 : « Mon Père et Moi, nous sommes UN ». Jean 10,38 : « ...le Père est en Moi et Moi dans le Père ». Jean 14,10 : « ...je suis dans le Père et que le Père est en Moi ». Cette Adoration spirituelle entre le Père, le Fils et l'Esprit s'appelle aussi : « Adoration trinitaire, ou Adoration de Salut, ou Communion d'Adoration éternelle, ou Communion de Salut, ou Unité trinitaire, ou Unité éternelle de Salut , ou l'Espace de Salut, ou Salut éternel». C'est donc « l'Adoration Divine » des trois personnes de la Sainte Trinité qui est le véritable "Salut éternel" auquel aspire en principe toute personne humaine véritablement saine d'esprit.
Ensuite, l'obtention du Salut éternel. Nous venons de voir que « l'Adoration Trinitaire » constitue « l'Adoration de Salut », c'est à dire « l'Espace de Salut». Voici une question fondamentale : comment obtenons-nous alors le Salut éternel ? Répondons calmement à cette question pour simplement dire : Nous obtenons le Salut par notre intégration dans « l'Adoration Trinitaire », ou dans « l'Adoration de Salut », par les Sacrements de la très Sainte Église Catholique. Écoutons encore Christ nous éclairer sur cet autre point. Jean 14,20 : « En ce temps-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en Moi, et que je suis en vous ». Répétons avec Christ : « En ce temps-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en Moi, et que je suis en vous ». Répétons encore avec Lui : « En ce temps-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en Moi, et que je suis en vous ». Compris, hein !?
A quoi correspond véritablement ce « Temps » dont parle Christ  : en fait, ils s'agit de « l'instant de la mort et de l'après cette mort». Je sais, parce que j'en ai été témoin, des vrais drames au sujet de personnes ayant abandonné la Foi chrétienne pour d'autres et qui, au moment de mourir, ont eu des visions très négatives et sollicité par conséquent la présence urgente d'un prêtre à leur chevet avant leur départ. J'ai entendu la première fois ce propos : « demandez un prêtre pour moi, s'il vous plaît, faites vite ! vite s'il vous plaît ! vite, vite ! » Ce monsieur s'était converti à l'Islam. Mais ce jour-là il meurt avant l'arrivée du prêtre aumônier. Celui-ci a dit néanmoins une prière pour le défunt parce qu'il a considéré que, pour l'avoir demandé, ce monsieur a déjà opéré en lui-même le retour vers le Christ et que le Seigneur lui a déjà pardonné de s'être éloigné de Lui. Je signale que cette conversion à l'Islam lui a permis de se marier à une nord africaine. Ce temps est donc l'instant de vérité dans les rapports avec Christ.
Désormais, par les Sacrements de la très Sainte Église Catholique, nous sommes membres de « l'Unité Trinitaire ». D'où le fait que celui qui prend le risque d'en sortir est condamné à la Mort éternelle et ne mène pour toujours que la vie des ténèbres. Perdant ainsi sa Divinité.
Ainsi, « Adoration Trinitaire » et « Salut éternel » coïncident : parler de l'un, c'est nécessairement parler de l'autre. Cela veut dire que le Salut ne s'obtient pas en-dehors de la « Communion Trinitaire ». C'est tromper que de parler de Salut en-dehors de « l'Adoration de Salut », ce qui garantit la perte dudit Salut.
5 - COMMENT PERD-ON LE SALUT ÉTERNEL ?
Convoquons Satan et ses anges - n'ayons pas peur d'eux, ils ne sont spirituellement que de petits gars, car formant le « UN » indestructible et éternel avec la Sainte Trinité, nous avons autorité sur eux - pour leur poser cette question : pourquoi ne demeurez vous plus dans « l'Espace de Salut » qu'est « l'Adoration Trinitaire » ? Ils nous répondent sans hésiter : « Nous n'écoutons plus Dieu et n'obéissons plus à Dieu ».
Et c'est la même chose qui arrive à bien de baptisés. Le Chrétien est intégré dans « l'Espace de Salut » qu'est « l'Adoration Trinitaire » par les sacrements de l’Église pour y vivre éternellement dans le Bonheur et la Joie mais à la condition d'y écouter Dieu et d'y obéir éternellement au Seigneur.
