Monsieur le ministre Siaka Ouattara, pas d’amalgame : Le seul chef suprême des Koulango du Gontougo, c'est bien sa Majesté Dagbolo Saye 1er

Par Ivoirebusiness/ Débats et Opinions - Monsieur le ministre Siaka Ouattara, pas d’amalgame. Le seul chef suprême des Koulango du Gontougo, c'est bien sa Majesté Dagbolo Saye 1er, Par Dapa Donacien.

Sa Majesté Dagbolo Saye 1er, le seul chef suprême des Koulango du Gontougo.

Le débat relatif aux citoyens clandestins a envahi les médiats ces derniers temps à tel enseigne que des ministres dans le zanzan se croient tout permis au point de tenter de faire monter en puissance un soit disant chef suprême clandestin sorti de nulle part pour tromper le président de la République et le Premier ministre.

Si nous plaidons à ce qu'un ministre de la république ne soit viré du Gouvernement pour s'être exprimé dans un français approximatif à la télévision nationale de Côte d'Ivoire, ce n'est pas pour autant que ledit ministre va sortir de son chapeau un chef imaginaire et tenter de le présenter à la Nation comme Chef Suprême des Koulango.

C'est vrai que la région du Gontougo est truffée d'orpailleurs clandestins; un phénomène qui tend à devenir la règle. Mais,pas au point de permettre une abrogation de l"ordre civique traditionnel en territoire Koulango par du faux ni par une intronisation clandestine.

Et quand cela vient du ministre chargé du service civique, l'acte devient intolérable. Nous ne saurions tolérer ce que nous n'avons jamais toléré au Ministre Kobenen Kouassi Adjoumani, encore moins à monsieur Ceverin Yoboua dans leur vaine tentative passée de diviser l'ordre traditionnel Koulango.

C'est une nouvelle tentative de division du peuple Koulango que nous ne saurons tolérer quelque soit le degré de notre amitié avec le ministre Siaka Ouattara. L'amitié se nourrissant de vérités. Mieux que quiconque, il sait ce que nous faisons afin qu'il ne soit pas viré du Gouvernement comme l'exige la clameur publique ivoirienne.

https://www.ivoirebusiness.net/articles/cote-divoire-laffaire-ministre-siaka-ouattara-ou-la-manifestation-de-lacculturation-dune.

Un arbre qui porte de bons fruits recevra toujours des jets de cailloux.
Ailier droit (Soko), ailier gauche (Yérékaye) avant centre ( Pétèye-Brogodon), le Gardien de but (Laoudiba), milieu de terrain (Amprou), pour ne citer que jute quelques notables.

S'agissant du Chef Suprême authentique des Koulango de Gontougo,s'il est autant combattu essentiellement par des politiciens,c'est parce qu'il a du charisme et soucieux du sort de son peuple qu'il protège à la manière d'une poule qui protège ses poussins contre le danger ambiant.Les Koulango dans leur immense majorité lui ont demandé de se mettre à équidistance des parti politiques.

Sage conseil qu'il suit à la lettre, sans faiblesse. Et nous sommes si fiers de militer pour la neutralité des rois en Côte d'Ivoire à l'image du roi des Ashanti au Ghana.Le comprendre une bonne fois pour toutes, c'est rendre service à tout le Gontougo et à toute la Côte d'Ivoire. Il sait ce que l'on appelle exile d'un roi pour cause de soutien sans limite à un parti politique au pouvoir.

Et comme l’expérience est la somme des échecs passés, que personne animé par l'orgasme de son pouvoir ministériel ne veuille l’entraîner dans son tourbillon. Les régimes politiques quel qu'ils soient passeront toujours. Quant au peuple Koulango,il demeurera jusqu'au temps marqué par le Seigneur.

SA MAJESTE DAGBOLO SAYE 1er demeure le CHEF SUPRÊME DU PEUPLE KOULANGO DU GONTOUGO. Ce n'est pas un meeting politique qui changera cela ni des pressions. Ce serait décevant pour tout communauté ethnique de changer de chef au gré des changements de régime politique.

Autrement dit,qu'adviendrait-il du chef sorti du chapeau du ministre Siaka Ouattara, si le Président Ouattara ou tout autre président appelait demain un autre fils Koulango dans son Gouvernement ? C'est une boite de Pandore que doit rapidement refermer le Secrétaire d'Etat , qui plus est, chargé du civisme,à savoir le respect scrupuleux de toutes les institutions ( étatiques ou traditionnelles).

Et l'ordre traditionnel instauré dans la société Koulango en est une.C'est pourquoi nous pensons que le ministre fera amende honorable sans que nous soyons obligés de lui rappeler à fréquence régulière jusqu'à ce que la tentative de désordre disparaisse de l'espace Koulango.

