Côte d’Ivoire: Réflexions exploratoires sur la supposée cache d’armes découverte à Bouaké, Par Franklin Nyamsi

Par IvoireBusiness/ Débats et Opinions - Côte d’Ivoire. Réflexions exploratoires sur la supposée cache d’armes découverte à Bouaké, Par Franklin Nyamsi.

Franklin Nyamsi.

L’opinion nationale et internationale vient d’être informée, à l’issue de la dernière mutinerie de l’armée ivoirienne, dont le dénouement a eu lieu le mardi 16 mai 2017 avec l’Accord conclu entre le gouvernement et les soldats mécontents, qu’une enquête est ouverte sur une cache d’armes découverte à Bouaké pendant ladite mutinerie. Dans une conférence de presse donnée à l’issue de la dernière négociation entre le gouvernement et les mutins, le Ministre intérimaire en charge de la défense, Alain Richard Donwahi, a en effet, non seulement annoncé depuis Abidjan, « la découverte d’une cache d’armes à Bouaké », mais aussi l’ouverture d’une enquête pour déterminer « le propriétaire de cette cache d’armes ».Quelles observations et quelles interrogations cette information soulève-t-elle à la moindre réflexion? L’intellectuel qui réfléchit sur une annonce ne saurait se substituer à la justice. Son rôle est tout au plus de faire prendre conscience de la complexité des situations.

a) Des observations

D’un point de vue politique et judiciaire, nul ne peut contester la légalité et la légitimité de l’initiative du gouvernement ivoirien. En tant qu’autorité légale et légitime en charge de la sécurité de tous les ivoiriens et de la défense du territoire de Côte d’Ivoire, le gouvernement a obligation d’enquêter sur toutes les contraventions, délits ou crimes potentiels, supposés être en mesure de remettre gravement en cause la paix et la sécurité collectives.

Mieux encore, le gouvernement a obligation de rendre compte des conclusions de ses enquêtes sur ce genre d’événement, notamment devant le Parlement et plus amplement devant le peuple ivoirien entier. En république et en démocratie, c’est de tradition.

Enfin, dernière observation, le gouvernement, en ouvrant l’enquête doit s’assurer que les conditions de reconstitution des faits soient entièrement respectées, afin que ni les montages de scène, ni les délations délirantes, ni les affirmations gratuites, n’en viennent à avoir droit de cité dans le domaine sacré de la justice. IL y a là, une responsabilité éthique suprême . Toute faute intentionnelle ici relèverait de la haute trahison de la république.

b) Des interrogations

En analysant cependant les circonstances de la révélation de la supposée cache d’armes de Bouaké, on constatera que:

1- Cette supposée cache d’armes a été révélée, avec forces images brandies fiévreusement, sur les réseaux sociaux longtemps avant de l’être par les autorités légales et légitimes de la république de Côte d’Ivoire. D’où première série d’ interrogations sur les circonstances de la supposée découverte: Où et quand a été réellement effectuée cette découverte alléguée? Qui a découvert cette cache d’armes pour la première fois? A quel titre les découvreurs de cette cache d’armes s’en sont-ils remis d’abord aux réseaux sociaux et non aux autorités légales et légitimes de Côte d’Ivoire?

2- Lorsque le ministre annonce qu’il s’agit pour l’enquête de déterminer « le propriétaire de cette cache d’armes », il semble manifestement rater l’essentiel et faire semblant d’ignorer l’évidence. Sur les réseaux sociaux on a exhibé non seulement des images de caisses de munitions et d’armes, mais aussi affirmé sans sourciller que le propriétaire de cette cache d’armes et de ces armes n’était nul autre que le Directeur de Protocole du Président de l’Assemblée Nationale, M. Koné Kamaraté Souleymane, dit Soul to Soul. D’où la seconde série d’interrogations sur l’orientation de l’enquête du gouvernement: Si le gouvernement ne maîtrise ni le lieu, ni le temps, ni les responsables de la révélation initiale d’une cache d’armes à Bouaké, comment peut-il d’emblée exclure les auteurs de cette révélation initiale de l’enquête, dès lors que la supposée cache d’armes se trouve être un domicile qui a été pillé, apparemment à l’insu du gouvernement ivoirien avant d’être exhibé comme une supposée cache d’armes?

3- Lorsqu’on ouvre exclusivement une enquête orientée sur « le propriétaire de cette cache d’armes », veut-on confondre la propriété du domicile et la propriété des armes? Veut-on par définition affirmer qu’un domicile étant pillé en l’absence de son propriétaire, en temps de belligérance en plus, tout ce qu’on affirme y avoir trouvé lui appartient nécessairement? Ceci ne saurait manquer de nous rappeler, en 2015, la prétendue cache d’armes trouvée dans le domicile du Président Guillaume Soro, en sa propre absence, à Ouagadougou. En l’absence du propriétaire d’un domicile, les pilleurs peuvent-ils être des témoins crédibles de ce qui s’y trouvait réellement?

