Rencontre de Haut Niveau entre Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA et SORO Kigbafori Guillaume, Président de l’Assemblée Nationale: Le communiqué final

Par IvoireBusiness - Rencontre de Haut Niveau entre Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA et SORO Kigbafori Guillaume, Président de l’Assemblée Nationale. Le communiqué final.

Lundi 17 décembre 2018. Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA et SORO Kigbafori Guillaume, Président de l’Assemblée Nationale, se sont rencontrés à Daoukro et ont longuement échangé sur la situation politique nationale et internationale.

Ce lundi 17 décembre 2018, leurs Excellences, Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA et SORO Kigbafori Guillaume, Président de l’Assemblée Nationale, se sont rencontrés à Daoukro et ont longuement échangé sur la situation politique nationale et internationale.

Les deux personnalités ont réaffirmé la nécessité de privilégier le dialogue, la négociation et la concertation dans la résolution des difficultés liées à la marche de la Côte d’Ivoire.
Leurs Excellences Henri Konan Bédié et Guillaume Kigbafori Soro inscrivent cette rencontre de Daoukro sous le signe de la consolidation de la Paix, de la Réconciliation et de la Cohésion nationales.

Ils souhaitent que tous les acteurs politiques s’inscrivent dans le processus du Pardon et de la Réconciliation nationale.

Son Excellence Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA a longuement exposé sur le projet de plateforme devant regrouper les partis politiques et les forces vives de la nation ivoirienne. Le président de l’Assemblée nationale a salué l’initiative et en a pris bonne note.
Les deux personnalités conviennent de se voir plus régulièrement afin de conduire à bon port l’ensemble des initiatives pour le triomphe de la paix, de la prospérité et de la liberté en Côte d’Ivoire.

Fait à Daoukro le lundi 17 décembre 2018

Le Directeur de Cabinet du Président BEDIE
N’DRI kouadio pierre narcisse

Commentaires

Tout est en place pour la chute de Ouattara. Toute la Côte d'Ivoire est désormais contre lui. Ses alliés d'hier l'ont quitté et ont demandé la libération de Gbagbo et son autorisation de s'allier avec lui contre Ouattara. Ouais la politique c'est un jeu vraiment dangereux. Seuls les initiés sont conviés.

