Côte d'Ivoire/ Mutinerie: La Coalition de l'opposition EDS dénonce la légèreté du pouvoir face aux mutins

Par Ivoirebusiness - Côte d'Ivoire/ Mutinerie. La Coalition de l'opposition EDS dénonce la légèreté du pouvoir face aux mutins et soutient les travailleurs en lutte.

Déclaration de « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté » suite à la mutinerie dans l'armée

I Les faits

Le jeudi 11 mai 2017, au cours du journal télévisé de 20heures, la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) a retransmis sur les antennes de la Première chaîne, une rencontre, au palais de la Présidence de la République entre le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara et une délégation des 8500 soldats qui avaient bruyamment manifesté leur mécontentement en janvier dernier en réclamant une prime de 12 millions qui aurait été promise à chaque soldat avant d’être engagé dans la guerre née du contentieux électoral de décembre 2010. A l’issue de cette rencontre le porte parole des soldats a promis à son interlocuteur du jour une renonciation définitive à toute revendication d’ordre financier ; c’est-à-dire le reliquat de 7 millions que Alassane restait devoir à ses soldats.
Le vendredi 12 mai 2017, pour protester contre les conclusions de ladite rencontre et réclamer le paiement intégral du reliquat de leur prime, les premiers coups de feu se sont fait entendre dans les casernes de Bouaké avant de s’étendre à Abidjan et à plusieurs villes de l’intérieur du pays. Les jours suivants les soldats ont érigé des barrages au niveau des corridors des villes de l’intérieur et sur plusieurs rues d’Abidjan, avant de se livrer à un véritable rodéo dans les rues de Bouaké, de Daloa, de Korhogo, etc….
Le bilan de ces 4 jours de mutinerie est très lourd. L’on a enregistré au moins trois (03) morts dans la population civile ; plusieurs dizaines de blessés dont des cas graves ; des domiciles pillés, des véhicules administratifs et privés emportés et bien d’autres dégâts matériels importants.
Le mardi 16 mai 2017, le Ministre en charge de la défense a annoncé, sans plus de précision, un accord intervenu entre l’Etat Major Général des armées et les mutins qu’il a appelé à regagner les casernes.
Des mutins, interrogés sur les chaînes de radios et télévisions étrangères affirment avoir obtenu satisfaction ; c’est-à-dire le paiement immédiat de 5 millions à chaque soldat et 2 millions devant être payés à chacun dès juin 2017.

II Notre Analyse

« Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté »(EDS) après une lecture minutieuse de la situation note que:
– M. Alassane Ouattara, alors candidat à l’élection présidentielle, dans le dessein de chasser le Président Laurent Gbagbo du pouvoir, a contracté une dette privée vis-à-vis des mercenaires qui l’ont installé au pouvoir par la force ;
– Après le coup d’Etat international perpétré contre le Président Laurent Gbagbo, M. Ouattara a engagé 8500 de ses mercenaires dans l’armée de Côte d’Ivoire en obligeant ainsi le contribuable ivoirien à supporter la dette privée qu’il a contracté, en plus du traitement mensuels de ces éléments;
– A l’issue de la mutinerie de janvier dernier, M. Ouattara ayant payé à chaque mutin la somme de 5 millions, a promis un échéancier pour le reliquat de 7 millions et dont l’exécution devrait prendre fin en mai 2017.
– Pour ne pas faire face à ses engagements vis-à-vis de ses soldats, M. Ouattara a organisé une mascarade au palais présidentiel, le jeudi 11 mai 2017 à l’issue de laquelle il a fait dire à un groupe de soldats qu’ils renonçaient définitivement à leur revendication financière.

