‘’Rapprochement Pdci – Fpi’’: des cadres pro-Bédié et pro-Gbagbo passent déjà à l’acte, Ouassénan Koné lance un appel

Par Ivoirebusiness - ‘’Rapprochement Pdci – Fpi’’, des cadres pro-Bédié et pro-Gbagbo passent déjà à l’acte, Ouassénan Koné lance un appel.

‘’Rapprochement GBAGBO-BEDIE et Pdci – Fpi’’, des cadres pro-Bédié et pro-Gbagbo passent déjà à l’acte, Ouassénan Koné lance un appel Lundi 12 août 2019. Image d'archives.

Avant que l’alliance formelle annoncée entre Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo ne devienne réalité, des dignitaires de leurs formations politiques respectives ont déjà décidé de passer à l’acte sur le terrain. Eux, ce sont les cadres du Pdci-Rda du Zanzan, conduits par le vice-président, Kobenan Tah Thomas, qui ont entrepris d’engager des échanges en vue d’entamer le rapprochement avec leurs frères du Fpi et poser, à la base, les jalons du partenariat à venir.

Après s’être abreuvé de sages conseils chez le patriarche Adam Yeboua Patrice, ancien et fidèle compagnon de feu Houphouët-Boigny, c’est dans un restaurant chic d’Abidjan Les Deux Plateaux que élus et cadres du Pdci-Rda, en compagnie de dignitaires du Fpi, se sont retrouvés autour d’un repas pour sceller ce rapprochement dans la soirée du lundi 12 août 2019. Au nombre des illustres personnalités, qui ont répondu à cet appel, l’ancien ministre d’Etat, Essy Amara du Pdci, l’ex-ministre Sekré Richard à la tête de la délégation du Fpi, mais aussi et surtout l’on note la présence distinguée de partisans de l’ex-président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro conduits par M. Messou Kablan, le porte-parole du mouvement, le Comité politique.

Invité spécial de cette soirée de retrouvailles, le Général Gaston Ouassénan Koné, Coordonnateur des vice-présidents du Pdci-Rda, convié pour entretenir ces partenaires au labo sur le thème : ‘’Les relations du Pdci-Rda avec le Fpi’’.

Le proche collaborateur du président Bédié a saisi cette tribune pour faire un large tour d’horizon de ce qui ne devrait point empêcher un rapprochement entre la formation politique de feu Houphouët-Boigny et celle de son opposant historique, Laurent Gbagbo. Pour l’ancien ministre et ex-président du groupe parlementaire du Pdci-Rda, il est plus qu’opportun, au regard du contexte actuel, que le Fpi et son parti se mettent ensemble pour entrevoir l’avenir de la Côte d’Ivoire. « Il n’y a aucune animosité entre le Pdci et le Fpi. Ce qui les rapproche, c’est la Côte d’Ivoire », a signifié d’emblée, le Gal Ouassénan, pour qui la rencontre du jour illustre fort bien la « célèbre phrase » : ‘’Asseyons-nous et discutons’’ de Laurent Gbagbo.

C’est à ce dialogue « constructif et inclusif » autour de la mère-patrie que l’ancien patron de la gendarmerie nationale appelle les cadres et militants du Fpi et du Pdci. Bien avant, le Gal Ouassénan a tenu à battre en brèche tout pronostic sur l’échec d’une alliance entre ces deux formations politiques. Ce, en raison de leurs lignes diamétralement opposées. « Est-il pertinent de continuer cette lecture linéaire du parcours de ces deux formations dont l’histoire se confond avec celle de la Côte d’Ivoire ? Est-ce qu’un partenariat politique entre le Pdci et le Fpi relève de l’opportunisme ? Ces deux partis sont-ils condamnés à se rejeter ? Evitons de transformer ce moment fraternel en un exutoire des rancunes passées », plantera en décors, le premier des vice-présidents du Pdci-Rda, après avoir rappelé les actes successifs et respectifs de diligence entre les présidents Bédié et Gbagbo. Signe que rien ne s’oppose à leur rapprochement. A titre d’exemple, la visite à Laurent Gbagbo à Bruxelles ou le Forum pour la réconciliation nationale qui a permis le retour d’exil, en 2001 de Henri Konan Bédié.

Saisissant cette aubaine, le vice-président du Fpi, Sekré Richard s’inscrira dans le même ordre que le dignitaire du Pdci-Rda. «On est condamné à vivre et à travailler ensemble au risque de disparaître et de ne pas trouver de solution à nos enfants pour leur avenir. J’invite nos frères à dépasser les monts pour regarder ensemble ce que nous faisons pour l’avenir de nos enfants. Dans le Zanzan, ça a déjà commencé ». Et le collaborateur de Laurent Gbagbo de rassurer : « Nous sommes déjà disposés, au Fpi, puisque le président (Gbagbo) l’a décidée. Le reste, c’est des détails »

Sekré Richard entrevoit déjà « un cadre de discussion » entre le Pdci et son parti pour envisager ensemble les solutions pour avancer vers une alliance, non sans saluer la mobilisation et l’élan de solidarité des partisans d’Henri Konan Bédié dans le Gontougo à son retour d’exil.

