Esclavage en Libye: rapatriement de 155 Ivoiriens

Par AFP - Esclavage en Libye. Rapatriement de 155 Ivoiriens.

Mardi 21 mars 2017. Abidjan. L `Aéroport Félix Houphouët Boigny le retour de 151 immigrés clandestins après leur tentative infructueuse de migrer en Europe via la Libye.

Abidjan - 155 migrants ivoiriens en Libye ont été rapatriés dans leur pays par avion lundi soir, a rapporté un journaliste de l’AFP à l’aéroport d’Abidjan.

"Il y avait 155 migrants dont 89 femmes et de nombreux mineurs", a précisé Issiaka Konaté, directeur des Ivoiriens de l’étranger. "La plupart était en détention dans ces centres à Zouara (côte libyenne, ouest)".

Visiblement fatigués et soulagés d’être revenus au pays, les migrants vont bénéficier de programmes de réinsertion, grâce notamment à l’aide économique européenne, selon M. Konaté.

Ces 155 migrants font partie d’un groupe de 595 au total que les autorités entendent rapatrier dans les prochains jours.

Le gouvernement ivoirien rapatrie régulièrement depuis 2015 des migrants en difficulté. Au total avant lundi, un peu moins de 1300 avaient bénficié de vols retour.

Leur extraction est "difficile", a expliqué une source de sécurité ivoirienne, soulignant l’anarchie régnant en Libye et la difficulté d’accès à Zouara.

"Je suis content d’être là", a affirmé à l’AFP Moussa Sanogo, 22 ans originaire de San Pedro (Ouest).

Il a passé 4 mois en Libye dans des "conditions pire que des animaux. Même à mon ennemi je ne souhaite pas cela", dit-il.

Il a raconté avoir été enfermé "dans une petite pièce avec 60 autres personnes" avec des "habits sales", sans "pouvoir se laver".

"Le matin, on te lève et on te fait travailler. Chantier, bâtiment, travaux dans les champs, ménage, tout... On te frappe tout le temps jusqu’à que le sang coule. Avec des bâtons, du fer... Tous on a des cicatrices sur le corps.

On te donne un bout de pain et un bout de fromage. On était des esclaves", ajoute-t-il, soufflant régulièrement ou secouant la tête en évoquant ses souvenirs.

"C’est impossible de dormir. On fait des cauchemars", conclut-il.

La semaine dernière, un documentaire choc de la chaîne de télévision américaine CNN avait révélé l’existence d’un marché aux esclaves près de Tripoli, vivement dénoncé en Afrique et en Europe.

"On n’a pas vu ces images. On nous a tout pris.

Téléphone, argent. Ils (geoliers) ne voulaient pas qu’on puisse filmer", a ajouté Moussa.

Depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, les passeurs, profitant du vide sécuritaire et d’une impunité totale en Libye, font miroiter à des dizaines de milliers de personnes cherchant une vie meilleure un passage vers l’Italie qui se trouve à 300 kilomètres des côtes libyennes.

pgf/jh

Commentaires

Il ne faut pas oublier les autres jeunes qui sont encore embrigadés là-bas en Libye. C'est des Criminels et qui ne s'arrêteraient pas là et il va falloir que les Jeunes Ivoiriens qui sont aujourd'hui Libres Devront TOUT Raconter aux Autorités Ivoiriennes afin que tous les Secrets soient sûr qu'il n'y a plus d'autres jeunes Africains cachés quelque part en LIBYE ! COURAGE et DÉTERMINATION aux Autorités afin d'en Récupérer le Maximum de ces Jeunes qui ont tant SOUFFERTS !