Mais si le Chrétien, parce que manipulé par des discours religieux ou philosophiques sataniques du monde, se met à ne plus croire à la « Sainte Trinité » pour écouter Père, Fils et Esprit, et leur demeurer obéissant, si l'écoute du monde et de ses mauvaises croyances devient pour lui importante et est sa préférence, si les suivre est chez lui priorité, alors il s'exclut de lui-même automatiquement du «Royaume de Dieu» et se met donc hors de la « Communion de Salut ».
Dans ce cas, le passage au Confessionnal est nécessaire et indispensable pour renouer avec le « Royaume de Salut », c'est à dire avec « l'Espace Trinitaire ». Le Pardon de Dieu agissant.
Donc ce ne sont pas tous les baptisés qui quittent la terre qui continuent de vivre dans le Royaume de Dieu, dans l'Espace Trinitaire : beaucoup perdent la Vie éternelle dès ici-bas en tournant leur dos au Seigneur et leurs talons contre Jésus Christ : cela prouve qu'ils ont perdu leur Divinité. C'est pourquoi Jésus dit : « Quand je reviendrai, trouverais-je encore la Foi sur terre ? » Entendre : Foi en la Sainte Trinité, bien sur. D'où l'importance d'adorer Dieu en esprit et en vérité.
6 - OÙ ADORER DIEU EN ESPRIT ET EN VÉRITÉ ?
Nous rappelons-nous du dialogue entre la samaritaine et Christ ? Dans ce dialogue,en effet, voici ce que Christ dit. Jean 4, 23 : « …Mais l'heure vient - et c'est maintenant – où les véritables adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car tels sont les adorateurs que cherche le Père ». L'heure de l'adoration qui vient, pour Christ, c'est « maintenant », il est donc interdit d'attendre un futur hypothétique. Et les adorateurs que cherche le Père, ce sont tous ceux qui acceptent dès « maintenant » - sans tarder donc - d'accueillir Christ Jésus pour ainsi être membres entiers de « l'Adoration Trinitaire », de la « Communion Trinitaire ». Il n'y a donc que c'est uniquement dans « l'Adoration Trinitaire » que « l'Adoration de Dieu » se pratique et se vit « en esprit et en vérité ». Et non pas ailleurs. Cet ailleurs, en fait, représente les ténèbres tandis que la « Communion Trinitaire » est constamment illuminée par sa propre Lumière, c'est à dire la Lumière Divine. C'est pourquoi Christ dit de nous : « vous êtes la Lumière du monde... ». Cette Lumière n'est pas notre propre lumière mais Celle de Dieu : nous sommes en permanence illuminés par la Lumière de « l'Unité Trinitaire » qui, par nous, doit éclairer le monde.
Il est donc spirituellement interdit de commettre l'erreur de penser que en-dehors de la très Sainte Église Catholique donc hors de « l'Espace Trinitaire » l'Adoration de Dieu en esprit et en vérité est possible : c'est l’Église Catholique qui détient spirituellement les « Clefs » de l'Adoration véritable de Dieu. Il faut donc pour cela chercher sincèrement et véritablement Dieu. Et le trouver. Car Dieu n'est pas adoré sans Dieu-même.
7 - LA QUÊTE DE DIEU
Qui cherche Dieu en notre monde ? Cette question, je la veux provocatrice. Pourquoi ?
Nous savons que dans ce monde-ci beaucoup disent : « nous sommes croyants ! » Alors ça nous présente des livres. Par exemples, les juifs, l'Ancien Testament, les musulmans, le Coran : les uns continuent vainement de chercher le Visage du Seigneur, les autres pensent pouvoir rencontrer Allah - qui n'est pas le Bon Dieu - qui leur a réservé des harems ( la jouissance sexuelle chez Allah est la principale raison d'être du musulman ) gigantesques où les attendent femmes, jeunes filles et garçons - Mahomet a baisé avec 39 femmes, sans compter ses balades dans les cimetières, ce fait est caché à bien de musulmans qui se surprennent à l'apprendre alors que, dans l'Islam, la nécrophilie est autorisée pendant les six premières heures qui suivent le décès d'une femme, cette dernière devant être ensevelie avant le coucher du soleil, ainsi les musulmans se voient autorisés à baiser avec leurs partenaires défuntes -, au terme de leur séjour terrestre. Ces deux groupes de croyants rejettent radicalement la Divinité du Christ et conspirent dans le même temps contre la Foi chrétienne et l’Église. Ouvrons les yeux sur les vagues d'immigration musulmane en Europe pour nous en convaincre : tout est fait pour submerger les espaces de tradition chrétienne d'ennemis de la Foi chrétienne. Les juifs ont organisé la déstabilisation du Proche-orient - pour protéger Israël, il faut détruire l'Irak et la Syrie, pays qui sont irréductibles dans leur opposition à Israël - avec l'aide des gouvernements occidentaux dont ils tiennent aujourd'hui les manettes. Ils ont déstabilisé ces pays tout en sachant que ça se traduirait tôt ou tard par des vagues d'immigration musulmane vers l'Europe. C'est bien ce qui se passe actuellement sous nos yeux. Je signale que l'EI est leur bébé. John McCain est mieux placé pour dire pourquoi il a négocié la sortie du chef de l'EI de Guantánamo ! Bref !
