Gestion de l’Etat : Guillaume Soro déclare l’échec d’Alassane Ouattara

Par 2cminfo.net - Côte d'Ivoire. Gestion de l’Etat. Guillaume Soro déclare l’échec d’Alassane Ouattara.

Le président Alassane Ouattara lors de son discours à la nation le 31 décembre 2018.

L'ex-président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro tire à boulet rouge sur son ancien mentor à chacune de ses sorties. Recevant une délégation de Daloa à son domicile, ce mardi 12 mars, il n'a pas fait dans la dentelle.
Face à ses beaux parents ce mardi 12 mars, Guillaume Soro a censuré la gestion de l'actuel chef de l'État avec beaucoup de remords. « Si Alassane n'était pas devenu Président, est-ce qu'on allait savoir que c'est comme ça qu'il allait gouverner ? », s'est interrogé le député de Ferké avant d'entrer dans le vif du sujet.

Il ressort qu’en suivant le président du Rassemblement des républicains (RDR) dans ses actes machiavéliques, l'ex-chef rebelle rêvait d'une Côte d'Ivoire démocratique et émergente. Mais après près de dix ans de règne de M. Alassane Ouattara, le résultat est alarmant. « Quand tu regardes le résultat qu’on a obtenu, il faut qu’on demande dix fois plus pardon. Au moins après toute cette guerre, si la Côte d’Ivoire était devenue le Rwanda ou la Suisse, on n’aurait pas à demander pardon, mais qu’est devenue la Côte d’Ivoire ? Un pays où un député qui a une immunité, où un ancien ministre s’en va en prison pour un tweet ?», a regretté Soro Guillaume.

Soro Guillaume ne s'arrête pas là. En effet, dans la censure, il met en doute la capacité intellectuelle d'un ''mythique'' économiste qu'est le chef de l'État Alassane Ouattara. « Si Alassane n'était pas devenu Président, (...) On allait être toujours là, ouais il a fait FMI, il fait FMI... Maintenant, on est ici, petit pays de 322462 kilomètres carrés (...) On pensait tous qu'on allait devenir des milliardaires dans ce pays », s'est moqué l'ex-PAN.

Conscient de la disparition du ''mythe Alassane'' du fait de sa mauvaise gestion, Soro Guillaume invite les Ivoiriens à comparer la gestion des affaires de l'État de Monsieur Alassane Ouattara à celle de ses prédécesseurs. « C'est pour ça, je dis c'est bien qu'il ait été président. Comme ça, les Ivoiriens vont prendre la période d'Houphouët-Boigny, la période de Bédié, la période de Gbagbo et puis bon, vous allez regarder », a dit Soro Guillaume.

C'est en raison de toutes ces mésaventures que l'ex-chef rebelle veut changer son fusil d'épaule. Soro Guillaume fait désormais son mea-culpa et demande pardon aux Ivoiriens. « Ce n’est pas un jeu quand je me lève pour demander Pardon aux Ivoiriens. Je leur demande Pardon pour la guerre, pour tout ce qu’on a pu faire », s'incline le député de Ferké.

Ange Abraham Klêchô

Commentaires

AMON TANOH, FILS INDIGNE DE CÔTE D'IVOIRE,

Ah bon ! Tu t'étonnes ! Tu es acteur complice de ce phénomène contre ton propre Pays et contre ton propre Peuple, et te voilà qui idiotement t'en étonnes !
Lis cette vidéo, pour avoir une idée de ce qui est arrivé aux kazars, qui ont commis l'erreur d'avoir accueilli sur le Sol, les juifs talmudiques. En Côte d'Ivoire, les Ivoiriens, par Houphouët Boigny, aveuglé par le sexe d'une sataniste, n'en ont-ils pas accueilli aussi une qui s'appelle dominique qui, depuis des années, a œuvré pour faire aujourd'hui ce que sa crapule de mossi et elle font en Côte d'Ivoire contre ce Pays et son Peuple !?
Regarde donc !
https://www.youtube.com/watch?v=z79q6ykMdjM
Bonne lecture.
Ne t'en fais pas : les Ivoiriens sauveront leur Pays, par les armes s'il le faut.
Les juifs talmudiques jamais ne réussiront à faire aux Ivoiriens ce qu'ils ont fait aux pauvres Kazars qui ont eu pitié d'eux et qui les ont imprudemment accueillis.
Les Ivoiriens sont donc prévenus et avertis.
Entendre : ce qui vaut pour les Ivoirien l'est aussi pour tous les pays africains.
NB : les armes que possède la milice de mossi wattra dramagène alassassin sont d'origine israëlienne. Milice à la tête de laquelle ce mossi a placé son frère en Démonie est donc équipée de cet arme. A l'origine cet arme a été conçue et fabriquée pour l'affrontement intra urbain mais son utilisation peut s'étendre au-delà de la ville pour un théâtre classic de belligérance.
Comprenne qui pourra.