4- Enfin, l’observateur ne peut manquer de se poser la question suivante: les armes détenues par les mutins de ce mois de mai 2017 à Bouaké, Abidjan, Man, Bondoukou, Korhogo, San Pedro, etc, venaient-elles des casernes ivoiriennes ou de la prétendue cache d’armes extérieures à ces casernes? Des mutins ont-ils à quelque moment que ce soit affirmé ou reconnu avoir reçu des armes d’un tiers pendant la mutinerie? Et si, par hypothèse, ce tiers était le propriétaire de la cache d’armes supposée être l’un des domiciles de M. Koné Souleymane, qui a donc pillé ce domicile pour y découvrir des armes? Si c’était pour se mutiner, quel intérêt aurait-il eu à en diffuser les images au lieu de s’en remettre aux autorités? Si ce n’était pas pour se mutiner, comment ne pas imaginer qu’il peut s’agir tout bonnement d’un montage grossier et farfelu de plus pour faire du Président de l’Assemblée Nationale, Guillaume Soro, le bouc-émissaire de la dernière mutinerie de l’armée ivoirienne?

IL est temps que la lumière soit faite ! L’enquête ouverte par le gouvernement ivoirien doit aller au bout des exigences de vérité, de justice et de clarté, afin que définitivement, les opinions nationale et internationale sachent si les fragilités structurelles de l’armée ivoirienne sont les seules et uniques sources des récentes mutineries ou si, au contraire, il s’agit de manipulations éhontées de politiciens véreux, soucieux de contourner la démocratie ivoirienne émergente par des méthodes arbitraires et criminelles. Voilà pourquoi je salue le soutien ferme du Président Guillaume Soro, Chef du Parlement Ivoirien, à la poursuite scrupuleuse et rigoureuse de cette enquête gouvernementale, afin que le poison des rumeurs infondées étouffe résolument ceux qui s’en délectent cyniquement. De toute évidence, les héros de la Côte d’Ivoire n’auront jamais à pâlir de jalousie devant les zéros de la Côte d’Ivoire. J’en suis convaincu.

Par Franklin Nyamsi

Professeur Agrégé de Philosophie

Paris, France

Commentaires

UNE COMPAGNIE AMERICAINE O2WORLDWIDE VIENT DE FAIRE SORTIE UN PRODUIT ALIMENTAIRE A BASE DE L'OXYGENE SANS EFFET SECONDAIRE , QUI EQUILIBRE LE PH DE L'HOMME ET SE VEND EN RESEAU MLM , SAUVER DES VIES HUMAINES EN DEVENANT DISTRIBUTEUR ET SOYEZ RENUMERER CHAQUE SEMAINE .CONTACT 00225 58595407-----copiez ce lien,pour comprendre tout en francais . http://www.o2worldivoire.com et le deuxième pour ceux qui comprennent englais . : http://www.o2ww.com/strezeleck
Recommander ce produit puissant a base de l'oxygène sans effet secondaire : aux athlètes, aux personnes souffrant De CRISE D'AVC, de la pertes blanches, les bouffées de chaleur (ménopause). aux fumeurs,les champignons (pieds d’athlète), d'insomnie, de bucco dentaires , de rhume,de troubles mentaux , cancer, fibrome, cataracte ,règle douloureuse, ulcère gastrique , de douleur chronique, de stresse ou l’anxiété , l'hypertension, diabète , de prostate, détresse respiratoire, l'asthme, sinusite , maux de tête, fatigue générale , maux d'yeux ,bronchite chronique, aux problème de peau , l' asthme et les personnes souffrant d' infections fréquentes virales dues à une faiblesse dans leur système immunitaire etc.

Salut Franky ! Ton pladoyer est laborieux et filandreux. Si tu incrimes le RHDP, c'est trop tard, il est déjà enterré Dommage que tu ne puisses représenter ton client quand il est convoqué à comparaître en personne devant le juge, à Paris, et maintenant à Abidjan;

L'adage ne ment pas "qui s'assemble se ressemble". Francky, tu es un maniaque. Arrête de pleurnicher et distraire le peuple ivoirien. Que soient maudits les jours qui ont vu naître ton maître et toi.

