Parti unifié: Depuis l’Elysée, Ouattara « en phase » avec Bédié malgré la déclaration de Daoukro….

Par Afrikipresse - Parti unifié. Depuis l’Elysée, Ouattara « en phase » avec Bédié malgré la déclaration de Daoukro….

Alassane Ouattara reçu à l'Elysée le 20 avril 2018 par Emmanuel Macron.

Ce Vendredi 20 avril 2018, à l’issue de son 3ème entretien à l’Elysée avec son homologue français, Emmanuel Macron, le chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara, a répondu à une question relative au Rhdp et à la sortie du Président Bédié sur le sujet, la veille.

Alassane Ouattara n’a pas voulu faire de la position exprimée par le Président du Pdci, un problème majeur. Le chef de l’État ivoirien a préféré insister sur la bonne marche de son pays, et sur le caractère positif des principaux indicateurs économiques. Il a plutôt précisé que dans le cadre du Rhdp, ce sera bel et bien le meilleur profil et candidat ( Président et vice-président ) qui sera choisi, dans le cadre de l’alternance, en 2020.

La veille à Daoukro, tout en précisant qu’il tenait toujours à un cadre issu du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié avait toutefois admis des discussions avec les autres partis, dans ce cadre. Il a aussi, pour la première fois, également endossé le qualificatif de « meilleur », un qualificatif déjà usité par le Président ivoirien, depuis le lendemain de l’appel de Daoukro.

Au delà des désaccords bien réels, la position du chef de l’État ivoirien devrait apaiser, et empêcher une nouvelle polémique, même si son aîné Bédié a, plus ou moins « brisé les reins au projet du parti unifié », pourtant clairement « acté » et stipulé dans l’accord politique publié le 16 avril 2018. Les leaders donnent l’impression d’être en phase, même si la « guerre des nerfs continue », tout en sauvant les apparences.

On verra qui va craquer le premier, et sortira le plan de rupture, même si le Président Bédié, a clairement dit que son parti n’envisage aucune alliance avec l’opposition.

Alice Ouédraogo, avec Philippe Kouhon depuis le Palais de l’ Élysée

Commentaires

qui croirait que la France abandonnerait sa vache laitière qu'est l'Afrique (CFA) qui apporte plusieurs milliards d'Euros à la banque de France via son trésor .
il s'agit d'une question existentielle pour ce pays s'il faut exterminer tous les peuples ressortissants de ces pays car la vie d'un noir ne représente rien aux yeux des hommes politiques français .

le soucis auquel il font face est que les autres pays européens exigent leur part de gâteau alors ils demandent à ce que ces milliards pris à l'Afrique soient déposés à la banque Européenne et non à la banque de France ce qui explique la présence de Angela Merkel au congrès d'Abidjan récemment.

qui croirait que la France abandonnerait sa vache laitière qu'est l'Afrique (CFA) qui apporte plusieurs milliards d'Euros à la banque de France via son trésor .
il s'agit d'une question existentielle pour ce pays s'il faut exterminer tous les peuples ressortissants de ces pays car la vie d'un noir ne représente rien aux yeux des hommes politiques français .

le soucis auquel il font face est que les autres pays européens exigent leur part de gâteau alors ils demandent à ce que ces milliards pris à l'Afrique soient déposés à la banque Européenne et non à la banque de France ce qui explique la présence de Angela Merkel au congrès d'Abidjan récemment.