CPI/ Affaire Gbagbo et Blé: Le juge-président s'en va

Par Linfodrome - CPI/ Affaire Gbagbo et Blé contre Bensouda. Le juge-président Cuno Tarfusser s'en va.

CPI. Le juge-président Cuno Tarfusser s'en va.

Le juge en charge du dossier de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, s’en va. Le magistrat italien, Cuno Tarfusser est en fin de mandat avec la Cour pénale internationale (Cpi). L’information, publiée par le confrère ivoirien ‘’Le Temps’’, est conformée par le porte-parole de la Juridiction internationale, interrogé à cet effet. Fadi El Abdallah, a annoncé, le départ, dans le mois de mars prochain, du président de la première Chambre préliminaire de la Cpi, qui épuise ses 9 ans de mandat, d’ici le 10, ou au plus tard le 23 mars 2018, date de sa prise effective de fonction.

Ce départ du juge en charge du dossier marque un tournant décisif dans la conduite de l’affaire conjointe Laurent Gbagbo et Blé Goudé vs le Procureur. Le dossier, encore loin d’être à son terme, pourrait être évacué avec célérité dans les semaines et mois à venir. En effet, conformément aux dispositions de la Cpi, notamment en son article 39 du paragraphe 9 cité par Fadi El Abdallah, « un juge affecté à une chambre de première instance ou d’appel, qui a commencé à connaître devant cette Chambre d’une affaire en première instance ou en appel, reste en fonction jusqu’à la conclusion de cette affaire ».

Ainsi, Cuno Tarfusser part, en réalité, sans partir. Le juge-président devra conclure l’affaire Laurent Gbagbo et Blé Goudé vs le Procureur avant de dire ses adieux à la Cpi. Ces derniers mois, l’on a senti cette volonté dans les agissements du magistrat italien, qui semblait de plus en plus pressé d’en finir avec dossier. Les auditions de plusieurs témoins ont été expédiées au procès, si ce n’est la pression qu’il mettait sur les parties pour accélérer les procédures.

Par moment, des problèmes de moyens ont été évoqués, mais le juge-président, visiblement, a donné l’air d’un homme pressé pendant les audiences des derniers mois de 2017. Aujourd’hui, l’on comprend cet empressement de Cuno Tarfusser qui semble vouloir en finir avec le dossier pour se donner un peu de répit. L’on ne serait donc, pas surpris que la procédure de célérité qu’il a entamée se poursuive pour lui permettre de gagner du temps et de finir sa mission à la Cpi.

Faut-il le rappeler, la dernière décision de la Cour a renvoyé le Bureau du Procureur à déposer dans un délai d’un mois, une réquisition pour donner de la consistance aux charges évoquées contre les accusés. Ce qui pourrait déterminer ou non de la poursuite ou de l’abréviation du procès, qui est à un tournant décisif ces dernières semaines.

Le Juge, Cuno Tarfusser, il est bon de le souligner, avait milité, argument à l’appui, lors du dernier examen de la situation de l’ex-président ivoirien, pour sa libération provisoire. Le juge-président s’était désolidarisé de ses pairs, mais, mis en minorité, Laurent Gbagbo n’aura pas pub recouvrer cette liberté requise par ses avocats.

F.D.B

Commentaires

L'affaire sera totalement pliee d''ici Mai-Juin Sans plus.
C'est deja fini C'est la honte qu'on gere actuellement.
Comment Les comploteurs comptent sortir de leur propre piege ?
C'est a ca on assiste en ce moment.
Sinon it's done. C'est fini. Abana.
Rendons toujours gloire a Dieu. Il fait Les choses en son temps et comme Il le veut.

Nous avions souhaité aller jusqu'au bout mais la honte que vous occidentaux voulez gérer de cette façon grotesque n'est pas amicale. Pourquoi vouloir être pressé maintenant alors que pendant plus de 2 ans des analphabètes ont défilé là?Soyons sérieux. Vous voyiez avoir affaire à qui?Le Woody a toujours eu un temps d'avance. Le monde entier sait désormais ce qu'est l'onu,L'UEet la francafriqe. Les nouvelles générations ne se laisseront plus faire comme les moutons de soit disant chefs d'états d'aujourd'hui.

Un militant du PDCI me disait un jour votre Gbagbo là quand on croit que c'est fini pour lui ,c'est là il rebondit. GBAGBO sortira victorieux du combat contre les Satans du monde.Le juge va finir son travail proprement en faisant sortir le woody de cette prison et rentrer dans l'histoire.

Tchoco tchoco nos temoins passeront.
Si c'est pas a la CPI ca sera devant le tribunal africain ou en CI quand la justice pour tous s'installera. Le monde doit savoir sur les vrais massacreurs des ivoiriens.
Mais avant, nos 2 JOSEPH doivent etre liberes.
C'est pas negociable.
Ooooooooohhhhhh. Honte aux rebelles et leur pere dramane
Ooooooooohhhhhh Honte a la France et a l'onu
Ooooooooooooh Honte a Campano et Fatou.

mandat recu merci
je te presente un site, il suffit de t(inscrire et resoudre le captcha et tu est paye 0.10$ et des que tu fais 100$ tu peux retirer soit par Western Union, Visa ou btc ou paypal http://usdmoney.club/6877439686912/