Le dernier plan d'Alassane Ouattara, tuer Guillaume Soro (par Mamadou Ben Soumahoro)
Posté le 25 février 2012
Cour pénale internationale. Le procureur général, l’Argentin Moreno Ocampo étend le champ de son enquête en Côte d’Ivoire à l’année 2002. Cette décision de la cour pénale internationale me permet de cerner quelques personnages incontournables de cette saga funeste qui a endeuillé la Cote d’Ivoire pendant près de 20 ans.
DOMINIQUE NOUVIAN FOLLOROUX OUATTARA, par ses actions dérisoires prétendument humanitaires a essayé toute sa vie de s’acheter un supplément d’âme vite assimilé à de la générosité par ses thuriféraires et par les sofas de son usurpateur de mari.
ALASSANE DRAMANE OUATTARA : en fin absolue de course, il devient l’arroseur arrosé. Alassane qui est habité par un instinct de grand prédateur n’a jamais eu que le crime, l’élimination physique comme solution à toutes ses adversités personnelles et politiques. Ainsi donc la Rébellion et plus singulièrement SORO GUILLAUME s’exposent à leur sacrifice obligé pour avoir suivi sans retenue les desseins de l’usurpateur OUATTARA. Parce que si SORO GUILLAUME l’ignore, je me fais un plaisir de lui apprendre que son mentor ALASSANE DRAMANE OUATTARA va ici et maintenant mettre à exécution son dernier plan : tuer SORO GUILLAUME pour de multiples raisons que je me fais le devoir d’exposer aux fidèles lecteurs de ce journal ainsi qu’à ces pourfendeurs.
Les circonvolutions, les contorsions et les circonlocutions des occidentaux mais surtout des dirigeants français depuis JACQUES CHIRAC jusqu’à NICOLAS SARKOZY ont toujours eu pour but d’exonérer ALASSANE DRAMANE OUATTARA de ses crimes et de lui donner un vernis d’honorabilité. Sinon à l’évidence ALASSANE DRAMANE OUATTARA devait être le seul sinon le premier délinquant politique à subir les rigueurs de LA LOI. Chacun sait ici et là-bas que OUATTARA est le seul bénéficiaire de la déstabilisation de la Cote d’Ivoire depuis 1990. Après avoir été le concepteur, l’initiateur, l’organisateur et le principal financier de tous les coups tordus portés contre notre pays sans jamais vouloir assumer ses forfaits, voici donc ALASSANE DRAMANE OUATTARA obligé de tuer SORO GUILLAUME pour les raisons qui vont suivre :
ADO va donc tuer SORO GUILLAUME. Fin de parcours pour cet ancien Fesciste dont la devise a toujours été un dicton populaire de la société ivoirienne dont on a toujours su que sa principale qualité est de tourner en dérision toutes les situations graves.
L’image de marque de ce demi – intellectuel est donc servie par la formule : << cabri mort n’a pas peur de couteau>>. N’en riez pas parce qu’il est aisé de comprendre à cause de cette assertion populiste que ce jeune homme se soit lancé à corps perdu dans cette agression sauvage et inattendue de son propre pays, pour satisfaire les lubies d’un apatride atteint de trouble bipolaire. ALASSANE va tuer SORO. Démonstration :
- Depuis le début des malheurs de la Cote d’Ivoire, SORO GUILLAUME a toujours été l’instrument d’ALASSANE DRAMANE OUATTARA, de BLAISE COMPAORE, et des Présidents français JACQUES CHIRAC et NICOLAS SARKOZY. Il vous suffit de vous souvenir des voyages incessants du « petit gros » à travers l’Afrique dans les avions de l’armée française, de la médiatisation de ses séjours en France, de la scandaleuse publicité déployée par les services de l’Elysée pour faire de son ridicule fascicule qu’il n’a pas écrit et qui se voulait révolutionnaire un succès de librairie, sans compter ses sorties tonitruantes coachées par le correspondant éternel de RFI à Bamako Mr SERGE DANIEL sur toutes les chaines de radios et de télévisions de France et de Navarre. Cerise sur le gâteau, une double conférence a été mise sur pieds par les dirigeants français à Linas Marcoussis et à l’avenue Kléber à Paris pour légitimer et boucler cette danse du scalp pour et les coups d’Etat, pendant que ALASSANE DRAMANE OUATTARA s’exerce à sauter les murs d’ambassades pour se faire