De toute les façons, cette énième forfaiture ne passera pas dans le Gontougo. Au moment où le festival Adaye Kessie essaie de refaire l'unité Brong et le festival de la renaissance du peuple Koulango essaie de refaire l'unité Koulango autour des valeurs cardinales,il n'est plus tolérable que de part et d'autre, des manœuvres politiciennes divisent et les Abron et les Koulango.

Ne nous trompons pas. Tout homme qui a les deniers publics à disposition aura toujours de quoi mobiliser les masses rurales. C'est incontestable. Ce n'est ni une prouesse ni du génie politique. Ne nous blaguons et ne nous surdimensionnons pas. Tenez, pour s'en convaincre.

Du temps du CNSP du général Guei Robert, Gueu Dro Denis ( dont le siège de son parti politique se résumait à son sac à mains), pour ne citer que celui là, mobilisait du monde avec l'argent public. A plus forte raison un ministre. Donc, rassurez-vous. Tant que la république vous ouvre son coffre fort, vous aurez toujours de quoi à mobiliser les foules.

Mais en tout cela discerne. Pour avoir été modestement le Directeur de Campagne de l'homme, lors des récentes élections législatives, j'ai été témoin oculaire et auditif lorsque l'homme, devant le Chef Suprême des Koulango, jurait la main sur le cœur de ne reconnaître ni d'Adan ni d'Eve une quelconque chefferie Koulango en dehors de celle de Sa Majesté Dagbolo Saye 1er, Chef Suprême du peuple Koulango du Gontougo.

Nous envions pris acte. Et c'est après sa déclaration que le Roi Saye 1er a accepté la boisson dont il était porteur. Son colistier Atta Koblan et monsieur Tehua Koffi Fofié et la cour royale sont témoins de ces faits. Que le frère rame à contre courant une fois devenu ministre, est constitutif d'une violation d 'un serment fait devant une autorité que nous respectons.C'est inacceptable une telle trahison de notre peuple.

Ce n'est pas parce qu'un ministre aurait du pouvoir ( tant mieux pour lui pour les 15 mois nous séparant des élections) qu'il oublierait du coup les valeurs de son peuple pour se laisser aller dans les orgies et vouloir mettre tout dans le sens dessous dessus. L'unité pour laquelle nos aînés se sont donné de la peine ne saurait voler en éclat sur l'autel d'un poste ministériel . Ce n'est pas tard pour le ministre de se ressaisir.

Nous l’espérons. Le poste étant emblée préservé grâce à Dieu, bon vent à lui et son aîné Adjoumani. Ce ne sera pas par manque de conseil à l'un et à l'autre.
https://www.afriksoir.net/cote-divoire-grosse-colere-de-ouattara-contre-adjoumani-apres-laffaire-on-na-pas-peur-denroler-des-etrangers/

Comme dirait l'autre: "Réfléchissons s'il vous plait. La réflexion est gratuite", conseille au patronat ivoirien le Dr Christoph Chirubi, membre du patronat Kenyan, invité en même temps que le motivateur des start up africains;Tony Elumelu.
A l'heure du bilan, retenez que l'électrification de la région n'est à mettre à l'actif ni du ministre Moutayé, ni du Ministre Siaka Ouattara ni ni du Ministre Adjoumani.

Elle porte la marque de deux hommes: Alassane Ouattara coupant l'herbe sous les pieds in extremis du candidat Essy Amara à l'aide du programme d'électrification décidé lors du Conseil des Ministre délocalisé sans autre cause à part cela le 27 juillet 2015, avec promesse de le faire avant décembre 2015.
Daniel Kablan Duncan, Amadou Gon Coulibaly (alors SG de la présidence) en savent plus que quiconque.

Merci au Président Ouattara et au ministre Essy Amara pour ce cadeau.

Nous savons de quoi nous parlons parce que ayant suivi de bout en bout la prise de cette décision et son exécution.
Le président du Comité Scientifique se souviendra sans doute de cette consigne top confidentielle de la part du diplomate Essy Amara au président Honoré Kossonou lors de la rédaction du livre blanc préparatoire à la tenue dudit conseil des ministres à Bondoukou.

" Si vous êtes sages, demandez tout ce que vous voulez et Ouattara vous l'accordera à partir du moment où il redoute ma candidature". Bien entendu, le diplomate en disant cela, savait qu'il renoncerait à sa candidature.

Voilà comment les cadres ont osé en demandant le maximum dans le livre blanc.Document transmis au Secrétariat de la Présidence bien avant l'arrivée du Président Ouattara à Bondoukou suivi de la décision d'électrification des villages de plus de 500 habitants. Des hommes avaient travaillé dans l'ombre sans titre de ministre ni de militants de tel ou tel parti.
C'est cela aimer sa région. Et ce bilan, c'est celui des populations.

