Interview/ Pascal Logbo, pdt du Npr: « Nous allons demander à l'Ue de nous rendre Gbagbo et Blé Goudé »« La Haye va se déporter à Bruxelles »

Par Le Temps - Interview/libération conditionnelle de Gbagbo et Blé Goudé. Pascal Logbo, pdt du Npr « Nous allons demander à l'Ue de nous rendre Gbagbo et Blé Goudé »« La Haye va se déporter à Bruxelles ».

Pascal Logbo, président du Npr, veut saisir l’Union européenne.

Pascal Logbo, enseignant de philosophie, président du Npr ( Nouveau Parti pour le Rassemblement), conseiller du président de Eds, chargé de la cohésion sociale, est heureux de l'acquittement de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé. Libérés sous conditions dernièrement par la Chambre d'appel de la Cpi. Pascal Logbo en est heureux même s'il dénonce cette situation inédite. Dans cet entretien, il annonce plusieurs actions diplomatiques d'envergure en faveur de Laurent Gbagbo et Blé Goudé.

Président, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont été acquittés le 15 janvier dernier par la chambre de première instance I de la Cpi. Vos impressions.

C'est une victoire historique de voir Gbagbo et Blé accusés de graves crimes contre l'humanité être acquittés après un si long procès.

Est-ce la victoire de la vérité sur le mensonge soutenu par le procureur de la Cpi Fatou Bensouda selon vous?

Justement c'est une victoire de la vérité, parce qu'il a eu procès avec 82 témoins de l'accusation, et c'est devant la faiblesse des preuves que nos camarades sont désormais acquittés.

Certains observateurs de la Cpi demandent la démission de Fatou Bensouda êtes-vous d'avis ?

Bien sûr quand on a menti au monde entier qu'on a des preuves contre un prévenu qui a passé 8 ans de sa vie en prison, et qui est finalement acquittée pour insuffisance de preuves, on devrait démissionner.

Un premier chef d'état inculpé et acquitté après par la Cpi. N'est-ce pas une grosse débâcle historique pour cette institution internationale?

Cet échec Était prévisible, vu le montage grotesque de l'accusation, qui avait l'allure d'un complot mal ficelé, aujourd'hui le résultat est là, pendant 8 ans nous avons assisté à du non droit, Avec une accusation basée sur des ouïs dires, des témoins à charge qui se muent en témoins à décharge. L'institution devra en tirer toutes les conséquences.

Ne doit-on pas la fermer vu que certains états prétextant être les maîtres du monde ne la reconnaissent pas?

À défaut de demander sa fermeture, il faut la quitter tout simplement, parce qu'elle la Cpi est tombée dans le piège de la politique internationale surtout occidentale qui en fait un outil de soumission et répression de certains présidents généralement africains qui échappent à leur contrôle.

Après avoir été acquitté par la chambre de première instance I, Laurent Gbagbo a été libéré sous conditions par la chambre d'appel? Content ou déçu?

Nous nous réjouissons 8 ans après, de la sortie de prison de nos camarades, en plus par la Grande porte, acquittés, innocentés, blanchis ..., mais n'empêche, ici, que je dénonce un déni de justice en l'encontre de nos camarades, en droit, un acquittement renvoie automatiquement à une libération immédiate.
Je dénonce cependant les conditions politiques qui accompagnent cette libération. En droit, la libération conditionnelle, loi d'août 1885, est un dispositif qui s'applique à une personne jugée et condamnée, ce dispositif permet à un condamné qui a purgé plus de la moitié de sa peine de sortir de prison avant la fin de sa peine et cette personne en liberté conditionnelle doit respecter un certain nombre d'obligations pendant une période déterminée de temps ( délai d'épreuves) et se soumettre à des mesures d'aide, de contrôle et d'insertion sociale... en somme un aménagement des peines.

Notre question, Gbagbo et Blé ont-ils été condamnés ? Réponse: non, plutôt acquittés, mais Pourquoi donc une assignation en Résidence contre eux ? Pour moi ceci est une violation flagrante du droit international.

Mais être privé de liberté pendant huit ans de manière injuste et recouvrer la liberté sous conditions n'est pas un grand soulagement?

Pour nous un droit, est un droit, une moitié de la liberté n'est pas une liberté, nous voulons tout simplement qu'on leur accorde les droits prévus par l'acquittement dont ils jouissent désormais depuis le 15 janvier dernier.

Laurent Gbagbo est arrivé en Belgique le mardi nuit ou il passera sa liberté sous conditions. Avez-vous l'intention de lui rendre visite?

Oui, on s'y organise déjà, c'est toute l'Afrique digne et non africains qui veulent saluer le nouveau Mandela.

Allez-vous saisir l'union européenne pour permettre qu'il jouisse totalement de sa liberté?

Les esprits de la diaspora y travaillent déjà, saisir avec des motions claires la cour européenne de la justice, des droits de l'homme et l'Union européenne avec un seul slogan: rendez Gbagbo et Blé, acquittés à la Côte d'Ivoire, naturellement accompagné de gigantesques manifestations de rue comme on sait si bien le faire. C'est la Haye qui se déporte à Bruxelles.

Pensez-vous que votre action va porter vu que la Cpi dépend du conseil de sécurité de l’Onu?

