Après la réunion de l’Apf à Rabat, Guillaume Soro : « Nous avons vécu l’un des plus tumultueux sommets de l’Apf, le coup d’Etat n’a pas eu lieu »

Par Linfodrome - Après la réunion de l’Apf à Rabat, Guillaume Soro « Nous avons vécu l’un des plus tumultueux sommets de l’Apf, le coup d’Etat n’a pas eu lieu ».

Guillaume Soro, 1er vice-président de l'Apf et Jacques Krabal, Secrétaire général de la L'Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Avant de quitter le Maroc où s’est tenue la 27ème Assemblée de l’Assemblée régionale Afrique de l’Apf, l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a fait un point de cette rencontre qu’il présente comme l’une des pires qui ait eu lieu. Toutefois, le 1er vice-président de l’institution dit avoir été réconforté dans sa posture actuelle, clamant l’échec d’un coup d’Etat contre lui.

Chers Tous,

Les lampions se sont éteints sur la 27e Assemblée Régionale Afrique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF).

Je veux ici remercier Monsieur JACQUES KRABAL (qui ne contredira pas) que nous avons vécu l’un des plus tumultueux (pour ne pas dire pire) sommet de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie

JACQUES KRABAL a su courageusement faire respecter les textes. La propension et la tentation à les transgresser étaient trop fortes. Je me désole de voir notre organisation décliner sous les coups de boutoirs de parlementaires stipendiés auxquels M. KRABAL a su faire face donnant une lueur d’espoir à la démocratie.

L’APF ne sera jamais le nid de parlementaires peu soucieux de la démocratie et de l’Etat de Droit. Dura lex, sed lex. Bravo à toute l’équipe de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie.

Venus dans l’unique but de m’humilier (quel programme ?). Je repars de Rabat stoïque et conforté dans mes prérogatives de 1er Vice-Président de l’APF. Le coup d’Etat n’a pas eu lieu.

Guillaume Kigbafori SORO

NB: Le titre et le chapeau sont de la Rédaction

Commentaires

La francophonie est une nuisance pour l'afrique Cela sert a nous endormire . Ns dominer pour mieux nous piller.