– C’est cette démarche de fuite en avant qui a mis « le feu aux poudres ; »

– M. Ouattara, en l’espace d’un mois (mai-juin) va débourser plus de 59 milliards auxquels s’ajoutent plus de 42 milliards FCFA débloqués en janvier dernier. Soit un total de plus de 101 milliards de FCFA au profit des mutins

– Pendant ce temps, les fonctionnaires et agents de l’Etat sont sommés d’observer une trêve sociale, là où ils sont en droit d’attendre de l’Etat des meilleures conditions de vie et de travail, les paysans sont obligés de se contenter de 700 FCFA le prix du Kg de cacao, là où la gouvernance Gbagbo leur donnait 1200 FCFA par kg ; le niveau de vie des populations continue de se dégrader du fait de la cherté de la vie, etc….

III Notre position
« Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) :
– S’incline devant les dépouilles des morts, adresse ses sincères condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés;

– Exprime tout son soutien au peuple ivoirien qui a terriblement souffert des conséquences de ces quatre jours de mutinerie ;

– Se tient aux côtés des opérateurs économiques qui ont subi d’énormes préjudices ;

– Condamne la légèreté avec laquelle les tenants actuels du pouvoir gèrent ce dossier des soldats ;

– Dénonce l’incapacité du régime à garantir la quiétude au peuple de Côte d’Ivoire ;

– Soutient les travailleurs de Côte d’Ivoire en lutte pour l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie.

Fait à Abidjan, le 17 mai 2017
Pour EDS
Le Président
Pr. Georges-Armand Ouégnin

Commentaires

L'opposition instruit beaucoup. Ainsi, les opposants deviennent sages et font des analyses objectives. Mais une fois au pouvoir, ils se construisent un avenir radieux et oublient d'où ils viennent. 10 années de guerre et 10 années où certains refondateurs et rebelles se sont construits un empire financier. On narguait les universitaires et les fonctionnaires. Nous sommes tous docteurs, doctorat c'est quoi. Il n'y a pas d'argent parce qu'il y a la guerre, et pendant ce temps, les jeunes de la galaxie patriotique s'enrichissaient. Des individus comme Amani N'guessan devenait insolemment riches avec l'argent des contribuables. Un ministre peut il devenir milliardaire en Côte d'Ivoire s'il n'y a pas de pots de vins (3 millions cinq cents mille F CFA/mois; x12= quarante deux millions CFA/an; avec avantage arrondissant à soixante millions par an soit 5 millions par mois) En 10 ans sans dépenses cela fait six cents millions. D'où vient il certains de nos ministres sont des milliardaires après un poste ministériel? Sangaré, Inspecteur d’État s'est tu en son temps. Pourquoi parle-t-il aujourd'hui? Quand Mamadou Koulibaly disait l'APO a échoué, où était Sangaré pour le soutenir? Quand Koulibaly disait Tagro doit démissionner. Blé et Simone le fustigeaient. Dans ce pays, certaines personnes pensent qu'elles ont le monopole de l'intelligence; ainsi de la parole. Je pense donc que tout ce qui se passe est l'époque Nebuccanetsarienne. 7 ans dans la forêt avec des ongles et des cheveux longs pour réfléchir à sa condition actuelle et d'avant pour comprendre que c'est Dieu qui élève et c'est lui qui abaisse.
Tôt ou tard, le RDR va perdre le pouvoir, un autre parti ou groupe de personnes viendront, mais les choses doivent changer. Gbagbo était au milieu des agneaux au dedans de loup. Il y avait des traitres dans son camp et des sorciers en face de lui.
Aujourd'hui vous soutenez les travailleurs de Côte d’Ivoire en lutte pour l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie. C'est très bien et même très excellent! Alors vous êtes en sursis pour votre comportement d'hier. Nous espérons que vous allez être comme Gbagbo qui, lui était trop généreux dan un milieu trop miné par de mauvais conseils.

