Esclavage en Libye/ Électrochoc mondial après la forte mobilisation de la Diaspora: Le SG de l’ONU annonce des poursuites. Macron saisit le Conseil de sécurité. Le sommet des chefs d’Etats UA-UE d’Abidjan saisi

Par IvoireBusiness - Esclavage en Libye/ Électrochoc mondial après la forte mobilisation de la Diaspora. Le SG de l’ONU annonce des poursuites. Macron saisit le Conseil de sécurité. Le sommet des chefs d’Etats UA-UE d’Abidjan saisi.

Kemi Seba et Christian Vabé le samedi 18 novembre 2017 devant l'Ambassade de Libye en France lors de la grande mobilisation de la Diaspora contre l'esclavage en Libye.

La très forte mobilisation de la diaspora samedi 18 novembre dernier à Paris (30.000 personnes dans les rues) et les affrontements sur les Champs Elysées ont été un électrochoc pour les dirigeants du monde entier, jusque-là inertes après le reportage de la chaîne de télévision américaine CNN sur l’esclavage et la vente de migrants africains en Libye.
Au lendemain de cette manifestation monstre, on a assisté à une avalanche de réaction à travers le monde et de la part des plus hautes autorités africaines et de la planète, et des institutions internationales comme l’ONU et l’Union africaine.
La grande colère de la diaspora contre l’esclavage de leurs frères en Libye a été reçue 5 sur 5 par les chefs d’Etats africains et leurs homologues du monde entier.
Il faut dire que Paris a tremblé samedi dernier, la diaspora tenait à faire sentir sa colère dans la rue. On a même frôlé le pire avec les affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants sur les Champs Elysées. La célèbre artère parisienne a été fermée à la circulation plusieurs heures suites à ces affrontements.
Paris réussi pour la diaspora et pour les organisateurs avec en tête le journaliste de RFI Claudy Siar dont l’appel à la mobilisation a été vivement soutenu par Christian Vabé qui a lancé sur Ivoirebusiness un appel à la diaspora à sortir massivement, et par le leader panafricaniste Kemi Seba venu tout droit du Benin, de même que par des stars comme Koffi Olomidé, Rost, Omar Sy, Didier Drogba, Asal’fo, Tiken Jah, Alpha Blondy, etc…
Les réactions à travers le monde ont été immédiates après la marche.
La Libye dès le lundi 20 novembre 2017 a annoncé l’ouverture d'une enquête sur la vente des migrants sur son sol.
La Côte d’Ivoire par la voix de son Ministre des Affaires Etrangères a exigé l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités et rapatrié le lundi 20 novembre au soir, 155 migrants ivoiriens en Libye.
Le Niger a convoqué l’ambassadeur libyen à Niamey le lundi 20 novembre pour explication.
Le chef de l'Etat nigérien a personnellement demandé à son homologue ivoirien Alassane Ouattara que la question soit évoquée au cours de la prochaine rencontre Union Africaine-Union Européenne les 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan.
Selon un communiqué de la présidence guinéenne, Alpha Condé, président en exercice de l'Union Africaine a également exprimé son indignation et a invité les autorités libyennes à ouvrir une enquête, afin de situer les responsabilités et traduire devant la justice, les personnes impliquées dans ce commerce scandaleux.
Le président guinéen a par ailleurs demandé aux responsables libyens de revoir les conditions de détention des migrants en Libye.

Le 20 novembre, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit « horrifié » par les révélations récentes de marché aux esclaves en Libye, jugeant que ceux qui en sont à l’origine pourraient être traduits en justice pour de possibles crimes contre l’humanité.
« L’esclavage n’a pas sa place dans notre monde et ces actes figurent parmi les abus les plus flagrants des droits de l’Homme », a-t-il déclaré.
António Guterres

@antonioguterres
Slavery has no place in our world. http://bit.ly/2hNuatc
23:35 - 20 nov. 2017

