Scandale: Le plan d’assassinat de Maurice Kakou Guikahué révélé… Les raisons

Par Africanewsquick.net - Scandale. Le plan d’assassinat de Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du PDCI-RDA, révélé… Les raisons.

Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du PDCI-RDA.

Pr Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, est dans le viseur des tueurs engagés pour l’assassiner. Le funeste plan a été révélé par un agent des renseignements généraux de Côte d’Ivoire.
De quoi s’agit-il ?

Selon notre informateur que nous avons rencontré au cours d’une cérémonie en début de cette semaine, il serait question de plus en plus de l’élimination physique du ‘’capitaine courage’’ du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda), Pr Maurice Kakou Guikahué. Et pour cause, il aurait fait échouer tous les plans ourdis pour fondre son parti dans le Rhdp unifié. Ecoutons le.

«Je me présente, je suis X (sous le couvert de l’anonymat) membre des services de renseignement de Côte d’Ivoire. J’ai voulu vous contacter par téléphone, mais cette d’écoute téléphonique, je me suis ravisé pour le contact direct et physique (Ndlr, il lâche un petit sourire).

Je ne vous demande rien d’autre que d’informer ou alerter l’opinion de ce qui se prépare actuellement dans le milieu politique et qui n’est pas démocratique. Un plan pour tuer Guikahué, je dis bien assassiner (Ndlr, il pèse bien ses mots), le chef du secrétariat du Pdci, vient d’être mis en place. Il vont l’assassiner, tout simplement parce qu’il s’oppose et fait échouer leurs plans de mise en place effective du Rhdp unifié.

Mieux, ces gens sont sortis du Pdci lui-même et cautionnés par certaines personnes du pouvoir qui les financent avec du gros sou», nous confie, d’emblée, notre interlocuteur. Et de poursuivre : «Il ont tenté à plusieurs reprises, depuis l’année dernière de l’abattre moralement en le désarmant de ses gardes du corps gendarmes et policier (Ndlr, il cite exactement les noms des gardes du corps que nous connaissons, et cela nous fait froid dans le dos).

Ils ont ensuite tenté de l’abattre financièrement en fermant les ressources de ses financiers, mais il continue de les emmerder et faire échouer leur plan. Alors un plan d’assassinat a été mis en place. La première option de ce plan était de le faire empoisonner par l’intermédiaire de l’une de ses servantes de maison à qui on a proposé plusieurs dizaines de millions pour l’exécution de cette mission. Mais là aussi, tout a foiré.

Aujourd’hui, il est question de l’abattre par des mercenaires de l’armée nationale», soutient notre informateur qui ne manque pas de donner quelques détails du plan. «Ils ont voulu, d’abord, attaquer sa résidence pour simuler un braquage de domicile qui aurait mal tourné, mais ils ont laissé cela parce que ce serait trop flagrant. Puis, une attaque ciblée contre son véhicule en pleine circulation à Abidjan pour simuler aussi un règlement de compte. Mais là encore, après analyse, ce serait aussi flagrant parce que ce n’est pas un homme d’affaire qui a des ennemis partout. Ses ennemis se trouvent en milieux politiques, donc là aussi, ils peuvent facilement être découverts».

Notre interlocuteur révèle alors la dernière option. «Ce qui reste à faire pour finaliser leur plan d’assassinat de Guikahué, ce sera l’embuscade nocturne à Abidjan et pendant ses voyages à l’intérieur du pays», confirme notre source en citant des noms comme les Colonels xx alias le ‘’nettoyeur’’, comme il l’appelle et xy dit le ‘’répéreur’’ comme il l’appelle aussi, des ex-chefs de guerre de la rébellion dont des éléments auraient été contactés pour faire le ‘’travail’’.

Notre source termine pour conclure que ‘’ce monsieur Guikahué a beaucoup de chance qu’il est très bon chrétien. Qu’il renforce sa foi et Dieu le protègera toujours, tant qu’il sera dans la droite ligne qu’il a prise pour défendre la cause pour la survie du parti d’Houphouet-Boigny. Qu’il tienne encore et le jour se lèvera très bientôt’’.

Une correspondance particulière d’un citoyen partisan de la non-violence en politique

Commentaires

QU'ON SACHE CE QUI SUIT.
1/ ONCLE AFFI ne mandie pas de visite auprès de PAPA.
2/ TONTON va bien sans cette visite à PAPA.
3/ Par cette visite ONCLE voulait simplement et seulement exprimer de la solidarité envers PAPA et aussi profiter pour, évidemment, parler politique.
4/ Les adversaires de ONCLE mettent tout en œuvre pour empêcher que TONTON rencontre PAPA.
5/ Ce que PAPA a dit de ONCLE suffit à TONTON : en effet, PAPA a dit un jour à l'Haye que ONCLE AFFI est quelqu'un de très intelligent.
6/ Au fait, pourquoi les adversaires de notre TONTON national soient ceux qui font toujours les communiqués suite aux différentes rencontres entre PAPA et ses visiteurs !?
7/ Pourquoi TONTON AMANI N'GUESSAN ne fait-il pas lui-même le communiqué sur sa rencontre avec notre PAPA !? Et que c'est Akoun qui s'est chargé !?
8/ Est-ce à dire aujourd'hui que rencontrer PAPA passe par des conditions !?
9/ Est-ce à dire que de son exile judiciaire en Occident, PAPA jamais ne rencontrera ONCLE !?
10/ Est-ce à dire que de retour en Côte d'Ivoire PAPA continuera à maintenir la même attitude vis à vis de TONTON AFFI !?
11/ Est-ce à dire que PAPA et ONCLE ne se parleront plus !?
12 / Est-ce à dire que désormais les deux ne se fréquenteront plus !?
Alors je dis à ONCLE :
TONTON AFFI, tu as déjà fait tout ce qu'il faut pour rencontrer PAPA, mais à chaque tentative, on t'en a empêché.
Je pense même convenable de ne plus rien essayer à l'avenir, même pas par les religieux.
Attends patiemment le retour de PAPA. Et il lui appartiendra désormais de chercher à te rencontrer, et donc de faire sa part, car tu en as déjà fait la tienne.
Autant tu as de la Dignité, autant PAPA a la Dignité. Autant PAPA respecte la sienne, autant tu fais respecter la tienne.
Attendons donc la suite des événements lorsque PAPA refoulera le Sol natal.

Le Cas Guikahué
-----------------------
Peut-être qu'il est grand temps que les autres aussi t'établissent un faux certificat de décès. Ne donnais-tu pas des ordres depuis le Golf Hôtel pour l'établissement de faux certificats de décès dans l'optique de faire condamner Gbagbo?
----------------------