CPI : LA PROCUREURE FATOU BENSOUDA INTERDITE DE SÉJOUR AUX ETATS-UNIS

Par Ivoirebusiness - CPI. LA PROCUREURE FATOU BENSOUDA INTERDITE DE SÉJOUR AUX ETATS-UNIS.

Fatou Bensouda, procureure en chef de la cour pénale internationale.

PICHAR-NTA
Ajoutée le 19 mars 2019
CPI : LA PROCUREURE FATOU BENSOUDA INTERDITE DE SÉJOUR AUX ETATS-UNIS

La patronne de la Cour pénale internationale (CPI) est interdite de séjour aux Etats-Unis. La raison : Fatou Bensouda a ouvert une série d’enquête sur les crimes commis par des soldats américains en Afghanistan. Mais, la mesure ne concerne pas uniquement la présidente de la CPI. Elle s’élargit aussi aux personnels qui enquêtent sur cette affaire, annoncent plusieurs médias. L’annonce a été faite, vendredi 15 mars, par le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompéo. « J’annonce aujourd’hui une politique de restrictions des visas américains contre les personnes directement responsables pour toute enquête de la Cour pénale internationale (Cpi) contre des militaires américains en Afghanistan », a déclaré le chef de la diplomatie américaine.

Mike Pompé a assuré que cette politique avait commencé à être appliqué, sans en dévoiler le nombre ni les cibles, mais ces mesures punitives semblent pouvoir concerner la procureure de la Cpi. Qui avait annoncé début novembre 2017, qu’elle allait demander l’autorisation d’ouvrir une enquête sur les crimes de guerre présumés commis dans le cadre du conflit afghan. L’objectif du Pentagone est d’empêcher toute enquête de la CPI sur de possibles crimes de guerre commis par l’armée américaine. Et le moyen le plus simple est l’interdiction de visas aux Etats-Unis pour les employés de l’institution. « Les visas déjà octroyés seront révoqués, les demandes seront refusées, l’interdiction est déjà entrée en application, » a souligné Mike Pompéo précisant que la restriction concerne également pour les alliés des Etats-Unis comme Israël. L’ONG de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch a réagi face à l’annonce des USA. Pour elle, c’est une « tentative brutale de pénaliser les enquêteurs » et « un message clair aux tortionnaires et meurtriers : leurs crimes peuvent rester impunis« , a déclaré Andrea Prasow, la directrice adjointe du bureau de Washington de l’ONG. Elle a par ailleurs demandé aux parlementaires américains de revenir sur cette mesure et d’exprimer leur soutien à la CPI. Selon des informations de emedia.sn, une déclaration de la procureure est attendue dans les prochains jours.

IBRAHIMA / SENEGAL7

Commentaires

Je voudrais savoir qq chose. Que qqun m'aide.
Le recours en appel fe Bensouda contre nos acquittes cest quand ?
Y a -t-il une date limite a ca ou bien va-t-on attendre eternellement ce recours en Belgique ?
Et si Fatou prenait 10 ans pour deposer son recours pour que les juges d'appel decide du sort final de Gbagbo qui est pourtant acquitte, Gbagbo va reste bloque hors su pays pendant tout ce temps ?
Il doit avoir une date limite a ce depot de recours et a la reprise pour etudier les recours et decider.
Les avocats doivent nous informer car ca fait deux mois qu'on attend toujours et rien a l'horizon et rien.
Fatou veut perdre le temps a Gbagbo jusqu'en 2021. On refuse ca.

c'est une très belle question vigilante, frère BringbackGbagbo, parce que dans la loi, il y a une date limite pour tout appel. La CPI n'en fait pas exception !!! On a hâte d'entendre la défense du président Gbagbo et du frère Blé Goudé.