Vous savez, au départ on nous a chanté que Laurent Gbagbo ne sortirait jamais de prison, aujourd'hui c'est chose faite, le reste suivra, Laurent Gbagbo et Blé rentreront bientôt en Côte d'Ivoire, nous nous battrons pour donner sens au aller jusqu'au bout, la résistance de la diaspora toujours en ordre de bataille.

En plus la Cpi ne se laisse pas influencer par le politique ?

La Cpi, par le simple fait d'être financée par les puissances occidentales est mise en difficulté pour son autonomie réelle en tant que cour de justice indépendante, nous avons tous vu l'immixtion de la politique dans cette cour durant le procès Gbagbo et Blé, au vu des révélations de Mediapart. Mais certains juges s'efforcent à la l'indépendance cependant, la preuve que nos camarades sont acquittés contre le gré des financiers.

Qu'allez-vous faire pour que Laurent Gbagbo puisse retourner en Côte d'Ivoire?

Notre arme, c'est la rue, la résistance permanente, c'est ce que Laurent Gbagbo nous a enseigné, demandez à la Haye ils ont vu, Bruxelles aussi va voir bientôt.

Comment jugez-vous le travail des avocats de Gbagbo et Blé Goudé après deux ans de procès?

Grand merci à nos avocats, grâce à leur travail, la vérité est aujourd'hui au Grand jour nos camarades accusés de grave crimes contre l'humanité, sont libérés, acquittés, blanchis, mais nous demandons à la Cpi de continuer son travail de la recherche de la vérité, parce que cette crise fait plus 3000 morts, les tueries de Duékoué, de Guiglo, de nahibly continuent de hanter les esprits.

Est-ce grâce à eux que les 82 témoins de Bensouda n'ont pu prouver la supposée culpabilité de Gbagbo et Blé Goudé?

Vous savez, pour trouver une chose que l'on cherche, il faut que choses existe en soi, la Grande difficulté, c'est que l'accusation a voulu transformer sous nos yeux, le faux en vrai, travestir la vérité, l'histoire récente de notre pays. Ce fait a beaucoup aidé nos avocats qui n'avaient que des ouïes dire en face.

Le fait que Blé Goudé n'ait pas trouvé encore de pays d'accueil vous inquiète-t-il?

Pas trop, Blé est désormais un homme acquitté, innocenté, mais tranquillisez-vous ses avocats et les greffes sont à l'œuvre, dans tous les cas Blé, c'est en Côte d'Ivoire nous le voulons et non ailleurs.

N'est-ce pas normal qu'il puisse venir en Côte d'Ivoire qui est état partie au statut de Rome qui crée la Cpi?

C'est justement ce qu'on cherche tous à comprendre, mais en même temps nous savons qu'on vient de loin, donc encore du travail à faire, mais sachez tout simplement que l'adversaire a perdu le combat. Nos camarades rentrent bientôt en Côte d'Ivoire, la diaspora est toujours à son poste, la lutte continue.

Avant d'aller voir Gbagbo Laurent qui est en Belgique envisagez-vous le visiter la ou il se trouve aux Pays-Bas depuis sa sortie de prison?

Oui les demandes sont déjà lancées, nous attendons les réponses de son conseil et ses lieutenants, vous savez la queue d'attente est longue, Ça sera chacun à son tour.

Pensez-vous qu'il est urgent que Gbagbo Laurent et Blé Goudé reviennent maintenant en Côte d'Ivoire?

Plus que urgent, pour accélérer le processus de la réconciliation, Gbagbo Laurent et Blé sont deux maillons manquants pour une véritable réconciliation en Côte d'Ivoire, une nécessaire réconciliation pour que notre pays continue son développement.

Gbagbo Laurent et Blé Goudé acquittés et libérés, c'est quoi maintenant la suite du combat?

Laurent Gbagbo et Blé acquittés et libérés, le premier chantier pour nous c'est la réconciliation, et reste viendra après.

Le Fpi parti dont Gbagbo est le président et avec qui vous êtes allié dans Eds, a demandé aux démocrates et résistants de surseoir à toute manifestation en Belgique pour le moment. Est-ce que cela ne vient pas vous refroidir dans vos actions futures dans ce pays en faveur de Gbagbo?

Oui j'ai lu le communiqué le jeudi soir, je suis de ceux qui pensent que nous luttons pour la même cause, à savoir la libération de nos camarades acquittés et assignés en résidence, vous savez cela fait plus de 8 ans que la diaspora est dans les rues en permanence, certains en sont fatigués, Ça permettra de souffler un peu et mieux rebondir le cas échéant, mais n'empêche que je me sois interrogé, en quoi aller déposer une motion claire à la cour européenne de Justice pour dénoncer le déni de droit de Cpi dans la libération conditionnelle de nos camarades acquittés, serait un drame, alors qu'on sait tous qu'en Europe devant toute indignation, prendre les rues devient un droit inaliénable. Le Fpi a Peut-être une bonne raison que nous ignorons, donc nous prenons acte et respectons le contenu du communiqué.

Réalisée par Fabrice Tété via Internet

Commentaires

la vérité aura toujours raison du mensonge et de la forfaiture.

Mandats d'arrêt de la CPI
Une fois délivrés et même si les arrestations sont retardées, les mandats d’arrêt sont valables à vie. Une fois arrêtés, les suspects sont détenus au quartier pénitentiaire de la Cour. "C'est une information" ! Je passais oh!