Ma soeur YA CONGO le gouvernement ivoirien n'est pad a feliciter ici. Il profite de cette situation pour se faire de la pub comme toujours. Ds qq jours tout sera range au placard pour passer a une autre pub sur le malheur des gens.
Les vrais heros sont les Africains de la diaspora qui ont fait du tabac en France pour denoncer avec la derniere energie.
Sinon la France et ses sous-prefets installes ds nos pays sont au parfum de ce commerce et ont regarde ailleurs.
Les sous-prefets pillent avec leurs maitres qui les ont installe. La pauvrete devient invivable. L'instinct de survie pousse ces Africains a mettre leurs vies en danger pour esperer passer les maillons de la mort pour se retrouver en Europe pour sauver leurs familles.
L'Europe qui ne veut pas voir les negres envahir leurs pays ont donne des consignes fermes pour les empecher d'y rentrer par tous les moyens y compris les laisser mourir en mer sans les secourir , ds le desert depouilles et abandonnes a eux-memes ou simplement vendus si les parents ne peuvent pas payer la rancon.
Ca fait des annees on fait des reportages dessus (youtube) ou les victimes racontent leurs perils aux journalistes prives.
Nos dirigeants n'ont pas bouge un petit doigt pour leurs ressortissants parceque les maitres ne veulent pas ebruiter cette catastrophe humanitaire.
Ils ne veulent plus que le monde sache que les bateaux ont coule et les secours leur coutent de l'argent pour des negres.
Alors la meilleure solution pour eux est d'empecher les migrants de sortir de la Libye en lestuant, les gardant captifs ou en les vendant ds la clandestinite pour ne pas exposer la mauvaise gouvernance de leur sous-prefets qui peut revolter les peuples et surtout pour preserver leurs propres economies contre les envahisseurs negres.
Il a fallu que CNN publie la video de la vente des hommes pour que L'Europe, l'onu, l'ue, l'ua et leurs sous-prefets demandent enquetes et s'indignent avec l'hypocrisie qu'on leur connait.
Comme tu l'as constate quand CNN a ebruite l'affaire, aucune reaction de nos gouvernants n'est venue. Ils attendaient les ordres des maitres pour savoir quelle conduite tenir pour ne pas facher le maitre.
Il fallait que la diaspora africaine crie son ras-le-bol pour que les concepteurs de cet esclavage au 21e siecle sortent de leur torpeur.

Leur secret qu'il croyait cacher est dehors.

La seule chose qui leur reste a faire malgre eux c'est de jouer aux bons gouvernants juste pour leur pub.
Ds deux jours, les programmes de suivi annonces a grande publicite seront un souvenir tres lointain.
Ces masses desoeuvrees n'est pas bien a voir et a savoir ds les pays qu'ils disent gouverner.
Ils n'ont pas la solution car ils doivent tout donner a ceux qui les ont impose aux peuples.

Le burkinabe et sa bande de voleurs menteurs ne sont pas a feliciter.
Ils doivent faire leur travail de dirigeants cad aller chercher ces esclaves en Libye et ne laisser personne derriere . C'est l'argent du contribuable et non le leur pour qu'on les remercie.
Ils doivent faire leur devoir avec les moyens de l'etat et on ne doit pas les remercier comme s'ils rendaient service a qqun.
C'est pour ca ils ont voulu qu'on vote pour eux pour gouverner jusqu'a prendre des armes pour s'imposer a nous quand on ne vote pas pour eux.
Nos dirigrants sont la cause de la vente de l'Africain par l'Africain.
Le burkinabe etait avec Sarkozy pour tuer Kadaffi qui maitisait la zone. En l'eliminant, ils ont cree cette anarchie qui y regne aujourd'hui mettent en danger la vie de toute une region et de toute l'Afrique.
C'est eux qui ont casse le canari. Qu'ils ramassent les morceaux sans se faire passer pour des heros ou bienfaiteurs.
Les heros c'est la diaspora qui a fait trembler toute la terre pour dire NON, NON et NON plus jamais ca en Afrique.

Ils étaient mieux en lybie que dans les prisons de la bouche penchée de burkinabé. Ouattara avec son frere wade ont été les 1er a reconnaitre le gouvernement fantoche de la libye pendans que kadaffi etait encore au prise avec l'otan. C'est eux les vrais esclavagistes

Merci Bringbackgbagbo et ebeveny. Ceux qui sont au pouvoir à Abidjan sont la cause de cette situation et donc ne doivent mériter d'aucune félicitation bien au contraire de graves griefs doivent être formulés à leur encontre car le long chapelet de promesses dont ils ont servi le peuple et notamment la jeunesse a fondu comme de la neige au soleil. Les patronymes de ces esclaves ivoiriens en dit long. J'espère qu'ils ont compris car le mouton ce n'est pas seulement cet animal qu'on amène à l'abattoir à sa guise; mais tous ceux sur qui la farine du boulanger fait sa prise. Continuez de crier "ado pissance" et faites vous massacrer. Aucun remord pour ces égarés.