Tous favorables à l’alliance envisagée par leur président, les cadres et élus du Pdci présent au dîner ont, en chœur, appelé de tout leurs vœux la mise en place de cette plate-forme avec l’adhésion souhaitée de Guillaume Soro et ses partisans. « Le rapprochement que nous souhaitons ne doit souffrir d’aucun préalable eu égard aux enjeux du moment pour la renaissance de la Côte d’Ivoire », résumera, en substance, le maire de Koun-Fao, François Oulayes pour qui on ne peut parler d’alliance contre nature entre le Pdci et le Fpi s’il y a pu avoir alliance entre Bédié et Ouattara. « Le président Bédié avait lancé un mandat d’arrêt contre Alassane Ouattara. Mais, quand il s’est agit d’intérêt, ils se sont mis ensemble. Allons-nous privilégier nos orgueils et abandonner nos parents dans la détresse ? », a interrogé l’élu du Pdci-Rda.

F.D.BONY

Abidjan.net

Commentaires

Dépêchez-vous, c'est pour ce moment-là que nous sommes ici sur ce site depuis 8 ans. Libérez-nous pour qu'on passe à autre chose.

Lettre au général Ouassénan Koné

Mon Général,Par la force des événements,l'actualité politique brûlante m'offre l'opportunité de vous adresser mes salutations fraternelles.Vous affirmez qu'il n'y a aucune animosité entre le Fpi et le Pdci-Rda,ce qui les rapproche,c'est la Côte D'Ivoire.C'est vrai.Et ce qui serait plus juste,c'est de révéler les efforts de Gbagbo Laurent dans son combat politique pour faire comprendre aux uns et autres que la démocratie, c'est bien l'art de gérer la cité.Voilà pourquoi dès sa prise du pouvoir en 2000,le Woody de Mama a tendu la main à tous.Car habité par un idéal: La démocratie source de bien-être et de paix.Cela est d'autant plus vrai qu'à aucun moment Gbagbo Laurent n'a posé des actes allant dans le sens de la dictature.La preuve,ces détracteurs occidentaux les plus farouches ont tout dit d'exécrable de lui mais jamais ils ont traité Gbagbo de dictateur.Ainsi, construisant la démocratie ivoirienne,Gbagbo a tiré sa joie de l'animation plurielle du marigot politique.Le Pdci qui a perdu le pouvoir n'a pas été trucidé comme c'est le cas pour le Fpi face au rouleau compresseur du Rdr-Rhdp. Si bien qu'en si peu de temps,le vieux parti est remonté à la surface.Non sans consolider ses bases politiques militantes.Et a gagné les élections législatives,si je ne m'abuse au début des années 2000.Le Rdr a remporté les municipales avec le phénomène des villes favorables aux républicains.Le Fpi a eu un score honorable lors du scrutin des conseils généraux.Je rappelle que c'est grâce à une coalition avec l'Udpci que le président Gbagbo a eu la majorité à l'Assemblée nationale.Toute chose qui a permis à Mamadou Koulibaly de présider l'institution.Voilà succinctement présentée la marque déposée d'un bon démocrate.Chose bizarre,cette façon de penser la république va lui attirer des inimités par des politiciens qui ne savent rien de la démocratie.Et aussi par les politiques et hommes d'affaires français qui ont démontré leur aversion pour les affaires publiques assainies.Mais aussi parce que Gbagbo prenait toujours une distance de 600 km sur tous, en se projetant dans l'avenir. Son rythme était trop insoutenable.Quand depuis Houphouet Boigny jusqu'à Guéi Robert,il nous revient que des entreprises françaises ne payent pas les impôts,bien évidemment les y contraindre est source d'inimités.La suite, on la connait.

Mon général,je fais tout ce détour pour signifier que le Pdci-Rda enfonce une porte entre-ouverte.Nous saluons votre appel patriotique autour de la Ci tombée selon le Pr Moriféré aux mains d'aventuriers.Quand vous, général de gendarmerie,écrivain,nouvellement reconverti en homme politique, proférez ces paroles,cela galvanise.Vous, mon général,vous qui revenez de loin suite à votre empoisonnement manqué sur lequel vous n'avez pas fait la fine bouche,êtes mieux placé pour comprendre la méchanceté des hommes avides de pouvoir.Le pouvoir qui assassine,tue,pille,corrompt.Partout dans les villes et hameaux les populations n'attendent que l'alliance se formalise au plus vite.Quand vous qui dirigez la troupe,grand karatéka,martelez que le Rhdp n'aura aucune chance,on ne fait que vous emboîter le pas, sans coup férir.Vous, digne fils du Hambol et frère du mythique général Thomas D'acquin,l'âme du peuple Tagbana. Au final,après vos mises en garde si le Rhdp persiste dans sa voie suicidaire, alors je dirai,franchement,on peut rien faire pour eux.Tout simplement.