Pour l'instant, nous n'avons pas encore vu l'impact de la présence du ministre Adjoumani et Siaka Ouattara sur le vécu quotidien du Gontougo.

Votre bilan serait le bitumage non pas seulement du tronçons Agnibilékrou-Bondoukou mais aussi du

tronçon Bondoukou-Bouna, si tant est que le bonheur du peuple Koulango vous préoccupe. J'ai entendu le ministre Adjoumani

se venter de la validation de la décision par le chef de l'Etat de limiter le bitumage à Bondoukou. Et l'axe jumelle Bondoukou Bouna ? N'est-il pas dégradé et même plus que celui reliant Agnibilékrou ? Les coupeurs de route ne sévissent pas là bas plus que l'axe précité? Pour rappel, ces deux axes sont ont le même age de vieillesse de leur bitume. La justice sociale veut que l'on y songe.

Enfin, nous commençons à être agacés par les effets d'annonces innombrables du lancement des travaux de l'Université de Bondoukou dont l'ouverture de l"établissement aux premiers étudiants est sensé se faire en 2018, puis en 2020.

Sur la question le disque du ministre Adjoumani est rayé.
Peut-être que si son jeune frère Siaka Ouattara s'y mêle, les choses sortiront du virtuel à la réalité.

Pour tout dire, hormis l'électrification sous pression indirecte d'Essy Amara, Adjoumani et Siaka nous parlent plus de RHDP unifié que d'un véritable listing de projets dans la région.

C'est sûr que avec ce chapelet, les poltrons et curieusement les premiers profitants des fruits qui tombent de nos luttes seront les premiers à nous lancer les cailloux dans le malin espoir de frapper dans l"oeil d'Amadou Gon Coulibaly.

Qu'il en soit ainsi car vingt ans au moins de lutte assidue vous donne une carapace que les opportunistes n'ont pas forcement.

Dapa Donacien
Cadre Koulango

dapadonacien@yahoo.fr

Commentaires

MUSULMANS, MUSULMANES,

Voici une vidéo qui va vous édifier ou vous éclairer dans votre foi et votre croyance.

La vidéo :

https://youtu.be/alcRBdeJlB4

Excellente lecture.

QUI EST IVOIRIEN OU IVOIROIS ?????
IL nous faut tout simplement RE- CONSTITUER L'HISTOIRE FAMILIALE ( a travers le temps et l'espace) de chacune des 60 groupes ethniques de notre patrimoine culturel..... Chacun de nous connait son PERE et SA MERE.. Remontons donc notre ARBRE FAMILIAL a travers le temps et l'espace....
Cela s'appelle LA GENEALOGIE OU L'HISTOIRE FAMILIALE..
Ceci est culturel et sociologique et pas du tout politique...

C'est le prolongement du phénomène d'orpaillage clandestin dénoncé par le Président Aimé Henry Konan BEDIE. Des gens venus d'autres cieux veulent s'enrichir à la vitesse de la lumière. Ils utilisent tous les moyens. Allez y voir dans nos contrées où les "Glossos" pêcheurs maliens utilisent toute sorte de méthodes pour avoir du poisson et vous comprendrez que les propos de mon Président Bédié sont plus que d'actualité et épousent l'air du temps. J'ai plus de la soixantaine, dans ma jeunesse je n'ai vu tant de crimes commis dans mon pays la Côte d'Ivoire.
Alassane a décidé de pousser les limites de la CI jusqu'au bord de la Méditerranée. Il s'y prend très bien. Regarder et vous comprendrez.
S'il pouvait par un quelconque pouvoir magique leur transférer les richesses (forêts, pluies, sous-sol, sol, végétation, hydrographie,etc.), valeurs humaines (amour, hospitalier, accueil, doueur...) de ce pays, il ne lésinerait pas sur les moyens.
Seulement, jusque-là, il a ignoré quelque chose....C'est ça qui le conduira à sa perte et ceux qui naivement se sont laissés abuser n'auront que des remords.
Rendez vous dans les quartiers comme Abobo base arrière de la rebellion de Alassane et parlez de lui, c'est sur leur ignorance qu'il a bâti sa stratégie et aujourd'ui ce bétail életoral ne cache plus son amertume. Mais ça c'est rien, le plus difficile est en cours de route. Ces gens acueillis par leurs tuteurs à l'endroit de qui ils étalent une haine visérale rasent les murs.
Seigneur merci de n'avoir permis de voir ce que je vis. Je confie l'âme de ces nombreux innocents que l'obstination de ouattara à être coûte que coûte président de ce pays a causé. Entre celui qui acueille un étranger sous son toit et l'étranger qui s'impose par la force pour chasser son tuteur; Qui a fait ta volonté? Aide ce peuple de Côte d'ivoire meurtri à se débarrasser de son oppresseur. J'ai ainsi prié au nom de la sainte TRINITE Père, Fils et Saint-Esprit