3 meetings éclatés samedi à Abidjan et une marche à Paris : L’opposition augmente la pression contre Ouattara

Par Ivoirebusiness - 3 meetings éclatés samedi à Abidjan et un à Paris. L’opposition augmente la pression contre Ouattara.

L'opposition ivoirienne a bandé ses muscles en faisant descendre plusieurs milliers de personnes dans la rue ce samedi à Abidjan et sur les bords de la Seine à Paris, par l'organisation simultanée de 3 meetings pour obliger le président Alassane Ouattara à retirer son 3e mandat illégal, et obtenir l’application des ordonnances de la cour africaine des droits de l’homme validant les candidatures du président Laurent Gbagbo et du Premier ministre Guillaume Soro à l’élection présidentielle.

Réunie au sein des trois grandes coalitions à savoir, EDS de Laurent Gbagbo, CDRP de Konan Bédié, et GPS de Guillaume Soro, l’opposition ivoirienne a organisé ce samedi 26 septembre 2020 à Abidjan, plusieurs meetings éclatés à Abidjan à la Place Akossi Bendjo d'Abobodoumé (Ouest), au stade de Gonzagueville à Port Bouët, au stade d'Anono à Cocody, et une grande marche de la place de la Bastille à la place de la République à Paris, pour exiger le retrait de la candidature controversée du chef de l'Etat, la dissolution du conseil constitutionnel et de la commission électorale indépendante, et l'application de l'arrêt de la cour africaine des Droits de l'homme validant les candidatures des présidents Laurent Gbagbo (FPI/EDS) et Guillaume Soro (GPS) à l'élection présidentielle.

Et l’opposition annonce pour très bientôt la mise en application effective du mot d’ordre de désobéissance civile lancé contre le régime d’Alassane Ouattara.

Nous y reviendrons.
Serge Touré