Côte d’Ivoire/ L’ivoirité et le rattrapage ethnique: Le Diagnostic du comité de veille

Côte d’Ivoire. L’ivoirité et le rattrapage ethnique. Le Diagnostic du comité de veille.

Nestor Koffi, membre du bureau politique du Pdci-Rda.

Depuis le constat des faits avérés par le Président HKB du PDCI RDA, les apprentis sorciers sont en train de faire leur danse favorite sur du réchauffé.

L’Ivoirité puisque c’est de ça qu’il s’agit, parlons en.

Ce beau concept culturel qui fait la promotion de la préférence nationale comme tout bon pays digne de ce nom est une aubaine pour le RHDP unifié en grande perte de vitesse, qui pense avoir l’opportunité là de rebondir. Or, c’est mal connaître les Ivoiriens. À vouloir dévoyer voire galvauder ce concept culturel, qui fait la promotion d’être Ivoiriens avant d’appartenir à l’une des nombreuses communautés que compose notre pays, afin d’éviter la gouvernance du rattrapage ethnique en Côte-d’Ivoire prohibé par notre loi fondamentale.

En effet, la constitution de notre pays interdit la préférence ethnique donc communautaire. Donc, il n’y a pas photo entre l’Ivoirité un concept culturel, de revendiquer d’être fier Ivoiriens d’abord avant tout autre considération, encouragée sans me tromper par notre constitution , alors que le rattrapage ethnique est un concept qui met une communauté au dessus des autres , donc interdit par notre loi fondamentale. Certains amateurs politiques aujourd’hui pensent que leur survie pour rebondir passe par l’opportunité d’accabler le Président HKB de xénophobe et que ses propos sont empreints de discrimination.

Alors que, d’abord le mot ivoirité n’est pas une Invention de notre Président HKB, aussi, lorsqu’il a créé ce concept culturel nécessaire pour nous épargner du désastreux concept de rattrapage ethnique, dont notre pays est en proie sous la gouvernance du RHDP unifié. On nous dira bien que c’est de bonne guerre. Mais, il n’en demeure pas moins , son caractère diffamatoire et dangereux pour la cohésion nationale et qui menace ou met fortement en danger la paix nationale. Et pour preuve que le concept de l’Ivoirté a été dévoyé et galvaudé pour des fins politiques, j’en ai pour preuve, la vidéo que le Président HKB a fait pour étayer le concept culturel dont la copie est ci-dessus.

Tellement bien défini et bien pensé qu’il ne peut laisser aucun doute de son caractère inclusif et non tribal. Nous voyons des gens animés de mauvaises intentions qui brandissent à l’heure où ils perdent en grande vitesse leur audience et crédibilité pour brandir cela comme une nouvelle trouvaille ultime, et un trophée de guerre, or c’est cette sérendipité selon eux, qui achale 90% des Ivoiriens qui ne veulent plus se laisser prendre, un peu comme le corbeau et le renard dont la moralité est que tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute.

Désormais surfer sur l’Ivoirité est contre productif. Car les Ivoiriens l’ont compris. Cela cristallisent aujourd’hui contre ceux de mauvaise foi qui veulent encore les abuser. Alors que ne sont plus Premier Gaou. Les Ivoiriens ne veulent plus manger de ce plat réchauffé ,indigeste qui ne fait plus de recette depuis longtemps sauf pour ceux qui rêvent parce qu’ils croient encore au Père Noël. Être Ivoiritaire n’est pas un crime, bien au contraire, c’est une vertu que nous devrions revendiquer avec beaucoup de fierté. C’est l’expression Ivoiriens d’abord, il n’y a donc pas de honte à revendiquer avec fierté sa citoyenneté. C’est de l’ivoirité que nous pouvons éviter la politique inique et cynique du rattrapage ethnique interdit par la constitution de notre pays.

Fiers Ivoiriens ne nous laissons plus nous abuser car , on sait où se trouve la vérité. Donc, votre amour pour le PDCI RDA et son Président depuis sa rupture avec le RHDP unifié en faisant le bon combat et le bon choix dans le bon sens de la marche de notre Histoire, qui fait grimper la Côte du parti septuagénaire et son Président dont la cerise sur le gâteau est la viste prochaine du Président HKB à son jeune frère Président KLG à Bruxelles, une rencontre de très haut niveaux et au sommet, entre deux dignes fils qui ont eu à conduire la destinée de notre chère Côte d’Ivoire, placée sous le signe de l’espoir de tout un peuple dans l’espérance. Ce n’est plus qu’une question de jour., car le principe est acquis .

Le PDCI RDA en Côte d’Ivoire ne fait pas une alliance contre nature étant bien entendu son statut jadis de parti unique . C’est le Parti qui peut faire à ce titre toute alliance possible pour sauver la Côte d’Ivoire. Donc tout Ivoirien né avant l’avènement des années 90 du multipartisme, en était de gré ou de force, un militant c’est pourquoi tout ceux qui pensent que le rapprochement des deux plus grands partis et leur leaders ne pourra pas marcher est un faux diagnostic ou pronostic. C’est une question de volonté politique sans calcul purement politicien pour libérer notre pays dans la dérive autoritaire et dictatoriale.

Le PDCI RDA de HKB et le FPI de KLG , faites la paix des braves, vous avez une lourde responsabilité devant l’histoire, tendez la main aussi à Guillaume Soro et Affi pour qu’on travaille ensemble pour la libération de notre pays dans cette plateforme non idéologique inclusive pour ramener la paix de manière démocratique et définitive dans notre beau Pays.

Vie la Côte d’Ivoire réconciliée et apaisée pour le progrès de tous et le bonheur de chacun.

Le comité de veille

Commentaires

Moi je préfère l'ivoirité au rattrapage ethnique car moins discriminatoire et plus patriotique. Le rattrapage ethnique a une connotation sectaire dans un contexte national et constitue un frein au développement. S'enfermer dans un carcan familial n'a jamais fait long feu. C'est parce que ouattara n'a pas de projet de société pour la nation ivoirienne qu'il sengouffre dans ce chemin sans issue.