exfiltrer par ces indécrottables français à chaque échec de leurs initiatives déstabilisatrices. SORO GUILLAUME est donc dans le secret des dieux, position enviable et avantageuse mais qui maintenant se retourne contre lui parce qu’il sait trop de choses. Les occidentaux veulent absolument garder propre leur étalon du Yénéga ALASSANE DRAMANE OUATTARA. Le mouton du sacrifice est tout trouvé : SORO GUILLAUME. Mais ils pensent que SORO GUILLAUME est maître du terrain. C’est lui et lui seul qui contrôle CLINTON à Abidjan était assez significative à ce sujet. Pour tout observateur averti, la chef de la diplomatie américaine n’est pas passée par quatre chemins pour signifier à ALASSANE DRAMANE OUATTARA cette exigence de son administration. Quant aux Français, ils n’ont pas besoin d’effectuer le déplacement d’Abidjan
- SORO doit donc aller à la Haye. Mais en même temps qu’il se trouve dans l’obligation de libérer la PRIMATURE pour se plier à une promesse de campagne et éviter une fronde du PDCI Alassane Dramane Ouattara est parfaitement incapable de signifier cette décision à SORO GUILLAUME qui le tient. ALASSANE DRAMANE OUATTARA sait que s’il réussit à déférer SORO GUILLAUME les chefs de guerre vont se déchaîner contre son pouvoir qu’ils ont contribué à installer.
Deuxième solution : les chefs de guerre sont transférés à la Haye sans SORO GUILLAUME. Les rebelles- sofas risquent de lancer une offensive meurtrière à la fois contre OUATTTARA et contre SORO. Tout ceci explique la relative sérénité de SORO GUILLAUME. À cela il faut ajouter que si par extraordinaire SORO se rendait à la CPI, il représenterait à coup sûr un très grave danger pour OUATTARA lui-même et pour les chefs d’Etat français impliqués dans la déstabilisation de la Cote d’Ivoire et dans l’agression illégale du pouvoir du Président Laurent Gbagbo. Décidément SORO sait trop de choses et chacun làbas et ici sait que SORO n’aurait pas pu recruter, entraîner, entretenir une armée de 40000 dozos dont la plupart sont venus du Mali, du Nigéria, du Libéria, de France se trouve donc à la croisée des chemins, apparemment sans solution… C’est mal le connaitre. Cet homme-là n’a aucun respect pour l’être humain et pour la vie. Son passé le montre à l’envi. Si, pour prendre de force un fauteuil et exercer le pouvoir dans un pays qui n’est pas le sien, ALASSANE DRAMANE OUATTARA n’a pas hésité à créer une demi-douzaine de coups d’Etat et faire massacrer au total plus de dix mille personnes innocentes, SORO GUILLAUME sera tout simplement tué sur le sol ivoirien avant un quelconque transfèrement à la Haye. Il sera tué pour l’empêcher de parler. Il sera très probablement assassiné par ses propres hommes qui auront été retournés par ALASSANE DRAMANE OUATTARA et par son épouse DOMINIQUE NOUVIAN FOLLOROUX OUATTARA. C’est ainsi que ‘’les histoires heureuses’’ finissent chez les OUATTARA. Et comme on ne le dit pas dans les contes d’amour « ils s’unirent et tuèrent beaucoup d’enfants ». Bien entendu, ceux des autres. Leurs propres et vrais enfants ont uniquement vocation à s’enrichir avec le cacao de Côte d’Ivoire. SORO GUILLAUME n’aura été qu’une microscopique victime dans les projets diaboliques d’ALASSANE DRAMANE OUATTARA et une toute petite victime insignifiante dans l’océan des charniers et fosses communes du pouvoir usurpé de OUATTARA et DOMINIQUE.
Quant à vous, chères sœurs ivoiriennes et chers frères ivoiriens, vous avez le choix entre deux options : vous laisser écraser par la haine historique, viscérale et incommensurable de ce malade maniaco dépressif qu’est ALASSANE DRAMANE OUATTARA, ou vous indigner et arracher votre sort du mépris, de l’injustice et de l’abaissement. Sachez que si vous ne le faites pas, personne ne viendra le faire à votre place. A cet égard les Sénégalais encore une fois nous offrent un exemple édifiant à méditer. Et pas seulement. A bon entendeur…
MAMADOU BEN SOUMAHORO
DEPUTE INDEPENDANT A L’ASSEMBLEE NATIONALE
24 FEVRIER 2012