Le Burkina Faso a rappelé son ambassadeur à Tripoli pour consultation le 21 novembre.
Le président du Burkina Faso a décidé du rappel de l’ambassadeur à Tripoli, le général Abraham Traoré, pour consultation « après le choc d’images de traite négrière en Libye », a déclaré le 20 novembre le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry.
Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a évoqué la possibilité de poursuivre les auteurs pour « crimes contre l'humanité ».
Le Niger, le Burkina Faso, la Guinée, ont demandé que le scandale de l’esclavage des migrants en Libye soit inscrit à l’ordre du jour du sommet Union africaine (UA) – Union européenne (UE), les 29 et 30 novembre prochain à Abidjan en Côte d’Ivoire.
Le Président français Emmanuel Macron a qualifié la vente de migrants africains comme esclaves en Libye, révélée par la chaîne américaine CNN, de « crimes contre l’humanité », mercredi 22 novembre.
« La dénonciation par la France est sans appel » et il faut que « nous puissions aller beaucoup plus loin pour démanteler les réseaux » de trafiquants, a ajouté le président après une rencontre à l’Elysée avec le président de la Guinée et de l’Union africaine, Alpha Condé.
Le même jour, la France a demandé une réunion « expresse » du Conseil de sécurité des Nations unies pour débattre de la vente de ces migrants en Libye.
« La France a décidé ce matin de demander la réunion expresse du Conseil de sécurité des Nations unies pour aborder cette question. Elle le fait comme membre permanent du Conseil de sécurité, elle a la capacité de le faire et nous le faisons », a déclaré le ministre des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, devant l’Assemblée nationale.

La République Démocratique du Congo a annoncé le mardi 21 novembre qu'elle rappelait son ambassadeur en Libye pour consultation.
Kinshasa, par la voix de son ministre des Affaires Etrangères Léonard She Okitundu, veut connaître "la situation réelle" en Libye et conduire au besoin "une mission de rapatriement" si des Congolais sont concernés.
La RDC souhaite "que la question migratoire soit prioritairement inscrite à l'ordre du jour du prochain sommet Afrique-Europe qui se tiendra à Abidjan".

Mardi 21 novembre, 250 migrants camerounais en provenance d’Algérie sont arrivés à l'aéroport de Yaoundé. Selon l'Organisation internationale des migrations (OIM), 1700 camerounais ont été recensés en Libye d’où ils tentent de rejoindre l'Europe.

Dernière réaction en date : Le Rwanda qui s’est dit prêt à accueillir jusqu'à 30.000 migrants africains vivant dans des conditions inhumaines en Libye, a annoncé le mercredi 22 novembre la chef de la diplomatie rwandaise, Louise Mushikiwabo.
Nous y reviendrons.

Mireille (Mimi) Kouamé

Commentaires

A quand un communiqué du fpi toutes factions comprises? Ou bien le boulanger n'a pas encore donner l'ordre depuis sa cellule à la CPI? Moi je crois que c'est parce qu'il ont fait même chose que les libyens sur les étrangers (burkinabès,maliens nigerians etc.) et certains ivoiriens assimilés (djoula). Il faut bien que le gardien du temple de miss delon, monsieur toucouleurs ou affi se décident pour clore le débat.

PATRIOTES,
Depuis des années sont apparus en Occident des malthusianistes nouveau genre qui prônent une idéologie contraire à la Morale Divine.
Selon eux, la plus grande menace contre l'Humanité, et de loin la plus redoutable, ce ne sont point les armes de guerre infiniment destructrices, mais la surpopulation de la Terre.
Sur la base de cette perception, ils retiennent trois moyens de régulation de la population mondiale. La vaccination : ils introduisent dans le vaccin des molécules stérilisants afin de réduire les natalités dans le Tiers-monde. En particulier en Afrique où l'OMS s'est faite prendre la main dans le sac par la très Sainte Église Catholique au Kénya. La famine : appauvrir davantage le Tiers-monde pour décimer les populations par la famine. C'est dans ce sens qu'il faut comprendre la fameuse phrase d'Helmut Kohl, ex-chancelier allemand, selon lequel : " l'Occident doit tout mettre en oeuvre pour empêcher l'Afrique de s'industrialiser ." La guerre : occasionner des conflits armés qui amènent les peuples à s'entretuer. C'est particulièrement le cas en Afrique. À ce propos, le reportage de la CNN sur la condition des noirs en Libye n'est pas surprenant, car l'objectif visé est on ne peut plus clair : il s'agit, en fait, de monter les noirs d'Afrique contre les arabes de l'Afrique du nord pour des conflits armés qui devront dévaster le Continent de l'Homme-Noir. C'est un piège que doivent éviter les habitants dudit Continent.
Ce sont là les trois remèdes que ces théoriciens de la démographie utilisent sous nos yeux pour réduire la population mondiale.
N'est-ce pas du satanisme ça !?
Demandons donc à Jésus-Christ de s'y opposer. Et il s'y oppose déjà.
Que grâce lui soit rendue !