Mais, nous chrétiens, nous ne sommes plus à la recherche de Dieu, car nous avons rencontré EMMANUEL en Christ. Et en Christ et par Christ nous sommes désormais en Communion de Salut avec EMMANUEL, en « Adoration Trinitaire » permanente et éternelle avec Jésus Christ.
Dans cette Communion, écouter et entendre EMMANUEL ne sont plus choses extérieures aux croyants mais intérieures aux Chrétiens : en Christ, nous voyons - « heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu » - , écoutons et entendons EMMANUEL. Christ ayant personnifié le « Cœur pur », nécessairement celui du Chrétien, son Disciple peut alors voir, écouter et entendre Dieu.
Donc, nous Chrétiens, nous avons depuis longtemps dépassé le stade de la recherche de Dieu. Ce qui désormais nous importe, c'est le dialogue permanent avec Dieu dans le silence du cœur pour demeurer constamment dans l'obéissance à EMMANUEL. Cela fait de nous Chrétiens, des Co-rédempteurs du genre humain. Et être ce Co-rédempteur, c'est habiter le Temple spirituel indestructible, le « UN » Trinitaire. Mais parlons maintenant du temple de Jérusalem.
8 - LE TEMPLE DE JÉRUSALEM
Allons à l'essentiel à propos de ce Temple. Celui-ci est le Lieu où se trouve le « saint des saints », sa partie la plus secrète où Dieu est censé se tenir. Mais voici que Jésus vient et maudit le Temple. Avec quelle autorité a-t-il fait ça !? D'où lui vient ce pouvoir de maudire le lieu que Dieu habite !? Un simple humain peut-il maudire et détruire cette Maison de prière par des paroles de malédiction !? En fait, il y a une choses à comprendre : Dieu est là, et dit à qui veut l'entendre qu'il détruit ce temple parce qu'il ne l'habite plus.
Sa malédiction par Jésus, c'est en fait la malédiction contre le Peuple juif : car la vie de l'Israël biblique est organisée autour de ce Temple.
Sa destruction 70 ans plus tard après cette malédiction équivaut la destruction spirituelle du juif.
Ainsi, le juif ne peut se reconstruire spirituellement que par sa réconciliation avec le Bon Dieu, c'est à dire par sa conversion à la Foi chrétienne en reconnaissant la Divinité du Christ. Le Baptême demeure la voie de cette réconciliation.
J'aime le juif et je veux son bien. Mais alors qu'il cesse d'ensanglanter le monde !!! La crise ivoirienne vient de lui : tout doit être mis en œuvre pour placer le salopard de burkinabé et sa mal élevée de dominique - celle-ci étant juive - au pouvoir en Eburnie. Que lui ont fait les Ivoiriens pour qu'il aille les massacrer sur leur propre Terre, et spolier la Côte d'Ivoire de ses ressources économiques !? Est-ce bien l'éducation que le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob a donnée à l'être juif !? Il est évident que Dieu ne saurait approuver de tels comportements. D'autant qu'en Côte d'Ivoire Jésus a dit des paroles terribles contre tous ceux qui ont conçu et réalisé la crise ivoirienne – le juif est-il en ce monde pour ne recevoir que ces paroles terribles de Dieu après celle proférée sur et contre le Temple de Jérusalem ? Jésus, EMMANUEL, ajoute en Côte d'Ivoire : « je les connais tous, et ils se tiennent déjà devant mon Tribunal ».
