Côte-d’Ivoire: Soro “salue” Blé Goudé et se “rend disponible” au sein de la plateforme des anciens de la FESCI

Par Alerte info - Côte-d’Ivoire. Soro “salue” Blé Goudé et se “rend disponible” au sein de la plateforme des anciens de la FESCI.

Les anciens secrétaires généraux de la Fesci lors de leur rencontre avec Guillaume Soro, président de l'Assemblée nationale, à sa résidence d'Abidjan, le Dimanche 18 mars 2018.

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro a “salué” Charles Blé Goudé, ancien responsable de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), et souhaité que “personne ne (soit) heureux de ce qui arrive” à l’ex-leader des “jeunes patriotes’’, dont le procès est en cours à la Cour pénale internationale (CPI), à une rencontre avec les membres du plus grand syndicat estudiantin dimanche.

“Je veux saluer Blé Goudé”, a affirmé M. Soro, ex-secrétaire général de la fesci de 1995 à 1998, ajoutant: “Personne ne peut être heureux de ce qui arrive à l’un d’entre nous, personne ne doit se réjouir”.

Accusés de “crimes contre l’humanité” commis lors des violences post-électorales de 2010 à 2011, M.Blé Goudé comparait depuis janvier 2016 devant la CPI

Face aux anciens responsables de la fesci dont Augustin Mian, Karamoko Yayoro, Martial Ahipeaud et Blé Guirao, Dimanche 18 mars 2018, il a salué des ex-leaders détenus, appelant à “prier” pour ces membres dont son directeur du protocole, Souleymane Kamaraté dit “Soul to Soul”.

Le président de l’Assemblée nationale a précisé que la rencontre qui se veut “fraternelle” n’a pas eu lieu plutôt pour ne pas “gêner qui que ce soit”, affirmant “que chacun assume ses positions”

Eugène Djué, un ex-secrétaire général et porte-parole de la délégation avait déploré auparavant des critiques de personnes qui ont qualifié des ex-secrétaires généraux, inititeurs de l’échange avec Guillaume Soro, de “vendus”.

“Il faut qu’on ait aucun complexe quand nous nous retrouvons”, a dit M.Soro qui a “promis de se “rendre disponible”, au sein de la plateforme des anciens de la fesci.

Soro affirme qu’il n’a “pas d’agenda caché pour 2020”
Le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro a affirmé dimanche qu’il n’a “pas d’agenda caché pour 2020”, en rencontrant les anciens responsables de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), précisant que sa réunion avec les membres du plus grand syndicat estudiantin est “désintéressée”.

“Il n’y a pas de sorcellerie ni d’agenda caché”, a indiqué M.soro, à l’entame de son discours, précisant qu’il s’agit d’une rencontre “désintéressée (et) fraternelle”.

Le président de l’Assemblée nationale, ex-secrétaire général de la fesci de 1995 à 1998, échangeait avec plus de 100 anciens membres et responsables du syndicat à son domicile à Marcory, au sud d’Abidjan.

“Que personne ne s’effraie, ce n’est pas pour 2020”, a-t-il lancé, promettant de prendre “toute la place qui lui est réservée” au sein de la plateforme des anciens fescistes.

“Au-delà des protestations, nous nous retrouverons”, a assuré Guillaume Soro, appelant ses “camarades” à n’avoir “aucun complexe”

Avant lui, Eugène Djué, un ex-secrétaire général et porte-parole de la délégation, a précisé que les fescistes ne se sont pas rendus chez M.Soro pour “faire la politique”, accusant des personnes d’avoir traité les membres de “vendus”.

“Celui qui dit que nous sommes vendus, c’est parce qu’il est achetable”, a tranché Guillaume Soro

Alerte info

Commentaires

Vous là vous êtes gaou ou bien. On vous dit de commenter les articles on ne sait pas ce que vous écrivez. Vous êtes analphabètes ou quoi.