PATRIOTES,
Depuis des années sont apparus en Occident des malthusianistes nouveau genre qui prônent une idéologie contraire à la Morale Divine.
Selon eux, la plus grande menace contre l'Humanité, et de loin la plus redoutable, ce ne sont point les armes de guerre infiniment destructrices, mais la surpopulation de la Terre.
Sur la base de cette perception, ils retiennent trois moyens de régulation de la population mondiale. La vaccination : ils introduisent dans le vaccin des molécules stérilisants afin de réduire les natalités dans le Tiers-monde. En particulier en Afrique où l'OMS s'est faite prendre la main dans le sac par la très Sainte Église Catholique au Kénya. La famine : appauvrir davantage le Tiers-monde pour décimer les populations par la famine. C'est dans ce sens qu'il faut comprendre la fameuse phrase d'Helmut Kohl, ex-chancelier allemand, selon lequel : " l'Occident doit tout mettre en oeuvre pour empêcher l'Afrique de s'industrialiser ." La guerre : occasionner des conflits armés qui amènent les peuples à s'entretuer. C'est particulièrement le cas en Afrique. À ce propos, le reportage de la CNN sur la condition des noirs en Libye n'est pas surprenant, car l'objectif visé est on ne peut plus clair : il s'agit, en fait, de monter les noirs d'Afrique contre les arabes de l'Afrique du nord pour des conflits armés qui devront dévaster le Continent de l'Homme-Noir. C'est un piège que doivent éviter les habitants dudit Continent.
Ce sont là les trois remèdes que ces théoriciens de la démographie utilisent sous nos yeux pour réduire la population mondiale.
N'est-ce pas du satanisme ça !?
Demandons donc à Jésus-Christ de s'y opposer. Et il s'y oppose déjà.
Que grâce lui soit rendue !

DORMEZ SEULEMENT HEIN CA LA C EST DE LA POUDRE AUX YEUX DES AFRICAINS ?
SAVEZ VOUS QUI EST A LA BASE DE CE QUI ARRIVE A NOS FRERES EN CAPTURE EN LYBIE?
C EST OBAMA LE PREMIER AFRICAIN TRAITRE C EST ENSUITE SARKO ET L ENSEMBLE DE LA COALITION DES ALLIERS QUI RASSEMBLE LES PAYS DE L OTAN ALORS ARRETONS DE NOUS EMOUVOIR OHHH

COMMENCONS A DEMENTELER LES BASES MILITAIRES ETRANGERES CHEZ NOUS ENSUITE ON VERRA COMMENT APPLIQUER UNE VERITABLE ALTERNANCE POLITIQUE POUR LA STABILITE DE NOS PAYS AFRICAINS ET LE RESTE SUIVRA
MAINTENANT SI DANS LE PIRE DES CAS CES OCCIDENTAUX ET ARABES NOUS EMMERDENT UN DE TUER CHEZ NOUS ET BEN UN AUTRE DE TUER CHEZ EUX C EST LA LOI DE LA RECIPROCITE OU BIEN ? C EST MA PROPOSITION

Merci à vous combattants Vabé, Kemi Seba, et Claudy Siar. Votre appel a été largement entendu dans le monde entier.

Claudy Siar, Christian Vabé, Kemi Seba, encore merci. Votre marche à PAris a tout décanté sinon après le reportage de CNN, tout le monde dormait. Encore merci, que Dieu vous bénisse.