Mort de Brice Siessou: Évariste Méambly s'explique

Par Pôle Afrique - Mort de Brice Siessou- Évariste Méambly s'explique.

Mort de Brice Siessou. Évariste Méambly s'est expliqué le lundi 12 mars 2018 au cours d'une conférence de presse à Abidjan.

Les internautes n’attendaient plus que la version du député de Facobly et président du conseil régional du Guémon, dans l’affaire de la mort d’un jeune qui lui était proche. Évariste Méambly, accusé d’avoir orchestré la mort du jeune Yéhi Brice Siessou, a tenu une conférence de presse ce lundi 12 mars dans les locaux du quotidien l’Intelligent d’Abidjan à Angré Cocody. Il a dit sa part de vérité tout en démontant la thèse de l’assassinat volontaire, soutenue par le confrère César Etou, de la Voie Originale.

« Je n’ai rien à voir avec le décès de Brice. J’étais même surpris de le voir dans mon cortège. Lorsque je lui ai posé la question de savoir ce qu’il faisait dans mon cortège et de plus dans un de mes véhicules de sécurité, il n’a pu me répondre. Il m’a seulement dit « pardon papa, pardon ». Je l’ai appelé le samedi pour savoir comment il allait. Il m’a répondu, papa je vais bien et le lundi on m’annonce qu’il est décédé » s’est expliqué l’honorable Évariste Méambly, député de Facobly et président du conseil régional du Guémon.

La petite salle de conférence de l’Intelligent d’Abidjan dans la commune de Cocody, s’est avéré exiguë pour la séance de « gôpô » médiatique de Méambly Evariste. La presse a massivement effectué le déplacement pour avoir sa version des faits, accusé qu’il était d’assassinat sur le jeune Brice, ressortissant de sa région. Cette affaire avait enflammé les réseaux sociaux et les internautes attendaient impatients, d’être éclairés sur les circonstances de la mort du jeune homme. Mais le député de Facobly se dit innocent.

« Nous quittions mon domicile aux environs de 10h50 à bord des véhicules de mon cortège, quand aux environs du domicile du Président Laurent Gbagbo, on entend une détonation. Le cortège s’est immobilisé et des membres de mes véhicules sont descendus pour voir ce qui se passait. Il y a le chauffeur de mon Directeur général, Jean Claude qui a crié les mains sur la tête. C’est en ce moment qu’on a su que la détonation venait d’un de nos véhicules et qu’il y avait un blessé à l’intérieur. Nous avons donc conduit la victime aux urgences du CHU de Cocody, ensuite à l’Institut de Cardiologie du CHU de Treichville, puis à l’Institut de chirurgie digestive de ce même CHU, avant de nous rendre à la clinique Farah de Marcory. Nous avons fait tout ceci afin que le jeune Brice, encore vivant, reçoive les soins qu’il faut et se rétablisse. Là nous sommes le jeudi 22 février jusqu’au lundi 26 février, date à laquelle le jeune homme a rendu l’âme » a indiqué le député.

Selon lui, il fait l’objet d’une diffamation sur les réseaux sociaux et surtout de la part du confrère César Etou du quotidien « la Voie Originale », qui a couvert l’affaire depuis le début. Ce dernier aurait même rencontré les parents du jeune Brice. Pour Évariste Méambly, une affaire d’argent serait à la base de cet « acharnement inexpliqué » indique-t-il.

« Comme César Etou a fait des investigations et qu’il pense tout connaître, j’attends qu’il présente les preuves de ma culpabilité à la police criminelle et avec lui, tous mes détracteurs. Ils peuvent aller rencontrer le procureur de la République pour lui faire part de ce qu’ils savent. César Etou tient coûte que coûte à me salir et me faire passer pour un assassin. C’est une honte pour la profession. J’ai acquis tout ce que j’ai, à la sueur de mon front. Je ne connais pas de voie détournée encore moins de crimes rituels, pour être riche. Je suis la cible de ce journaliste depuis des années, pour lui avoir refusé la somme de 10 000 000 frs CFA, qu’il était venu me soutirer de la part d’Abou Drahamane Sangaré du FPI » a révélé le président du conseil régional du Guémon.

Les organisateurs de cette conférence de presse ont aussi invité le journaliste César Etou à réagir sur le sujet. Pour l’heure, le présumé coupable Kpao Parfait, auteur du coup de feu mortel qui a ôté la vie à Brice, a été arrêté. Il reste désormais à faire la lumière sur ce qui est considéré comme une mort accidentelle par Évariste Méambly, ou meurtre pour les internautes.

*Gopô: mixture de feuilles qui permet d’obtenir la vérité sur un meurtre, par ingurgitation par les présumés coupables qui survivent ou meurent en cas de culpabilité avérée.

Éric Coulibaly

Source : Rédaction Poleafrique.info

Commentaires

Merci Descieux,
je te contacterai via ton fils spirituel