Diaspora/ Côte d'Ivoire: L’intérêt de notre pays commun passe avant des positions égocentriques, Par Dr Claude KOUDOU

Par Ivoirebusiness/ Débats et Opinions - L’intérêt de notre pays commun passe avant des positions égocentriques, Par Dr Claude KOUDOU.

Dr Claude Koudou.

Notre pays est dans la situation que nous savons. Face à cela, la diversité de nos opinions sur cette situation devrait constituer une certaine richesse. Et nous devons nous élever ensemble, en se donnant la main pour relever ce pays dans une ambiance de mutualisation de nos efforts, de nos talents, de nos compétences et de nos expériences respectifs.

S’il est vrai que nous avons tenté des choses qui n’ont pas toujours connu le succès escompté, il faut également dire que l’humilité, l’esprit de solidarité effective et la rigueur ont souvent manqué dans nos entreprises, au point où nous avons surestimé certaines ressources humaines notamment des acteurs publiques de premier plan.

Est-ce parce que nous n’avons pas réussi par le passé que nous ne réussirons pas ce que nous sommes en train de mettre en chantier par exemple dans la Diaspora ? Le contexte de la convocation de « l’Assemblée constituante » du 31 août 2019 à Paris-Le Bourget nous paraît plutôt être un moment spécial. Puisque nous croyons en une prise de conscience réelle de ce que les rumeurs, les « a priori », les préjugés, la manipulation et la mauvaise foi peuvent déconstruire.

Par ailleurs, il nous semble que nous devons tirer objectivement toutes les conséquences de ce qui n’a pas marché et en évitant des procès d’intention tous azimuts, des amalgames et des rumeurs souvent infondées, pour nous donner toutes les chances de réussir. Il importe aussi de noter que nous devons apprendre à nous connaître pour construire ensemble et dans la diversité, plutôt que de nourrir des inimitiés et de la défiance avec des constructions de l’imaginaire.

Souvent, les plus jeunes nous demandent et à juste titre : « que faisons-nous de concret ? » Un tel questionnement devrait mobiliser toutes les énergies pour qu’après les critiques légitimes, chaque « insatisfait(e) » fasse des propositions dans le sens d’une amélioration durable des projets. L’attitude un peu facile qui nous remonte, des plus jeunes et parfois des détracteurs d’un certain âge - que nous pouvons comprendre – mais qui se résignent, sur la base d’amalgames, de position simpliste ne va pas dans le sens de la construction.

Que ceux qui doutent de la Diaspora suivent les travaux de notre Assemblée constituante du 31 août 2019, pour apporter leurs propositions et leur savoir-faire. Nous nous lançons le défi de prendre en compte les différentes opinions.

En fait, nous estimons que c’est en s’ouvrant, en mutualisant les énergies positives que nous réussirons ensemble et non en restant dans du défaitisme construit sur des insuccès antérieurs de certains devanciers que nous pouvons bâtir l’avenir.

Enfin, retenons que tous nos aînés ne sont ni suffisants ni « bloqués ». Ceux qui font preuve d’humilité et qui respectent les points de vue des plus jeunes sont heureusement encore nombreux. Il est temps de les identifier et de les approcher non seulement pour bénéficier de leurs expériences mais aussi pour leur apporter un complément d’idées pour réussir de grandes choses ensemble.

La réalité est que rien n’a jamais marché dans un choc des générations. En vérité, nous sommes victimes de notre angélisme, nos égoïsmes respectifs et de notre manque d’organisation. Nous devons travailler pour faire se dissiper le sectarisme de certains, créer un climat de confiance et un environnement favorable à entreprendre ensemble.

Pour finir, il nous semble que nous pouvons partager que, quelles que soient nos positions et nos sensibilités, nous devons agir pour que notre pays , notre continent commun ne soit pas prisonnier de clans. Cela veut dire que nous avons le devoir de nous mobiliser pour préserver tout ce qui est intérêt collectif. Rien ne se construit durablement dans ce monde sans l’exercice de la contradiction. Trop souvent, nous observons que ceux qui prônent la démocratie sont rétifs à son exercice. Cela n’est pas de nature donner de le crédibilité. Prenons-y garde !

Dr Claude KOUDOU,

• DEA du Centre scientifique d’Orsay (Université de Paris-Sud), Docteur ès Sciences de l’Université Pierre et Marie-Curie (Paris-VI JUSSIEU) ;
Enseignant-Ecrivain ; Directeur de la Collection « Afrique Liberté » chez les Editions L’Harmattan ;

Président de l’ONG « Convergences pour la paix et le Développement de l’Afrique », CPDA ;

Membre de la Coordination des Intellectuels africains et des Diasporas Africaines ;

Auteur et co-auteur de plusieurs livres et articles dont « Côte d’Ivoire, Pour un nouveau mode de coopération entre l’Afrique et la France » (2007 ; Ed. L’Harmattan) ; « Quelle politique de l'Etat et quelles contributions de la diaspora au processus de développement ? » (2008 ; Ed. L’Harmattan) et « Ivoirien de l’Extérieur, Quel projet de retour ? » (2009 ; Ed. L’Harmattan).

