Côte d'Ivoire: Echauffourées entre élèves et policiers à Abidjan

Par APA - Echauffourées entre élèves et policiers à Abidjan.

© Autre presse par DR Echauffourées entre élèves et policiers à Abidjan le 19 mars 2019 à l'appel à manifester de la FESCI.

Des échauffourées entre élèves et policiers ont éclaté mardi dans plusieurs établissements scolaires à Cocody, un quartier huppé dans l’Est d’Abidjan, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

A l’invitation de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI, la plus grande association d’élèves et d’étudiants du pays), des élèves et étudiants projetaient des manifestations pour réclamer la reprise des cours perturbés dans le pays depuis fin janvier en raison d’une grève d’enseignants.

Ainsi au lycée classique d’Abidjan et au lycée moderne de Cocody, deux grands établissements scolaires de Cocody, une bagarre a opposé policiers et élèves.

Finalement, peu avant la mi-journée, les forces de police qui patrouillaient aux encablures de ces deux établissements avec un dispositif impressionnant anti-émeute de la police ont pu disperser les manifestants qui ont riposté par des jets de pierre avant de capituler.

Le 26 février dernier, des élèves et étudiants se réclamant de la FESCI avaient organisé une marche pacifique à Abidjan et dans plusieurs villes du pays pour réclamer la reprise des cours. Cette manifestation s’était déroulée sans incident majeur à Abidjan où la marche a même été encadrée par la police.

Depuis fin janvier, une crise secoue l’école ivoirienne. Une grève d’enseignants paralyse le système éducatif perturbant les cours à Abidjan et à l’intérieur du pays. Les enseignants grévistes revendiquent entre autres, la revalorisation des indemnités de logement et l’intégration à la fonction publique du résiduel des radiés de 2014.

Malgré l’ouverture d’un cadre de négociations entre gouvernement et enseignants grévistes à la mi-février, le système éducatif continue d’être perturbé dans le pays. Alors que certaines organisations syndicales ont appelé à la reprise des cours, d’autres maintiennent encore leur mot d’ordre de grève.

Jeudi dernier, le ministère ivoirien de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, a annoncé, le dégel des comptes des enseignants grévistes « qui ont effectivement repris les cours ».

Pour sa part, le gouvernement ivoirien notait mercredi au terme d’un Conseil des ministres, que les cours sont « effectifs» dans les écoles primaires de Côte d’Ivoire, mais « mitigés » dans le secondaire, assurant que les négociations avec les grévistes se poursuivent pour que l’école reprenne dans les « plus brefs délais ».

LB/ls/APA

Commentaires

ADO solution voilà ta solution pour l'école ivoirienne.

PATRIOTES,
Voici ma lecture de l'atmosphère politique actuelle en Côte d'Ivoire.
1 - Cette atmosphère débouchera sur une guerre qui mettra fin au pouvoir crapuleux des étrangers en Côte d'Ivoire. Pays dont le pouvoir politique a été usurpé par un mossi mais, hélas, aidé dans son entreprise par des natifs ivoiriens qui y trouvaient des intérêts abondants, pour eux-mêmes comme pour leurs proches. Mais l'important sera la défaite du mossi et de sa bande de criminels malgré que sa milice est équipée par l'état d'israël.
2 - Des magouilles sont actuellement en cours pour voir soro finir à la CPI après qu'on lui a imputé tous les péchés d'israël à propos de la crise ivoirienne. PAPA et CHARLES étant acquittés, le monde entier ayant ses yeux braqués sur les criminels wattra alassassin dramagène et soro, ce dernier doit être sacrifié. Tandis que le mal élevé burkinabé doit être protégé par des intérêts liés à sa criminelle de dominique.
3 - Des leaders de l'opposition et des intellectuels opposés à la crapulerie du mossi mal élevé seront menacés dans leur existence à l'approche de 2020 s'ils ne le sont déjà. Beaucoup échapperont. D'autres y laisseront leur vie.
4 - Le Ciel se manifestera et agira par des phénomènes perceptibles par tous.
5 - En ce jour-là, le mossi mal élevé, sa mauvaise dominique et leurs complices regretteront d'exister et maudiront ceux qui leur ont fait voir le jour.
6 - Le Peuple Ivoirien et les Anges chanteront et loueront Jésus-Christ.
7 - Après ces événements douloureux qui verront la victoire du Ciel et des hommes de bonne volonté sur le Diable et ses représentants en Côte d'Ivoire, ce Pays renaîtra. Et la paix y règnera mais d'abord par les coeurs renouvelés.
8 - Détrompons-nous : la réconciliation en Éburnie viendra de Jésus-Christ et non des hommes.
Comprennent qui pourront.
NB : tous les pays qui furent complices du couple diabolique en Côte d'Ivoire par le passé. Tous ceux qui le seront à l'avenir. Eux tous finiront par connaître des événements douloureux pour avoir défié Dieu et la Vierge. Ces pays seront étonnamment défaits lorsqu'une guerre les opposera à un ou à d'autres pays. Soit ces pays disparaîtront soit ils mettront beaucoup de temps à s'en remettre. Ce, parce qu'ils ont pensé pouvoir substituer leur volontés à Celle de Dieu sur la terre, et y accomplir les leurs en lieu et place de l'Accomplissement de la Volonté du Seigneur.
Eux qui par leurs méfaits s'opposent aux desseins d'Amour et de Bonté de Dieu pour l'Humanité.