Côte d'Ivoire: Le gouvernement procédera dès le 16 avril à la destruction de 18 000 tonnes de riz avarié

Par La Tribune Afrique - Côte d'Ivoire. Le gouvernement procédera dès le 16 avril à la destruction de 18 000 tonnes de riz avarié.

18 000 tonnes de riz avarié d'origine Birmane ont été débarqué au port d'Abidjan en mars dernier.

Côte d'Ivoire : destruction de 18 000 tonnes de riz avarié d'origine birmane
Par Sylvain Vidzraku

Le gouvernement ivoirien procédera dès le 16 avril à la destruction de 18 000 tonnes de riz avarié. D'origine Birmane, le riz a été débarqué au port d'Abidjan en mars dernier par le navire Ocean Princess. Il sera détruit au Centre de valorisation et d'enfouissement technique de Kossihouen, à l'ouest d'Abidjan.
18 000 tonnes de riz avarié d'origine Birmane, en provenance d'Asie, seront détruites en Côte d'Ivoire à partir du 16 avril, a annoncé le ministre ivoirien du Commerce, de l'industrie et de la promotion des PME, Souleymane Diarrassouba. La cargaison de ce riz débarquée au port d'Abidjan du 11 au 18 mars par le navire Ocean Princess sera détruite au Centre de valorisation et d'enfouissement technique de Kossihouen, à l'ouest d'Abidjan, selon un communiqué du gouvernement.

La cargaison a été saisie depuis bientôt un mois. «Le ministre du Commerce, de l'industrie et de la promotion des PME a procédé, le 30 mars dernier, à la saisie réelle et à la mise sous scellés, en vue de destruction, de la cargaison des 18.000 tonnes de riz d'origine birmane déchargée au Port autonome d'Abidjan du 11 au 18 mars 2019 par le navire Océan Princess, en provenance d'Asie », précise les services du ministère dans le communiqué.

Deux millions de tonnes de riz blanchi d'ici 2020
Ce riz jugé impropre à la consommation «sera détruit pour non-conformité à la norme ivoirienne-Codex Stan 198-1995 rendue d'application obligatoire par le décret n°2016-1152 du 28 décembre 2016». Les diligences requises en la matière étant faites, Souleymane Diarrassouba a informé «les populations et les associations de consommateurs du démarrage effectif de l'opération de destruction de ce stock de riz à compter de ce mardi 16 avril au Centre de valorisation et d'enfouissement technique de Kossihouen qui a ouvert ses portes récemment».

Cette destruction intervient alors que la Côte d'Ivoire s'est engagée à augmenter la production nationale du riz à travers la création de l'Agence pour le développement de la filière riz (Aderiz) qui s'inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale de développement de la riziculture (SNDR) 2012-2020, adoptée en 2012. Le gouvernement ivoirien ambitionne à travers cette stratégie de faire passer de 1,4 million de tonnes en 2016 à 2 millions de tonnes, la production de riz blanchi, d'ici 2020.

La Tribune Afrique

NB: Les titre et sous titre sont de la rédaction.

Commentaires

Voilà le plus gros plaisantin de Côte d'Ivoire, Affi N'guessan, l'homme qui s'est battu pour tourner la page de notre grand leader Gbagbo, en vendant son âme à Alassane Ouattara. Sans rien avoir en retour. Alassane Ouattara l'a ignoré en retour. Il croyait qu'il allait être ministre on l'a doublé. Il croyait qu'on allait enterrer le FPI de GBAGBO pour son Fpi de pactille, le terrain a prouvé le contraire et le FPI de GBAGBO s'est imposé à Ouattara. Malgré cela, il est devenu menteur et violent comme Ouattara. Tout le monde le fuit aujourd'hui car même ceux qui le suivaient on vu son jeu diabolique. Affi insulte tout le monde et GBAGBO en premier, mais jamais on ne le voit insulter Ouattara. ça c'est quel opposant ça. Il a tellement peur de Ouattara. Toutes ses attaques sont dirigées contre Gbagbo mais jamais contre Ouattara. Sache Affi que tu es fini pour toujours, tu ne sera jamais rien dans ce pays. Rien car seul la fidélité paye et non la trahison.