Affaire "l’État de Côte d’Ivoire s’oppose au retour de Gbagbo" : "Il y a eu une mauvaise interprétation" (Gon Coulibaly)

Par Pressecotedivoire.ci - Affaire "l’État de Côte d’Ivoire s’oppose au retour de Gbagbo". "Il y a eu une mauvaise interprétation" (Gon Coulibaly).

Abidjan le jeudi 20 février 2020. Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a tenu sa conférence de presse annuelle.

Le Premier ministre de Côte d’Ivoire, Amadou Gon Coulibaly, pense qu’il y a eu une mauvaise interprétation de l’action des avocats de l’État de Côte d’Ivoire demandant à la Cour pénale internationale de maintenir l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, en détention. "Il y a eu une mauvaise interprétation", a-t-il soutenu, lors d’une conférence de presse, ce jeudi, à la Primature.

"L’État a des avocats qui sont à la Cour pénal internationale. En fonction de l’évolution de la situation, ils prennent leurs responsabilités sans forcément référer au chef de l’État", a-t-il expliqué. Ajoutant que "c’est une question de justice".

"Notre position au niveau gouvernemental, c’est que nous n’interférons pas dans les affaires de justice", a précisé le Premier ministre. Selon qui, le gouvernement ne fait que prendre acte des décisions de La Haye.
"Nous attendons que la procédure judiciaire au niveau de la CPI suive son cours", a conclu le chef du gouvernement sur ce chapitre.

Modeste KONE