Coup de tonnerre au RHDP : Duncan, Ahoussou Jeannot, et Charles Diby exclus du Directoire

Par Ivoirebusiness - Coup de tonnerre au RHDP. Duncan, Ahoussou Jeannot, et Charles Diby exclus du Directoire par Alassane Ouattara.

Le Président Alassane Ouattara et le président Ahoussou Jeannot à l'ouverture de la session 2019 du Sénat à Yamoussoukro.

Les présidents Ahoussou Kouadio Jeannot et Charles Diby Koffi, respectivement président du Sénat et du Conseil économique et social, de même que le vice-président de la République Daniel Kablan Duncan, viennent d’être exclus des instances de direction du RHDP (rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), a constaté un journaliste d’Ivoirebusiness.

En effet, par décision datée du 11 juillet 2019 du Président Alassane Ouattara portant nominations au directoire du RHDP et dont Ivoirebusiness a eu copie, le vice-président Kablan Ducan, et les présidents Ahoussou Kouadio Jeannot et Charles Diby Koffi, ont été exclus des instances de direction du RHDP. Ils ne figurent pas dans les trois instances de direction du RHDP nommées par Alassane Ouattara le 11 juillet et rendues publiques le 15 juillet 2019.
Selon nos informations, le président Alassane Ouattara se mefieraient encore d’eux même s’ils s’éfforcent par tous les moyens, parfois par le zèle, de montrer patte blanche.
Kablan Duncan qui était un moment préssenti dans un ticket Gon-Duncan pour 2020, voit ses rêves voler en éclats.
Ahoussou Kouadio Jeannot n’a toujours pas obtenu du chef de l’Etat en signe de son ralliement au RHDP, que le Sénat retrouve ses pleins pouvoirs, jusque-là détenus par l’Assemblée nationale.
Très malade et en convalescence, Charles Diby Koffi paye lui le prix de sa ruse envers le RHDP.

Ci-dessous, le communiqué du Président Alassane Ouattara.

DECISION N° 11/PP/CAB PORTANT NOMINATION DES MEMBRES DU DIRECTOIRE DU RHDP

Vu la Constitution ;
Vu la loi N° 93-668 du 9 août 1993 relative aux partis et groupements politiques ;
Vu le décret n°99-511 du 11 août 1999 fixant les modalités d’application de la loi n° 93-668
du 9 août 1993 relative aux partis et groupements politiques ;
Vu le procès-verbal de l’Assemblée Générale Constitutive du RHDP du 16 juillet 2018 ;
Vu le récépissé de déclaration n° 637/MIS/DGAT/DAG/SDVA du 20 juillet 2018 ;
Vu les Statuts du RHDP entérinés par le Congrès Ordinaire du 26 janvier 2019 pris en leurs articles 20.1.4 et 48 ;
DECIDE
Article 1 : Sont nommées Membres du Directoire du «Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix» en abrégé «RHDP», les personnes dont les noms suivent :

Le Président :
Mr Amadou Gon Coulibaly
Les membres
1. Mr Abdallah Albert MABRI TOIKEUSSE
2. Mr Hamed BAKAYOKO
3. Mr Patrick ACHI
4. Mr Marcel AMON-TANOH
5. Mme Kandia KAMISSOKO CAMARA
6. Mr Kobenan Kouassi ADJOUMANI
7. Mr Ibrahim CISSE BACONGO
8. Mr Adama BICTOGO
9. Mr Alain Richard DONWAHI
10. Mme Nialé KABA
11. Mr Paulin Claude DANHO
12. Mr Amédé KOFFI KOUAKOU
13. Mme Anne Désirée OULOTO
14. Mme Raymonde GOUDOU COFFIE
15. Mme Clarisse MAHI
16. Mr Justin N’Goran KOFFI
Article 2 : La présente décision prend effet à compter de sa date de signature et sera diffusée
partout où besoin sera.
Fait à Abidjan, le 11 juillet 2019
Alassane OUATTARA

Commentaires

Ce n'est pas une exclusion. Ils ont trop de boulots.!

Le mossi , come le diable, te prend, t'affiche pour te separer de Dieu et t'abandonne.
Comme ca , ces vieux traitres zeles decouverts par le PDCI et grille par le RH2PIEDS auraient ete utilises et jetes comme capote par le mokochi qui sait qu'un traitre restera toujours traitre toute sa vie.
Ca cest le salaire des traitres.

Eh Dieu est Dieu. Voilà ça à traitre traitre et demi. Bédié vient voir tes gars qui t'ont trahi le mossi aussi vient de les trahir.

Ce nest rien. Ils peuvent creer leur parti avec Affi Judas.

Ne sommes nous pas dans les dispositions de retour de l'âge de la pierre polie à la celui de la pierre taillée. attendons pour voir. qui vivra verra. Voilà plus de 30 ans qu'il nous a été parachuté et imposé. A l'époque, sa simple silhouette rassurait et enthousiamait toute la classe politique car porteur d'espoir pour juguler une conjoncture économique imposée à Houphouët Boigny par jalousie de ses choix de développement économique et social; et dans l'optique de freiner une machine ivoirienne de développement qui faisait peur l'occident car pouvant servir d'exemple aux pays de la sous région pour sortie de la pauvreté.
Mais le temps, comme le dit un digne fils de ce pays, étant l'autre nom de Dieu, a fini par révéler ce que vaut l'homme en réalité. Un piètre économiste en perte de vitesse, un prestidigitateur criminel de surcroît, concepteur d'un plan de rattrapage ethnique qui a foulé au pied les principes élémentaires des droit de l'Homme et qui fait l'apologie de la médiocrité pour se donner de la contenance. Malheur à celui que mal est pris de se retrouver dans son sillage. Menaces de toutes sortes, empoisonnement, atteinte à l'intégrité physique et morale, intimidations, que sais-je encore? font partie de la stratégie déroulée pour museler un peuple qui ne demande que le minimum pour vivre sur un sol que son Dieu lui a octroyé et avec pour complice d'une communauté internationale pieuvre buveuse de sang, adepte de la violence......Mais que fait l'ONU dans tout çà, une organisation pourrie et terroriste dont les puissance occidentales se servent pour contrer les velleités des autres nations.
Le concept de mondialisation créé pour s'emparer de manière astucieuse de nos ressources est la nouvelle forme de colonisation et brimade de nos peuples et pour y résister la montée en puissance du club des insoumis doit être encouragé et entretenu. C'est la seule porte de sortie qu'il nous reste.

Abouaissin,
Merci pour cette judicieuse contribution. T'inkiète, spirituellement parlant, nous disposons d'une arme fatale: DIEU
-----------------
Si je pouvais te raconter dans les moindres détails ce que nous faisons sur le plan spirituel pour sortir cette planète des mains des lucifériens, tous nos lecteurs pessimistes en seraient grandement édifiés. Mais il n'y a pas de bruit au Paradis, sinon, sache que nous y travaillons.