Le dernier plan d'Alassane Ouattara, tuer Guillaume Soro (par Mamadou Ben Soumahoro)
Posté le 25 février 2012
Cour pénale internationale. Le procureur général, l’Argentin Moreno Ocampo étend le champ de son enquête en Côte d’Ivoire à l’année 2002. Cette décision de la cour pénale internationale me permet de cerner quelques personnages incontournables de cette saga funeste qui a endeuillé la Cote d’Ivoire pendant près de 20 ans.
DOMINIQUE NOUVIAN FOLLOROUX OUATTARA, par ses actions dérisoires prétendument humanitaires a essayé toute sa vie de s’acheter un supplément d’âme vite assimilé à de la générosité par ses thuriféraires et par les sofas de son usurpateur de mari.
ALASSANE DRAMANE OUATTARA : en fin absolue de course, il devient l’arroseur arrosé. Alassane qui est habité par un instinct de grand prédateur n’a jamais eu que le crime, l’élimination physique comme solution à toutes ses adversités personnelles et politiques. Ainsi donc la Rébellion et plus singulièrement SORO GUILLAUME s’exposent à leur sacrifice obligé pour avoir suivi sans retenue les desseins de l’usurpateur OUATTARA. Parce que si SORO GUILLAUME l’ignore, je me fais un plaisir de lui apprendre que son mentor ALASSANE DRAMANE OUATTARA va ici et maintenant mettre à exécution son dernier plan : tuer SORO GUILLAUME pour de multiples raisons que je me fais le devoir d’exposer aux fidèles lecteurs de ce journal ainsi qu’à ces pourfendeurs.
Les circonvolutions, les contorsions et les circonlocutions des occidentaux mais surtout des dirigeants français depuis JACQUES CHIRAC jusqu’à NICOLAS SARKOZY ont toujours eu pour but d’exonérer ALASSANE DRAMANE OUATTARA de ses crimes et de lui donner un vernis d’honorabilité. Sinon à l’évidence ALASSANE DRAMANE OUATTARA devait être le seul sinon le premier délinquant politique à subir les rigueurs de LA LOI. Chacun sait ici et là-bas que OUATTARA est le seul bénéficiaire de la déstabilisation de la Cote d’Ivoire depuis 1990. Après avoir été le concepteur, l’initiateur, l’organisateur et le principal financier de tous les coups tordus portés contre notre pays sans jamais vouloir assumer ses forfaits, voici donc ALASSANE DRAMANE OUATTARA obligé de tuer SORO GUILLAUME pour les raisons qui vont suivre :
ADO va donc tuer SORO GUILLAUME. Fin de parcours pour cet ancien Fesciste dont la devise a toujours été un dicton populaire de la société ivoirienne dont on a toujours su que sa principale qualité est de tourner en dérision toutes les situations graves.
L’image de marque de ce demi – intellectuel est donc servie par la formule : << cabri mort n’a pas peur de couteau>>. N’en riez pas parce qu’il est aisé de comprendre à cause de cette assertion populiste que ce jeune homme se soit lancé à corps perdu dans cette agression sauvage et inattendue de son propre pays, pour satisfaire les lubies d’un apatride atteint de trouble bipolaire. ALASSANE va tuer SORO. Démonstration :
- Depuis le début des malheurs de la Cote d’Ivoire, SORO GUILLAUME a toujours été l’instrument d’ALASSANE DRAMANE OUATTARA, de BLAISE COMPAORE, et des Présidents français JACQUES CHIRAC et NICOLAS SARKOZY. Il vous suffit de vous souvenir des voyages incessants du « petit gros » à travers l’Afrique dans les avions de l’armée française, de la médiatisation de ses séjours en France, de la scandaleuse publicité déployée par les services de l’Elysée pour faire de son ridicule fascicule qu’il n’a pas écrit et qui se voulait révolutionnaire un succès de librairie, sans compter ses sorties tonitruantes coachées par le correspondant éternel de RFI à Bamako Mr SERGE DANIEL sur toutes les chaines de radios et de télévisions de France et de Navarre. Cerise sur le gâteau, une double conférence a été mise sur pieds par les dirigeants français à Linas Marcoussis et à l’avenue Kléber à Paris pour légitimer et boucler cette danse du scalp pour et les coups d’Etat, pendant que ALASSANE DRAMANE OUATTARA s’exerce à sauter les murs d’ambassades pour se faire