Bien entendu, il y a délai qui je crois n'excède pas 30 jours. Seulement, ce délai commence à courir à partir du moment où les parties se voient notifiées par écrit la décision du tribunal. Or en l'espèce, vu le volume du dossier, les juges ont rendu une décision orale, en attendant de rédiger leur rapport motivé. Ceci, pour ne pas prolonger injustement le séjour des accusés en prison alors même qu'ils (les juges) sont convaincus de leur innocence. A ce jour, la décision écrite et motivée des juges n'a pas encore été transmises aux différentes parties, sûrement parce qu'elle n'a pas fini d'être rédigée. Quand ce.sera fait, la procureure décidera dans les délais fixés par les procédures en vigueur à la CPI, d'interjeter appel ou pas. Dans le cas de cette affaire, la probabilité la plus forte, c'est qu'elle renonce à faire appel pour éviter une plus grande humiliation. Car cet appel a de fortes chances d'être rejeté, eu égard au contenu complètement vide de son dossier d'accusation. Donc on attend le Juge Tarfuser pour sa décision motivée. A très bientôt !

PATRIOTES,
La salope guinéenne candia camara veut recruter des sous-régionaux pour les substituer aux enseignants ivoiriens qui revendiquent des conditions décentes pour l'accomplissement de leur noble mission.
C'est la preuve que les voyous étrangers qui ont braqué la Côte d'Ivoire ne sont pas dans ce pays pour le bien du Peuple Ivoirien mais pour celui du peuple mal élevé du burkina, dont les citoyens sont élevés dans le brigandage et le vol.
Il est connu en Afrique de l'Ouest que les burkinabés vivent de vols des biens des autres pays de la sous-région.
Alors dites-moi comment un pays qui ne saurait produire ne serait-ce qu'un seul kilo de cacao devient-il exportateur de ce produit au point de passer de zéro rang à celui de 12 ème au monde si ce n'est à cause du vol du cacao ivoirien !?
Le peuple burkinabé est un peuple qui est maudit du fait de sa crapulerie et des torts qu'il cause aux autres peuples : alors que Dieu interdit de voler les biens d'autrui, méprisant ce commandement, le peuple burkinabé a fait du vol sa raison d'être en ce monde. Autant le dire tout net : c'est un peuple indigne.
Cette crapule de guinéenne ignore-t-elle que toute mauvaiseté et toute indécence ont une fin ?
Non, pas tant que ça !
Dans un an eh bien nous verrons si c'est le fusil des crapules qui l'emportera face au Peuple déterminé à en découdre avec sarkosy et ses acolytes mossi en Côte d'Ivoire.
candia camara, bientôt, tu devras dire à l'Ivoirien qui de lui et toi la guinéenne doit faire la loi en Terre Ivoirienne.
Les burkinabés doivent savoir qu'ils seront dans l'obligation de quitter la Côte d'Ivoire et rentrer pratiquer le brigandage chez eux au burkina car les Ivoiriens ne veulent plus cohabiter avec les crapules et les mal élevés. Qu'ils fassent dès à présent leurs bagages car le Ciel le leur recommande parce qu'Il sait ce qui va se passer sous peu en Terre Sainte Ivoirienne.

Merci Frank. Mais toujours es-il que la procedure viole toujours les droir a la liberte des acquittes.

Si les juges decifent de garfer Gbagbo d'Abidjan sciemment, tout ce quils ont a faire est de prendre 1 an pour lire le dossier puisque selon tes explications les juges eux n'ont pas de delai limite. Sauf le procureur et les avocats sont limite ds le temps a partir de la reception de la lettre des juges.
Ca sent toujiurs du roussi.

La seule solution pour Gbagbo de rentrer au pays est aux mains des ivoiriens restes a l'interieur.

Si le burkinabe a ferme la porte du pays , les ivoiriens doivent defoncer la porte de l'interieur sous la poussee pour que Gbagbo et son fils rentrent y compris tous les exiles qui hesitent encore pour rentrer.
On ne doit plus regarder vers la CPI pour la liberte totale de nos 2 Joseph.
Trop cest trop !

L'adage dit ceci "Tel père tel fils et telle mère telle fille". Je trouve que cette interdiction arrive un peu tard. Depuis les déconvenues de leur rejeton, toute la famille bensouda devrait être déclaré "persona non gratta" aux USA. Quoi de plus normal.