Mine de rien, Soro a bien compris la leçon. J'ai même l'impression qu'il va nous surprendre tous.

PATRIOTES MIENS,
S'il vous plaît, n'insultez et ne méprisez pas notre lutte par deux choses.
La première : l'adhésion à la démarche de soro. Nous savons parfaitement le parcours politique de ce voyou et de ce criminel. Et de ses différents insultes et dénigrements contre PAPA GBAGBO, MAMAN SIMONE et le Peuple Ivoirien. On peut lui pardonner tout ce qu'il a fait de mal contre le Pays et son Peuple. Mais à la condition qu'il fasse la démarche suivante : Contrition, qui consiste à regretter profondément les actes commis ; Confession, qui se caractérise par l'énumération des actes peccamineux ; Demande de Pardon, qui coïncide avec l'imploration de la Miséricorde de Dieu ; Réparation des dommages matériels causés du fait de ces actes dans la mesure des possibilités du fautif après que le pardon a été accordé. Voici donc la démarche de celui qui reconnaît avoir fauté devant Dieu comme devant les hommes. Est-ce bien la démarche de soro qui par ses déclarations continue encore d'insulter le Peuple et les centaines de milliers de victimes de sa crapulerie ?
La deuxième : La minoration du nombre de victimes de soro, de wattra dramagène alassassin et du minable sarkosy ridiculisé par Poutine - https://www.youtube.com/watch?v=stCcNYpDpnA. Les médiats du pire après l'accomplissement de leurs œuvres diaboliques en Côte d'Ivoire claironnent partout que la crise électorale de 2010-2011 n'a fait que 3000 victimes. Or les faits sur le terrain démentent ce nombre. Tenez ! Dans la seule Région où se trouve la ville de Duékoué, il y a eu au moins 25 000 morts. Dans celle où se localise la ville de Lakota, le nombre de morts s'élève à 15 000 au moins. Or la guerre a eu pour théâtre tout le Territoire Ivoirien. Aussi, sans exagérer, on peut estimer le nombre total de morts de cette crise à plus de 100 000. Il ne s'agit ici que de morts et non de blessés et de femmes violées ! Alors imiter les médiats du pire pour claironner partout un nombre total de victimes qui s’élèverait à 3000, c'est s'associer à ces mêmes médiats pour répandre les mensonges dans les esprits et par là même insulter les consciences. Faire cela, c'est insulter nombre impressionnant des victimes véritables de cette crise.
Ainsi, suivre soro dans sa démarche, claironner un nombre faux de victimes, c'est une bêtise.
Arrêtez donc d'insulter et de mépriser la lutte d'émancipation de la Côte d'Ivoire et de l'Afrique.

Oui, ami "DesCieux", Soro a compris, hélas après des milliers de morts, mais moi je lui finalement accordé mon pardon, après avoir dit "never", "never", "never". Je suis peut-être naïf, mais je pense qu’il est sincère dans sa demande de pardon. Je le considère à présent, juste comme tout autre frère Ivoirien qui s’essaie à la politique. On le regarde et on avisera pour la suite.

En fait, très cher XIX, pour moi, Soro n'existe tout simplement plus. Qu'il me ramène mes gendarmes.

Très cher “DESCIEUX”, je te comprends et je comprends parfaitement tous ceux qui partagent des positions similaires. Pardonner à quelqu’un qui supplie pour le pardon à maintes reprises est uneposition en laquelle je souscris, peut-être avec naïveté. Mais cela ne veut point dire, oublier, ni le suivre. Quelqu’un a dit que l’obscurité, même la plus ténébreuse ne peut être combattue que par la lumière, meme une petite lumière et non par une autre obscurité, même plus puissante.