ON PEUT S’ENRICHIR AVEC LA CRYPTO-MONNAIE
Qu’est-ce que la crypto-monnaie ?
Une crypto monnaie est une monnaie électronique, un jeton numérique destiné à être échanger sur internet. Elle sert à réaliser des transactions financières en ligne de pair à pair quasi-instantanément au sein d’un réseau d’ordinateurs. Elle permet d’envoyer de l’argent à quelqu’un aussi simplement qu’envoyer un email.
Elle a la particularité d’être une monnaie décentralisée, c’est-à-dire qu’elle n’est contrôlée ni par un Etat ni par les banques.
Les crypto monnaies se développent en marge des monnaies fiduciaires en vigueur dans les pays et leurs valeurs dépendent de la loi de l’offre et de la demande comme l’or, le pétrole, le cacao, etc…
Avec la disparition annoncée des espèces, les crypto monnaies sont sans aucun doute l’argent de demain et une grande opportunité d’affaire pour quiconque souhaite faire un investissement sûr et à long terme.
L’histoire de la Crypto monnaie
La première crypto monnaie Bitcoin a été lancée en 2009.
Le prix au lancement du Bitcoin était autour de 0.0040$ soit 2.40FCFA l’unité (5000 Bitcoins valaient 20$).
Un étudiant Norvégien du nom de KRISTOFFER a acheté un pack de 5000 Bitcoins pour 20$ soit 11.800FCFA en 2009. En 2013, c’est-à-dire que 4 ans plus tard, ses 5000 Bitcoins lui ont rapporté 832.000$ soit 499.216.000FCFA. La valeur du Bitcoin à cette époque était passée à 166$ (100.000FCFA).
Aujourd’hui (Mai 2017) 1 Bitcoin vaut 1800$ (1260000fcfa), qui dit mieux ?
Plusieurs succès de crypto-monnaies ont connu des prises de valeurs incroyables. La plus connue des monnaies numériques, le Bitcoin a déjà fait gagner de l’argent à des milliers de personnes en multipliant sa valeur par + de 10 000 en 3 ans !
Comment obtenir des BITCOINS ?
On peut obtenir des bitcoins de plusieurs manières :
• On peut en acheter sur des plateformes spécialisées
• On peut en acquérir à travers les investissements sur certains sites crédibles
• On peut aussi en acquérir en étant mineur
• Enfin on peut en obtenir par don à travers des plateformes comme cryptobitx ou Btchamp.
Ainsi nous vous invitons à participer à cette révolution monétaire en vous inscrivant à BTCHAMP. A BTCHAMP vous allez avoir des bitcoins de façon sûre et certaine en investissant peu.
Qu’est-ce que BTCHAMP ? C’est une plateforme de don de membre à membre de BITCOINS.
Adhésion à BTCHAMP ? Pour nous permettre d’acquérir rapidement des BITCOINS et éviter les pertes de temps inutiles nous allons passer directement au niveau 4 en nous inscrivant, ce qui nous coûtera $35 ($1=700fcfa)
Que faut-il faire après votre inscription ? Partager cette affaire avec 2 nouvelles personnes crédibles, sûres et ambitieuses.
Que gagne-t-on ?
Niveau 1, 2,3 et 4 : 350000fcfa
Niveau 5 :5 millions
Niveau 6 :125 millions
Caractéristiques ?
• Paiement de membre à membre excluant du coup toutes possibilités de vous faire arnaquer
• Moins de parrainage à faire
• Petit investissement avec une grande acquisition de bitcoins
• Possibilité sûre d’avoir des bitcoins et beaucoup de bitcoins.
Pour plus d’informations veuillez appeler au 0022504633942
Lien : https://www.btchamp.com/ref/675844a23f/register
NB : TRES IMPORTANT : AVEC LA HAUSSE DE LA VALEUR DU BITCOIN L’INSCRIPTION EST PASSEE DE 18000FCFA A 23800FCFA
NB : ARRËTEZ D’ENRICHIR CERTAINS OPPORTUNISTES A TRAVERS DES PROGRAMMES D’ARNAQUE ET VENEZ VOUS INCRIRE A BTCHAMP POUR MAINTENANT VOUS ENRICHIR GRACE AU BITCOIN
POUR TOUTES LES PERSONNES INTÉRESSÉES ET CELA DOIT VOUS INTÉRESSEZ CONTACTEZ NOUS AU 04633942 POUR COMPLEMENTS D'INFORMATIONS. CE N'EST PAS UNE PLAISANTERIE ET MOINS ENCORE UNE VUE DE L'ESPRIT. CAR POUR UNE FOIS VOUS AVEZ LA CLEF DE VOTRE RÉUSSITE ENTRE VOS MAINS. 0022504633942

je ne comprends cette debauche d energie a vouloir justifier que retrouver des caisses dans une maison en l absence du proprietaire est un delit .. cher monsieur vous etes pathetique dans la mesure ou ce sont vos methodes propres a la section armee du rhdp l histoire vous rattrappe dans vos delires de courses au pouvoir
pour rappelle apres la crise postelectorale n es ce pas les preuves ki ont ete pris a la maison du president gbagbo et ces collaborateurs ki servent aujourd hui de preuvent contre lui a la haye et aussi serbent contre sa femme sachant pertinemment kil etait absent de sa residence cambriolés par vos quidams .... alors dites nous la veracités de ces preuves que vous affichez depuis mtnt plus de 7 ans alors qu on vienne pas nous dire ou encore ne venez pas nous distraire avec cette rhetorique mesquine avec laquelle vous savez vous faire remarquez
assumez cette decouverte et repondez de cela bandes de faiseurs de coup d etat vous vous faites appeller democrates ....regardez seulement

usurpateur et mythomane et manipulateur. Honte à toi