CPI: Bensouda abandonne déjà 2 charges contre Blé Goudé avant la reprise du procès le 1er octobre

Par IvoireBusiness - CPI. Bensouda abandonne déjà 2 charges contre Blé Goudé avant la reprise du procès le 1er octobre.

Le président du COJEP, Charles Blé Goudé, au cours d'une audience à la CPI en 2017. Image d'archives.

Communiqué du cabinet du ministre Charles Blé Goudé
‭ La C P I :
Avant le premier octobre le procureur de la C P I abandonne déjà deux charges contre charles Blé Goudé sur les 5 dont il était accusé.

Il s’agit des incidents 3 et 4 relatifs au prétendu bombardement du marché Siaka Koné d’Abobo le 17 Mars 2011 et la répression de la marche des femmes d’Abobo le 03 Mars 2011 .

Au vue des arguments développés par La Défense du ministre Charles Blé Goudé, le procureur est d’avis qu’aucun lien n’existant entre Charles Blé Goudé et ces événements, il abandonne ces charges.

Avant donc le premier octobre , la vérité est en train de prendre le pas sur les allégations.

Nous restons en union de prière pour Charles Blé Goudé et le président Gbagbo.

Pour le directeur de cabinet et porte parole
Diaby Youssouf

Commentaires

QU'ON M'ENTENDE !
Les Ivoiriens sont les seuls au monde à accepter d'être d'asservis sur leur propre Sol, dans leur propre pays. Ailleurs, aucun peuple ne peut l'accepter. Et ne peut se laisser faire. Et jamais ne resterait inerte.
En Côte d'Ivoire, un mossi, dramane alassane ouattara, aidé des blancs et de certains relais africains des occidentaux, s'est fait roi dans la pure tradition burkinabée, c'est à dire par brigandage. Parmi ces relais, il y a un mal élevé et maudit de Dieu du nom de compaoré.
La signification de la présence de ce sinistre personnage, compaoré, en Côte d'Ivoire semble échapper aux autochtones.
En effet, la raison de sa présence en ce pays, la voici : Dieu a réuni dans ce pays les deux mossi qui ont pris part au massacre de plus de 200 000 chrétiens afin d'assurer leur voyage en Enfer.
Bien que le Ciel leur envoie ce signe, malgré l'occupation crapuleuse de leur Terre par des étrangers, en particulier par des mossi, malgré les pillages à grande échelle des ressources économiques de l'Éburnie, malgré que ce mal élevé et maudit de Dieu, dramane alassane ouattara, se délecte à voyager autant de fois qu'il le veut au frais du Trésor Public ivoirien, les Ivoiriens restent sans rien faire, préférant subir de telles injustices plutôt que de prendre les armes pour libérer leur pays et se libérer.
Aujourd'hui les Ivoiriens sont devenus la risée des peuples du Tiers-monde. Un éthiopien me dit récemment que son Peuple ne saurait tolérer une pareille situation dans son propre pays. Trois cubains, cinq angolais et sept chinois ont tenu le même langage.
Donc, Ivoirien, l'honneur et la fierté doivent t'amener à réagir et à exceller dans le Champ d'Honneur arme au point.
Levons-nous et libérons la Côte d'Ivoire pour mettre fin à bien de choses qui se déroulent sous nos regards.