Economie : Les 10 pays les plus riches d’Afrique, selon la BAD. La Côte d’Ivoire absente

Par Agence Ecofin - Economie. Les 10 pays les plus riches d’Afrique, selon la BAD. La Côte d’Ivoire absente du top ten.

Economie : Les 10 pays les plus riches d’Afrique, selon la BAD. La Côte d’Ivoire absente du classement.

(Agence Ecofin) - En matière de PIB, le Nigeria est, de loin, le pays le plus riche d’Afrique en 2017. C’est ce que révèlent les récents chiffres de la Banque africaine de développement (BAD), publiés à Abidjan, la semaine dernière.

Aidé par une forte production pétrolière et le redressement des cours mondiaux des matières premières, le PIB aux prix courants du Nigeria qui représente plus de 72% de l’ensemble des économies de l’Afrique de l’ouest, devrait atteindre 581 milliards $ cette année contre 519 milliards $, en 2016.

Loin derrière, l’Afrique du Sud qui est sortie de récession au second trimestre, arrive en deuxième position. La richesse créée au cours de cette année civile par les résidents sud-africains, pourrait passer la barre des 276 milliards $.

Reléguée au troisième rang par la nation arc-en-ciel, l’Egypte dont l’économie est encore convalescente, marque la présence du premier pays nord-africain dans ce classement, grâce à un volume d’activité qui pourrait avoisiner 264 milliards $.

S’en suivent, l’Algérie qui pourrait totaliser 170 milliards $, complétant le quartet de tête, puis l’économie soudanaise qui pèsera au bout de cette année, 124 milliards $. Cette dernière surclasse ainsi le Maroc qui, malgré le dynamisme de son économie marquée par un début accentué de diversification, se retrouve à la sixième place. Porté par une croissance de 4% au moins, le Pib du Royaume chérifien devrait franchir la barre des 121 milliards $ au terme de cette année. Le Maroc doublerait ainsi la taille de son économie en 12 ans, selon les chiffres consultés par l’Agence Ecofin.

Avec 104 milliards $, l’Angola restera le septième pays le plus riche en Afrique en 2017. Un an plus tôt, la taille de l’économie du deuxième producteur africain de pétrole était de 96 milliards $.

L’Ethiopie, locomotive de la croissance africaine, devrait garder sa 8e place avec 93 milliards $ contre 84 milliards en 2016. Un bond qui confirme les prévisions des institutions internationales. Le pays qui, en 12 ans, a presque sextuplé son Pib, devrait enregistrer cette année la plus forte croissance à l’échelle mondiale, devançant des pays comme Myanmar (7,5%), la Côte d’Ivoire (7,3%) ou l’Inde (7,2%).

Enfin, le Kenya (77 milliards $) et la Tanzanie (52 milliards), tous de la sous-région la plus dynamique d’Afrique (l’Est), en termes de Pib, complètent le top 10.
Précisons que ce classement fait par l’Agence Ecofin, qui s’appuie sur les données de la Bad, ne prend en compte que la richesse globale créée par l’économie des nations suscitées.

Fiacre E. Kakpo

Commentaires

Aucun pays francophone dans cette liste, rien de surprenant puisque ceux-la sont gérés par des incapables accaparateurs et pillards, imposés et protégés par la France.

FDS ET JEUNESSE PATRIOTIQUES IVOIRIENNES,
En tant que vôtre, je vous invite à lire attentivement les vidéos suivantes qui concerne la résistance zaïroise face à l'envahisseur rwandais au Congo Kinshassa :
1 - https://www.youtube.com/watch?v=J69MEiQNQZs
2 - https://www.youtube.com/watch?v=aTHvhaCciy0
Bonne lecture patriotes miens.

FDS ET JEUNESSE PATRIOTIQUES IVOIRIENNES,
En tant que vôtre, je vous invite à lire attentivement les vidéos suivantes qui concerne la résistance zaïroise face à l'envahisseur rwandais au Congo Kinshassa :
1 - https://www.youtube.com/watch?v=J69MEiQNQZs
2 - https://www.youtube.com/watch?v=aTHvhaCciy0
3 - https://www.youtube.com/watch?v=2hgFQFsxcTQ
Bonne lecture patriotes miens.

PATRIOTES,
Si la Côte d'Ivoire doit être libérée de la présence d'éléments exogènes nocifs à la Société Ivoirienne, trois conditions doivent être réunies.
La première : la lutte armée. La lutte de libération nationale se fait souvent avec les armes au poing. Et c'est le moyen le plus efficace pour donner d'excellents retentissements au combat pour la liberté d'un pays et de son peuple : cela arrive quand les dégâts causés gagnent en intensité pour forcer, du coup, les médias complices de l'oppression et des injustices dans le pays en question à s'y intéresser.
La deuxième : un mouvement politique puissant qui s'occupe du versant politique de la lutte.
La troisième : l'initiative du versant militaire doit provenir des FDS patriotiques auxquelles se joindra la Jeunesse assoiffée de liberté et de justice.
Ces conditions sont impératives pour qui a l'amour pour son pays qu'il veut voir effectivement indépendant et souverain. Surtout pour ceux dont le métier des arrmes est la profession, les militaires, car le propre du soldat n'est pas de gueuler à longueur de journée dans les médias mais d'agir concrètement sur le terrain, dans le Champ d'honneur, afin d'accomplir ainsi ce pour lequel la Nation responsable a placé en lui toute sa confiance.
Aujourd'hui beaucoup de médias en Occident ne croient plus aux mensonges de dramagène alassane et de sa clique de mal élevés et de bandits selon lesquels la paix règne désormais en Côte d'Ivoire. Il appartient donc à la lutte patriotique de libération de la Cité-Ivoire de leur donner du grain à moudre pour éclairer la conscience des occidentaux sur les crimes de chirac, de sarkozy et de leurs complices en Côte d'Ivoire. Crapuleries qu'ils auront du mal à cacher à leurs compatriotes auxquelles parviennent déjà des véritês sur la crise ivoirienne qui demeure en l'état.

Le mossi a réussi en moins de 10 ans de règne de terreur à rendre mon pays aussi misérable que son pays à lui, la Haute Volta (Burkina Faso). C'est très grave!

Au temps de Gbagbo, notre pays etait le 2ieme plus riche d'Afrique. Les Dioula sont venus tout gater. Oh honte au Mossi.

et pourtant que de fanfaronnades de ce docteur en économie , le meilleur que le monde semblait envier ( sur les vues du diplome américain ! sur les carnets d'adresses ) avec toutes les solutions que cet imposteur avait plein sa besace , avec la pluie de milliards du ppte que n'a pas vu les ivoiriens , avec un taux de croissance à 2 chiffres à faire pâlir les chinois ...
Malgré tout ça ??? !!! même pas dans les 10 premiers du continent africain ...
Mieux vaudrait établir le classement des pays les plus menteurs et criminels, la Côte d'Ivoire aurait toutes ses chances de décrocher la pole position ....
Du temps du " dictateur " Laurent Gbagbo c'était vraiment mieux ! c'est pourquoi partout ça chante GBAGBO KAFISSA ! ! ! l
Vivement le retour de notre président .