O Gbesse,

C'est sérieux, il faut qu'on se croise physiquement autour d'un pot, je t'invite donc. Tu as une plume magique, les mots coulent sans souffrance, ils sortent comme une armée disciplinée, ils ne blessent ni ne transgressent, ils transpercent jusqu'à l'âme et pansent les maux, les mots qui sortent de ta plume sont susceptibles de créer la concorde mondiale, dans un firmament dénué de nuages.
----------------------
Qui te lit, lit Dieu, je le sens, tu parles comme le Père Céleste, bien sûr que tu es de Lui, ce n'est donc pas étonnant, tu pèses et ajustes les mots, me voici, fils de Dieu, pendu à tes lèvres, attention, c'est un don, pas inné, cela serait trop facile, mais que tu as su développer au crible de l'apprentissage et de la lecture. Tu dis vrai, tu dis juste, et ça me réconforte. Je te vois déjà là-haut au poste de juriste céleste, en qualité de Puissant Messager, tu sauras défendre les âmes.
--------------------
Ta plume déborde de bonté, de clarté, de vérité et de beauté, c'est ça la nature de Dieu. Il y a déjà une imprimerie à ma disposition, viens, allons-nous en, la patrie nous appelle.

Merci frère Descieux pour tous ces mots aimables.Volontiers,j'accepte l'invitation.Reste à établir les modalités pratiques de la rencontre.En tant qu'ancien Fesciste lorsque le combat est à son paroxysme,on quadruple les forces pour battre le fer encore chaud.Le temps viendra où nous nous verrons, frère mien.Surtout que l'ennemi veille au moindre mouvement.

Musulmans et musulmanes,

Voici une lecture pour vous.
https://youtu.be/3RPGV3y1tfg

PATRIOTES, Donnons nos vies à Jésus car il combat pour nous. Comme avec Josué dans la bible, il a fait rentrer son peuple d'exil du Ghana sur la terre de leurs ancêtres comme il le leur avait promis.
Dieu est vraiment au contrôle et la terre de la Côte d'Ivoire lui appartient réellement. Donnons notre vie à Jésus notre seigneur et notre sauveur car l'Eternel nous a déjà exaucés.
Patriotes nous sommes déjà à Canann dans le pays que l’Eternel a promis à nos pères, et où coulent le lait et le miel et avec Josué, nous allons conquérir tous les territoires de Canaan.
Seigneur, que ton Saint nom soit glorifié et sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre en Côte d’Ivoire, comme dans les cieux.
Toi le Dieu au dessus de tout Dieu, le Dieu d’Israël d’Abraham d’Isaac et de Jacob, qui annule d’un trait tous les décrets démoniaques, qui frappe de ta main puissante et fait périr tous ces agents du Diable qui égarent ton peuple par la pornographie, la sexualité débridée, et qui se ventent de connaissances démoniaques dans le domaine de spirituel, ceux qui s’appellent grands guérisseurs pour guérir plusieurs maladies par la magie blanche avec des rituels puissants avec des retours affectifs de l'être qu'on aime, et qui prétendent vous aider à reconquérir votre ex rapidement en 7 jours sans aucune conséquence, ceux qui pratiquent des rituels à distance, l’envoutement, et l’empoisonnement mystique.
Toi l’éternel des Armées, qui a envoyé ton fils Jésus Christ de Nazareth sur terre pour nous sauver par le sacrifice suprême du sang versé à la Croix, et nous consoler avec le Saint Esprit, frappe de ta main puissance les marabouts, les sorciers, les satanistes, les esprits démoniaques, les lucifériens, les marchands de la mort et de la misère, ceux qui répandent le sang du juste et celui de ton peuple de Côte d’Ivoire, ce peuple avec lequel tu as une alliance établie et éternelle.
Toi l’unique Dieu, le Dieu véritable, toi le Dieu d’Amour, de Joie, de pardon, de Compassion, de générosité, de bénédiction, lent en colère généreux en bonté, benis-sois-tu et reçois toute la gloire.
Tu as promis à nos pères qu’ils rentreront à Canaan, dans le pays où coule le lait et le miel. Que ta volonté soit faite et que ton peuple soit délivré du mauvais berger. De ce berger sans cœur, sans amour, sans compassion, qui divise son troupeau, et le vend à vil prix. Qui répand le sang de son troupeau quotidiennement sans remords.
Seigneur, ce troupeau dispersé aux quatre coins du Monde, c’est ton peuple qui crie à l’éternel.
Toi-même tu as dit, si le peuple pour lequel mon nom est évoqué se sépare des mauvaises voies, cherche ma face, et prie, je l’exaucerai, je pardonnerai ses péchés, et je délivrerai son pays.
Seigneur, ton peuple crie à l’éternel depuis le 11 avril 2011, prie tous les jours, et a abandonné ses mauvaises voies. Exauce le Seigneur, par la puissance de ton intervention Divine, délivre son pays.
Reçois toute la gloire et toute l’adoration de ton peuple Eternel Dieu tout puissant. Et merci pour ta générosité et tes bienfaits.
Ton peuple t’es reconnaissant à toujours au nom de Jésus. Amen.