exfiltrer par ces indécrottables français à chaque échec de leurs initiatives déstabilisatrices. SORO GUILLAUME est donc dans le secret des dieux, position enviable et avantageuse mais qui maintenant se retourne contre lui parce qu’il sait trop de choses. Les occidentaux veulent absolument garder propre leur étalon du Yénéga ALASSANE DRAMANE OUATTARA. Le mouton du sacrifice est tout trouvé : SORO GUILLAUME. Mais ils pensent que SORO GUILLAUME est maître du terrain. C’est lui et lui seul qui contrôle CLINTON à Abidjan était assez significative à ce sujet. Pour tout observateur averti, la chef de la diplomatie américaine n’est pas passée par quatre chemins pour signifier à ALASSANE DRAMANE OUATTARA cette exigence de son administration. Quant aux Français, ils n’ont pas besoin d’effectuer le déplacement d’Abidjan
- SORO doit donc aller à la Haye. Mais en même temps qu’il se trouve dans l’obligation de libérer la PRIMATURE pour se plier à une promesse de campagne et éviter une fronde du PDCI Alassane Dramane Ouattara est parfaitement incapable de signifier cette décision à SORO GUILLAUME qui le tient. ALASSANE DRAMANE OUATTARA sait que s’il réussit à déférer SORO GUILLAUME les chefs de guerre vont se déchaîner contre son pouvoir qu’ils ont contribué à installer.
Deuxième solution : les chefs de guerre sont transférés à la Haye sans SORO GUILLAUME. Les rebelles- sofas risquent de lancer une offensive meurtrière à la fois contre OUATTTARA et contre SORO. Tout ceci explique la relative sérénité de SORO GUILLAUME. À cela il faut ajouter que si par extraordinaire SORO se rendait à la CPI, il représenterait à coup sûr un très grave danger pour OUATTARA lui-même et pour les chefs d’Etat français impliqués dans la déstabilisation de la Cote d’Ivoire et dans l’agression illégale du pouvoir du Président Laurent Gbagbo. Décidément SORO sait trop de choses et chacun làbas et ici sait que SORO n’aurait pas pu recruter, entraîner, entretenir une armée de 40000 dozos dont la plupart sont venus du Mali, du Nigéria, du Libéria, de France se trouve donc à la croisée des chemins, apparemment sans solution… C’est mal le connaitre. Cet homme-là n’a aucun respect pour l’être humain et pour la vie. Son passé le montre à l’envi. Si, pour prendre de force un fauteuil et exercer le pouvoir dans un pays qui n’est pas le sien, ALASSANE DRAMANE OUATTARA n’a pas hésité à créer une demi-douzaine de coups d’Etat et faire massacrer au total plus de dix mille personnes innocentes, SORO GUILLAUME sera tout simplement tué sur le sol ivoirien avant un quelconque transfèrement à la Haye. Il sera tué pour l’empêcher de parler. Il sera très probablement assassiné par ses propres hommes qui auront été retournés par ALASSANE DRAMANE OUATTARA et par son épouse DOMINIQUE NOUVIAN FOLLOROUX OUATTARA. C’est ainsi que ‘’les histoires heureuses’’ finissent chez les OUATTARA. Et comme on ne le dit pas dans les contes d’amour « ils s’unirent et tuèrent beaucoup d’enfants ». Bien entendu, ceux des autres. Leurs propres et vrais enfants ont uniquement vocation à s’enrichir avec le cacao de Côte d’Ivoire. SORO GUILLAUME n’aura été qu’une microscopique victime dans les projets diaboliques d’ALASSANE DRAMANE OUATTARA et une toute petite victime insignifiante dans l’océan des charniers et fosses communes du pouvoir usurpé de OUATTARA et DOMINIQUE.
Quant à vous, chères sœurs ivoiriennes et chers frères ivoiriens, vous avez le choix entre deux options : vous laisser écraser par la haine historique, viscérale et incommensurable de ce malade maniaco dépressif qu’est ALASSANE DRAMANE OUATTARA, ou vous indigner et arracher votre sort du mépris, de l’injustice et de l’abaissement. Sachez que si vous ne le faites pas, personne ne viendra le faire à votre place. A cet égard les Sénégalais encore une fois nous offrent un exemple édifiant à méditer. Et pas seulement. A bon entendeur…
MAMADOU BEN SOUMAHORO
DEPUTE INDEPENDANT A L’ASSEMBLEE NATIONALE
24 FEVRIER 2012