Côte d’Ivoire : Philippe Serey-Eiffel limogé du cabinet du Premier ministre

Par Jeune Afrique - Côte d’Ivoire. Philippe Serey-Eiffel limogé du cabinet du Premier ministre.

Philippe Serey-Eiffel, ex-directeur de cabinet d'Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre ivoirien. © DR / Gouvernement Côte d'Ivoire.

Par Baudelaire Mieu - Correspondant à Abidjan

Le très influent directeur de cabinet d’Amadou Gon Coulibaly, qui avait rang de ministre, a été remercié ce 6 décembre. Il est remplacé par Emmanuel Ahoutou.

C’était jusqu’à ce mercredi un des hommes les plus puissants et les plus secrets de l’exécutif ivoirien. Philippe Serey-Eiffel a été limogé aujourd’hui de son poste de directeur de cabinet du Premier ministre. Il ne quitte pourtant pas totalement Amadou Gon Coulibaly, puisqu’il devient l’un de ses très nombreux conseillers spéciaux.

Pour lui succéder, c’est un membre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) qui a été choisi. Emmanuel Ahoutou, arrivé à la primature sous Daniel Kablan Duncan, y était jusqu’alors directeur de cabinet adjoint. L’économiste a également travaillé auprès de Charles Diby-Koffi, du temps où ce cadre du PDCI était ministre de l’économie.

Discret et redouté

Le limogeage de Philippe Serey-Eiffel est une surprise. Très craint, ce Franco-Ivoirien qui avait rang de ministre depuis 2011 était le seul blanc à siéger en Conseil des ministres. Cet homme discret est un des proches d’Amadou Gon Coulibaly.

De 2011 à 2017, lorsque ce dernier était secrétaire général de la présidence, Serey-Eiffel était ainsi secrétaire général délégué. Quand Gon Coulibaly est nommé à la primature, début 2017, il emmène Serey-Eiffel avec lui.

Omnipotent, il suivait tous les dossiers économiques et financiers. Mais ces derniers temps, on lui reprochait de prendre trop de liberté et d’initiatives personnelles.

Des débuts en 1973

Philippe Serey Eiffel, 64 ans, a fait ses débuts dans l’administration ivoirienne, sous Houphouët-Boigny. En 1973, il entre à la Direction et contrôle des Grands travaux (DCGTX), puis en prend la tête en 1990, à la faveur de l’arrivée d’Alassane Dramane Ouattara (ADO) à la Primature. Un poste d’où il sera limogé par Henri Konan Bédié en 1994.

En 2011, lorsqu’ADO accède à la présidence, Serey-Eiffel revient au cœur du pouvoir. Il est alors nommé conseiller du président de la République chargé de gérer les affaires économiques et les infrastructures. Proche du président, ce descendant du constructeur de la Tour Eiffel, propriétaire d’un vignoble en France, était aussi l’un des sommeliers de la présidence.

Lire la suite sur...http://www.jeuneafrique.com/500004/politique/cote-divoire-philippe-serey...

Commentaires

En 2015 Nous avons eu notre premier contact avec le bitcoin quand il coûtait encore 250$ (162500fcfa) nous avons hésité, nous n'avons pas cru et nous sommes restés comme observateurs du bitcoin. En 2017, en ce jour du 7 décembre 2017 le bitcoin a atteint 14100$ (9650000fcfa) affolant du coup tous les compteurs. Mais le bitcoin n'a pour autant pas fini d’émerveiller tout le monde. le bitcoin dans son ADN est spécifiquement conçu pour évoluer. Il serait souhaitable que les uns et les autres fassent un clin d’œil au bitcoin au risque de se mordre les doigts dans quelques mois. Avons nous le droit d'ignorer encore le bitcoin? Chacun doit logiquement se mettre en ordre de bataille en vue d’acquérir quelques bitcoins surtout que les prévisions parlent d'un bitcoin à 100000$ (65000000fcfa) pour la fin 2018.
Dans un passé encore récent le bitcoin était considéré comme du vide et une escroquerie intellectuelle.Mais aujourd'hui force est de constaté les performances et la solidité du bitcoin et sa capacité à nous permettre de sortir de la précarité. je pourrai dire sans me tromper que le bitcoin est un don de dieu à toutes les personnes qui avaient perdu espoir dans cette vie.
pour plus d'informations appelez au 04633942 ou ecrire à reussirsurlenet2@gmail.com