A participé à plusieurs colloques internationaux par exemple à Caracas (Vénézuela), en juin 2011 sur « la Solidarité et la Démocratie chez les Afro-descendants » et à Addis Abeba (Ethiopie), en décembre 2012 sur « les 10 ans de la Cour pénale internationale et la gouvernance mondiale ».
• Membre du Directorat scientifique de l’Organisation de l’Assemblée constituante de la Diaspora ivoirienne et africaine du 31 août 2019.

Commentaires

Ah ça c'est clair celui qui après cette crise là veut continuer à mettre ses interêts personnels devant avant l'interêt général n'aura pas tiré les léçons et sera proprement combattu. Car des milliers de gens ne sont pas morts pour rien.

Simone Gbagbo est à CANAAN et est en train de conquerir tous les territoires de CANAAN. PATRIOTES, Donnons nos vies à Jésus car il combat pour nous. Comme avec Josué dans la bible, il a fait rentrer son peuple d'exil du Ghana sur la terre de leurs ancêtres comme il le leur avait promis.
Dieu est vraiment au contrôle et la terre de la Côte d'Ivoire lui appartient réellement. Donnons notre vie à Jésus notre seigneur et notre sauveur car l'Eternel nous a déjà exaucés.
Patriotes nous sommes déjà à Canann dans le pays que l’Eternel a promis à nos pères, et où coulent le lait et le miel et avec Josué, nous allons conquérir tous les territoires de Canaan.
Seigneur, que ton Saint nom soit glorifié et sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre en Côte d’Ivoire, comme dans les cieux.
Toi le Dieu au dessus de tout Dieu, le Dieu d’Israël d’Abraham d’Isaac et de Jacob, qui annule d’un trait tous les décrets démoniaques, qui frappe de ta main puissante et fait périr tous ces agents du Diable qui égarent ton peuple par la pornographie, la sexualité débridée, et qui se ventent de connaissances démoniaques dans le domaine de spirituel, ceux qui s’appellent grands guérisseurs pour guérir plusieurs maladies par la magie blanche avec des rituels puissants avec des retours affectifs de l'être qu'on aime, et qui prétendent vous aider à reconquérir votre ex rapidement en 7 jours sans aucune conséquence, ceux qui pratiquent des rituels à distance, l’envoutement, et l’empoisonnement mystique.
Toi l’éternel des Armées, qui a envoyé ton fils Jésus Christ de Nazareth sur terre pour nous sauver par le sacrifice suprême du sang versé à la Croix, et nous consoler avec le Saint Esprit, frappe de ta main puissance les marabouts, les sorciers, les satanistes, les esprits démoniaques, les lucifériens, les marchands de la mort et de la misère, ceux qui répandent le sang du juste et celui de ton peuple de Côte d’Ivoire, ce peuple avec lequel tu as une alliance établie et éternelle.
Toi l’unique Dieu, le Dieu véritable, toi le Dieu d’Amour, de Joie, de pardon, de Compassion, de générosité, de bénédiction, lent en colère généreux en bonté, benis-sois-tu et reçois toute la gloire.
Tu as promis à nos pères qu’ils rentreront à Canaan, dans le pays où coule le lait et le miel. Que ta volonté soit faite et que ton peuple soit délivré du mauvais berger. De ce berger sans cœur, sans amour, sans compassion, qui divise son troupeau, et le vend à vil prix. Qui répand le sang de son troupeau quotidiennement sans remords.
Seigneur, ce troupeau dispersé aux quatre coins du Monde, c’est ton peuple qui crie à l’éternel.
Toi-même tu as dit, si le peuple pour lequel mon nom est évoqué se sépare des mauvaises voies, cherche ma face, et prie, je l’exaucerai, je pardonnerai ses péchés, et je délivrerai son pays.
Seigneur, ton peuple crie à l’éternel depuis le 11 avril 2011, prie tous les jours, et a abandonné ses mauvaises voies. Exauce le Seigneur, par la puissance de ton intervention Divine, délivre son pays.
Reçois toute la gloire et toute l’adoration de ton peuple Eternel Dieu tout puissant. Et merci pour ta générosité et tes bienfaits.
Ton peuple t’es reconnaissant à toujours au nom de Jésus. Amen.

Amen! Merci Jules34, ce texte me fait du bien.

Merci Descieux on est ensemble, ce qui nous nous est plus important que ce qui doit nous diviser. La lutte commence à être interessante pourquoi ne pas y croire.