Et nous connaissons les drames que cette crise a causés dans ce pays pour que le Seigneur soit si fâché. Massacres d'innombrables innocents. Privation de soins médicaux pour cause d'embargo sur les médicaments - qui est un acte criminel - , qui a causé tant et tant de décès dans les familles. Appauvrissement des Ivoiriens du fait du pillage des ressources économiques de leur pays. Expropriation des terres aux Ivoiriens. Tout s'est passé comme si une véritable extermination du Peuple ivoirien a été pensé et organisée par le juif contre la Côte d'Ivoire. Mais heureusement que Dieu et la Vierge veillent sur ce Pays et le protègent . Le juif est devenu destructeur des vies parce qu'il a la nuque raide à l'excès dans ses rapports avec Dieu et ses Prophètes.
9 - DIEU ET LES PROPHÈTES
Dieu est celui qui envoie les prophètes porter ses messages à l'Humanité. Il ne passe pas par les anges pour procurer des livres prophétiques à ses messager. C'est lui-même qui leur parle directement. Les anges peuvent transmettre des messages ponctuels mais pas des livres prophétiques. Dans l’Évangile, la Vierge, saint Joseph, Zacharie le père de Jean-Baptiste ont tous été visité par Gabriel pour des messages ponctuels.
Par conséquent quiconque dit en notre monde que Dieu l'a fait prophète par un ange par qui il a reçu un livre prophétique, celui-là est un menteur et un diable, et vient donc du Diable.
10 - MES RAPPORTS VÉRITABLES AVEC LE JUIF
En tant que membre de la « Communion de Salut », J'aime en sincérité et en vérité le Juif, c'est à dire Divinement. J'ai cinq amis juifs. Deux vivent avec moi dans le même Arrondissement. Mais ça ne doit pas m'interdire de le critiquer dès lors qu'il manifeste des dispositions psychologiques et pose des actes contraires aux enseignements de son propre Dieu, qui est EMMANUEL, JÉSUS-CHRIST donc. Dire que c'est le juif qui s'est avisé d'exterminer les Chrétiens Ivoiriens pour faire de la Côte d'Ivoire un pays de crapules ouest-africaines, c'est la vérité – 90% des prisonniers politiques actuels sont chrétiens. Ouattara (marié à une juive) , Bensouda (mariée à un juif) , Mindaoudou ( À un juif en vue peut-être, si ce n'est déjà le cas, puisque nos amis juifs aiment baiser avec les africains pour mieux comploter contre l'Afrique!), si cette solidarité entre juifs et musulman pour crucifier l’Église en Côte d'Ivoire ne dit rien aux hommes frappés de cécité, mais à « l'Espace de Salut », ça en dit bien.
PATRIOTES, appuyons-nous en permanence sur Dieu et la Vierge pour bien mener notre Combat et l'emporter sur tous nos ennemis. Les Ivoiriens ont droit à la Liberté et à la Dignité, et ils les obtiendront. Prions, prions, prions !
Dieu est avec nous, EMMANUEL est avec nous, de qui aurions-nous alors crainte et peur !? Nous, Ivoiriens, nous n'avons pas rejeté EMMANUEL pour devenir et être des criminels, pour mépriser la Liberté et la Vie du prochain.
C'est ce modeste travail que j'ai voulu faire en reprenant certaines choses précédemment dites. »
PS  :
a) EMMANUEL a choisi Emmanuel - et l'assiste - pour la défense des intérêts supérieurs de la Côte d'Ivoire et de l'Afrique, car la crise ivoirienne a éveillé la conscience des Africains sur les enjeux en cours sur leur Continent. Prions donc pour maintenir Emmanuel sous le Regard bienveillant de Jésus-Christ. Alors que certains se sont conduits en vraies crapules, c'est par Emmanuel que le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob entend rendre justice aux opprimés Ivoiriens et Africains.
b) Ce que j'ai dit à propos du juif vient du religieux et du spirituel, et c'est du vrai, mais je l'ai fait dans une colère sainte, qui se veut cordiale et fraternelle. Il n'y a donc pas de haine dedans, je n'en ai pas du tout dans mon cœur. La colère, Dieu en a piqué pas mal dans la Bible ! Ce n'est pas pour autant que Dieu a de la haine contre le juif. "