Zamina si mokochi et le RDR pouvaient voler seulement comme tout les pouvoirs en Afrique et laisser les pauvres se debrouiller avec leurs petits commerces, leurs petits tu dis pour dormir, leurs produits comme le cacao, le cafe, le palmer se vendre bien, manger a leur faim, s'amuser, etre libres avec la famille au complet, on pouvait les prendre comme ca.
Mais mokochi a arteri en CI qui n'est pas son pays pour le gouverner en divisant, menacant, sans respect pour les lois, les autorites et institutions . Ds l'opposition, au lieu de construire, il a detruit tout avec sa rebellion qu'il a levee et financee.
Enfin, lui depuis l'opposition a rendu la CI ingouvernable.
Quand il a pris le pouvoir grace aux armes, il a continuer de sevir, terroriser, emprisonner, tuer, exproprier, torturer, violer , diviser, voler toutes les richesses du pays .
Pendant ce temps, les gens de son propre camp et le peuple de CI continue de mourir a petit feu ds la misere totale.
Le cacao qu'on avait promis de vendre a 2000 f le kg la ou on le venait a 1100 f sous Gbagbo ne se vend meme plus. On nous racontes des inepties pour expliquer ca.
Quand on leur demande pourquoi le Ghana n'a pas ce probleme, ils restent muets.
Ils savent que c'est le systeme francais qui fait ca mais ils font des discours pour qu'on y reste pour conserve leur pouvoir.
Sous mokochi, ils faut tuer, mentir et etre violent pour amassed des fortunes.
Sous Houphouet, Bedie, Guehi, Gbagbo qui etaient les enfants de ce pays, on Volant et le peuple vivant bien a l'aise. On ne tuait pas les Ivoiriens pour recevoir des millions.
Sous Gbagbo, la rebellion de mokochi avait divise le pays en deux, Pillai et tuait au Nord, et Gbagbo et la refondation reussissait a faire vivre ce pays ce pays ds la joie. Le cacao se vendait. Chacun se debrouillait avec son petit commerce. Les fonctionnaires etaient payes. Les journalistes et opposants ne remplis saint pas les prisons. Les prix ne montant pas tous les jours. On n'attendait pas des mutineries chaque mois...........
Donc si de Houphouet jusqu' a Gbagbo, les regimes ont vole, on ne peut pas comparer ces voleurs aux grands crimnels voleurs , menteur et tueurs qui nous gouvernent ds le denuement total.
Qqun de sense ne peut meme comparer ce regime RDR a un autre regime.
Citer les Sangare, Amani et Mamad'ou Koulibaly comme exemples de milliardaires en 10 ans et occulter les caporaux tueurs devenus miltimilliardaires overnight grace aux pillages des agences de Bceao et autres est etre tres malhonnete et dangereux.
Les regimes Ivoiriens ont vole certes mais n'ont pas tue et affame les Ivoiriens leurs freres. Les Ivoiriens mangeaient aussi sans se plaindre.
Ce regime sanguinaire du mokochiest du jamais vu en Ci.
On ne compare pas ce qui n'est pas comparable.
Et pourtant on nous crie ici qu'avec le work fatche PHD en economie, l'ivoirien allait etre plus heureux que sous les regimes precedents.
Regardez comment ces fossoyeurs de notre economie vident les caisses de l'etat et empruntent pour payer leurs mercenaires recrutes pour massacrer les Ivoiriens sans rendre compte comme si c'etait leur plantation.
Ont-Il tenu a gouverner ce pays en massacrant les Ivoiriens pour piller son economie comme des pirates ?
Donc nous les Ivoiriens, ds notre ensemble, on prefere un voleur qui mange et me laisse manger mon riz couche en paix, vendre mon cacao, me soigner, dormir ds ma maison, vivre en Harmonie ds m'a famille et avec les voisins, enfin jouir de ma liberte.......... qu'aux pirates venus d'on ne sait ou voler tout, mettre le pays a genoux, tuer impunement et nous affamer.
Apres l'enquete des caches d'armes, on exige aussi une commission d'enquete sur les milliards verses aux mercenaires.
C'est ca les questions du jour au lieu de parler de ceux que vous avez enleve parcequ'ils protegeaient mieux les Ivoiriens et les ressources de leurs pays.